3 35

L'amour d'une mère!

Histoire vraie

Ma mère n'avait qu'un seul œil, je la détestais car elle me faisait honte.
Elle était cuisinière de cantine dans l’école où j’étudiais.
Un jour, alors que j’étais dans mon école primaire, elle vint me rendre visite pour s’assurer que j’allais bien.
Je me sentis tellement gêné, comment ose-t-elle me faire ça !?
Après ça, je l'ignorais et la regardais avec des yeux emplis de haine…
Le lendemain, un camarade me dit : ta maman n’a qu’un seul œil, ohhhh !
A cet instant précis, je préférais disparaître sous terre et que ma mère sorte définitivement de ma vie.
Je la confrontai le lendemain pour lui dire : à cause de toi, je suis la risée de tout le monde, pourquoi ne meurs tu pas ?
Mais, elle ne me répondit pas.
Je ne pensais pas ce que je disais j'étais tellement en colère
Je n'imaginais pas ce qu'elle pouvait éprouver face à mes propos
Et je quittai les lieux.
J'étudiai avec acharnement et obtins une bourse pour étudier à Singapore
Je partis effectivement à Singapore où j'étudiai, me mariai, achetai une maison et fondai ma famille... Je fondai ma famille... Je vivais une vie heureuse et paisible.
Un jour, ma mère vint me visiter à Singapore, ça faisait des années qu'elle me perdit de vue. Elle n'avait jamais rencontré ses petits-enfants.
Elle resta au seuil de la porte, alors que mes enfants se moquaient d’elle
Je m'écriais alors : comment te permets tu de venir jusqu’ici et faire peur à mes enfants ?
Sors d’ici immédiatement !
Elle répondit calmement : je m’excuse, je me suis trompée d’adresse…et elle disparut.
Un jour, je reçus une invitation de mon ancienne école pour assister à une réunion dont le thème était le rapprochement familial.
Je mentis à mon épouse et lui fit croire que je partais en mission de travail.
Après la réunion, je passai par la maison où je grandis.
J'appris par les voisins que ma mère était décédée.
Je ne versai aucune larme.
Ils me remirent une lettre que ma mère m’avait laissée.
Mon fils, chéri, j’ai toujours pensé à toi.
Je suis désolée de ma visite à Singapore et d’avoir effrayé tes enfants.
J’étais très contente lorsque j’ai su que tu allais venir pour la réunion.
Seulement je ne pouvais pas quitter le lit pour te voir.
Je suis navrée de t’avoir fait honte à plusieurs reprises dans ta vie
Sais-tu, qu'étant enfant tu as eu un accident et tu as perdu un œil.
Et comme toute mère, je n’ai pu te laisser grandir qu’avec un seul œil
Alors, je t’ai donné mon œil….
J’étais fière et ravie de savoir que mon fils allait voir le monde avec mon œil.
…Avec tout mon amour.
…Ta maman…

Telle est la générosité d’une mère envers son enfant.

Commentaires (4)

lamie
  • 1. lamie | 18/11/2016

Trop émouvant! c'est dur! j'en ai les larmes aux yeux!!

Oui, une maman est prête à tout pour le bonheur de ses enfants!!

LABDI Ahmed
  • 2. LABDI Ahmed (site web) | 16/08/2015

Non, au contraire, je trouve cela à sa juste place et ce n'est ni pour contrarier monsieur Kamel Semmer, ni notre soeur d'outre-mer Chantal aux je respecte profondément. Ce n'est même pas un plagiat. Ce sont des histoires mythes qui n'ont ni auteur, ni lieu. Ce sont des histoires amovibles, si je puis dire. Comme beaucoup de paraphrases algériennes sont devenues mondiales et de mondiales sont devenues algériennes par répétition, par trop d'usage. L'auteur à algérianiser cette histoire pour leur dire, qu'en ces temps troubles, cela peut vous arriver. Faites attention. Ce qui m'a beaucoup frappé c'est la métaphore. On regarde, tous, par les yeux de nos mères, symboliquement pour dire tout les précautions qu'elles ont faites pour nous pour être que nous sommes. Si on est bien dans notre peau c'est grâce à la mère premièrement et au père en second lieu. Le vrai orphelin est de la perte de la mère pas celle du père. Ce n'est pas pour rien que le respect des parents suit l'adoration de Dieu. C'est une image forte, qui vous semble mensonge, mais elle n'est qu'une tecnique pour passer un message. Mentir si l'auteur aurait à gagner quelque chose. Merci à celui qui nous a rappelé l'amour des parents. Ahmed le bourlingueur.

Chantal

Bonjour à tous,

Je dois vous avouer, Kamel Semmar, qu'en lisant cette histoire "vraie", je m'étais fait EXACTEMENT les mêmes réflexions que vous ! Je ne voudrais pas blesser la personne qui a écrit ce "billet" mais si cette histoire est vraiment VRAIE, il ne peut s'agir d'un algérien. Même si dans toutes les familles les conflits existent (qu'elles soient algériennes, françaises, américaines ou autres ...) je crois connaître assez bien les algériens pour ne pas penser une seule seconde que cette histoire pourrait être attribuée à un algérien car aucun n'aurait ce type de comportement avec sa propre mère, a fortiori, une fois devenu adulte !

kamel semmar
  • 4. kamel semmar (site web) | 16/08/2015

histoire certes très émouvante, moralisante mais je la trouve très invraisemblable. Une opération de transplantation d'un oeil d'une maman pour son fils. Ca se passe en Algérie? une mère aux faibles moyens (cuisinière dans une cantine ) et avec les moyens de nos hopitaux (de l'époque et de maintenant). Et puis j'ai l'impression d'avoir raté un épisode, entre Singapour et l'Algérie. une maman qui fait le voyage au bout du monde pour voir son fils et être reçue de cette manière.
Désolé mais je crois avoir affaire à un monstre. A la rigueur un enfant peut réagir comme ça, mais pas un adulte! La maman la plus moche au monde est la plus belle des mamans pour son enfant. Et puis, dans son entourage, étant petit, personne n'était au courant de la transplantation de l'oeil pour le mettre au courant?
Trop tirée par les cheveux cette histoire, changez de titre et mettez "fable" au lieu d'histoire vraie. Cette histoire me met hors de moi, me révolte si c'est vraie.

Ajouter un commentaire