ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

La Tour EIFFEL et L'ALGÉRIE/ Article envoyé par Yassine FOUDAD

 

En 1886, Jules Ferry signe un décret instituant officiellement la tenue d'une exposition universelle à Paris, du 5 Mai au 31 Octobre 1889. L'année choisie n'est pas innocente, puisqu'elle symbolise le centenaire de la Révolution française. Cette exposition sera dévolue au " fer " et le clou sera une tour haute de 300 mètres dessinée par l'ingénieur Maurice Koechlin et construite par l'entreprise de l'architecte Gustave Eiffel.

Cette construction, devait durer 20 ans et il fallait donc trouver le minerai le plus pur possible pour obtenir du fer d'une qualité supérieure. Après avoir exploré plusieurs sites miniers français, le choix d'Eiffel va se porter sur les mines de Miliana en Algérie. Sous cette dénomination, on trouve plusieurs mines d'une région semi-montagneuse, située entre Miliana, Orléansville et Ténès.

Carte

Il n'y a pratiquement pas de documents sur l'histoire de ces mines. Les noms de leurs découvreurs, de leurs premiers concessionnaires et de leurs premiers exploitants demeurent inconnus On ne retrouve qu'un décret de concession d'une mine à Béni-Akil (Site de Breïra) en 1861, mais encore s'agit il de mines de cuivre, plomb, argent. C'est seulement en 1872 que les gisements ferrugineux sont recherchés, en souterrain et non pas à ciel ouvert, mais les cours du fer baissant, ces recherches sont abandonnées pour n'être reprises qu'en 1882. Il faut savoir que ces mines ne sont pas comparables aux mines à ciel ouvert du nord de la France. Il s'agit de mines en sous-sols dans des cavernes, ce qui complique les recherches et surtout l'extraction et l'exploitation au flanc du Mont Zaccar (1572 m).

Les Mines du Zaccar

Les Mines du Zaccar

Les Mines du Zaccar

 

Le minerai extrait de ces mines sera transporté par charrettes et petits trains tirés par des chevaux jusqu'à la cote près de Ténés, puis embarqué sur des navires jusqu'à Marseille avant d'être expédié en Lorraine pour en extraire le fer. Il faudra deux ans pour construire la «Tour ».

Pour remercier les mineurs des mines du Zaccar de leur contribution dans la construction de la "Tour", Gustave Eiffel offrira une horloge à l'école du village de Carnot. Cette horloge était toujours en place en 1962.

 

 

Les Mines du Zaccar

 

 Les cinq sites miniers ( Breïra, Béni-Akil,Bou-Haroua, Rouina, Miliana) vont se regrouper en 1921 et former le groupe "Mines du Zaccar" avec un siège à Rouina.

Une ligne de chemin de fer sera construite pour relier les différents sites à un port minier qui sera actif jusqu'au 6 octobre 1961, date du dernier envoi de minerai vers la Métropole. Inutile de dire que ces mines sont actuellement abandonnées.

 

Les Mines du Zaccar

 

 

 La ligne de chemin de fer aboutissait à un petit village de pécheurs qui va peu a peu devenir un port minier important pour exporter le minerai de toutes les mines de la région vers la métropole et l'étranger...Ce port se nommait Francis-Garnier. Il s'appelle aujourd'hui Beni Haoua.

Ce village est aujourd'hui un village touristique de 25 000 habitants connu pour la pureté de ses eaux et la beauté de ses paysages, mais pas seulement..car ce village est également connu pour ses légendes.

Ainsi celle relatant le naufrage du navire "Le Banel en 1902". Il se raconte que les naufragés furent massacrés par les tribus locales, et que leurs chefs se partagèrent les femmes dont plusieurs religieuses françaises et hollandaises. Ces religieuses mariées de force finirent par avoir une grande influence sur les tribus du coin et qu'en 1937 on éleva même une "koubba" à la mémoire d'une "RM Binet" qui est vénérée par les tribus locales.

Le problème est que le manifeste du "Banel" ne mentionne aucune femme sur le bateau lors de cette traversée de Toulon vers les Amériques. (Ce mausolée a été détruit par le tremblement de terre 1954, mais reconstruit en 1958).

Les Mines du Zaccar

 

Les Mines du Zaccar

 

 

Depuis quelques années, une autre rumeur circule, mais celle-ci est totalement véridique..et arrange bien la commune pour attirer le touriste algérien dans le coin..!!
Au printemps 1982, pendant leur voyage de noces, le Prince Charles d'Angleterre et la princesse Diana, croisant sur leur yacht à moins d'un mile des cotes algériennes étaient venus en canot pneumatique et mis pied à terre sur la plus belle des criques de Beni Haoua, à moins de 2 km du village, et avaint pris un moment de détente en jouant au badminton….entourés d'une dizaine de gardes du corps….!

 

 

 La tour Eiffel avait été construite pour durer 20 ans. Cette année, elle fêtera son 127ème anniversaire. Surement grâce à Eifel et ses ingénieurs, aux ouvriers qui participèrent à la construction de cette oeuvre remarquable… mais n'oublions pas que sans le minerai de fer des mines du Zaccar en Algérie..nous n'aurions peut être pas ce monument qui reste le monument français le plus visité.


Edouard PONS Mai 2016
(Documentation: Huguette COHET et Bertrand BOURET)

Commentaires (3)

ali moussa
  • 1. ali moussa | 15/07/2020
Merci pour ce document intèrêssant qui fait revivre un certain nombre de souvenirs oh combien émouvants
!
merci et bonne journée
Aklouchi
  • 2. Aklouchi | 11/07/2020
Bonjour,
Merci pour ces rares documents.
Il y'a d'autres mines qui font probablement parti de ce groupe:
- celle de Fontaine du Génie, l'actuelle Hadjret Ennouss,
- et celle de Villebourg, l'actuelle Larhat, toutes deux sur la côte, la première à l'ouest de Cherchell et la seconde, à l'ouest de Gouraya.
Ci dessous le lien pour Larhat.
https://larhat.skyrock.com/2856709082-les-mines-de-larhat-el-mina-depuis-1890.html
Bonne journée à tous.
Chantal
Merci à Yassine Foudad pour nous avoir fait partager cet article très intéressant ! Merci également à Huguette Cohet et Bertrand Bouret !

Belle fin de journée à toutes et à tous !

Ajouter un commentaire