Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

Le roi berbère Chachnak

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

U 1

Le roi berbère Chachnak, redevenu le pharaon d’Egypte.il ya de cela 950 ans avant Jésus Christ. Le roi Amazight Chachnak avait détrôné le pharaon Ramsès II à Iwa. Il avait fondé sa capitale à Tanis ville du Delta du Nil. (Portant actuellement le nom de San El Hadjer).

Personne ne pouvait imaginer un instant que le berbère Chachnak, où l’amazight qui allait devenir le roi et le pharaon d’Egypte. Ce fut le 1er yenneyer, il y a de cela 950 ans avant Jésus Christ. Le roi Chachnak avait détrôné à Siwa (Egypte) le pharaon Psounennès (Ramses II). Cet événement avait marqué le début de la date berbère. Le 12 janvier 2013 correspond exactement donc au 1er yennayer 2963.

Ces ancêtres Algériens devenus pharaons d’Egypte durant presque deux siècles. La date du 12 janvier marquant, en effet, le jour de son intronisation du roi berbère Chachnak I comme pharaon d’Egypte en 950 avant J-C. dont le nom fut parfois inscrit Chechonk. Il a marqué sa victoire sur le pharaon Psousennes, ce qui lui a, d’ailleurs, permis de conquérir l’Egypte où il fonda sa capitale à Tanis ville du Delta du Nil (portant actuellement le nom de San El Hadjar.

Notre histoire renferme beaucoup d’enseignement et cela avant l’avènement de l’Islam et celle d’après, Alors, on doit être fier et digne. Au contraire, notre histoire est très riche en gloires, en héroïsmes et notre jeunesse a le droit de s’imprégner, de connaitre son passé et d’en être très fiers .Ce qui est dégradant c’est de pas reconnaitre son passé légendaire

Ils ont le droit de savoir que dans les temps les plus reculés, leurs arrières-arrières grands pères ont battu les pharaons et ont fait partie de l’armée d’Hannibal qui a traversé les Alpes pour envahir Rome. Plus tard c’était le tour de Tarek Ibn Ziad qui a conquit l’Andalousie afin de transmettre le message de l’Islam à travers presque une partie de l’Europe. Devant tous ces acquis et ces gloires, n’aurions nous pas, tout de même, le droit d’être fier de nos ancêtres Amazighs et de célébrer Yennayer ? Le jour de l’an amazigh à l’instar de toutes nos fêtes religieuses et nationales ?

Ce fut particulièrement à partir de cette date que le calendrier avait été en marche. Après, 2000 ans, la population du Maghreb entier à célébrer Yenneyer de manière solennel. Ainsi Yenneyer qui coïncide avec le 12 janvier de chaque année, a été décrété comme étant le premier jour de l’an Berbère. La fête de Yenneyer n’est pas une simple vision spécialement chez les Algériens.

C’est une journée qui indique une vénérable fête familiale. Le Diner de Yenneyer se compose généralement de plats traditionnels. On y prépare des plats à base de semoule et de blé Chaque région du pays possède sont style et sa façon d’accueillir Yenneyer.

Les ingrédients sont multiples et variés symbolisant exactement le culte de Yenneyer. Les habitants de Beni Senous de Lakhmis (Tlemcen) n’enfreignent pas à la règle d’Ayrad. Un défilé, qui était donné dans les anciens temps, ressuscitant une ancienne tradition disparue.

Mais la voilà de retour, ces dernières années, grâce aux efforts consentis par les ardus de Yennayer. Ayrad, littéralement synonyme de Lion, est organisé par une dizaine de jeunes, la nuit de Yennayer. Vêtus de «Haidoura» peaux de bœufs ou de chèvres, ils sillonnent les ruelles du village sous les coups des bendirs, une fête à ne pas rater

À l’instar du reste du pays, la wilaya de Médéa, prend à témoin le message utile de yennayer depuis la nuit de sa naissance. Ainsi, au niveau de la capitale du Titteri, la journée de Yennayer est appelée Edrraz. La journée d’Edrraz qui correspond aussi à la veille du 13 janvier, elle revêt d’une importance capitale. Des traditions ancestrales sont ainsi réitérées comme la mise de l’enfant le plus jeune de la maison dans une coupelle (djefna) pour le couvrir de tous les délices : fruits, gâteaux et sucreries.

Ukk              Ukkk

Au niveau du musée du Caire, Chaque Algérien est émerveillé par les secrets qui sont étalés au niveau de la suite royale réservée à la XXIe dynastie de l’Egypte ancienne. Les authentiques trésors des rois amazighs y sont également exposés.

Dans une grande salle, au premier étage du musée, non loin du lieu où sont exposées les momies des célèbres pharaons comme Toutankhamon ou Néfertiti, le visiteur découvre, stupéfié et étonné, les trésors de ce patrimoine, découverts en 1939 dans le cimetière des rois de Tanis par une mission d’égyptologues français

L’absence des momies de ces rois se traduit, selon une Egyptologue par la décomposition des corps en raison du taux d’humidité très élevé à Tanis, qui est toute proche de la mer. Contrairement aux autres momies découvertes souvent intactes dans le sud de l’Egypte du fait de l’absence d’humidité.

Certaines antiquités et trésors de la XXIIe dynastie se trouvent actuellement dans des musées européens, tel le Louvre en France, où est exposé un buste en or du roi Aserkoun ou encore à Budapest où est conservée une statue de l’un des héritiers du trône de Chachnak.

Ukkkk

 

 

 Portait typique d’une berbère arborant des vêtements très anciens avec des particularités propre aux femmes amazighs.Doté de mèches et d’un ensemble varié de colliers. Ces femmes berbères sont envelopées d’une tunique spéciale avec des motifs aux couleurs multiples.

Cette tenue se trouve au maghreb, en orient et vers les terres de l’extrême Sud. Même dans la partie sud en Egypte, on remarque ce type d’habit orné et multicolore.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (32)

Kamel Semmar
  • 1. Kamel Semmar (site web) | 22/01/2017
le personnage de la photo représentant la statue n'est pas SHASHNAQ.
mohamed
  • 2. mohamed | 22/01/2017
Mr djillali Deghrar, je vous remercie pour votre Essai en guise de contribution à l' écriture ou à la ré-écriture de notre histoire.Vous venez de DONNER à qui sait RECEVOIR. Mes sincères sentiments de respect.
néné
  • 3. néné | 18/01/2017
M.djillali Deghrab, c'est moi qui vous remercie d'avoir pris la peine de lire mon petit avis,et je suis bien heureuse que vous ayez compris son sens,les historiens ne font pas l'Histoire,ils nous la rapportent, les faits sont tels qu'ils sont, libre à nous de les apprécier ou pas,on est pas là pour faire le procès des historiens ( el marsoules ma y khafe ma y ahcheme),ou de ceux qui donnent leurs avis ,que l'on soit d'accord ou pas,on est là justement pour s'échanger des points de vues dans le respect (c'est la moindre des choses) et apprendre, comme on apprend de l'Histoire même si celle-ci n'est pas toujours jalonnée de bonnes choses, à nous de faire la part des choses comme l'on fait d'illustres savant musulmans qui ont pris le meilleurs des pires des mouchrikines tels que les Grecs pour enrichir leurs savoir.
Je suis entièrement d'accord avec vous celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut pas savoir où il va.
djilali deghrar
  • 4. djilali deghrar | 17/01/2017
Néné

Tout d'abord , je vous remercie d'avoir commenté l'article en question, une analyse très approfondie et objective qui mérite d'être relue plus d'une fois.Par rapport à d'autres initiatives qui manquent totalement de courtoisie et de politesse.
Bref, Je suis entièrement d'accord avec vous, l'idée que vous vouliez faire passer est juste et très correcte.La branche littéraire ne peut être innovatrice et apporter la technologie nécessaire et souhaitée sauf cas très rare. et dans des domaines très restrictifs (bien des exemples dans le monde furent constatés) Néanmoins je dois vous informer, si mes propos sont justes, Que rechercher dans son passé et le reconnaitre est déjà un bon début voire une assise qui va nous permettre de mieux comprendre certains points obscures. Ces points qui ont tant discrédités et détruits.NOUS RECHERCHONS LES CAUSES A TRAVERS ces moments, connaitre son passé c'est aussi comprendre son avenir pour qu'il soit plus juste et plus clément..

Je ne sais pas si j'ai répondu correctement à vos appréhensions cela étant un humble avis. Ma perception et ma vision c'est justement d' informer nos amis surtout les ancien de ce que nous savons et de ce que nous aussi hérité.
fjilali, merci et encore merci

.
néné
  • 5. néné | 15/01/2017
Je ne retiens qu'une chose de l'histoire de nos ancêtres Le génie :mathématique,astrologique, architecturale,....ils ne sont pas seulement en avance sur leurs temps, ils restent une fabuleuse énigme et un mystère pour notre époque avec son avancée technologique.Où sommes nous dans tout ça?? On continu à faire l'autruche ,on se cache derrière l'arabité,l'amazighitée( pour moi elle n'est pas morte tant qu'on continu à la parler et la transmettre à nos enfants comme on transmet l'arabe, le coran) tout ça fait partie de nous une richesse dont on ne peut être que fière .L'Islam n'a jamais été un frein pour le savoir,ils sont indissociables Allah a crée EL KALAME et son premier ordre fut IKRAA au nom de ton créateur ,On continu dans débats stériles,à montrer l'autre du doigts alors qu'on oubli que quatre doigts reviennent vers sois,L'Islam est au plus mauvais point le nom d'Allah et de notre prophète sont bafoués aujourd'hui mais je ne m'en fais pas car Allah yansoure dinahou ce qui me chagrine ce qu'on a raté notre époque en tant qu'individus,qu'allons nous dire à Allah lorsque il nous demandera individuellement qu'as tu fait du génie de tes ancêtres ,de leurs savoir qu'as tu fait de l'islam et pour les musulmans???????j'ai honte de ce que nous sommes aujourd'hui,de toutes ces Âneries dont lesquelles on continue à se plonger et négliger les vrais questions sur lesquelles les autres se sont penchés,nos ancêtres n'ont pas déplacé les montagnes mais de grosses pierres phénoménales pour construire leurs palais,les pyramides même la science d'aujourd'hui ne trouve pas réponse ,est ce qu'on se penche la dessus non on en a pas besoin on laisse l'autre nous donner cette réponse trop occupé à se demander si chachnak vient du Libye ,Maroc ou d'Algérie alors en tant que Amazighs on était un seul et même peuple dans ce grand Maghreb jusqu'aux Iles Canaries, le berbère (barbare) on le doit au romain (vivement que ceux qui écrivent l'histoire ne nous désignent pas comme tel on est Amazihg homme libre dans toute ça splendeur) les frontières et la division on les doit au Français, qu'on je lis notre histoire je comprends le pourquoi, diviser pour mieux régner et ça marche encore aujourd'hui on se monte les un des autres alors que pour eux l'union fait la force.Rabi y djibe saate el khire au moins pour nos enfants et qu'Allah leurs donne la lucidité et l'intelligence qui nous manque, in chaallah ils en feront bonne usage
Mr TAHRAOUI Ahmed
  • 6. Mr TAHRAOUI Ahmed | 10/01/2017
Bonjour à tous ...
Avec beaucoup de retard, je tiens à signaler que Sheshonq 1er n'a pas combattu Ramsès 2, car il ya presque 3 siècles d'écart entre eux . Il n'est pas d'origine Algerienne, mais peut être Lybienne ... Il ne faut surtout pas balancer n'importe quoi, ou alors citer ses sources ou recherche personnelles ...
LABDI Ahmed
  • 7. LABDI Ahmed (site web) | 18/08/2015
Mourad, khouya, mon ainée. Le 18/08/2015.
01: Il y a beaucoup de couleurs sur la Terre, sur la bleue planète : le champs des saisons, des rivières, des mers, des océans, des montagnes, des près, il y a la nuit et le jour, un ciel bleu le jour, noir la nuit avec plein d'étoiles, les fleurs, les abeilles, les papillons, les feuilles jaunissent en automne, deviennent rouges, ocres, oranges, dorées, le printemps tout s'éclate de nouveau, il y a des créatures de grandes tailles et d'autres de petites tailles. Il y a... Il y a... Il y a... pourrai-je énumérer toutes les merveilles de notre monde, de notre univers? Je les compte pour dire qu'il est impossible de les séparer de leur Créateur qui est le Nôtre aussi. Ce serait insensé, ce serait injuste, un crime immense d'enlever son Droit à la Création.La délocalisation du vrai Dieu est un crime contre l'humanité. Ce créateur qui est adoré par tous les algériens et algériennes me donne le droit d'en parler. Son Droit à la parole se pose déjà en problème, depuis les années 1500, à la francophonie.
02: La sécularisation, chez nous, c'est Le faire taire, mon cher aîné Mourad. Le terme Allah est appelée à disparaître pour être remplacé par le terme vide de Dieu, moins inconnu, moins attachant, dans cette langue avec laquelle nous discutons: une langue dont la présence est le résultat d'une agression. Mais nous l'adoptons à sa juste valeur. Elle nous enseigne, par son anticléricalisme, de ne plus Le faire correspondre à ce qu'Il a fait. Dire qu'il est transcendant alors qu'Il est plus proche de moi que moi de moi. Que je ne peux, par écrit, ni L'invoquer, ni L'évoquer. Cependant, si on pense autrement, on est dans l'obsolescence totale. Est-ce que le terme musulman est devenu démodé, désuet?
03: Cher khouya, Mourad, mon aîné, comme on t'appelait alors que tu étais chef de mon groupe de scout (S.M.A. de Djendel, les boules amicales) Je me présente devant toi comme on le faisait jadis: au garde à vous, le bras droit plié présentant une main, au niveau de l'épaule, une main à l'index et le major collés, les autres réglementairement pliés. Je te réponds comme autrefois: "Mostaïd ! : Je suis prêt ! " après que tu m'eus lancé ton : "Kechef coun ! : scout soit ! " Et je suis encore et toujours en esprit de kechef, prêt, mon aîné.
04: Non, Mourad khouya, mon aîné que je respecte toujours, "la sécularisation consiste (je cite Le Petit Larousse 2009) à faire passer des biens d"Eglise dans le domaine public, ou encore, à soustraire à l'influence des institutions religieuses des fonctions ou des biens qui lui appartenaient." La sécularisation intéresse la religion chrétienne en France où elle est née, non l'Islam. Pourquoi veux-tu l'introduire en Algérie? De quel droit? (voir ton commentaire qui avait suivi l'annonce du discours de monsieur Mustapha Chérif) Pour le triomphe de l'impérialisme ou le sionisme? La chose n'est pas possible pour plusieurs raisons dont j'en reteins principalement deux:
A- Chez nous, il n'y a pas de clergé duquel il faut prendre le pouvoir. Les deux pouvoirs sont confondus. Il ne faut pas une abaya pour voir si un fait est licite ou pas. C'est dire que l'Islam est plus pour le temporel que pour le cultuel qui, en fait, n'est pas un poids lourd qui gène la vie d'un homme. L'Islam est une science en soi pour pouvoir entrer en conflit avec les sciences naturelles ou physiques. Il en est l'âme. La république est en bonne santé et elle est en parfaite symbiose avec l'Islam. Le malaise vient d'outre mer.
B- Par contre, le second sens de la sécularisation qu'on essaie de semer dans les esprits: (Même citation) "Passage de certaines valeurs du domaine du sacré au domaine du profane." Penser ainsi ne sera pas possible pour un algérien. lui apprendre la sécularisation est un crime contre l'humanité. Je ne citerai pas l'avis religieux islamique. Restons dans le général. Cela revient à ôter l'Islam de la société. Ne vois-tu pas ce qu'on fait aux écoliers musulmans de France ? Dernièrement on fait dans une tactique où les enfants de culte musulman seront obligés d'ingurgiter du cochon ou jeûner toute la journée. C'est cela ta sécularisation de contrainte ? Qui fait de la contrainte? La France où la liberté de conscience se fait à géométrie variable. L'Islam est notre âme, on ne peut pas s'en passer et lui ne peut pas s'en passer de nous. Que dire de certaines valeurs déficientes qui nous rendront une proie facile l'hégémonie impérialiste et sioniste. L'Islam n'est pas seulement une force mais une réalité éclatante plus forte que toutes les sciences réunies. Or le statut de l'Islam et des autres religions, toutes confondues, diffèrent parce que le "croire" en Islam n'est pas comme le "croire" en d'autres religions, avec tout le respect que leurs dois.
Le "croire" donc en Islam est plus fort que le "croire", voire même des sciences puisqu'il est supérieur à celui de la mathématique. D'où la particularité sémantique du terme croyance et son ambiguïté en science européenne. La mathématique n'est-elle pas née chez les musulmans? Rappelez-vous algèbre, algorithme, logarithme, canon (loi).. Que des mots scientifiques. Puis purement confisqués avec la totalité des connaissances stratégiques par un Occident auquel on voue une attirance inexpliquée. Le comment de la naissance des mathématiques est occultée. Je défie tout philosophe qui contredira, pour peu qu'il ne soit pas arrogant envers moi, du point de vue de mon look. Mon look, khouya Mourad, qui t'a permis de faire assimilation abusive envers moi. Une anomalie qui doit cesser. Une diabolisation en bonne et due forme. Et pourtant on n'a jamais discuté sur ce sujet? Condamné par procuration. J'ai pris cet amalgame en patience, malgré moi. Pour me discréditer, il faut une argumentation forte, pas par des camouflets arbitraires. Critères faciles et à bon marché pour me désavantager de mes arguments, pour me faire taire, témoignage d'une insuffisance de preuves pour défendre tes idées. J'aime écouter tes vrais arguments d'un homme sérieux quand il est en accord avec ses valeurs d'antan. Je n'ai jamais fait l'apologie à quoi que ce soit. j'use d'un savoir officiel et d'une logique cartésienne. Parler de laïcité en Algérie, c'est se comporter en colon impitoyable envers notre religion que 130 ans ne lui ont pas permis de la corrompre. Le premier devoir d'un homme n'est-il pas d'être, avant tout, un homme? Alors je t'en prie pourquoi ces coups bas, ces bravades en mon encontre ? Dois-je payer les fautes des autres pour avoir voulu juste être un musulman ? Où es-tu liberté de conscience? Et mon droit à la différence?
05: La colonisation en aucune circonstance ne se défend et elle n'a été faite que pour repousser l'Islam le plus loin possible de notre pays. Aucune page glorieuse n'a été faite par la France en Algérie pour qu'elle en soit fière. Et toi par une hargne inouïe, tu veux mettre dans un même lieu, chat et souris, et de leur demander de rester tranquilles. Tu reproches à la petite souris (moi) de ne pas rester calme afin que le chat puisse la manger sans problème. Alors que ce projet de la France coloniale avait échoué en un certain glorieux 1er Novembre 1954.
06: Monsieur Aziz a fait une petite erreur confondant un glaive, arme romaine, en l'épée des musulmans. "Glaive d'une main et le Noble Coran de l'autre" disait-il ! ! ! Il veut dire, par là, que l'Islam est instauré par la contrainte, par la force de l'épée. Il oublie que c'est une religion d'Allah et qu'elle est au dessus de toutes les religions. Il ne sied pas à une telle religion d'être imposée par des contraintes. Les religions insuffisantes (irrégulières) ont cette habitudes mais on n'en parle pas. La seule vraie épée qui a travaillé, était et restera l'épée de l'intellect et du raisonnement. "Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connait mieux celui qui s"égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés." (Sourate n° 16, aya 125). Tous ceux qui ont piétiné, cette aya, Allah les a banni de la société. Telle est mon épée et telle est ma méthode. La contrainte en Islam est pareille à apprendre les maths par des coups de bâtons à un élève. Alors que cette matière,tout comme l'Islam, demande le calme et la sérénité. Dire la vérité pure et Allah fera le reste. C'est brouiller que le terrorisme a été inventé par l'Occident, on a aidé les groupuscules à casser les Etats qui ne suivent pas leur ordre.D'où d'une pierre deux coups. Et dire que certains pays attaquent l'Islam, croyant anéantir le terrorisme. Juste créer un petit problème pour susciter l'intervention. Bien sur, on ne trouve aucune preuve. Aucune opinion ne résiste à l'Islam. Combien étaient-ils, ces premiers musulmans, pour répandre en un quart de siècle, l'Islam, au quart du monde? Quelle est l'utilité d'une telle contrainte quand Allah la refuse ? Obliger un peuple à embrasser une religion pendant des siècles est une besogne en soi, surtout, s'il n'y a pas profit. Cette allégation s'impose par une non réponse. Le silence signifie la vérité. Si l'Islam a été imposé, il n'y aurait aucun chrétien en Egypte, en Syrie, au Liban... Il aurait fait, aussi, imposition de la langue par la même occasion or l'Iran, le Pakistan, le Kurdistan, le Turkistan, les pays africains...usent toujours de leur langue. Et combien aurait-il fallu d'hommes pour une telle tâche? Il fallait détruire toutes les bibliothèques. Non, mon aîné, notre Mohammed (Bénédiction et salut sur lui) n'est ni Gengis Khan, ni Hitler. Et l'Espagne après huit siècles? Ce qui est le plus curieux c'est que l'arabe avait nourri leur langue au lieu de les anéantir. L'apport de la science ne se fait pas par une tyrannie qui impose ses lois. La seule trace de contrainte est une image floue, d'un musulman levant le glaive (confusion) et le Noble Coran, dans l'esprit de certaines gens apparemment qui n'ont jamais consulté l'histoire sinon celle qui se fait, dehors, à notre insu. On mésestime, par ces propos injustifiés, la valeur réelle de l'Islam. L'emploi de la contrainte n'aura laissé aucun chrétien ni juif sur Terre. La contrainte ne donnera jamais dans l'Inde le partage en : 1/4 musulmans et 3/4 d'Hindous et partout ailleurs de par le monde. Quelle armée a-t-il fallu mettre sur pieds pour islamiser la Chine? Alors que c'était par le seul comportement des marchands musulmans à cette contrée. Aujourd'hui en Amérique, en France, en Angleterre et un peu partout dans le monde, il y a des gens qui embrassent l'Islam? De quel glaive d'un musulman insaisissable sont-ils contraints d'embrasser l'Islam? Jamais un vrai musulman n'aurait à quitter sa religion. Sauf les faux musulmans, marionnettes de l'Occident, comme l'imam "composé" en la personne de Hassen Chalgoumi. Avons-nous manipulé des curés musulmans? On ne joue pas aux dés avec Allah !
07: Je le répète que les musulmans n'ont pas chassé les autochtones dans les montagnes, ni, encore moins, les ont forcé à se convertir. Les montagnes car hébétés par la dictature des romains. Les musulmans ont été un salut pour nous. Montagne ou pas, ils ont embrassé l'Islam avec joie, parce qu'il y a une harmonie dans la vie comparativement avec la vie d'esclaves imposée par les fidèles de Jules César. Nos ancêtres ne voyaient pas notre religion, avec les mêmes yeux d'aujourd'hui emprunt d'une influence flagrante de l'Occident toujours prêt à dominer et opprimer les peuples! 130 ans de résistance au lavage de cerveau. Certains par intérêt matériel, par chantage, par corruption ont pu fléchir. Ils sont peu nombreux. L'essor du Maghreb a pris croissance dès l'avènement de l'Islam. C'est ce que dit notre glorieuse histoire écrite par le sang des algériens. Faut-il de force devoir écouter l'histoire du chasseur ?
08: Je suis obligé de te le dire que tu as un double discours et même une double audition. Sécularisation ne marche pas avec citer du Noble Coran. Ils n'ont jamais font ménage. Les ambiguïtés n'ont jamais existé dans les textes sacrés puisque l'Islam réel s'impose par la discussion et le débat libre. C'est normal, ces injures gratuites, sont une façon de me dire : cache-moi tes arguments qu'on ne saurait croire en la réalité de l'Islam. Je ne la porte pas mais ce refus ne devrait pas être. Tu préfères ta lancée dans le déni de ta propre religion en enjolivant ton discours par des ayates inappropriées. Le Noble Coran est une mathématique, plus vrai que la mathématique elle-même. On est ou on n'est pas mathématicien, mon cher aîné Mourad. That is the question ! ! !
09: Mourad je t'invite à méditer cette aya coranique: "Et nous lançons, contre le faux, la vérité qui le subjugue et le voilà qui disparaît." Que de mensonges, d'irrationalités ai-je pu mettre en jour de la partie belligérante. Pourquoi une république laïque et nous l'imposer ? Voilà le sujet d'un vrai débat. Peux-tu y répondre? Non, tu veux que je me casse.
10: J'aimerai qu'en fin du compte, je reste toujours au garde-à-vous, avec le même salut scout et souhaiterai former avec l'index et le majeur, dans un proche avenir, un "V" pour crier victoire contre l'animosité qui a voulu nous séparer. Mais si tu persiste dans cette animosité je n'aurai pas à te répondre. Je te répondrai que dans le respect de ce blog, de son blog master, de l'ensemble des contributeurs et des visiteurs. Autrement, je préfère me retirer propre de ce ressentiment à mon égard. Allah est Celui qui entend tout et Celui qui sait tout. Allah est le plus grand. Si tu m'envoie ton email, nous aurons à discuter.
Amicalement. Ahmed le bourlingueur.
LABDI Ahmed
  • 8. LABDI Ahmed (site web) | 15/08/2015
Dire plutôt, pauvre de Monsieur Djellal... Tu mélanges tout. A l'Islam on ne voue d'obéïssance qu'après une croyance saine et pure et pas nécessairement aveugle. L'obéïssance aveugle fait le terroriste. Une injure gratuite de ta part. Une belle gifle en perspective. Merci quand-même. Il n'est pas interdit de parler religion. A une argumentation, probablement, à l'encontre de tes idées, oppose moi une autre qui corrigera la mienne. Et c'est ainsi que nous irons, incha Allah, plus loin que la Lune. Pourquoi aveugle puisque c'est une religion de clairvoyance? On est, au contraire, très lucide, très conscient de ce qui se passe autour de nous et, surtout, très attentif sur ce qu'on dit sur nous à l'extérieur. On a le droit de se tromper mais pas celui d'étre bousculé sans raison claire. Tu as pu nous dire ce qui t'as mis dans une telle émotion, on aurait gagné tous les deux. Je pense que mon commantaire est juste et correste, jusqu'à preuve du contraire.
C'est un lieu public de discussion libre et démocratique. Nous sommes dans ce processus de se poser les questions. Posons-nous autant de questions jusqu'à arriver à celles d'une éventuelle entente pour envoyer une navette spatiale made in Algeria. Et pourquoi pas? Ne pas allar sur la Lune ne sera pas la fin du monde.
Pour mes salades je préfèrerai les planter ici sur le sol algérien qui me connait. Ne prend pas un test exprimental pour un potager. Et pourra-tu nous dire, quand-même, ce que va yafham el fahem? Ahmed le bourlingueur.
M.Djellal
  • 9. M.Djellal | 14/08/2015
Pauvre Algerie... les americains explorent l'espace et ils ont meme recolte les premieres feuilles de salade qui a pousse dans l'espace et l'algerien parle de langues,de races,de regions et de religions .Oui c'est lui le fruit d'une societe anarchique , d'une ecole otage,d'une religion d'obeissance aveugle , la ou c est interdit de poser la question (comment et pourquoi). el fahem yefhem
Zouaoui mourad
  • 10. Zouaoui mourad | 13/08/2015
BONJOUR Tout le MONDE ,

j'apprecie le commentaire sage de KERYMA illustré de versets coraniques et le raisonnement lucide et clairvoyant de AZIZ qui a bien su démontré l 'Islam et l'arabisation de l'Afrique du Nord avec le recul des berberes en montagnes..
Il faut souligner que l 'histoire nous a montré que ce soit à Bagdad,à Toléde ou Istanbul,l'Islam a toujours fait preuve de la plus grande tolérance religieuse et ethnique...
Cependant il faut dire que les sociétés islamiques ont tendance et continuent toujours aujourdhui à souffrir en raison du fait qu'elles ont été incapables de s'approprier activement la grande transformation de la MODERNITE.
Elles se trouvent acculées et en retard par des regimes autoritaires et corrompus dans une situation d indécision ,de confusion et d'incertitude aprés des dizaines de décennies d'expériences inabouties ,d'actions vélléitaires et d'indépendance de l'étranger qui n'a d'ailleurs toujours pas faibli avec la décolonisation.
Les sociétés islamiques éprouvent aujourdhui beaucoup de difficultés à s'intégrer dans le processus mondial de l'économie et des communications .
Avec la mondialisation ,elles ont progressivement vu voler en éclats leurs structures
sociales et économiques ,leurs systémes educatifs ,leurs formes d'organisation culturelles ,leurs valeurs et jusqu'à meme leur langue arabe .
Au lieu d'entrainer leurs sociétés vers l'expression libre et l'exercice de la démocratie ,les regimes arabes accaparés par des interets immédiats de leurs dirigeants ,ont préféré les maintenir dans l'ignorance et l'irresponsabilité et ont favorisé une vision de la culture et de la religion islamique trop attachée à un esprit de conservatisme et manquant d'ouverture et de créativité .
Les intellectuels musulmans qui vivent dans des conditions materielles insuffisantes et precaires sont aujourdhui de plus en plus déconsidérés socialement .Le plus souvent ,la documentation et l'information leur manquent pour faire de la recherche ou écrire ,car les bibliothéques sont rares ou absentes ,trés peu fournies et l'information
à tous les niveaux et dans tous les domaines est mal organisée ,mal archivée et difficile ,voire impossible d'accés .
D'ailleurs les Etats arabes ne s'interressent aux intellectuels locaux que dans la mesure où ils peuvent leur apporter l'appoint idéologique qui leur est necessaire
sur le plan religieux et politique ,et pour verrouiller le systéme éducatif .
Dans ce cadre d'idées l'Etat Algerien a le devoir pour ce qui est de l'école Algérienne de favoriser son 'ouverture vers l'universalité vecteur de savoir et de progrés .
L'ecole Algérienne doit aussi favoriser l'intégration des citoyens et de leur permettre
de participer à la vie sociale .Le plus important c'est la formation de sa citoyenneté
et la capacité de l 'insérer dans un monde qu'il puisse comprendre où il ne soit pas manipulé par des courants obscurantistes .Il faut arriver à comprendre ce qui peut permettre à l'enfant d'aujourdhui de prendre la parole en tant que citoyen de demain.
C'est pourquoi je considére qu'il y a un enjeu fondamental ,philosophique sur la finalité meme de l'école aujourdhui .Il faudra bien en débattre .Est-ce que nous acceptons comme finalité de l"école la paix sociale,l'unité sociale ,la solidarité qui est peut-etre
la forme moderne de la fraternité ?
Ou est-ce que nous voulons faire de l'école Algerienne d'abord aujourdhui,un outil efficace ,rentable,qui soit susceptible de pourvoir le plus rapidement et dans les meilleurs conditions possibles ,des emplois qui seront une bonne fois pour toutes définis et répartis entre concepteurs éxécutants et chomeurs ?
Moi je fais partie de ceux qui pensent que l'ecole a d'abord la vocation de construire une paix sociale d'assurer une unité sociale qui fait cruellement défaut dans notre pays,et qu'elle a la fonction d'éducation tout autant et en meme temps que la fonction d'instruction...
En conséquence je préfére résumer mon point de vue par le verset coranique suivant:
"DIEU VOUS A CREES ET DISPOSES EN PEUPLES ET EN TRIBUS, AFIN QUE VOUS VOUS CONNAISSIEZ LES UNS LES AUTRES .LE PLUS NOBLE
D'ENTRE VOUS AUPRES DE DIEU EST CELUI QUI LE CRAINT LE PLUS.
RIEN NE DIFFERENCIE UN ARABE D'UN NON-ARABE SI CE N'EST LA CRAINTE DE DIEU .IL N Y A NULLE CONTRAINTE EN MATIERE DE RELIGION"

Un philosophe comme EL-FARABI a réhabilité l'utopie politique de la"cité vertueuse",alors qu'AVERROES a tenté de définir les champs respectifs de la foi et de la raison et enfin,un mystique comme IBN EL-ARABI a peut etre donné à l'esprit de tolérance et d'amour son expression la plus claire et la plus élevée .
Esperons que cette tradition vivifiante de notre religion musulmane l'emportera sur celle du wahabbisme et du salafisme intégriste et rétrograde où les adeptes de cette idéologie traditionnaliste et conservatrice croient mieux connaitre l'ISLAM en s'inscrivant dans la rupture ,le rejet des traditions suivies par nos grands-parents et
s'octroient trés souvent une position inaugurale par une maniére de parler,de marcher
de manger de se brosser les dents par la maniere de se vetir avec un air détaché et supérieur qui se transforme à l'occasion en paroles de dénonciation vitupérée .....

mourad
LABDI Ahmed
  • 11. LABDI Ahmed (site web) | 13/08/2015
C'est la francophilie anti-Islam qui fait diviser algériens berbérophones et arabophones. Nous ne sommes pas dupes. Nous sommes tous berbères arabisés par l'Islam. L'anéantissement du berbère écrit et parlé a été du aux romains qui ont déraciné sa culture avant la venue de l'Islam. Même les tombes n'ont pas échappées. Oui, ce sont les montagnes qui ont protégé l'oralité berbère contre une féroce dictature romaine. Mais les musulmans n'ont pas touché à la langue. Il n'y avait pas d'écriture, l'arabisation a été facile et libératrice en même temps. Au contraire, c'est l'Islam qui a gardé notre personnalité sauvée in-extrémis et l'a soulevé à un haut rang. Nous avions le plus grand taux d'alphabétisation au monde. On ne le vante pas. On le tait. Alors que la France croulait sous les ordures et la misère. Il a fallu la HOGRA pour coloniser notre beau pays, par des crimes qui méritent un mot 100 fois plus puissant que shoa. Ils l'ont sucé et nous ont rendus barbares par dessus le marché. Alors que mathématiquement c'est eux les vrais barbares cyniques. Qu'est-ce qui interdit d'user du berbère? Pourquoi voudrait-on qu'on se délaisse de la langue arabe? Pourquoi changer une Algérie naturelle? Ce sont les français qui nous donnent cette leçon alors qu'ils doivent l'appliquer chez eux et de réhabiliter la nationalité gauloise. Pourquoi l'Islam n'avait pas ôter la langue à tous les pays islamisés? Oui, à la berbérité naturelle, non à celle qui se veut sans Islam ! L'arabe est une langue universelle dans ce monde et dans l'au delà. Plus de 10 siècles de parfaites symbiose pour la ruiner aux beaux yeux d'une francophilie raciste et athée qui a peur de l'Islam. L'Islam est la religion la plus vraie et la plus exacte au détriment de toutes les autres et elle ne le montre pas, parce que réellement tolérante. Pourquoi ne fait-on pas de remarques en ce sens? Allez aux abysses des idées, creuser, vous aller découvrir que l'Occident devrait aussi changer dans les abysses de sa culture, dans sa façon de voir les choses. C'est une nécessité afin de mettre en place "un vrai vivre ensemble" Il préfère garder une position hégémonique (car d'essence impérialiste) même avec leur force actuelle. Ils préfèrent que les algériens se remettent dans leur culture, certes, mais du fait de son aspect séculaire donc séculier, cela facilite le clivage avec l'Islam. L'arabe est un vecteur puissant de l'Islam. Le dialecte prôné dernièrement est une petite brèche dans l'usage de l'arabe dans l'école. Le français aurait-il besoin du dialecte? Une petite chiquenaude de rejet dicté d'outre-mer. Ce qui a pour but d'embrouiller les gens dans la pratique de leur religion naturelle et officielle. Ce qui contentera Monsieur Occident. Mais qui osera défier la religion d'Allah? Il y a une "JUSTICE DIVINE" qui enregistre et ne perd même pas le poids d'un atome des controverses qui se font contre l'Islam et les musulmans. Ahmed le bourlingueur.
kéryma
  • 12. kéryma | 13/08/2015
Bonjour Ahmed,

Merci pour cette précision, Ahmed. En effet Allahou souhanahou wa ta3alah, n'a nullement besoin ( même le mot besoin n'est pas approprié), qu'on le serve. C"est nous qui avons besoin de lui! Ni le mot esclave d'Allah ne convient alors; l'esclavage est banni de Dieu.
"wa qoul Rabbi zidna 3ilmâa"

Kéryma,
aziz
  • 13. aziz | 13/08/2015
Bjr amies et amis,

Je lisais Le Grand Cafe des breves de comptoir qui ecrivait que: '' C'est immense la Chine, dans le Nord t'as quasiment des Esquimaux chinois et dans le Sud des Arabes chinois''. Un bel exemple de confusion et de melange entre une appartenance ethnique, culturelle, linguisitique, geographique et religieuse. Ce qu'ils veulent dire : dans le Sud des ''Musulmans Chinois'' ce qui n'ont rien a voir avec les Arabes.

Ceci dit, je pense personnellement et je peux me tromper qu'en Algerie, la vaste majorite d'entre nous, sommes des Musulmans de religion, mais du point de vue ethnique plutot des Berberes, dont une bonne partie arabises du point de vue linguistique. L'evidence vient du fait que dans toutes les montagnes du Nord de l'Algerie, Aures, Kabylie, Chenoua, Ouarsenis, Dahra, Monts de Tlemcen, le Rif Marocain, un Tamazigh avec des differences locales est parle. Ceci atteste que lors de ''l'entree'' des Arabes en Afrique du Nord, ils avaient le glaive dans une main et le Saint Coran dans l'autre. Dans les plaines et les plateaux d'acces facile, ces troupes Arabes ont converti a l'Islam et arabise les populations locales relativement facilement mais dans les regions d'acces difficiles, comme les zones montagneuses, ceci a ete beaucoup moins aise, ceci est surtout vrai pour l'arabisation, car l'Islam en tant que religion, une fois explique et compris par les populations montagnardes locales resilantes au depart, a ete massivement et a juste titre adopte et embrasse comme religion de leur propre choix et non un choix impose.
abdelkader
  • 14. abdelkader | 13/08/2015
c est la meme chose qui se passe avec la langue aujourd hui on veut revenir à la langue parlée comme du temps de la France qui voulait divisée les algériens .en kabyle on dit avava , algerois , baba, oranais bouya juste pour revenir au français .actuellement selon les statistiques officielles il y a en algérie 25 millions de francophones dont 18 millions de francophiles alors bonjour notre mère la France.
LABDI Ahmed
  • 15. LABDI Ahmed (site web) | 13/08/2015
Karyma. 13/08/2015. Es-Salam aleykoum. Merci à Karyma de la grande sagesse qu'elle a donnée à monsieur Mekhati. Pourtant je dois lui reprocher, quand-même, de mélanger le sens de musulman et serviteur. On ne sert pas Dieu. On Lui sert quoi ? Il n'a besoin de rien. Houwa khdemna wa yakhdemna. C'est Lui qui nous a créés et c'est Lui qui subvient à tous nos besoins matériels. On ne dit pas khadem Allah. On est abd pour Allah, c'est à dire adorateur d'Allah. Merci de ton attention. Je pense que je ne t'ai pas trop importunée ! Ahmed le bourlingueur.
abdelkader
  • 16. abdelkader | 13/08/2015
bonsoir , sobhane llah le hadith du prophete 3alayhi essalatou wessalamou ou il dit que certains musulmans se levent croyants et s endorment koffar (mécréants) que l on veuille ou non el korane 3arabi wel islamou 3arabi et la langue du jour de la résurection 3arabi meme el massih quand il sera parmis nous parlera en arabe et nous à al veuille de la fin du monde en voulant feter les fetes des koufars , des serviteurs des pierres et du soleil.
en islam il y a 2 fetes l aid el fitr et l aid el adhha .
LABDI Ahmed
  • 17. LABDI Ahmed (site web) | 12/08/2015
Jamais, au grand jamais, monsieur Mekhati, musulman voulait, veut ou voudra dire serviteur. Musulman veut tout simplement signifier "pacificateur". Islam = Paix donc un musulman correspond et rime avec apaisement, calme, sérénité, quiétude... Allah n'a pas besoin de serviteurs ! Il se complait à Lui-même. L'as-tu vu se plaindre, peut-être? Tout ce qu'on fait, dicté par l'Islam, est pour notre bien et non un service rendu à Dieu. Qui te l'a dit? Peut-être la petite souris? Il faut revoir cette notion et vite car je te vois perdre ton calme donc ta musulmanité, en tombant dans l'islamisme. Je regrette infiniment mais tu as tellement tort. Mes excuses quand-même. Toute réflexion faite, si tu étais un vrai musulman et vraiment fier de l'être, tu n'avais pas à tenir de tels propos. Il me semble que tu ignores beaucoup de choses. Et comme l'a si bien dit notre Emir : "Combien l'ignorance fait de maux !" La différence entre arabes et berbères, tu n'es pas le précurseur, c'était une initiative lâche de l'occupant depuis exactement le 5 juillet 1830. Pourquoi tu n'as pas rouspété pendant les années 80 quand on tuaient, en France, des algériens, en les appelant sales arabes? Ce ne sont que des questions qui n'ont pas cours chez nous. Des idées traîtreusement importées car elles ne l'avaient pas pu dans la vague du " Printemps arabe" dernier. On sait ce qu'on est. Cherche la vraie vision des choses au lieu de semer le racisme et la bêtise. Khouya Mekhati ! pour le bien de tout le monde, ne te laisse pas dicter. Ahmed le bourlingueur.
kéryma
  • 18. kéryma | 12/08/2015
@ Mekhati,

Déjà un salem ou un bonsoir, c'est primordial chez les serviteurs d'Allah, et puis pour ouvrir un débat ou bien y participer ya akhi ou ya oukhti pas de "secousses nerveuses", on n'en a pas besoin!

Allahou Ta3ala a dit:
Ba3da bismi llahi errahmani errahim "Ya ayouha annassou, inna khalaqnâkoum min thakarine wa ountha, wa ja3elnâkoum chou3ouben wa qaba ila li ta3arafou, inna akramakoum, 3inda Allahi atqâakoum"
Sadaqa Allahou El Adhîm. Ce sera ma réponse,

Bonne soirée,
MEKHATI
  • 19. MEKHATI | 12/08/2015
_______,.. On est des Musulmans ok y a aucun problème et on est fier de l'être, mais arrêter SVP de dire qu'on est des arabes car on n'est pas.. Dieu Allah nous a pas dit qu'il faut qu'on soit arabe ! Dieu nous a dit qu'il faut qu'on soit musulmans ; qui veut dire : des serviteurs.
kllan
  • 20. kllan | 13/05/2015
Allah yarham tous ces héros Algériens, de chachnak jusqu'à Larbi ben m'hidi,
nous sommes fiers.

merci à ts
Timerkest
  • 21. Timerkest | 19/04/2015
Cette civilisation berbere vaincue par le temps et resorbee par les entrailles jalouses de cette terre d'Afrique qui devore lentement, mais surement,une squelette de grande nation defunte.Une langue Amazigh morte avec ma mere .......
mourad
  • 22. mourad | 19/04/2015
merci de nous enrichir et de reparler de nos ancêtres seulement les égyptiens savent parler de nos ancêtres mieux que nous et sans cacher la vérité ou la porter aux profit de ceux qui la mérite pas certes chichnac est algérien et en mm temps il fait parti des amazigh de jijel ou ighiljil et c'est écrit dans les livres des égyptiens aussi on parle peu de la tribu de koutama qui est la plus grande tribu amazigh de l’Algérie et n'a cesse de faire la guerre contre les romains et le bizintin et qui a fondé éempire fatimit et a construit le Caire et mosquée e-azhar
Amazigh Bounab
  • 23. Amazigh Bounab | 03/03/2015
Saviez vous que le roi Chachnak est cité dans la bible (Rois I, 14-25)? la Bible dit: " la 5eme année du règne de Roboam, Shishak le roi d'Egypte monta contre Jerusalem. Il prit les trésors de la maison de l'Eternel et ceux du palais royal. Il prit tout....." Selon la bible etait le fils de Salomon.
OSMANI Habib (14/01/2014)
  • 24. OSMANI Habib (14/01/2014) | 04/07/2014
Merci... de nous enrichir de ce savoir
fekkar (13/01/2014)
  • 25. fekkar (13/01/2014) | 04/07/2014
je vous remercie pour ces informations.
kessai -07/12/2013)
  • 26. kessai -07/12/2013) | 04/07/2014
azul a toi qui tu a fais un bon travail pour nous et bon courage a c e que vous pouve a ci a la toumbe du massinssa
DeghrarDjilali (27/11/2013)
  • 27. DeghrarDjilali (27/11/2013) | 04/07/2014
Mon cher Kamel Semmar,
Additivement aux documents que je vais vous transmettre par e-mail.En vérité personne, je dis bien personne ne pourra et en aucun cas écrire la vérité sur ces héros d'un passé très lointain . Parce qu'ils y a trop de similitudes, trop de contre vérités et cela à cause du temps très reculé. Il y a entre autres Chachnaq, le roi berbère, il y a aussi Seschonq 1er roi de la Libye et celui que vous aviez annoncé Guanche de l'île Candélaria (îles Canaries).
Entre ces trois personnages il y a eu beaucoup de'histoires à leurs sujets laquelle est vraie ? Personnellement, j'ai lu beaucoup d'articles, beaucoup d'histoires et j'ai essayé, suite à la fameuse déclaration des Egyptiens, que nous possédions un roi et nous ne savons rien de lui, ils nous ont mis devant le fait accompli.Alors j'ai voulu écrire son histoire coûte que coûte pour non seulement connaître la vérité sur ce Chachnaq et aussi faire profiter aux anciens élèves du Lycée Ferroukhi de cette fabuleuse histoire.
Les documents sur le calendrier berbère vous étonnera beaucoup. j'aurais souhaité transmettre tout cela dans le site néanmoins je n'ai pas pu.djilali qui vous embrasse tous.
DeghrarDjilali (27/11/2013 )
  • 28. DeghrarDjilali (27/11/2013 ) | 04/07/2014
Cher Semmkam,
Tout d'abord, merci de l'intérêt que vous porter à ces histoires, avant tout, je ne suis pas un journaliste, je suis quelqu'un de très humble qui veut écrire des histoires, des faits et surtout écrits sur les trucs très anciens de notre passé, ceux de notre région, ceux aussi de notre patrimoine national etc...
je possède beaucoup d'écrits sur Chachnaq, sur Sheshonq 1er
sur aussi le calendrier berbère mais je n'ai pas pu les transcrire sur ce site à travers la lucarne des lecteurs.Si vous souhaitez je peux te les envoyer à travers votre émail si vous me l'envoyez. merci djilali
semmkam (26/11/2013)
  • 29. semmkam (26/11/2013) | 04/07/2014
@Deghrar Djilali
j'aime beaucoup tes écrits qui sont très instructifs, mais étant donné que tu es dans le journalisme, je suppose que tu vérifies toujours tes informations. C'est pour cela que fraternellement, je t'informe que la photo représentant Chachnaq roi amazigh, est en réalité une photo représentant un roi Guanche, mort en 1495, c'est un insulaire des Canaries, plus exactement de l'ile de Candelaria. Sur le front de mer de Candelaria, il y a toute une série de statues des rois Guanches, dont Mencey Bencomo, celui qui est à la place de Chachnaq.
avec toutes les amitiés d'un ancien camarade
kamel Semmar
semmkam (25/11/2013)
  • 30. semmkam (25/11/2013) | 04/07/2014
Nous avons toujours fêté Yennayer, quand j’étais petit, je demandais le sens de cette célébration « aux anciens » et bien entendu, je ne recevais comme réponse très vague « c’est la victoire de siyadna » (entendre par la nos valeureux ancêtres). C’était suffisant pour que cette fête ait pour nous un caractère quasi religieux, à l’époque (pendant la guerre de libération) ça réconfortait de savoir que nos ancêtres étaient de valeureux guerriers et comme c’était aussi l’occasion de s’offrir plein de friandises en plus d’un repas festif, la fête était attendu avec impatience chaque année. Avec le temps, on se pose des questions plus approfondies et on ne se contente plus de l’à peu près. Sans vouloir polémiquer, je voudrais bien que quelqu’un m’informe (avec des sources fiables) sur le sujet. Voici les questions que je me pose et je remercie d’avance qui voudrait bien m’éclairer.
1-Y a-t-il des ouvrages historiques qui parlent de Chachnaq ou Chechonq 1er ? Qui était-il vraiment ? Et comment son armée est-elle arrivée à écraser l’armée de Ramsès II, l’un des plus illustres pharaons, et le plus grand bâtisseur parmi eux ? Si quelqu’un est arrivé à battre Ramsès II, il devrait être au moins aussi célèbre que lui. (je cite : Personne ne pouvait imaginer un instant que le berbère Chachnak, où l’amazight qui allait devenir le roi et le pharaon d’Egypte. Ce fut le 1er yenneyer, il y a de cela 950 ans avant Jésus Christ. Le roi Chachnak avait détrôné à Siwa (Egypte) le pharaon Psounennès (Ramses II). Cet événement avait marqué le début de la date berbère. Le 12 janvier 2013 correspond exactement donc au 1er yennayer 2963.)
2- Il me semble que les berbères amazigh étaient établis sur une zone (Tamezgha) qui commence à l’Est en Egypte (ils y sont toujours dans les oasis près de la frontière libyenne), jusqu’aux iles Canaries à l’Ouest, au nord les iles de Malte et les Baléares et au Sud jusqu’ ‘au fleuve Sénégal. Yennayer était fêté dans toute l’Afrique du Nord. Je trouve que ce n’est pas une fête spécifiquement algérienne, loin de là.
3-Je ne suis pas du tout historien, je cherche juste à comprendre, étant passé en Libye il y longtemps, j’avais entendu dire justement qu’un roi libyen était devenu pharaon, et son nom rappelait celui de Chéchonq ou Chachnaq. Etait –il algérien ?
4-Concernant le calendrier, quand je lis «Le 12 janvier 2013 correspond exactement donc au 1er yennayer 2963 » je ne suis plus d’accord et je sais de quoi je parle, en toute modestie. Ça signifie que ce jour là a été pris comme début d’un calendrier comme l’hégirien, le julien, le grégorien etc.… qui ont un évènement précis comme point de départ. Ça veut dire aussi, qu’il y avait un certain nombre de mois dans l’année : combien de mois ? Quels sont leurs noms ? Comme ils sont antérieurs aux calendriers chrétiens et musulmans, ils devraient avoir une consonance différente (pas maghres, abril, et autres).
5- Tous les calendriers du monde, qu’ils soient solaires ou lunaires, à cause d’un phénomène astronomique, il ya un glissement d’un certain nombre de jours par an, auquel il faut remédier en corrigeant en ajoutant ou en retranchant un jour. Ex, l’année bissextile pour rattraper l’erreur de considérer l’année comme ayant 365 jours alors qu’elle a 365,242198 jours.
L'habitude d'ajouter une journée intercalaire afin de rattraper le retard pris par l'année civile sur l'année solaire remonte aux Romains. Ceux-ci, avant le calendrier julien, utilisaient l'année dite « de Numa » de 355 jours, soit douze mois lunaires. Le retard avec le calendrier solaire était compensé par des mois intercalaires d'une durée variable fixée par le grand pontife. Ce système s'était cependant déréglé au moment des guerres civiles. En 45, avant l'ère chrétienne, Jules César, empereur et grand pontife de la République romaine, fit appel à l'astronome grec Sosigène d'Alexandrie, afin de régler le décalage trop important que l'on constatait entre les années solaires et civiles depuis les guerres civiles. Ainsi, Jules César fixa l’année de 365 jours, plus une journée intercalaire tous les quatre ans (il faudra attendre le calendrier grégorien afin que le système se précise davantage).
Ce que je veux souligner, c’est comment et par quel miracle, depuis 3 millénaires, le 1er Yennayer coïncide avec le 12 Janvier ? Alors que les calendriers chrétiens catholique et orthodoxe sont en décalage. Tout le monde sait que la révolution d’Octobre en Russie était fêtée en Novembre, car au moment des faits l’église orthodoxe russe imposait un calendrier qui était en retard.
Devons nous utiliser bêtement un calendrier dont nous ne savons pas grand-chose, et qui est aligné tout aussi bêtement sur le calendrier grégorien en ce qui concerne le 1er Yennayer ?
Sans polémiquer, qu’en pensez vous ?
Kamel Semmar
Jade (25/11/2013)
  • 31. Jade (25/11/2013) | 04/07/2014
J'aime tous ces sujets que vous présentez, celui-là aussi qui m'enrichit beaucoup .
Cette journée du 1er Yanayar se fête un peu partout dans les différentes régions du pays, et j'ai même l'impression qu'elle renaît de ces cendres ces quelques 10 à 15 dernières années J'en suis fort heureuse que les Algériens que nous sommes reprenons peu à peu part à notre vraie identité !!
Un peu différemment qu'autrefois, dans ma région du Dahra, les gens la célèbrent à leur manière qui ne diffère pas beaucoup des autres régions du pays ; avec cuisine traditionnelle, et friandises ...
Mais je me rappelle très bien, autrefois, pour célébrer la veille de Yanayer, les villageois se rendaient dans les bois pour rapporter des fruits amers comme les myrtilles et les racines du palmier nain appelées "Djamar" qui devaient être mangés en cette sacrée soirée .
Cette tradition a une histoire que j'avoue n'ai pas très bien saisie dans mon enfance, ni je n'ai pu lui trouver d'explications après, mais je ne retiens que des bribes sur ce que j'ai pu entendre, quelques chose comme rappelant la fin d'une période difficile ou des troupes guerrières étaient contraintes de ce nourrir de ces seuls aliments qui étaient à leur disposition ...
Et je dirais pour clore mon com que les friandises pour marquer leur victoire ... certainement !! ou pour rendre joyeux les enfants, tout simplement !!
Chantal (25/11/2013 )
  • 32. Chantal (25/11/2013 ) | 04/07/2014
Merci Djillali pour cette leçon d’histoire. Je n’avais jamais entendu parlé de ce roi Berbère ! Ainsi que le disait Virgile : « On se lasse de tout, excepté d’apprendre ».

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire