ALGER-MILIANA.COM

La lecture liée au langage/ Par Med BRADAI

Couverture

Lecture liée au langage

Lecture liée au langage

   

  • 1ère leçon : voici omar !
  • 2ème leçon : ali ! ali ! voici ali ! voici omar !
  • 3ème leçon : ali est ici. omar est ici ! ali est ici !
  • 4ème leçon : ali a une image.
  • 9ème leçon : avec la lettre J apparaît le petit julot !
  • 66ème leçon : il y a un petit texte à lire :

«Dans la rue. balek ! balek ! disait un balayeur, pendant que son âne faisait : hi-han ! hi-han ! effrayé, ferhat criait : maman ! – n'ayez pas peur, mon garçon, mon âne n'est pas méchant !»

Lecture liée au langageLecture liée au langage

Lecture liée au langageLecture liée au langage

Lecture liée au langage

Remi et Marie

Commentaires

  • Chantal
    Bonjour Fiston !

    Je vois que le dialogue est toujours présent et … "percutant" entre GM et toi ! Cela prouve que vous ne vieillissez pas tous les deux ! hihihihi !

    Belle journée à toutes et à tous !
  • Gm et Fiston
    • 2. Gm et Fiston Le 04/08/2022
    Et,par le temps qui passe dans le delai tres court d'un jour au lendemain ,ce jour-là vint ;mais pratiquement pas comme tous les jours .Dans le misereux logis ,fut -il l' endroit familier ,je retrouve ce jour-là une chose qui inquiéte un peu,car l’espace accoutumé entre Gm et moi tend à se restreindre . Ce jour là ,personne ne reconnaît plus personne .Notre propre logis tentaculeux est devenu un sans espoir de rencontrer une connaissance qui peut etre reconnue .Gm ne me reconnait plus comme Fiston et moi de meme pour Gm .Gm me voit d'ores et dejà devant elle que plus grand à son gout et moi je la vois plus grande encore à mes yeux que d'habitude. Notre fanatisme n'est dejà plus qu'un souvenir.
    Mais après les salamalecs de concordance , vint ensuite le temps d'un bref échange , Gm essaya finalement de me parler .Pour elle,c'est pour dissiper toute trace chimerique de ce moment incongru .Elle dit C’est dans le silence qu’on se dit certaines vérités mais il faut bien qu’on en parle au moins de notre temps passé nous deux . Pour entamer la discusion avec elle j'ai pensé à l'instant lui dire cette citaton celle de notre ami Taha Hassine Ferhat pour lui dire"Le coeur et la raison divorcent, quelquefois, sans raison" Elle me repond par une autre 'C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" ... Elle me dit le fatalisme entre nous se distingue du determinisme.
    Mais Gm aurait dù etre plus heureuse que je ne pensais .De ses souvenirs d'antan elle se rappelle encore.Elle me dit ,dans le village de son temps il y avait une vie, assurément et la vie nous a donne les amis et les ennemis qu'on mérite. Elle me parla également des gens qu'elle a connue de son village.Il est dit dans ses propos que ce qui en parlent d'elle ne l'ont jamais connu et ceux qui l'ont connu ne peuvent pas en parler.

    Son ressentiment était sincère.Ses paroles étaient amers.
    En plaisantant comme toujours et prenant tout comme exemple un animal domestique pour animer notre discusion . je lui dis :que l"ane cet animal domestique est bien frappé par le fatalitisme .
    Gm me dit ,malgré ce fatalitisme l'ane en ce temps etait obeissant et l'homme lui etait reconnaissant .
    je lui dis . Cette bete de somme effectuant pour l homme un travail physiquement harassant que pour lui aussile fatalisme est un atavisme .
    Elle me dit pour me faire taire L ane demeure l’esclave de la force qui engendre ses phénomènes.
    Mais elle rajoute tout comme nous l’âne est aussi un animal qui ne supporte pas la solitude fiston .

    Tu sais Gm en voulant m'instruire j'ai appris beaucoup de chose sur cet animal plus proche de l'homme.
    Me trouvant un peu trop loquace que d'habitude ,elle me dit sans me regarder :Si tu veux parler pour ne rien dire fiston ce n'est plus le moment de se taire.
    .je lui ai dit :À l’époque, l’âne – cet infatigable creature— recevait sa part d’orge et un bidon d’eau de la source pour ne pas subir l'infatigable travail comme besogne fataliste.
    Ecoute Fiston par pur fatalisme fonctionnel, l'ane accepte son sort d’esclave bien docile,
    Mais GM on dit des fois L’âne est réputé têtu et de mauvais caractère
    Les choses sont comme elles sont et qu'il est impossible de les changer.
    J'ai lu et appris tout sur l'ane et meme beaucoup de chose Gm.On dit de lui que c'est un excellent animal de compagnie, à la fois fidèle et attachant. l’âne est Très intelligent, il s’attache très vite à ceux qui prennent soin de lui et il est nécessaire de lui consacrer du temps. . En réalité, cet animal est bien plus conciliant et affectueux qu’il n’y parait, mais il est aussi capable d’identifier certaines situations qui lui seraient inconfortables, désagréables ou dangereuses et il sait s’y opposer.

    Outre son caractère tendre, l’âne est un allié précieux pour éliminer les ronces et les orties d’un terrain et les mauvaises herbes dures .

    Pour ça je te rappelle Gm que , notre pauvre logis l’année dernière a failli brûler, n’était-ce la destinée.
    Je sais que c'est grace aussi à l'aide de cet animal que Le feu s’est arrêté tout juste à la ceinture de la toiture en chaume de notre maison Fiston .
    il s'est donné tant de fatigue pour nous rammener de bien loin cette eau bien precieuse Gm.
    il n’y a pas eu de dégâts, comme dans d’autres maisons.Seuls quelques ustencils et la jerricane d'eau ont brûlédans notre maison.Dieu merci.
    Regarde, me dit-elle,cette année encore Les mauvaises herbes bouffent la périphérie du village. Personne ne bouge le petit doigt pour Désherber ? Débroussailler ? Qui y pense ?
    Personne GM si ce n'est l'ane .
    Il y a de l’eau, désormais Fiston .Et Puis,à domicile chaque famille a installé une citerne à eau.
    J’aurais aimé voir le temps revenir comme avant Gm.
    Et comment Fiston?
    Organiser une fete au village C’est l’été, ça peut se faire Gm.
    Du moins son histoire, peut faire l’objet d’un roman Fiston finit-elle par dire aussi à la fin .

    Puis meme pas pour une reponse laconique, vint ce moment de se taire entre Gm et moi jusqu’à un autre lendemain .
  • BELFEDHAL Abderrahmane
    • 3. BELFEDHAL Abderrahmane Le 26/07/2022
    NOTRE SITE QUI NOUS MANQUE TANT….
    L’absence temporelle est plus cruelle que l’absence éternelle, car on ne maitrise pas non plus l’état, l’heure ou le jour du retour. On le croit seulement……………………………………………..Chrys Anagennao .
    J’ai appris que les gens oublient ce que vous dites, les gens oublient ce que vous faites, mais les gens n’oublient jamais ce que vous leur faites ressentir………………………………………………Maya Angelou .
    Depuis un bon bout de temps notre merveilleux site nous a régalé de par sa publication du fameux livre « la lecture liée au langage appelé communément ALI- OMAR ». Les élèves ayant fréquenté les écoles indigènes que nous appelions à l’époque licoules laarab se remémorent encore les instants passés à contempler le dessin des personnages clé du livre avant même de connaitre la lettre alphabétique. Chaque élève en fonction de ses aptitudes s’accommodait au mieux à l’univers dans lequel évoluaient ses nouveaux amis au fil des lectures réparties selon les semaines, les mois et les trimestres. Mais quelles sont les raisons qui m’amènent en ce moment précis à évoquer le fameux livre Ali- Omar ? Ou plus tôt quel était l’instrument dont disposais le maitre quand chaque élève était connecté corps et âme a son petit trésor ? La réponse est toute simple, je viens d’avoir enfin un spécimen du livre du maitre réalisé par les auteurs du livre Ali-Omar. Une sorte de fiche technico pédagogique consacrée au suivi des lectures selon le programme scolaire tel que fixé par l’emploi du temps. Emploi du temps dites-vous ? Qui s’en souvient encore ? Eh bien mes amies et amis du très noble site, sans attendre, voici votre emploi du temps d il était une fois une journée dans une classe toute petite de l’école indigène.
    Heures : 8H- 8h 30………..langage 10h 30—11h………………… Lecture
    8h30-9h ……… Lecture 11h--------13h………………..Inter- Classe
    9h-9h 15……………écriture 13h--------13h10…………….Récitation
    9h15- 9h 30………calcul oral 13h10-----13h40…………….Lecture
    9h30- 9h 45……….calcul écrit 13h 40----13h55…………….Ecriture
    9h 45-10h…………..Récréation 13h 55----14h 10……………Calcul
    14h 1O----14h 25 …..Dessin ou travail manuel
    14h 25------14h 45…..Langage
    14h 45------15h……….Récréation
    15h---------15h 30 …..Lecture
    15h 30-------16h….ed.phys et chant …Activités dirigées…Activités de plein air…Lecture…Jeux de lecture.
    Il faut bien croire amis du très noble site que c’est une journée bien remplie ! De cet emploi du temps je vous propose une séance de lecture. Sans tarder reportons nous à la 103 eme lecture du fameux livre Ali-Omar « chez le coiffeur ».Page 108.
    1/ Abdallah entre dans le café maure ou, hier soir, il a assisté à une dispute. C’est pour se faire couper les cheveux, car le coiffeur du village travaille dans un coin de ce café.
    2/ Le coiffeur fait asseoir Abdallah sur une chaise, devant une petite table sur laquelle il a déposé ses outils. Il lui noue une serviette autour du cou et commence à lui tailler les cheveux avec ses ciseaux et sa tondeuse. Abdallah reste sagement immobile, la tête légèrement penchée en avant.
    3/ Maintenant le coiffeur lui mouille les cheveux, les lui parfume un peu et les lui peigne. « Te voilà bien beau » L’enfant se lève : « merci, monsieur, papa vous paiera demain matin, quand il viendra se faire raser la barbe. Au revoir ».
    Les années se succèdent aux années, peu à peu les souvenirs descendent dans le ciel infini, s entre lassant dans une émouvante accolade avec ces gravures magiques épinglées sur le tableau de façon adhésive, face à des élèves décidés à apprendre davantage plus de mots et de gestes semblables à ceux qui se répètent dans leurs jeux enfantins…Jusqu’ au jour ou… par un heureux concours de circonstance, j’ai eu le bonheur de croiser un vendeur de vieux livres et par la même occasion mis la main sur ce qui constituait à l’époque la voie la plus sûre à suivre pour connaitre non seulement nos amis Ali et Omar mais encore plus découvrir davantage tout le secret de cette fiche pédagogique que le maitre tenait tant à traduire par la façon la plus vivante dans un espace acquis aux formes et aux temps de ce qui allait dérouler au beau milieu d’une classe , là où le tableau noir régnait en maitre absolu… entre mes mains, défilaient majestueusement non pas une seule fiche mais le livre en entier réalisé par les auteurs d’Ali et Omar…Le livre du maitre… « Le langage dans les petites classes des écoles nord- africaines ».
    Les auteurs du présent ouvrage définissent en Avant- Propos la méthode de leur travail qui a donné la matière aux deux ouvrages pré- cités : à savoir celle qu’utilisent les maitres et celle de leurs élèves. Les auteurs coïncidèrent que la leçon de langage est la pièce maitresse de l’enseignement dans les petites classes Nord- Africaines. Elle permet aux enfants de s’exprimer avec aisance et correction et de comprendre ce qu’ils disent et ce qu’ils entendent, de penser enfin dans la langue qui lui est enseignée.
    Amies et amis du très noble site, nous sommes en classe à l’écoute du maitre qui selon le programme et l’emploi du temps consacrés à la lecture est fin prêt pour aborder les différentes étapes pédagogiques qui caractériseront l’ossature du texte. Pour cette fois ci il s’agit du coiffeur.
    Matériel : - tableau représentant un coiffeur rasant la barbe à un client.
    -un rasoir. Voir aussi la gravure du livre de lecture page 108.
    1/ LE BUT :
    A : Vocabulaire :
    Noms……………………… .Verbes………………… …Adjectifs…………………………….Autres mots.
    Cheveux couper, tailler court, long qui
    Coiffeur
    Barbe, rasoir, Raser Toujours
    b- Forme verbale : le futur
    c- Phrase type : c’est ce coiffeur qui rase toujours la barbe à mon père.
    2/ Moyens :
    A : Révision de la leçon précédente (« au café maure »)
    Etes-vous allés au café maure ?
    Qu avez- vous bu au café maure ?
    Ya-t-il au café maure des hommes qui jouent aux cartes et aux dominos ?
    Que perdent ils en jouant ?
    B : Introduction pour éveiller l’intérêt.
    Au village de …..il Ya un café maure. Les petits garçons qui ont des cheveux longs vont dans ce café ; car dans un coin de ce café que travaille….un coiffeur.
    C : Plan de la leçon.
    1- Le coiffeur ( montrer sur le tableau)- en tablier blanc, propre. Etre un coiffeur, un bon coiffeur. Aller chez le coiffeur lorsque…le coiffeur noue une serviette…coupe, taille, parfume, peigne les cheveux…
    2- Rasoir- Que tient ce coiffeur ? Un rasoir (montrer) . Ne pas toucher, ne pas ouvrir, ne pas s’amuser avec…Se blesser avec…
    3- Raser (action à mimer)- Ce coiffeur rase les cheveux a … Raser avec précaution. Bien, mal, sans blesser.
    4- Barbe (montrer sur la gravure) —Longue ? Noire ? Blanche ? Avoir, ne pas avoir de barbe. Passer la main sur…Tirer la barbe, tailler, raser la barbe a un homme.
    5- Toujours.—C est ce coiffeur qui a rasé hier, qui rase aujourd hui, qui rasera demain, qui rase toujours la barbe à mon père. Tu apportes toujours ton cartable ; il écrit toujours proprement ; il peigne toujours… ; il cire toujours…

    Récapitulation et synthèse :
    1—il ya un coiffeur dans ce café maure.
    2---C est ce coiffeur qui me taille les cheveux.
    3---C est ce coiffeur qui rase toujours la barbe à mon père.
    CONSTRUCTIONS ANALOGUES :
    a. C’est ce boulanger qui me vend toujours du pain frais.
    b. C’est ma mère qui prépare toujours notre café au lait.
    c. C’est ce facteur qui distribue toujours le courrier au village.
    EXERCICE DE CONTROLE :
    Ya-t-il un bon coiffeur dans ton village ? Quand vas-tu chez lui ? Combien payes-tu lorsqu’il te taille les cheveux ? Est-ce qui rase la barbe à ton père ? Blesse-t-il ton père avec son rasoir ? Ton père va-t-il toujours chez lui ?
    Eh bien petits enfants que nous étions, avions nous eut une quelconque idée à l’époque des thèmes que les auteurs d’Ali et Omar choisissaient pour le bonheur de nos lectures ? Voici donc la réponse. Les thèmes proposés sont en rapport étroit avec la vie de l’enfant à l’école, dans la famille, dans la rue et répondent par conséquent aux intérêts spontanés de nos élèves. Le titre de la lecture est généralement un verbe qui exprime une action facile à exécuter ou à mimer. L’enseignement de la lecture est lié dans la plus large mesure possible à celui du langage, Les auteurs.
    Les minutes succèdent aux minutes … Rangez votre livre … Reprenez votre cahier de classe… C’est l’instant solennel consacré à la dictée… Et c’est justement le dernier volet du livre du maitre. Voici donc l’exercice écrit : C’est ce coiffeur qui rase toujours la barbe à mon père.
    Les années succèdent aux années… Quand tout est dit et fait, ce sont les souvenirs que nous gardons a jamais (citation) .
  • BELFEDHAL Abderrahmane
    • 4. BELFEDHAL Abderrahmane Le 07/04/2022
    AMIS DU NOBLE SITE BONSOIR.
    La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre…. ALBERT EINCHTEIN.
    Début Avril 2022, le chapelet de mes âges venait de rouler la 72 eme pierre de mon existence, me rappelant du coup ma douceur enfantine baignant à la fois entre les aléas d’une vie sociale affaiblie sous le joug des impératifs et les exigences hors normes et cette sensation innée qui vous prend de suite, une fois assis, face au grand tableau noir de l’école indigène. Mars 2022, l’extraordinaire site Alger Miliana dans un sursaut extraordinaire des plus nostalgiques avait mis en route l’intégralité de nos vieux amis de classe communément appelés Ali et Omar car à cette époque-là on ignorait le sens et la portée du titre du fameux livre « la lecture liée au langage » Ali et Omar s’habillaient de la même façon que nous, leurs mamans roulaient le couscous, fêtaient leur fêtes traditionnelles au rythme des you you tout à fait comme chez nous…donc le livre qui nous avait réunis dans nos rêves d il était une fois méritait bien une honorable note a l’adresse de nos vieux amis. Début avril 2022, le grand père accompagné de sa petite nièce Manel, inscrite en troisième année primaire, face au micro-ordinateur réglé conformément au lien du noble site, enthousiasmés, avaient renoué avec la meilleure alliance qui en ce moment féerique raccordait parfaitement l’instituteur et l’élève dans une ambiance de grande sérénité. Dès les premières retrouvailles avec Omar… voici Omar… Le dessin aidant…la phonétique bien appliquée… l’élève affichait des lors un engagement pleinement acquis, résolu à apprendre d’avantage d’autres lettres alphabétiques, d’autres dessins aussi captivants les uns que les autres. La lecture, l’écriture et le langage sont désormais pour Manel une occupation au même titre que le reste de tout ce qui constitue pour elle une chose à entretenir dans ses bagages de petit enfant… Cependant il m’arrivait de temps à autre de plonger en douce dans un silence qui en dit long de par sa résonnance … comme le monde est petit… Hier Ali et Omar jouaient pour nous tout en étant enfants, on s’habillait comme eux, on vivait comme eux dans le décors de la pure tradition, et puis bien tard, bien plus tard, seule ma petite nièce était en mesure de vivre et de ressentir cette joie de se retrouver elle-même parmi les enfants de son âge qui ont refusé de sombrer dans l’oubli. Afin que cet enthousiasme puisse durer d’avantage, le grand père à son tour est tout disposé à mener le navire à bon port tant que le phare lumineux du prodigieux site Alger Miliana est là pour assurer la trajectoire dans le sens le plus attrayant et le plus méritoire. Que de bonheur amie Noria pour avoir permis un si long trait d’union entre mon âge enfantin et celui de ma petite nièce qui comme son grand-père avait déjà touché du doigt la fierté de faire le premier pas vers le podium. Mes chers amis du noble site convaincu que la lecture a ses propres règles et que le langage à son tour dans une liaison avec cette dernière repose lui aussi sur des règles appropriées, j’ai jugé utile de taper a la porte des spécialistes en la matière pour connaitre les meilleures voies et les méthodes efficaces afin de saisir l’intérêt relationnel entre la lecture et le langage d’une part et la lecture et l’écriture d’autre part.
    Wikipédia, à propos de lecture nous donne la définition suivante : La lecture peut être définie comme une activité psycho sensorielle qui vise à donner un sens à des signes graphiques recueillis par la vision. Les pédagogues de leur côté attestent que le fait d’apprendre à lire reste l’un des principaux objectifs des programmes en école primaire. Le dictionnaire Larousse définit la lecture comme étant une action de lire, de déchiffrer toute espèce de notation de prendre connaissance d’un texte et comprendre ce qui est écrit. Les chercheurs ont de leur côté avancé que lire stimule le cerveau, diminue le stress, améliore les connaissances, accroit le vocabulaire et améliore la mémoire. Quant au langage, les spécialistes voient qu’il n’est pas un simple outil servant à la communication, spécifique à l’homme, il est une fonction biologique et sociale. Les spécialistes en la matière affirment que sans le soutien du langage la pensée est incapable de se développer. Lun de ces chercheurs dans ce domaine en l’occurrence H. WALLON est arrivé à la conclusion suivante : la fonction linguistique est donc non seulement la condition de transmissibilité, mais d’abord la condition de réalisation de la pensée. Hors de cela, il n ya que volition obscure, impulsion se déchargeant en geste mimiques. La conclusion de ce passage est que la lecture c’est aussi du langage et comme telle, elle est réalisée dans un but de communication. De bonnes habiletés de compréhension du langage sont donc essentielles à l’acte de lire. Cependant il est très important de mettre le point sur la qualité, le but et la portée du livre que nous tenons entre nos mains afin de le mettre à la disposition de notre enfant. Mes chers amis, par le biais du noble site, me basant sur les recherches des pédagogues, voici quelques astuces pour inciter son enfant à lire :
    1- Choisir le bon livre.
    2- Planifier des périodes de lecture en famille.
    3- Encourager la lecture à haute voix.
    4- Faire un combat de lecture
    5- Poser des questions
    6- Lire le livre avant de regarder le film. Il existe de nombreux livres dont l’histoire a été adaptée pour le cinéma, vous pouvez proposer à votre enfant : dès qu’il termine un livre, vous pouvez regarder le film ensemble. Cette technique, en plus de le motiver, lui permettra de jouer au jeu des comparaisons. Reference Allo Prof Parents.
    Depuis l’ère de nos vieux amis Ali et Omar et bien que le monde est en perpétuel changement a tous les niveaux, je réalise que mon ancien livre de classe est toujours en vogue de par sa contenance de la lecture, de l’écriture et enfin le langage. Avec ma petite élève nous venons d’aborder la sixième lecture… comme le monde est si petit.
  • HAMDAOUI Dahri
    • 5. HAMDAOUI Dahri Le 22/02/2022
    Bonjour. J'ai cherché ce manuel pendant des années et j'ai fini par le dénicher chez un bouquiniste à Nîmes en France en 2017. Le livre était quasiment neuf. Le bouquiniste avait encore quelques exemplaires. .
  • Bradai
    • 6. Bradai Le 03/03/2021
    -il était une fois ;il y a bien longtemps pour nous qui sommes encore là étions tout enfants. Nous pleurions beaucoup pour toute chose que les grands nous l’enlèvent et nous la prennent des mains. Et puis nous la redonnent pour apprendre pour nous faire rire .Pour nous faire apprendre plus que ça , On nous enfermait du matin au soir sauf le temps de manger pout être encore plus forts dans une maison où on ne voyait que des tables avec des petits bancs collés avec et assis on nous faisait apprendre des leçons .Nous avons appris tant de leçons pour la vie et pour la vivre quand nous serons un peu plus grand. Dans ce temps où nous étions enfants ,on nous faisait entrer pour nous assoir sur des bancsnon pour nous reposer et etre sages mais c’était pour nous faire voir et apprendre ce qui était écrit sur un tableau noir. Ceux parmi nous qui ne se savaient pas retenir les mots ,recevaient un ou deux coups de bâtonnet là où ça fait plus mal quand on veut s’assoir encore pour relire et apprendre. Ah ! ce temps làc’était difficile de lire sans douleur ,’on apprenait tres vite tout ce qui se voyait devant nous au tableau avant qu’on efface du tableau. On croyait que c’était pour nous faire courir qu’on nous sortait pour jouer un peu .Mais c’était pour d’autres leçons de sagesse à apprendre et à retenir debout quand nous serions plus enfants un peu plus grands..
    La premiere leçon fut et était pour nous voir si nous dormions ou pas pour jouer avec nous et pour ça on nous chantait .
    Frère Jacques, frère Jacques
    Dormez-vous, dormez-vous?
    ET nous on faisait semblant de dormir en posant nos tetes sur les tables. Et on relevait nos tetes tous ensemble quand on disait
    Sonnez-les matines, sonnez-les matines
    Dig, ding, dong, dig, ding, dong.
    C’était pour dire que nous ne dormions pas en classe.
    Comme c’était facile dans ce temps d’apprendre aussi vite nos leçons quand on nous disait d'apprendre tout ce qui etait blanc sur un tableau noir .
  • Boukelia Mohamed
    • 7. Boukelia Mohamed Le 11/01/2019
    J'AI lu ce beau livre durant l'année 1961/62 à l'école ardaillon de Constantine classe cp1
  • Nalyd Neskar
    • 8. Nalyd Neskar Le 22/10/2018
    Une découverte ! Je ne pensais jamais revoir ce livre, le tout premier de ma vie à l'école. C'est avec beaucoup d'émotions que je revois ces écrits et ces illustrations ; un vrai voyage dans le temps. Et de plus on avait mon frère et moi une histoire particulière avec ce livre. On le feuilletait presque tous les jours et il nous manquait la page de " Paul lève la jambe gauche" , c'était comme ça que nous l'appelions. Quand on y arrivait, une grande déception s'affichait sur nos visages ; oh combien on donnerait pour la voir et la lire. Puis un jour mon frère me fit la surprise, il ramena le livre d'un de nos voisins et on était épaté de la voir et même l'admirer cette page qui nous manquait tant. Depuis ce jour "Paul lève la jambe gauche !" était restée gravée dans ma mémoire.Aujourd'hui je revois ce livre et cette page avec la même émotion. Merci !
  • Ziani
    • 9. Ziani Le 29/07/2018
    Salut à tous,je vius remercie infiniment pour les pages du livre Ali et Omar.J'ai lu ce livre dans ma première rentrée à l'école primaire en 1961,c'est un livre qu'on ne peut pas l'oublier impossible.
  • Djelloulta
    • 10. Djelloulta Le 22/11/2017
    c'est avec plaisir de le télécharger et de le lire et merci S vous en avez d'autres
  • fatiha
    • 11. fatiha Le 18/09/2017
    Autrefois la lecture et l'écriture à la plume étaient de rigueur.
  • Nissa
    • 12. Nissa Le 25/02/2017
    Bonjour,
    Pourriez-vous s'il vous plait faire en sorte que le lien de téléchargement fonctionne à nouveau? En effet, je viens de cliquer sur le pdf en haut de page et j'ai une erreur m'indiquant que l'accès à la page demandée n'est plus disponible.
    En vous remerciant par avance
  • bradai
    • 13. bradai Le 22/01/2017
    Salut Djillali .
    Pour moi tout va pour le mieux Djillali sauf qu'avec le temps qui court j'ai le pied qui traine pour voir comme avant les copains ,en esperant que pour toi tout va bien . Quant au bonjour aux amis de ta part je le leur passerai sans fautes soit sans crainte .
  • djilali deghrar
    • 14. djilali deghrar Le 21/01/2017
    Enfin voila Mohamed Bradai qui réapparait de nouveau.Bonsoir Mohamed comment va la famille ainsi que les amis (Djilali et Bopuzar) A bientôt
  • bradai
    • 15. bradai Le 19/01/2017
    Une petite reponse pour AYAIDIA à son commentaire du 30/03/2016 et dont je m'excuse pour ce retard à lui repondre à temps.
    Non je ne suis pas ce Bradai du KHROUB ,je suis né et fait école dans un tout petit village au nom actuel Djendel ,avant l'independance on l'appelait Lavigerie là où à ses contours l'oued Cheliff le plus long cours d'eau du pays continuait encore son parcours vers la mer .Une fois cela c'est passé à Hassi Messaoud ça fait bien longtemps j'ai rencontré un certain Bradai et il portait en plus de ça le meme prenom que moi. Pour une coincidence et une surprise ça a été une pour nous deux . Dans ce temps ,le remboursement de la securité sociale se faisait non pas par virement CCP mais en especes au bureau du Tresor à ce patelin de Hassi Messaoud entouré de Bases .
    Hassi Messaoud des années 70 n'etait pas encore une ville comme aujourd hui où le seul endroit pour un passager de prendre repos c'est le café pres d'une Base de la sonatrach . Une baraque en bois que l'on voit comme dans des films WESTERN où il faisait bon de boire un café noir ou un verre de thé et penser comment terminer 42 jours au Sud si ce n'est plus quand on a pas de remplaçant .Cetta baraque etait le point de relais de tous les foreurs qui viendront prendre leur affectation de la base Sonatrach tout pres d'elle vers des directions parfois inconnues .C'etait ça Hassi messaoud dans ce temps pour ces pionniers du desert qui ont fait cette richesse du pays ,qu'on essaie d' ignorer leurs droits à nos jours .
    excuser moi si je me suis emporté à dire autre chose que l'histoire qui se rapporte à mon nom .
    Ce jour là Je devais recuperer un remboursement et La petite salle d'attente du Tresor où je me trouvais à attendre comme tout le monde en etait ce jour là pleine de gens venus prendre aussi leur argent .Le lieu qui representait à l'interieur une salle d'attente etait étoufant par ces moments de chaleur de l'année .Quand la salle se vida ,il ne restait qu'une seule personne assise à coté de moi .On attendait deux notre tour et quand le caissier appela un nom qui etait le mien ,la personne à coté s'est levée aussi en entendant le nom épelé.On s'est tous deux avancés avec nos cartes d'identité à la main. Il etait le premier à se presenter au guichet.J'ai cru affaire à un usurpateur qu'il va empocher ce qui me revenait.Je me suis avancé et lui dit c'est à moi que le caissier s'est prononcé. A ma grande surprise il me dit non c'est à moi en brandissant sa carte nationale pour justifier ses dires . j'ai montré aussi ma carte pour etre plus sur que moi aussi je dis la verité. Il a fallut que le caissier intervient pour nous identifier dans nos d'actes d'etat civils . C'est à cet endroit aux confins d'un desert , que j'ai rencontré une autre personne inconnue pour moi dans la famille Bradai autre que moi qui porte mon nom et prenom .
    Et c'est à Hassi Messaoud que j'ai su qu'il y a une famille dans l'est du pays qui porte un meme nom que moi.
  • Yazid
    • 16. Yazid Le 18/01/2017
    Bonjour, en revoyant ce livre (que j'ai tant cherché) j'ai subitement fait un bond en arrière de plus 50 ans... plus précisément à l'école Mirabeau du Ruisseau (aujourd'hui el Annasser ). J'étais en classe de CP et l'ambiance était formidable. Notre instituteur de l'époque s'appelait, monsieur Archer, il aimait sa profession et avait un don inné pour nous transmettre avec beaucoup d'intelligence son savoir, tant en français qu'en calcul; il a formé des milliers d'élèves qui j'en suis sûr, tous , à un moment ou un autre de leur vie, ont eu une pensée affectueuse pour ce maître d'excellence et ceci malgré le temps qui passe. Depuis, j'ai fait toutes les brocantes des vieux livres pour mettre la main sur le fameux livre "ali, omar" mais je n'ai jamais pu le dénicher. Grâce à votre blog, je me suis replongé avec passion et émotion dans une époque à jamais révolue.
    Cordialement
  • zak
    • 17. zak Le 16/12/2016
    Bonjour,
    je ne sais si ce site est encore d'actualité mais il m'a fait remonter dans le temps un peu comme dans un film jusqu'au générique.
    celui qui a le fameux livre de lecture ali omar, est ce qu'il pourrai me l'envoyer par e-mail
    je vous remercie d'avance
    cdt
    zak
  • HALIM
    • 18. HALIM Le 26/05/2016
    C est un plaisir incommensurable que de retrouver ce manuel scolaire que j ai seulement feuilleté ou lu quelques passages durant mon enfance.J aurai bien aimé le posséder jalousement.
  • AYAIDIA
    • 19. AYAIDIA Le 30/03/2016
    bonjour j ai 68 ANS ans maintenant et je me souviens de mon premier livre sur la couverture on vois ali avec une calote rouge son cartable en bandouliere c était une aamara dériere lui une école et a la derniere page j aime l ane si doux est il possible d avoir une copie c et pour mes ptits enfants je serais tres reconnaissant MERCI SALUTATION PAR AILLIEUR IL Y AVAIT UN CERTAIN BRADAI DANS LA CLASSE AU KHROUB CONSTANTINE JE ME DEMANDE SI CE N ETAIT VOUS MERCI
  • ettaieb
    • 20. ettaieb Le 04/02/2016
    C'est en grande partie grâce à Ali et Omar que plus tard j'ai pu lire des dizaines et des dizaines de livres en français.La fierté arabe ?Mis à part le coran et la poésie , cette langue n 'a véhiculé que la violence, sinon comment expliquer que tous les terroristes sont "musulmans".
  • ahmed
    • 21. ahmed Le 27/10/2015
    A tous les amis qui cherchent le livre ali-omar en pdf ; envoyez message à
    : ahmed09522@yahoo.fr .
  • gamane
    S'il vous plait comment pouvoir acquérir (acheter) les livres suivants:
    1/ la lecture liée au langage de A.ABBAC, LP RENAUD, S.AITOUYAHIA des éditions A.HATIER
    2/ la lecture, la rédaction et le compte rendu de: Denève et Renaud, des éditions FERNAND NATHAN
    3/ l'enfant et la lecture de: Millot, illustré par Gerda Muller
    recevez mes sincères salutations
    Gamane.
  • ferhaoui
    • 23. ferhaoui Le 10/08/2015
    bonjour tout le monde moi, ce qui me fascine dans ce manuel scolaire d'antan c'surtout les dessins ludiques très pédagogique,simples et très lisible voire qui ont un sens dans le texte a mon avis pour les enfants pour apprendre à lire, rien ne vaut le genre de livre de lecture..alors concurremment avec ceux( celui) de nos jours a vous de juger mess les pédagogues!!??...L'ami, FERHAOUI oran.
  • Ammar
    • 24. Ammar Le 07/08/2015
    Bonsoir tout le monde.
    Voici un lien pour télécharger le livre "la lecture liée au langage".

    Il s'agit d'une reprise du scan de B.Chouli après nettoyage des pages, insertion d'une nouvelle page de couverture et amélioration du contraste.

    http://www.4shared.com/office/MxAPLrydba/la_lecture_liee_au_langage.htm

    Je remercie au passage BChouli qui nous a permis d'accéder à ce livre mythique de notre enfance.
  • Bradai
    • 25. Bradai Le 24/06/2015
    Bonsoir Noria .
    Saha siyam el djami .
    Je crois que le telechargement est reussi et que Mr Rezak aura ce plaisir de revoir son livre sur le site Miliana-Alger.
    Tout le merite revient à Noria .;
    Saha ftor kom .
  • noria
    • 26. noria Le 24/06/2015
    Bonsoir tout le monde, Bonsoir Mr Bradai,

    @ REZAK, je viens de mettre l'icône pdf en haut de la page pour le téléchargement.
    Saha f'tourkoum
  • Bradai
    • 27. Bradai Le 24/06/2015
    @Mr Rezak.
    (Vous avez raison c'est un peu difficile son telechargement Je vais essayer de le faire envoyer au site .
    le probleme c'est que je n'ai pas eu saisi la nouvelle adresse du site publiée un certain temps sur le site. Je demande à Noria à la faire publier .
    j'ai aussi des pages d'un cahier de roulement qui intéresse pas mal d’élèves de l'ecole "Andrei" Miliana année 56/57 .Un cahier que m'a remis Mr Mehani et que je tarde encore à le lui remettre .Qu'il m'excuse pour tout ce retard .
    j J’aurai à envoyer aussi 2 vieilles photos 57 et 61 dans la cour du lycée qui m'ont eté remises par Mr Benaida ,Pour leur legende je laisse le soin aux anciens éleves des deux rives ayant frequenté ce college devenu Lycée de se reconnaitre .
  • Rezak
    • 28. Rezak Le 24/06/2015
    Je n'ai pas u le télécharger, svp y a t il un autre site , merci !!
  • Bradai
    • 29. Bradai Le 22/12/2014
    "Mystere" bchouli une question : pourrait-il y avoir un lien entre vous et un certain Chouli Mohamed que j'ai connu au début des années 70. Cette personne est de la region de Tenes ,et a travaillé à la coopérative Oléicole de Lavarande en qualité de Directeur. S'il s’avère mes dires exacts , je vous prie de lui passer un bonjour de ma part. Dites lui simplement un vieux compagnon de route de la villa Sahuc Ancienne Direction de la délégation agricole d'el Asnam ou au bureau de la cité CRS d'el khemis .
    je vous remercie d'avance.
  • Bradai
    • 30. Bradai Le 22/12/2014
    Dans ce livre chaque texte d'une page avait eu son histoire avec nous.Je me rappelle que la lecture en classe se faisait et marchait avec le temps qu'on se croyait incorporer nous aussi dans l'histoire de l'image et du texte.
  • Bradai
    • 31. Bradai Le 22/12/2014
    Tout y est "Mystere" bchouli de la couverture jusqu'à la derniere page .Maintenant je vais m'assoir ,prendre mes lunettes et refaire ma lecture que j'ai dû oublier.j'ai tout mon temps de corriger mes fautes de mes 7 ans.
    Merci pour ce partage.
  • bchouli
    Bonjour tout le monde
    Voici le lien de téléchargement du livre (La lecture liée au langage )que j'ai aploadé moi même .http://www.gulfup.com/?FWnhyf
    Bonne lecture ...
  • Mohamed
    • 33. Mohamed Le 18/12/2014
    Salut Fourrier maths.
    Pour le livre en question "la Lecture liée au langage" J'ai eu tant ce désir comme vous de relire ce livre encore une fois.Quelqu'un a promis de me remettre ce manuel afin d'en faire une copie mais depuis je l'ai perdu de vue . Et puis via mon mail quelqu'un d'autre en possession de ce livre a répondu à mon appel . On a eu contact et par cette occasion a eu cette gentillesse de scanner quelques images et à me les envoyait tout en s’excusant de la mauvaise réalisation en qualité des autres images .les seules que j’ai reçues ce sont celles qui apparaissent parmi d’autres comme vous les voyez dans cette rubrique au site .
    Tout ce que je peux vous dire pour le moment j'essayerai encore peut être que vous en seriez toute satisfaite comme tant d’autres qui demandent auprès de ce livre. Je peux vous assurer que je ne manquerai pas d'envoyer tout ce qui serait pour une publication au site.
  • fourriermaths
    • 34. fourriermaths Le 14/12/2014
    salam
    svp est ce que vous pouvez m'envoyer une version scanné du livre cité ci-dessus.

    merci
  • kelmati
    • 35. kelmati Le 09/11/2014
    j aime bien ce livre , ou le retrouver
  • Louisa
    • 36. Louisa Le 11/10/2014
    Bonjour Med!
    Je voulais vous demander si vous sauriez où est-ce que je peux me procurer ce livre ou au moins ses scans car mon père a appris le français avec ce livre et je suis certaine que ça lui ferait très plaisir de le relire.
    Merci d'avance,
    Louisa.
  • Chantal
    • 37. Chantal Le 24/02/2014
    Bonjour Lamine,

    Ce que vous dites à propos de cette forme de mépris affiché pour les algériens dans des livres pour enfants me scandalise. Si je ne me souviens pas avoir lu des phrases du genre de celles que vous citez, j’ai malheureusement été très souvent le témoin visuel et auditif au cours de mon enfance de propos mettant l’accent sur l’infériorité « supposée » du peuple algérien. Ils m’ont tant marquée que je ne les ai jamais oubliés. Par exemple, j’avais remarqué que lorsqu’un français s’adressait à un autre français qu’il ne connaissait pas, il le vouvoyait. Lorsqu’un français s’adressait à un algérien qu’il ne connaissait pas, il le tutoyait systématiquement. Même si je n’évoquais pas cette injustice ouvertement (à cette époque-là les enfants n’exprimaient pas leur opinion …), j’en avais déduit qu’il y avait deux manières de tutoyer et deux manières de vouvoyer. Je m’explique : s’il y a le « tutoiement » qui exprime la sympathie, la camaraderie, la fraternité, il y a également le tutoiement du « mépris » (celui que j’ai cité précédemment). De même en ce qui concerne le vouvoiement. Le « vous » peut exprimer l’admiration pour quelqu’un que l’on n’oserait pas tutoyer tant on est fasciné par sa personnalité. Mais le « vous » peut exprimer également une forme de mépris dans la mesure où on préfère « mettre de la distance » avec une personne dont on ne partage pas du tout les opinions …

    Pour en revenir à ce qui m’a frappée dans mon enfance, aujourd’hui encore, malgré mes 66 ans, je suis incapable de tutoyer quelqu’un d’emblée, à plus forte raison … un algérien ou une algérienne (à moins qu’il - qu’elle - n’utilise, en premier, le tutoiement) tant j’ai été frappée pendant mes 15 premières années passées en Algérie par ce mépris systématique des français vis-à-vis des algériens. J’aurais l’impression de manquer de respect à mon interlocuteur.
  • Lamine
    • 38. Lamine Le 24/02/2014
    Bonjour à tous moi aussi je cherche ce livre qui m'a vu grandir,
    Je voulais le montrer à mes petits enfants et leur faire voir comment le colonialisme a essayé de nous rabaisser, même en nous apprenant à lire, il y avait une immense ségrégation cachée dedans.

    Par exemple
    Ali porte la chéchia, René va tête nue.
    André joue à la bicyclette, Omar cire les souliers de Madame.

    Eh oui cela m'a marqué, je n'avais que 6 ou 7 ans
    j'en ai 62 et je n'ai pas oublié ces deux passages
    J'aimerai retrouver ce livre et pointer toutes les insinuations malveillantes contre nous qui fûmes des indigènes. Un seul point positif, j'ai appris à lire et à écrire avec ce livre
  • K.Aklouchi
    • 39. K.Aklouchi Le 08/02/2014
    Bonjour à toutes et à tous.
    En vous lisant, une "lecture" du CE1 m'est revenue en tête:
    La cloche sonne. Zina sort de sa classe et court vers Malik:
    - Malik! J'ai une camarade.
    - C'est Leila?
    - Non c'est Nacéra, elle a un tablier jaune comme un citron.
    - Va la chercher, nous allons rentrer ensemble.
  • Ammar
    • 40. Ammar Le 07/02/2014
    @ M. Bradaï.
    Merci pour ce grand moment de nostalgie que tu nous fais revivre.
    Je cherche le scan de ce livre pour le montrer à mes enfants et mes petits-enfants.
    Quelqu'un pourra-t-il me rendre service en me l'envoyant à mon adresse email ci-dessous ?
    amrbzr99@gmail.com
    Merci à l'avance.
  • bradai
    • 41. bradai Le 29/09/2013
    Chacun de nous comprendra à sa façon cette chechia d'un temps lointain ,comme il comprendra à sa manière de voir une toile de peinture peinte devant lui.

    C'est ces souvenirs lointains qui reviennent qui nous font parler.
  • bradai
    • 42. bradai Le 29/09/2013
    he! mon cher Ferhaoui que je salue , il y avait cette chose propre à nous dans ce livre .L'AMOUR DES PARENTS.
    Zina en tenue traditionnelle apporte une tasse de café bien chaud à son pere assis sur un banc entrain de fumer. C'est une autre image qui est gravée en nous.
  • ferhaoui
    • 43. ferhaoui Le 29/09/2013
    bonsoir bradai , pas tout a fait la fameuse chechia rouge n'etait pas un signe religieux plutot les souvenirs d'une algérie lointaine,la nostalgie..les mémoires du temps,tnez par exemple le tarbouche rouge dans les années d'occupation était un signe d'intellectualisme et tous les militants ils portaient le tarbouche j'ai toujours revé port un tarbouche je trouve que ca donnait de l'allure a la personne....je me rappelle dar -essbitar le feuilleton des années (60) ou le commissaire politique portait le beau tarbouche rouge avec classe ces reveries m'ont intéressé dans les films egyptiens noir et blanc des poetes de l'exil ou tous portaient le tarbouche avec fierté sans complexe dans paris le contexte est là qui porte témoignage l'ami ferhaoui, oran.
  • ferhaoui
    • 44. ferhaoui Le 29/09/2013
    bonjour mon grand bradai,eh bien!face a e petit trésor de pages de garde j'ai eu l"impression d'etre projeté des années en arrière,...un peu de la france et de l'algérie que j'aime se trouvait là?! l'ami ferhaoui, oran.
  • bradai
    • 45. bradai Le 29/09/2013
    Bonsoir Meskellil.
    Le petit arabe porte la chechia rouge un symbole religieux musulman qui va disparaitre dans les leçons qui vont suivre de ce livre et de là je pense que avez votre idée qui n'est pas loin de la réalité.
    je me rappelle qu' à ma première année j'avais une chechia rouge que je cachai comme tous mes camarades dans le casier de la table mais une fois dehors à la sortie elle etait sur nos têtes nous étions fiers de la porter croyez moi.
    A ma deuxième année j'ai du aller à l’école tête nue.
    le livre de lecture a fait son effet sur nous.

    je vous remercie de votre intention.
  • Meskellil
    • 46. Meskellil Le 29/09/2013
    Bonsoir M. Bradai,
    Quel est le sens de cette chéchia rouge interdite? J'ai mon idée, mais peut-être que je me trompe?
    Amicalement
  • bradai
    • 47. bradai Le 29/09/2013
    @ mon ami Benchaib:
    Dans le but de travailler sur la lettre " N " si tu t'en souviens encore la leçon nous montre:
    Ali le petit écolier est sur le chemin de l'ecole tete nue.
    Ses vetements sont de type occidendal:
    veste rayée,veste,bermuda et chaussures à lacet.
    Le texte qui correspond à l'image:
    ali va à l'ecole tete nue . NUE est ecrit en rouge.

    Et cette chechia qui est presente sur la couverture va etre abondonnée ,interdite tout le long de la lecture du livre.

    Dans une autre leçon c'est pour la lettre "i ":
    A L'exterieur par la fenetre de l'ecole une femme voilée regarde ce qui se passe dans la salle de classe.
    L'instituteur en costume et cravate derriere son bureau et c'est lui qui a la parole montre Ali et Omar assis à une table d'ecolier.
    Le texte qui correspond à l'image:
    l'instituteur debout derriere son bureau montre à la femme voilé.

    ali est ICI
    Ici ,Ici ,ici
    voici ali! voici omar!
    omar est ici! ali est ici!
  • Benchaib Larbi (Abdelkader )
    • 48. Benchaib Larbi (Abdelkader ) Le 29/09/2013
    Salam à tout le monde .
    M. Mohamed Bradai ; merci pour les belles pages de Ali-Omar , j'ai toujours souhaité revoir ce livre .Omar avec une chéchia rouge !
    Sacré bon vieux temps .
    Amicalement.

Voir plus de commentaires