Visite au Parc de Galland / Mai 2015

Juste envie de partager avec vous cette merveilleuse journée du 13 Mai 2015, passée en compagnie de mes  amies : Zakia, Djamila et Souâd, au Parc de Galland (Parc de la Liberté), Alger. Situé en plein cœur d'Alger, tout est réuni pour faire de votre visite un moment de détente et de repos.

 

Parc de Galland

Le Parc de Galland aujourd'hui (Parc de la Liberté), accessible par deux entrées, l’une par la rue Didouche Mourad, l’autre par le boulevard Franklin- Roosevelt, a été créé en 1915 par le maire Charles de Galland. L’entrée principale sur la rue Didouche Mourad s’ouvre sur des escaliers. Une stèle érigée à la mémoire de Charles de Galland en 1923 est visible.

Ses 3 hectares, totalement dédié aux loisirs, à la découverte et à la détente, sa végétation est riche et diversifiée. On y trouve près de 85 espèces dont certaines sont très rares. Il est aussi connu pour sa collection de rosiers et sa grande volière. On y trouve également le musée des antiquités et des arts islamiques, une bibliothèque, une administration et une école primaire. L’architecture de ce parc est très particulière, portiques et balustrades finement décorés délimitent certains espaces, créant plusieurs terrasses et placettes. Des carreaux de faïence aux motifs géométriques et aux couleurs vives inspirés des décors de faïences des jardins durant l’époque ottomane couvrent bancs, murets et bassins.

De taille moyenne, achevé et inauguré en 1915, il se caractérise par une pente très forte, ce qui explique l’omniprésence des escaliers. De tels parcs étaient conçus, dès l’origine, comme des œuvres d’arts. Ce n’est nullement un hasard, si en remontant jusqu’à la fin, vous tombez sur le musée des antiquités, qui lui-même débouche sur la rue Telemly, d’où s’élève, à quelques mètres, le portail de l’école supérieure des beaux-arts. On imagine que les étudiants des beaux-arts de l’époque devaient utiliser ce petit paradis vert comme raccourcis pour descendre à la rue Michelet. On imagine aussi bon nombre d’entre eux, assis sur les bancs, réaliser des croquis en observant minutieusement les plantes.
Les haies de fusains et de bambous suivent les chemins et les escaliers, rehaussant leurs courbes. Des palmiers et des cycas forment des bouquets de hauteur moyenne, tant disque des arbres solitaires comme le magnolia, le strelitzia, le Ficus ou le cyprès se dressent majestueusement, dépassant facilement les vingt mètres.

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Parc de GallandParc de GallandParc de Galland

Commentaires

  • ferhaoui
    • 1. ferhaoui Le 17/05/2015
    bonjour bonjour! tout le monde, amies et amis tout a fait d'accord avec mes deux amies p'tite soeur msskellil et l'adorable kéryma, oui! on ne finira jamais de s'extasier devant les réalisations des hommes: peintres , musiciens ,architectes ou l'historiens imposant leurs lois leurs décors, leurs costumes mais on ne peut s'empecher d'ajouter à leur génie la création de la misere, pour les uns aussi!!!! l'ami ferhaoui, oran
  • Meskellil
    • 2. Meskellil Le 17/05/2015
    Très agréable promenade dans ce jardin! Et au cœur d'Alger!

    Une halte paisible, relaxante, bienfaisante, un endroit ressource pour un retour à soi lorsque le tumulte environnant sature...

    Merci Noria pour cette bouffée de fraîcheur ensoleillée!
  • kéryma
    • 3. kéryma Le 16/05/2015
    Tu m'as transportée dans des souvenirs.... dans des rêves incommensurables!

    La prochaine fois nous nous y promènerons toutes les deux et je te raconterai de très belles histoires... chemin faisant! InchAllah

Ajouter un commentaire