Facebook the green dressing 3 Images 4

Rencontre/ 02 Mai 2015

Vidéo de Alger-Miliana

 

Vers les souvenirs d'une belle époque! (Texte de Samia TALBI)

  Entre un hier étonnant et un aujourd'hui surprenant, les Anciens du lycée Mustapha Ferroukhi, renouèrent de nouveau, le 2 Mai 2015, avec les doux souvenirs d'un prodigieux passé, dans la joie, la convivialité et la nostalgie.
Il y a 40 ans, il y a 50 ans, ils étaient venus de tous les horizons, emprunter le chemin du savoir et de la connaissance afin de vaincre l'ignorance.

  Après "moults" efforts incessants et sérieux, ils furent mis face aux exigences de la vie, dans un esprit juvénile emprunt d'innocence, d'allégresse et d'insouciance!

  Et des liens de camaraderie se nouèrent, des affinités se confirmèrent et des expériences s'échangèrent dans un climat d'étroite fraternité et d'amitié!

  Qu'il est doucereux, ce retour vers les belles années -lycée dans ce lieu magique et majestueux malgré l'empreinte visible d'un temps impétueux!!

  Les retrouvailles furent conviviales et heureuses parfumées de quelques pétillantes Abdounettes!!!!!

  Santé et longue vie à nos amis Ferroukhiens!

Commentaires (20)

TCHAM Nourredine
  • 1. TCHAM Nourredine | 31/05/2015
agreablement surpris par la rencontre du 2 mai 2015 à Miliana.j'ai revu des amis que j'avais perdu de vue depuis 50 ans.Je ne réalise pas encore que aprés autant de temps des liens peuvent subsister .Ce retour vers le passé fait chaud au coeur et restera longtemps dans ma mémoire.Je serai trés certainement présent au prochain rendez-vous pour dire bonjour à tout le monde. à bientot tcham
tachgoust khira
  • 2. tachgoust khira (site web) | 30/05/2015
bonjour aux amis(es)du site je viens de voir la vidéo c'est vraiment super merci à vous noria merci aussi aux organisateurs de ces chaleureuses retrouvailles
RHACHIDE
  • 3. RHACHIDE | 28/05/2015
Je m'appelle RHACHIDE Mammar , j'ai fréquenté ce lycée de 71 à fin 74 , je n'ai pas pu assisté à cette grandiose rencontre car je vis en France depuis 1980. J'aurais aimé être dans ce monde de joie et de souvenirs qui ne s'effaceront que lorsque la bougie de ma vie s'éteindra pour toujours. Je me vante d'avoir été le seul élève qui a pu fabriqué une clé qui ouvrait toutes les portes du lycée , j'avais le privilège d'aller aux toilettes des dortoirs (parce qu'elles étaient propres) et dormir à tout moment de la journée en compagnie de FERKA-ZAZOU ; BENALI et CHERIFI .
noria
Cette vidéo est extraordinaire, une immense joie se dégage de ce merveilleux retour, belle initiative de la part du Cameraman qui donne directement la parole aux anciens élèves. Bravo !
Je remercie Mr SEBBAGH pour ce message sincère qui me touche profondément.
A d’autres retrouvailles plus chaleureuses et que cette belle amitié durera encore longtemps inchAllah.
fatiha
  • 5. fatiha | 26/05/2015
très émouvant bravo pour cette belle initiative, très belle rencontre et belle vidéo avec de beaux souvenirs
Bradai
  • 6. Bradai | 25/05/2015
https://youtu.be/iaq2-lGpy3c ce n'est qu'un film qui pour certains ça leur rappelle qu'ils ont fait l'internat on y trouve tout :la surveillance,la cour ,l'heure d' etude ,le réfectoire et enfin le dortoir.
Bradai
  • 7. Bradai | 25/05/2015
Benyoucef je voulais seulement à travers un dialogue faire revivre ce moment de pause d'un interne , ce moment que chaque interne de la 6eme à la terminale garde jalousement dans son coeur .En lisant votre texte l'idée m'est venue de faire sortir ces bâtonnets de chocolat noir pour faire rever ceux d'entre nous qui n'ont plus leurs dents pour revivre ce qu'ils n'ont jamais oublié.

J'ai voulu ajouter quelque chose sur le refectoir ainsi que les dortoirs mais je me suis dit commençons par la cour d'abord avant d'entamer la premiere marche d'escalier qui nous fera monter vers le haut où le plus dense reste à raconter

Ton ami Bradai
benyoucef
  • 8. benyoucef | 25/05/2015
Mon cher ami Bradai,je t'informe que je n'étais ni interne ,ni demi pensionnaire,puisque je suis natif de Miliana et j'y habite.Mais j'avais des amis internes et qui me chargeaient parfois de leur faire quelques courses en ville .Alors ils me racontaient leur quotidien.En plus, j'étais maitre d'internat,donc je voyais tout ce qui se passait au niveau des dortoirs te refectoire et salles d'étude.
Je ne pouvais pas citer tous les details.J'ai voulu juste ouvrir le bal à travers ces bribes de souvenirs pour vous inviter à en témoigner en apportant votre grain de sel
Amicalement
Bradai
  • 9. Bradai | 25/05/2015
Benyoucef tu as oublié quelque chose
Non ,non j'ai rien oublié
Mais si ,mais si si tu etais interne tu dois te rappeler de ce moment aussi
Je n'y arrive pasà me rappeler c'est trop loin ce temps d'ailleurs j'ai tout cité ce qui rappelait une vie de pensionnat .
Alors dans ce cas tu etais en demi pensionnat
Comment le sais -tu, tu ne me connaissais meme pas.
C'est parce qu'il y a qu'un interne qui ne peut oublier du tout son gouter de 16h. et dans la cour dans son coin préféré il est là à grignoter ce qui le consolera jusqu'au diner.
keryma
  • 10. keryma | 24/05/2015
Bonsoir tout le monde,

Sincèrement, je trouve que ce texte accompagne admirablement bien l'émission de la vidéo, Samia bravo, et Noria tu es d'un très bon goût, tu as choisi le commentaire adéquat fi mahallou!
Bradai
  • 11. Bradai | 24/05/2015
A la fin de son joli texte Benyoucef nous dit : Qui dit mieux ....
On trouve toujours derriere soi quelqu'un qui dira toujours ce quelque chose qui manquait pour que la soupe soit bonne et qu'il n'y aura rien à dire pour ajouter quelque chose et tant que cette soupe est toujours au feu on a toujours quelque chose à dire(rajouter)
et Benyoucef a bien oublié ces radiateurs si familiers en temps de froid qu'on collait à nos poitrines les soirs où coinçaient dans les couloirs on regardait la pluie fine et glaciale tomber et que demain on fera pas sport et ce cheikh Landjerit sera bien vaillant en nous casant quelque part dans une salle en nous faisant chanter "koum tara" en attendant le beau temps avec son soleil.
benyoucef
  • 12. benyoucef | 24/05/2015
Bonjour tout le monde
Merci chère amie Samia pour cette révocation C'est vrai que ces retrouvailles périodiques nous font pincer le cœur ,quand on se replonge dans nos profonds souvenirs de lycéens en étant internes ou externes.
En effet,chaque coin du lycée ,soit les salles de cours, la bibliothèque,les dortoirs, le réfectoire,ou la grande cour ombragée est un pan de mémoire.
Dans les classes,situées au RDC ou au 1er étage ,aux tables étroitement rangées ,qu'est ce qu'on avait appris comme cours de sciences naturelles,de maths,de français etc....sous l’œil vaillant de brillants professeurs qu'ils collaient parfois pour les mauvaises conduites des consignes les week end
Dans la bibliothèque,soigneusement équipée de rayonnages,qu'est ce qu'on avait lu comme séries d'ouvrages pour préparer nos exposés et appuyer nos connaissances .
Dans les dortoirs aux lits superposés collés au petits placards ,qu'est qu'on avait passé des nuits blanches en révisant ses leçons sous la couverture à la lueur de la lampe à pile,ou en écoutant à faible volume le transistor
Dans le grand réfectoire,, parfumé d'odeurs culinaires alléchantes ,ou les lycéens internes ou demi pensionnaires venaient se bousculer pour occuper la meilleure place pour manger du riz aux boulettes de viande et autres plats ,dans un vacarme assourdissant d'assiettes et de cuillères.
Enfin à l"ombre suave des arbres de la grande cour,on venait s'asseoir sur les bancs discuter ou réviser ses cours qu'on avait oubliés ,ou écrire une lettre à ses parents ou à sa bien aimée qui se trouvait de l'autre coté.
Autant de coins et de souvenirs qui jalonnent les repères de notre mémoire et qui nous font revivre les moments d'un passé lointain .Grâce à ces retrouvailles,chacun de nous se ressource en respirant cet air pur de la nostalgie dans la plus grande convivialité .
Ce n,'est qu'un clin d’œil de nos souvenirs..Qui dit mieux...
Amicalement
Mohamed
  • 13. Mohamed | 24/05/2015
C'etait en rentrant le soir à la maison ,j'etais si epuisé que c'est GM qui est venue me voir pour me dire si j'ai bien passé ma journée avec mes vieux copains .Alors je lui ai tout raconté notre visite dans la ville de teniet el hadd ,l'arbre magique au centre de la ville qu'il faut toucher pour ne pas vieillir ,les gens qui nous regardaient prendre des photos de souvenirs tous curieux de savoir de quelle planete sommes nous. Les uns disaient ils sont nés ici , et apres tant d'années enfin ils sont revenus voir leur Bled ,les autres plus au courant disaient entre eux c'est des vieux camarades de classe qui se retrouvent.Et grace à Mr REFED tous les recoins de la ville nous ont ete montrés avec des explications. On etait emerveillé par toutes ces connaissances que nous ignorions de cette region. Une photo souvenir a été prise devant le Mesdjid el atik ;c'etait un lieu de culte qui a bien vu des oulamas sortir avec un savoir pour parcourir le pays .Said ouldel kord un ancien éleve des années 50du lycée m'a dit qu' on faisait le primaire mais le soir apres la sortie d'ecole on venait apprendre l'arabe. dans ce Mesdjed. J'allais m'endormir que GM me dit tu ne m'as pas tout dit tu me caches quelque chose je te connais à tes yeux . Ecoute GM ,je ne voulais pas te le dire pour ne pas te donner cette peine de repenser à ton enfance comme moi.
Raconte moi tout Fiston j'essaierai de ne pas pleurer comme la derniere fois.
Ecoute GM ,il y avait avec nous des grand meres et là où nous etions allés il y avait un parc de distraction . Ces grand meres en voyant une balançoire devant elles n'ont pas hesité à jeter leurs foulards et ont commencé à jouer comme au temps de leur jeunesse.et nous les garçons on les voyait faire avec une une grande jalousie dans le coeur.
Tu aurais pensé à ta GM et l’emmener avec toi jouer un peu comme elles.
GM , il parait que cette fete va se renouveler tous les ans au SAMEDI de la derniere semaine du mois de Mai de chaque année.
Et cette fois ci GM j'y compte t'enmmener pour te faire connaitre par tous mes ami(es)..
J'ai vu une lueur de gaité sur son visage ,tout en me disant "va dormir maintenant Fiston tu en as grand besoin " C'etait ça GM elle veut tout savoir meme mon reve je dois le lui dire le matin pour qu'elle eloigne de moi les mauvais esprits .
keryma
  • 14. keryma | 24/05/2015
Mais vous mangez trop bien!!!

Que ce soit au lycée Ferroukhi lors de vos retrouvailles ou à la rencontre dans la forêt des cèdres! Quelle chance, bessahetkoum que voulez-vous que je vous dise?

Kéryma votre amie (un peu jalouse quand même)
Bradai
  • 15. Bradai | 24/05/2015
Une journée inoubliable ,comme celle qui nous a reuni dans la cour du lycée mais cette fois ci c'etait en pleine nature. Bien haut sur les hauteurs de la ville de la foret des Cedres.Je ne vous parlerai pas de ce bon couscous qui nous a ravi la gorge rien qu'en le sentant passer sans y mettre une goutte de sauce et que vous en aurez l'eau à la bouche rien qu'en pensant que vous aviez raté l'occasion de goutter sa saveur comme nous... Je ne vous cacherai pas aussi que nous avions été bien rassasié par les habitants de cette region. Ils etaient tellement hospitaliers qu'ils nous ont rapportés trois grands bols de "lben" tout frais et autant de khobz el koucha .C'etait un regal .
Et vint le moment attendu de notre virée dans cette contrée. L' explication va nous etre donnée à tour de rôle par Mrs YAHYAOUI ,RAFED et BENSALAH en dernier .
Quand Mr BENSALAH eut terminé son discours sur la presence des traces historiques dans cette region , un mot de lui m'a echappé que je n'ai pas bien com^pris son sens ,c'etait le mot "metamorphose" . Je me suis approché de lui pour qu'il me dise sa signification. il me dit tout court "tu as fait le lycée Mustapha Ferroukhi " je ne pouvais lui mentir à sa question sur ce sujet là .Ma reponse etait bien sùr que "oui "
il me dit alors celui qui a fait le lycée Mustapha Ferroukhi n'a pas besoin qu'on lui explique le passé.
Sacré Bensalah il est arrivé à nous donner un cours d'une heure de temps sans tableau ni craie en mains..
Mohamed
  • 16. Mohamed | 24/05/2015
Bonjour à vous . ......bonjour !
Vous venez d'arriver . .... Oui et je viens d'un peu loin aussi.
Pouvez vous me rappeler votre nom s.v .p ,votre visage me dit quelque chose.
Je suis Refine ,je suis de teniet el hadd et suis vice président maintenant de cette association des anciens élèves du lycée.
Oh! oui je me rappelle de ton nom ...Tu es REFINE celui qu'on appelait le cow boy du lycée. Ah! c’était le bon vieux temps dans cette cour .On te voyait tout le temps courir mais sans cheval il y avait toujours ces diables de pions qui te le confisquaient juste à l'entrée parce qu'on avait pas de box disponible pour les chevaux aux dortoirs .
Mais toi qui es tu je ne t'ai jamais attrapé avec mon lasso .
Non tu ne dois pas me reconnaitre .J’étais celui qui ne parlait jamais aux grands qui nous faisaient peur . Mais je faisais peur aux plus petits que moi en leur racontant des contes que GM me disait .
Parfois par une nuit d hiver dans ce coin que tu vois là quand je leur racontait un conte d'el ghoul wal ghoula. Ils se blottissaient tous contre moi et comme ça durant toute l'histoire ils étaient assurés que le ghoul ne les mangerait pas..
Dis moi au moins ton nom ,peut être qu'un jour j'ai eu à te faire mal et je voudrais en cette occasion en faire des excuses.
Je m'appelle fiston ,je suis le fils de GM mais chose bizarre tu sais personne ne se souvient de moi sauf GM qui me dit souvent :n'oublie surtout pas tes copains à qui tu leurs faisais peur en leur racontant des histoires mensongères.
Tu veux que je te raconte une ,mais promet moi de me pas courir après si elle ne te plait pas je ne suis plus jeune comme avant
Mohamed
  • 17. Mohamed | 24/05/2015
G.M est ce que la video que tu as vue t'a plue dans son ensemble ,est ce que tu as vu comment les éleves dans la cour parlaient entre eux de leurs souvenirs et plus encore ils etaient bien gentils et moins turbulents entre eux qu'avant lorsque tu venais me voir dans cette cour et me faire sortir un samedi alors que le Dimanche j'etais consigné.
Oh oui Fiston ! elle est magnifique je remercie celui ou celle qui a mis tout ce monde dans cette petite cour .Elle me rappelle ce temps lorsque ce Monsieur Randi me laissait juste le temps de te voir à travers les carreaux de la fenetre sans que je puisses te ramener avec moi .Il me disait chaque fois sur toi cette fois aussi il a fait une petite betise (pour ne pas m'effrayer il me repetait toujours que ce n'etait qu'une petite betise comme il etait gentil lorsqu'uil m'accompagnait à la porte tout en s'excusant pour me dire la prochaine fois je le laisserai vous accompagner. Mais on ne te laissait sortir que lorsque le lycée libere tous les éleves .
Mais dis moi Fiston ,j'ai remarqué une chose ,il n'y a que les parents et qui sont bien agés comme moi qui sont venus se rappeler de leurs venues un SAMEDI et je n'ai vu aucun des éleves avec eux.
GM ce sont eux les éleves c'est pourquoi tu n'as pu voir aucun d'eux courir apres un autre dans la cour.
Fiston ,je crois là que celle ou celui qui les appelés à venir a fait une grosse betise comme toi en me me faisant voir des vieilles personnes à la retraire au lieu de ces mignons garnements que je venais voir dans ce temps là .
Comment ça GM ?
On aurait dù les habiller tous de ce beau tablier gris qui vous arrivait aux genoux et qu'on ne vous reconnaissait que par vos beaux yeux quand on vous regardait jouer entre vous.
C'est une idée geniale GM comme ça ils ne seront pas vu comme parents mais comme éleves.
C'est GM qui a eu cette idée , qu'on a pensé que pour notre prochaine rencontre que la rentrée sera exigée pour tout le monde avec ce fameux tablier gris.
Eh GM ,est ce que tu as gardé toujours le tablier de ton fiston .
Bien sùr Fiston que je l'ai gardé comme souvenir de toi et de ta belle periode. Je te le remettrais à votre prochaine rencontre comme ça tu pourras te vanter que tu as toujours cette poche supplémentaire que je t'ai faite à l'interieur pour que tu puisses emporter un petit crouton de pain que tu aimais grignoter en pleine nuit.
Chantal
Bonsoir à tous,

Très jolie vidéo qui n'est pas sans me rappeler mon retour en Algérie le 1er mai 2013 après plus d'un demi-siècle d'absence et qui restera à jamais gravé dans ma mémoire comme l'un des plus beaux souvenirs de ma vie !

Bien entendu, je partage l'avis de tous, à savoir que ces remerciements adressés à Noria sont très, très largement mérités ! Nous lui devons tellement ! Une véritable "magicienne" de la fraternité, du partage et de la convivialité ! Qui plus est d'une modestie et d'une humilité sans pareil !

Prends bien soin de toi Noria car tu es irremplaçable et tu nous es indispensable !
Meskellil
  • 19. Meskellil | 23/05/2015
Bonsoir à tous,

Déjà des frissons à l’ouverture par la chanson Ya rayah, et tous ces gestes tendres et affectueux… Emouvants de spontanéité, de sincérité. Hommage à Mustapha Ferroukhi, Allah yerhmou ! Et puis l’enchainement judicieux avec Azaizia et Miliana Bladi nebghik, refrissons et émotions. Il me semble avoir reconnu Azaizia Youcef. Mais peut-être que je me trompe ?

Des silhouettes aux traits flous qu’on croit reconnaître, d’autres qu’on reconnaît à coup sûr ! On croit deviner malgré les années les traits de quelqu’un que l’on a connu jeune, sans en être certain.

Minute solennelle pour l’hymne national. Recueillement…Pensées recentrées sur soi, sur ceux partis peut-être…

Quelques jeunes ici et là, ça fait plaisir ! Un lien précieux, important pour passer le flambeau en douceur, pour perpétuer les valeurs que véhiculent ces retrouvailles…

Très nostalgique le choix de certaines chansons des années lycée, « On ira où tu voudras quand tu voudras »… Adorable la petite fille ! Si mignonne avec sa rose !

Les Ferroukhiens investissent pleinement l’espace, se déployant ici et là. Les Abdounettes toutes pimpantes et souriantes restent regroupées. C’est vrai que c’est impressionnant tout ce monde…

« Welcome to the hotel of California, such a lovely place », chanson fugitive s’éclipsant à peine commencée pour laisser place aux anecdotes et virées nocturnes d’anciens internes, Fête des cerises oblige… !!

Et puis voilà le générique d’une émission bien connue « la grande aventure » !!! Que de souvenirs…Et c’en est une d’aventure ! Extraordinaire !

Drôle la séquence au labo avec un prof invité ? Nostalgie encore et anecdotes espiègles, amusantes, on va loin, très loin… dans le temps. L’impression que c’était seulement hier…

Oh, c’est rageant de reconnaitre des visages, mais de ne plus savoir à qui ils sont…
Quarante minutes plus tard (dans la vidéo)…Les Abdounettes toujours ensemble et très sollicitées par les photographes ! Mignonnes aussi avec leurs roses à la main ! Galants et attentionnés les Ferroukhiens. Dommage qu’on n’ait pas donné la parole aux Abdounettes aussi… La prochaine fois ! Peut-être…

« Comme il a dit lui » le « SDF » de Ferroukhi ! Études commerciales à Abdou ! Beaucoup d’humour ! Superbe idée en train de germer, le jumelage des deux lycées ! Et puis le rêve de ce « SDF », jumeler le Zaccar avec la Forêt des Cèdres, belle idée aussi non ? Faire de gigantesques pique-niques après de longues et agréables randonnées en forêt ! Sympa ! A suivre… mais pas dans trop longtemps quand même, le temps passe…

C’est bien beau, mais ça donne faim tout ça ! A taaable ! Joliment apprêtées !
Mais elles sont où les Abdounettes ? Ah, les voilà ! Dans un autre réfectoire !?

Chapeau les serveurs ! Discrets, efficaces !

Oh, non ! Le mimosa planté est tout sec ! Quel dommage ! Vous avez raison ! Il faut en replanter un autre et en prendre grand soin cette fois-ci ! Il faut un ancrage matériel aux souvenirs des années 60/70 !! Et puis, un mimosa dans une cour de lycée, c’est joli !
Allez, c’est parti pour une partie avec les pièces de 1 dinar à défaut de douros sur les bancs de la cour! Ben voilà, on mettait le douro comme ça et puis…..

Hommage à Mohamed Landjerit pilier du lycée (c’est lui qui le dit), hommage réitéré par Abdelkader Daoudi. Enfin, un visage sur nom, et en plus des paroles ! Amicales et sympathiques !

Belles paroles de ce prof invité déjà rencontré au labo « …Que l’enseignement que les anciens ont reçu, eh bien qu’ils le donnent aux jeunes !! Unité dans les différences des personnes !! Que la paix soit dans le cœur de tous les hommes ! Amin ! »

Ah ! Surprise ! Notre ami le marin d’eau douce! Plus que jamais pris dans les eaux de Miliana !! : « je revis !! Magnifique ! Extra ! Tisser des liens… ! » Adorable marin, assurément beaucoup de sympathie pour lui ! Je crois qu’il n’est pas près de se dégager des eaux de Miliana ! « une ivresse de joie et de bonheur ! » dit-il. C’est beau, spontané, émouvant. Très attendrissant !

Bouquet final, hommage à Noria qui sans elle, rien de tout cela n’aurait été possible ! Quoi de plus naturel…. Emouvant, touchant de sincérité, de reconnaissance « Tbarik allahou fik, raki djma3tina…, c’est plein d’émotions ». « Yatik essaha, matanseyche les photos »… « Encore une fois je vous remercie du fond du cœur » dit ce Monsieur ému aux larmes !

Retour sur le mimosa et le symbôle qu’il représente…La chanson « Besamé mucho » très furtive…Puis, « El Barah wana zahi bchababi m3a djamlet hbabi, kene fi 3omri 3echrine… » C’est fini, pas vu passer le temps !!

Très beau montage Noria ! Séquences riches, variées. Choix musical très sensible et fin. Très belle l’idée des gros plans et des témoignages, C’est vivant, dynamique, coloré ! Bravo au caméraman. Merci à vous tous pour tant de simplicité, d'amitié, de convivialité, de sincérité... Merci pour tous ces flots d’émotions...
keryma
  • 20. keryma | 23/05/2015
Bonsoir tout le monde!

J'ai passé un moment franchement formidable, j'ai ri, souri (non je n'ai pas pleuré), encore une fois et je ne cesserai de le dire: je ne suis pas une Abdouna ni une Ferroukhienne, mais quand j'ai regardé le film des retrouvailles du début à la fin, eh bien je me suis dit: "ya hawdji pourquoi ne le suis-je donc pas?"
Du fond de mon coeur, je vous souhaite plein de retrouvailles encore et Rabbi ytawel fi 3omarkoum ya ikhwani.

Noria, je suis très satisfaite et contente que l'on t'ait citée et remerciée à la fin de la vidéo.

Votre amie Kéryma,

Ajouter un commentaire