Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Bons pour le service

profs-sans-formation.jpeg  _______________________________________

S'il est un élément important autour duquel gravitent toutes les activités de la vie quotidienne c'est sans aucun doute l'élément humain. Ce dernier par son dynamisme , sa créativité et son amour pour son métier participe d'une manière effective dans l'épanouissement et le développement de la nation dans laquelle il vit. Nous nous contenterons d'apporter notre humble contribution dans un domaine qui n'est pas des moindres puisqu'il intéresse toutes les franges de la société .Il s'agit de l'éducation nationale et par extension aux acteurs qui l'animent. Nous nous intéresserons à deux types de fonctionnaires qui par leur spécialité jouent un rôle prépondérant dans l'évolution positive de la scolarisation de nos enfants. En effet l'enseignant et le gestionnaire qui sont les pivots de toute démarche pédagogique doivent posséder des qualités intrinsèques pour mener à bien leur mission.

 1- L'enseignant : Il doit jouir de toutes ses capacités physiques et morales et son recrutement doit se faire non seulement sur la base de ses acquis (diplômes) mais aussi sur la base de sa constitution physique (acuité auditive sans faille, acuité visuelle irréprochable, élocution claire, écriture lisible ). Ces qualités qui sont les outils de travail de l'enseignant favorisent une meilleure prise en charge des apprenants et évitent la confusion et les possibles erreurs de jugement. Un autre aspect qui mérite d'être mentionné car vital c'est celui d'avoir l'amour pour les enfants . Si cette qualité est absente chez le maitre, il est inutile voire impossible de lui confier des élèves. Lors du recrutement des futurs enseignants il est impératif d'imposer aux candidats un entretien avec des psychologues et le résultat sera déterminant quant à leur admission. Donc niveau intellectuel raisonnable + condition physique satisfaisante + amour des enfants + profil psychologique sain seront des gages de réussite pour former l'élite de demain. Il va de soit que la formation sera à la carte et les moyens disponibles à la mesure des besoins.

 2- Le gestionnaire : Celui-ci chapeaute les enseignants et de ce fait il doit avoir des qualités pour le moins supérieures à eux. En plus de la condition physique et de l'amour pour les enfants (ce critère revient à chaque fois car très important) il faut une culture générale à toute épreuve et une maitrise d'au moins une langue étrangère en plus du français. Le critère d'ancienneté tel qu'exigé actuellement s'avère très insuffisant. Nombreux sont les chefs d'établissement qui éprouvent des difficultés dans la gestion des ressources humaines et les conflits éclatent du fait du décalage de niveau et d'abus de pouvoir dû justement à des carences structurelles au niveau de la personnalité des responsables. Cet état de fait influe négativement sur la bonne marche des établissements et ainsi se créent une animosité et une lourde atmosphère qui mettent à rude épreuve les nerfs les plus solides. Le clanisme, autre moyen qu'utilisent certains chefs d'établissement pour gérer le personnel placé sous leur autorité entraine une ségrégation dans les rapports d'intérêt, l'évaluation et les promotions. Certains fonctionnaires ne sont jamais inquiétés car ce sont les hommes du responsable. Le recrutement donc, constitue une étape primordiale pour les fonctionnaires de l'éducation qui seront appelés à coexister entre eux pour le bien être et l'épanouissement des élèves. Ce n'est qu'à ce titre que l'on pourra les déclarer " bons pour le service ".

Par BENABDELLAH Mohammed

Commentaires (47)

L'oubliée (18/09/2013)
  • 1. L'oubliée (18/09/2013) | 11/07/2014
Salut,
Mon intention n'était point de traiter quiconque de vandale,je
voulais dire que chacun de nous devrait se sentir responsable
de son lieu de travail,du matériel qu'il utilise alors que le
laisser aller gagne du terrain,et c'est ce qui mène à la situation actuelle.
Quant aux praticiens contaminés par leurs patients je serai tentée de dire c'est de leur faute,car ils ont les moyens de se protéger qu'ils les utilisent,le patient lui est à la merci des
soignants.
D'ailleurs rien ne sert de déverser sa colère sur le site,il faut
traiter le mal à sa racine c'est-à dire sur le lieu,et par les
concernés.
Mes amitiés à tous.
Passager (18/09/2013)
  • 2. Passager (18/09/2013) | 11/07/2014
selem à tous
oui mon cher Mourad
Le plus grave dans tout cela est que toute une génération d'Algériens ne connait pas maintenant ce qu'est le travail et la sueur. Il est vrai que depuis qu'ils sont nés, le seul modèle qui s'est offert à leurs yeux est celui de la corruption, le piston et le gain facile.
Les jeunes d'aujourd'hui ne sont pas prêts à accepter n'importe quel travail pour vivre dignement.
Ils se la coulent douce pour le moment mais le réveil risque d'être cauchemardesque
Qui vivra verra
Orchidée  (17/09/2013 )
  • 3. Orchidée (17/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour à tous,

On est en droit de s'en offusquer ou de faire un malaise en
visionnant la vidéo montrant l'état piteux de nos hostos,maison
oublie le grand nombre de malades qu'on y soigne,qu'on sauve
de la mort,qu'on soulage de douleurs insoutenables etj'enpasse.
Il faut savoir que se sont toutes d'anciennes batisses qui demandent restauration,mais où caserons nous les hospitalisés
entre temps?
J'attire votre attention Mme l'oubliée qu'au Canada et en France(je ne cite que ces 2 pays) des chirurgiens et des dentistes furent contaminés du virus du Sida par leurs patients.
Donc le malade n'est pas le seul exposé aux risques,cela ne
signifie pas que j'accepte la gangrène qui n'épargne aucun
secteur.J'ajoute que ceux qui ont mis en ligne la vidéo seraient des médecins car c' leurs lieux de travail et ils les
souhaitent meilleurs,et qu'ils ne contribuent pas à lesdégrader.

Fraternellement.
snowball (17/09/2013  )
  • 4. snowball (17/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour à tous et à toutes
@ Ayadi ,
Merci de mettre les points sur les "i".En effet ,il est beaucoup plus question "d'education que "d'enseignement " !!!!!Nos parents etaient illetres mais ils ont su nous inculquer les valeurs morales qui nous ont aides dans notre parcours scolaire et de la vie plus tard : le respect d'autrui ,l'amour du prochain et de sa patrie ,la loyaute ,la sincerite , ,comment assumer sa responsabilite et j'en passe .... Ca nous a aides à devenir de bons citoyens conscients et aptes à faire face à tous les defis qui se dressaient sur notre chemin . Le resultat est là ,palpable et èl hamdou lilah .
@ Chantal ,
L'experience que tu as decrite s'applique à nous autres Algeriens .Nos gouvernants nous ont abrutis sciemment pour s'accaparer du pouvoir et exaucer leurs lubies . Merci pour la lueur d'espoir que tu nous as transmise ;elle nous aidera à ne pas courber l'echine davantage ,mais à relever le front et combattre cet etat d'avatisme impose .L'histoire montre que le peuple Algerien est fier et intrepide et qu'il sait se montrer à la hauteur de ses attentes quand il est titille !!!!!
ZOUAOUI mourad (17/09/2013 )
  • 5. ZOUAOUI mourad (17/09/2013 ) | 11/07/2014
J ai beaucoup aimé cette belle phrase du POETE SYRIEN : NIZAR QABBANI

" NOUS VOULONS UNE GENERATION INDIGNEE
QUI LABOURE LES HORIZONS
DETERRE LES RACINES DE L HISTOIRE
ARRACHE LA PENSEE AUX TENEBRES
NOUS VOULONS UNE GENERATION FUTURE
QUI N ABSOUT PAS LES FAUTES
NE PARDONNE PAS
NE S INCLINE PAS
NE CONNAIT PAS LA DUPLICITE
NOUS VOULONS UNE GENERATION
PIONNIERE
PRODIGIEUSE."

L INTELLIGENTSIA ALGERIENNE EST PRISE EN OTAGE PAR UN POUVOIR
CORROMPU MEDIOCRE ET ARBITRAIRE....ET LA RENTE EN TANT QUE RAPPORT SOCIAL DOMINANT ,EXCLUT DE FAIT LA CONTRIBUTION DU TRAVAIL PRODUCTIF ET EXIGE LA DEVALORISATION DE TOUTE ACTIVITE INELLECTUELLE...
DU COUP IL Y A DOMESTICATION DES SAVOIRS ET SUBORDINATION AU POLITIQUE DES ELITES SOUS PRETEXTE QUE LA SCIENCE EST AU SERVICE
DU DEVELOPPEMENT....SLOGAN POLITIQUE TOUJOURS EN USAGE...
Chantal (17/09/2013)
  • 6. Chantal (17/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour à tous,

Etant donné que nous avons déjà eu l’occasion d’échanger sur ce site, Meskellil, tu t’en doutes, je partage ton analyse. Bien entendu, je ne nie pas (ce serait stupide) la situation catastrophique des hôpitaux en Algérie et de bien d’autres secteurs encore (mon amour pour l’Algérie ne m’aveugle pas totalement ! lol !).

Je voudrais néanmoins ajouter à ce que tu as dit, Meskellil, les résultats d’une expérience qui avait été faite aux USA dans les années 70 sur ce que l’on appelle : « l’impuissance acquise » ou « impuissance du désespoir ».

Il s’agit de l’expérience suivante : un chien avait été enfermé dans une cage d’où il ne pouvait sortir. Des décharges électriques lui avait été transmises. Et, on imagine la réaction du chien essayant de sortir coûte que coûte de cette cage sans y parvenir … (je ne m’y attarde pas pour des raisons évidentes …). Puis, on laissait le chien se reposer. Et on recommençait, à intervalles réguliers, cette « expérience » en lui transmettant des décharges électriques.

Jusqu’au moment où la cage fut ouverte. Mais le chien s’était tellement « habitué » en quelque sorte à cette maltraitance qu’il ne tenta même pas de s’échapper alors que la porte de la cage restait continûment ouverte !

Si l’on rapporte cette expérience à l’homme, lorsqu’il entend à longueur de journée des mauvaises nouvelles, des drames, des conflits armés, des messages négatifs et désespérants, il apprendra l’impuissance tout comme l’animal. Cela entraîne chez l’homme : fatigue constante, doutes, incertitude par rapport à l’avenir et, à l’extrême, peut déclencher des idées suicidaires.

La solution : savoir prendre du recul par rapport aux difficultés que nous traversons - tous - à un moment ou à un autre de notre vie. Et, surtout, ne pas oublier, d’une part, que l’humanité a aussi ses moments « lumineux », d’autre part, que c’est juste avant l’aube que la nuit est la plus noire. Le changement arrive souvent alors que l’on vient de se résigner ou que l’on s’y attend le moins !

Par ailleurs, mon âge et … l’expérience aidant … me laissent à penser que la patience et la ténacité s’accompagnent toujours d’une récompense aussi longue soit elle pour nous parvenir !

Bonne journée à tous.
Ouah Ya Khouya Kada (17/09/2013)
  • 7. Ouah Ya Khouya Kada (17/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour la famille

Ouah Ya El Kebida, with you I always had something to share……..You who remained my friend,…. I keep you in my heart……….,

Ouah Ya Khouya Kada, c’est déjà assez triste de n’avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire !
Kada, dans ton lit, il est 6h00. Tu fermes les yeux 2 secondes: il est 6h30. À l'école, il est 09h15. Tu fermes les yeux 2 minutes: il est toujours 09h15. Et la pire séparation, c'est celle du matin quand tu quittes ton lit pour aller en cours !

Ouah Ya Khouya Kada, quand un prof dit: Je vais demander à un élève au hasard ! j'ai l'impression que «hasard», c'est mon nom de famille…
Kada, je n'ai pas corrigé vos copies, j'ai d'autres classes !
Et moi je n’ai pas pu faire vos devoirs, j'ai d'autres profs…

Ouah Ya Khouya Kada,on lit peu, donc on lit de moins en moins bien.
Kada, et jadis les analphabètes étaient ceux qui n'allaient pas à l'école ; aujourd'hui ce sont ceux qui y vont.

Ouah Ya Khouya Kada, le vrai problème de l’Éducation nationale c'est l'éducation plus que l'enseignement……..
L’éducation nous apprend les règles de la vie. L’expérience nous apprend les exceptions.
Kada, un seul regard suffit souvent, une parole bienveillante, un mot d'adulte confiant, suffit pour installer l’enfant dans un présent rigoureusement indicatif………..

Ouah Ya Khouya Kada, la théorie c'est quand rien ne marche et que tout le monde sait pourquoi.
La pratique c'est quand tout marche et que personne ne sait pourquoi
Kada, théorie et pratique sont réunis : rien ne marche et personne ne sait pourquoi

Amicalement

Ouah Ya Khouya Kada
L'oubliée (16/09/2013)
  • 8. L'oubliée (16/09/2013) | 11/07/2014
Salut,
Je n'ai pas besoin de vidéos pour voir et savoir ce qui se passe
chez moi car je suis une enfant du peuple,donc au courant de toutes ses misères.
Je sais que notre école n'est plus ce qu'elle était,que nos structures hospitalières universitaires ou pas se
dégradent de jour en jour,leurs murs tombent en "lambeaux"
le matériel désuet ne répond plus aux normes de l'OMS,
s'ajoute à cela le laxisme,le je m'enfoutisme,la négligence des
uns et des autres(gestionnaires,médecins,paramédicaux)et c'est le patient qui paye de sa santé parfois en chopant une
maladie plus grave que celle qui l'a forcé à y séjourner.
Parmi les revendications des médecins:des conditions de travail séantes,du matériel en meilleur état,des médicaments.
Quant à nos retraités je les vois tous les 20 du mois faire une
queue interminable pour empocher leurs sous.
MM Passager je n'ai pas visionné jusqu'au bout la vidéo des
enfants jouant au ballon à proximité des autoroutes car c'est
prévisible.Yahssen awna

Mes amitiés à tous.
Meskellil (16/09/2013 )
  • 9. Meskellil (16/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonsoir Passager, bonsoir à toutes et à tous,

De grâce les amis, n'y a-t-il personne pour nous parler d'un secteur qui va relativement bien en Algérie? D'abord, je ne voulais pas aller voir ce qu'il y avait derrière le lien sur les parcs, celui des hôpitaux m'ayant bien atteinte, et puis j'y suis allée, et tout comme l'Amye, j'avais "peur" de ce que j'allais voir. Je suis profondément triste, non que je découvre cet état de fait, mais c’est ce concentré qui plombe le moral. Passager, vous nous avez bien malmenés, et je trouve parfaitement légitimes votre colère, votre révolte, votre souffrance, votre cri!
Ces vidéos existent pour frapper les esprits, provoquer un électrochoc. Cela peut être complètement inefficaces car pas forcément suivi d'une prise de conscience et d'action. En tout cas en ce qui me concerne. Cela ferait plutôt fuir les gens, ancrerait le désespoir dans leurs cœurs. C'est trop décourageant, trop désespérant, et on a besoin de croire à ce que l'on fait, ce pourquoi on s'engage, ce pourquoi on lutte. Ces vidéos donnent le sentiment que tout est perdu d'avance, tout est vain. Il s’en dégage une sorte de fatalité insupportable!
Le peuple algérien est combatif, fougueux, courageux, généreux, et fier. Il l’a démontré tout au long de son histoire, et pas que depuis 50 ans. Une nation ne se construit pas en si peu temps. A l’échelle de l’histoire, c’est insignifiant ! Le peuple algérien a toujours su se relever, se remettre debout et avancer. Je reprendrai un des propos de notre ami Kada que je salue et remercie d’être là : « on est aussi riche même de ses misères………..vivant …..plus vivant que quiconque ……. »
L’Algérie est jeune, très jeune, et sa richesse justement réside non dans son pétrole et son gaz, mais dans le dynamisme, le foisonnement, la vitalité de ses jeunes, et ils auront raison de croire à tous les possibles.
Je reprendrai Sénèque qui a été évoqué par Chantal il y a peu : « Quand tu auras désappris à espérer, je t’apprendrai à vouloir » et aussi : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » ((clin d’œil à Chantal)
Amicalement
snowball (16/09/2013  )
  • 10. snowball (16/09/2013 ) | 11/07/2014
@ passager,
Comme tout Algerien fier de ses origines ,vous semblez tenir à ce pays qu'est l'Algerie ,comme la majorite de nous tous d'ailleurs ,et c'est à notre honneur .Malheureusement ,il se trouve qu'il y a des requins qui ne cherchent qu'à s'empiffrer sans songer à autrui et Allah idjazihoum .J'ai visionne la video concernant nos hopitaux et croyez moi ,j'ai vu pire .C'est traumatisant de faire un constat pareil pour un pays disposant de richesses materielles et humaines monstres !!!la negligence du personnel paramedical surtout est à deplorer : ni conscience professionnelle , ni compassion envers les malades ,ni tact dans les relations ,ni humanisme ..... Tres frustrant et decevant
Passager (16/09/2013 )
  • 11. Passager (16/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour l'oubliée
je vous présente le jour de paye de nos pauvres retraités pour encaisser leur misérable retraite
http://www.youtube.com/watch?v=f-BnJ9rV7s8
bradai (16/09/2013)
  • 12. bradai (16/09/2013) | 11/07/2014
L’école actuelle n’a de vue du dehors que sa pancarte.
Ouvrant sa porte et pénétrant à l’intérieur on trouvera une scène de spectacle où un orchestre est là jouant sa chorale.
Les enseignants y font figure de musiciens, les élèves sont les instruments qu’on joue avec et les parents d'élèves les spectateurs qui après chaque fin de couplet au baisse de rideau sont là à contribuer au spectacle par un applaudissement même s’il y fausse note .
Chantal (16/09/2013)
  • 13. Chantal (16/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour à tous,

Compte tenu de ce que j’avais lu sur ce site, je vous avoue que je n’osais pas aller visionner la vidéo suggérée par « le passager ».

J’ai fini tout de même par le faire. Je craignais le pire ! J’ai vu le pire ! Je suis consternée, anéantie !

Mon émotion est telle que les mots me manquent pour dire à quel point je suis indignée de constater l’état des hôpitaux. Le peuple algérien ne méritait vraiment pas ça après tant d’années de luttes et combats acharnés !

Je ne vous cache pas que, malgré mon désespoir de quitter l’Algérie de mon enfance en 1962, je trouvais la victoire des algériens largement méritée après tant d’années de colonisation et d’injustices inacceptables.

Alors que tant d’hommes et de femmes sont morts pour que leur pays devienne un jour indépendant, pourquoi le Gouvernement Algérien laisse t-il ainsi à l’abandon son peuple à qui il doit tant !

Comme je n’ai pas les mots … je vais les emprunter à un « anonyme » que je ne connais pas et qui avait dit un jour à propos du « pouvoir » : « Chaque être humain cherche à être aimé. S’il n’y parvient pas, il cherche à être admiré. S’il n’y parvient pas, il cherche à être craint. S’il n’y parvient pas, il cherche à être haï car il n’y a rien de pire que l’indifférence ». Ceci explique t-il cela … Je ne le sais pas !
L'Amiye (16/09/2013 )
  • 14. L'Amiye (16/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonsoir Ferhaoui,
Tu as raison sur toute la ligne, et toi et moi et tous, aimons notre pays l'Algérie, mais il y un Mais, moi je l'aime à mourir dans mon coin en France toi à Oran, d'autres aux USA, aux fins fonds de l'Australie...! Seulement que devons-nous faire? Dire à chaque fois aux responsables tant et si bien que j'en perds la signification du mot "responsable" le sont-ils? " ya seyed el raïs, ya seyed el wazir...Ya seyed ceci ya seyed cela!
Notre ami Passager a toute la vie pour aborder les problèmes en Agérie, et dans tous les secteurs tous sans exception!
Des vidéos il y en aura!
Je crois que je me suis un 'ti peu énervée !

Mes amitiés,
L'Amiye,
L'Amiye (16/09/2013)
  • 15. L'Amiye (16/09/2013) | 11/07/2014
Bonsoir Khouya Amar,,

Encore une fois l'un de tes passages m'a fendue l'âme et le coeur, ce que tu as dit est tellement vrai!
Pour un autre, j'ai hâte d'être grand-mère! Et la vieillesse ne me fait aucunement peur, ce dont j'ai peur c'est comment la vivre , car de toutes les façons il faut bien passer par là, sinon nous sommes très laids si aucune ride n'apparaît à nos 60 ans, je viens d'avoir 54 et je crois, je dis bien je crois que les insultes du temps qui passe commencent à surgir! (sourire)
Even though we get things that are not very pleasant, let's enjoy them as we could then! And it's said that "old trees give sweet fruits" : Meditation...

Avec mes amitiés, sans oublier Kada, fais-lui donc confiance pour l'achat d'un beau bélier de l'Aïd el Ad'ha.
L'Amiye,
ferhaoui (16/09/2013 )
  • 16. ferhaoui (16/09/2013 ) | 11/07/2014
bonjour m.passager,nous sommes dans une démocratie.chacun a le droit d'exprimer ou dénoncer des anomalies!juste une remarque à nos amis internautes d'ici et d'ailleurs...( étranger)le sentiment de révolte qu'a suscité le tournage de la vidéo est tout simplement pour l'amour du pays!!et toutes les solutions semblent vouées à l'échec.tant que ces opérations de nettoyage sont traitées beaucoup plus pour les besoins des bilans.helas et c'est dommage notre pays ,tel que concu par à-coups, au gré des circonstances d'arrivée et de départ des responsables...vivement le retour à cette normalité qui a bien existé durant les années1970,oui, cela est possible,pour peu que l'on sache correctement évaluer nos intérets dans le sens bien compris du général,et non du particulier.de grace! que nos responsables arretent de jouer sur le patriotisme.on est patriotes et on aime notre pays,l'algérie.l'ami ferhaoui, oran.
L'Amiye (16/09/2013 )
  • 17. L'Amiye (16/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour tout le monde,
Passager bonjour, "merci" pour toutes ces émotions et merci d'aborder des sujets qui "tuent"... notre pays! Car dans les deux films il est question de crime !
La vidéo de l'hôpital était inqualifiable, et je ne l'ai pas regardée jusqu'au bout de peur d'attraper une maladie nosocomiale!
Mais celle-ci j'en appréhendais l'issue. Je l'ai visionnée jusqu'à la fin mais avec la peur au ventre, la peur qu'au final j'assiste en direct à un drame que nous pouvons tous imaginer (mais là je n'ai nul doute que tu nous aurais alertés sur la chose) eh bien non! Un beau petit garçon habillé en blanc un ange en somme courait mignonnement dans ce stade.
J'ai eu une petite larme à l'oeil (la musique de fond est disons bien adaptée aux coeurs sensibles), ces jeunes se défoulent sur le ballon comme ils peuvent et il y en a qui sont tellement sérieux dans le jeu qu'ils sont complètement inconscients du danger imminent qui les guette, Ya illahy le ballon qui se fait éclater par une voiture, alors l' un de ces jeunes qui traversaient la route pour aller chercher ce ballon qui les a tant conquis, aurait eu le même sort...
Par ailleurs, il ne faut pas laisser ses enfants jouer comme cela dans la rue à n'importe quelle heure, n'importe comment. Mais, ce que je déplore c'est que les petits algériens (Algérois, Blidéens...) partout en Algérie n'ont pas d'activités extra-scolaires, et là, la création sérieuse d'associations qui auraient pour but de proposer aux parents d'inscrire leurs enfants au foot, boxe, musique, danse etc. (aux adultes aussi) serait vital plus que nécessaire eh bien entendu dans des locaux adéquats.
Et comme encore une fois nous revenons au SYSTEME.
Haaah j'aurais beau m'étaler sur le sujet je n'y changerais rien, sauf si j'en appelle à la révolution mais cela je ne sais pas le faire! Je vous laisse mes amis rager un peu à ma place, et je vous lirai très attentivement.
Bonne après-midi,
Amitiés,
L'Amiye,
Passager (16/09/2013)
  • 18. Passager (16/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour à toutes et tous
Après l'épisode de l'éducation et de la santé, je vous présente un autre volet ayant trait à nos parcs nationaux d'attraction
cliquer sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=TgOTIQV_UOw
snowball (16/09/2013 )
  • 19. snowball (16/09/2013 ) | 11/07/2014
A la grande famille ,
Tous vos commentaires senses et raisonnables sur la situation sinistree de l'ecole algerienne et de l'education donnent à reflexion .En effet ,nous sommes arrives au point "non retour ".Tout pays digne se reconnait dans le niveau de son education et sa sante , bases essentielles de son essor et developpement dans le concert des nations .Malheureusement quand ces deux ingredients manquent ,le resultat est là : mediocrite qui menera tot ou tard à la clochardisation de la societe ,et c'est ce à quoi nous assistons :de la base de la pyramide en allant vers le sommet tout porte à la desolation et laisse à desirer!!!!C'est la responsabilite de toute la societe civile ,mais surtout de l'elite pensante qui s'est laissee submergee par la "plebe dirigenate " dont le seul souci est de se remplir la panse et la poche !!!Il ne faut pas baisser les bras et se decourager ;il est grand temps que des comites ,des associations et autres se constituent afin d'attaquer le probleme à ses racines et essayer d'eradiquer les mauvaises habitudes et etouffer la mauvaise graine et relancer le pays vers un avenir meilleur.Avec de la volonte et de l'amour pour son pays ,on y arrivera inchaAllah .A tous et à toutes je souhaite une bonne journee ;
Benabdellah Mohammed (16/09/2013 )
  • 20. Benabdellah Mohammed (16/09/2013 ) | 11/07/2014
ESSALEM à toutes et à tous: c'est tout simplement SCAN-DA -LEUX !Ca ressemble beaucoup plus à un film d'épouvante qu'à des hôpitaux. Et dire qu'il y a des responsables à tous les niveaux pour combattre cette gabegie. J'allais dire des irresponsables. Je savais que nos structures de santé étaient dans un état de déliquescence avancé mais de là, à pouvoir les comparer à des mouroirs un pas est vite franchi. De l'hémoglobine partout, des cultures bactériennes à ciel ouvert, des instruments désuets et infectés, un mobilier en ruine bon pour les fours de fortune ou ferait le bonheur des jeunes amateurs de métaux ferreux, des bestioles qui se faufilent entre les pieds des patients et personnels et partagent avec eux ce qui semble être un repas ,des indicateurs à vous donner froid au dos. Je ne savais pas qu'il existait une spécialité "kinésythérapeur" ou un "inséminateur " au sein des hôpitaux et de surcroit dans la capitale. Que dire de ces pauvres femmes installées pêle-mêle dans un semblant de préau qui fait office de maternité? La déchéance humaine est-elle descendue aussi bas? Ailleurs le malade a des droits qu'il recouvre en cas de non respect des dispositions du règlement régissant sa prise en charge .Chez nous les patients sont maltraités et parfois battus par ceux-là même sensés les secourir. Le passe-droit est devenu monnaie courante. Consultations, analyses médicales,radios,scanners(si pas en panne),un lit, soins, chimio... ne sont accessibles que pour les connaissances, les autres auront droit à un rendez-vous remis aux calendes grecques. Le personnel se retrouve partout sauf là où il devrait être. Les services sont désertés et les malades sont livrés à eux-mêmes. Il faut avouer que notre système de santé est bien malade et anesthésié.Il vit sous perfusion . Il faut une thérapie adaptée, un électrochoc(pas celui de la vidéo) pour remettre sur les rails ce qui était, il n'y a pas longtemps, notre fierté. Le malheur c'est que des pseudo médecins que l'état a formés à coup de milliards sont impliqués dans ce vaste et vil complot. Prions Allah de ne pas tomber entre leurs griffes car on passera instantanément de vie à trépas. Je conclus par cette vérité :la santé et l'éducation sont les parents pauvres de notre société. Bonne journée.
Ouah Ya Khouya Kada (15/09/2013)
  • 21. Ouah Ya Khouya Kada (15/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour la famille

Ouah Ya Khouya Kada, revenons à nos moutons
Kada, et c'est bientôt l'Aid.....

Ouah Ya Khouya Kada, notre âge est un âge difficile…….
Kada, et ça nous donne le droit de tout faire comme d’être payé à ne rien faire……

Ouah Ya Khouya Kada, qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de nous…
Kada, faire la paix avec le passé pour avancer et ne pas perturber le présent et oser le meilleur pour la vie, car personne d'autre que toi ne la vivra !

Ouah Ya Khouya Kada, avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants…… et j’ai appris que la femme n’est pas tout, mais tout repose sur elle.
Kada, et avoir des petits-enfants ne signifie pas forcément qu'on est vieux. Mais ça veut dire qu'on est marié à une grand-mère.....

Ouah Ya Khouya Kada, tout le monde désire vivre longtemps, mais personne ne voudrait être vieux, .
Kada, vieillir est obligatoire …, et…....grandir semble facultatif…….

Ouah Ya Khouya Kada, j'étais, si pauvre avant de te connaître. Kada, et on est aussi riche même de ses misères………..vivant …..plus vivant que quiconque …….

Ouah Ya Khouya Kada, faut-il s’habiller pour ne pas avoir froid ou pour être élégant ?…………
Kada, notre amitié nous habille de sa chaleur dans la discrétion et la simplicité, signes absolus de l'élégance…………….

Ouah Ya Khouya Kada, tu ne te rends jamais compte de la valeur du moment du bon moment jusqu’à ce qu’il devienne un jour un souvenir………….
Kada, ils ont fait partie de notre passé………un œil au rétroviseur à l’occasion car tu ne peux ni effacer, ni oublier….. seulement accepter…….il n’y a plus de marche arrière………..

Ouah Ya Khouya Kada, on ne peut fuir son passé, mais on peut tout en apprendre…..
Kada, il est très facile d’être heureux …….il suffit de voir le présent mieux qu’il ne l’est…….

Ouah Ya Khouya Kada, le culte de cette langueur qu'on appelle la nostalgie.
Kada, concentre-toi sur le moment présent……les beaux moments deviennent de beaux souvenirs…………..les mauvais moments deviennent de belles leçons…….celui qui ne se souvient pas du passé est condamné à le répéter……..oublie ce qui t’a blessé, mais n’oublie jamais ce que cela t’a appris……..

Et l'eau prend toujours la forme du vase……..

Ouah Ya Khouya Kada, donner le coup de grâce, c’est donner le coup qui tue…….
Kada, et remercier un employé, c’est le foutre dehors…....

Amicalement

Ouah Ya Khouya Kada
Meskellil (15/09/2013 )
  • 22. Meskellil (15/09/2013 ) | 11/07/2014
Passager,
C'est tout simplement insoutenable! Je n'ai pas pu regarder jusqu'au bout la vidéo sur l'état de décrépitude des hôpitaux, c'est révoltant et ça fait mal, très mal. Les mots même sont trop faibles pour décrire ce que je ressens, la nausée qui m'envahit, l'étau qui comprime ma poitrine. Quelle déchéance, j'en suis malade!
ferhaoui (15/09/2013)
  • 23. ferhaoui (15/09/2013) | 11/07/2014
bonjour passager, est-ce vraiment chez nous!!!...il faut dire le tournage de cette video n'est pas allé avec le dos de la cuillère,croyez-moi j'ai failli faire un infarctus!!!.sans commentaire. l'ami ferhaoui ,oran.
L'Amiye (15/09/2013 )
  • 24. L'Amiye (15/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour à toutes et à tous,
cher ami Passager, j'ai visionné la vidéo.
Je suis vraiment consternée! SCANDALEUX! Oui nous sommes tous responsables et concernés comme le dit Khouya Ayadi, et cela justement relève encore une fois de l'Education.
Je n'arrêterai jamais de répéter ce que mon défunt père disait "si vous mettez un Maire qui ne sait pas ce qu'est un bel arbre une fleur comment voulez-vous que sa ville soit belle et fleurie?" Et quelques "saletés" plus tard nous avons compris que quand bien même ce Maire mettait de la volonté, il devait attendre les ordres de "là-haut". "oui mais les parkings c'est mieux wach djit tahderrana 3ala elward ya radjel hihihi"avec une petite tape amicale sur l'épaule!
Un Directeur d'hôpital entouré de tous ces médecins etc. qui ne sait pas ce qui se passe dans tous les services, aucun contrôle ... eh bien ma foi...
Que devons-nous faire? Se rassembler avec seaux et chiffons et aller nettoyer tout ça, je suis volontaire avec plaisir pour l'amour de mon pays.
Seulement j'ai bien peur que cela ne pourrait se faire pour les raisons que nous connaissons... Cet imbroglio bien de chez nous!
Je suis triste, Messieurs les députés fréquentez donc les librairies ...et Kada doit savoir que des librairies il y en a pas des masses!
Amitiés,
L'Amiye
Passager (15/09/2013)
  • 25. Passager (15/09/2013) | 11/07/2014
Les anciens malgré une paye minable et des moyens dérisoires ont mené à bien leur mission
Ce n'est qu'une question de conscience rien de plus

l'AMIYE & meskellil - ayadi ...
Je vous invite à voir un autre secteur qui lui aussi est dans un état lamentable et catastrophique
PS/ Ils sont quotidiennement en grève ( toujours affaire de sous)
cliquez sur le lien : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=AgBkqTO9v08#!
Meskellil (15/09/2013 )
  • 26. Meskellil (15/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour Passager,
Bonjour à toutes et à tous,

Ce serait drôlissime, tordant, si ce n'était pas aussi tragique!!! C'est accablant de tristesse, de honte même. Je comprends qu'essayer d'agir dans ce contexte comme je le disais plus haut, relève plus d'une mission périlleuse, impossible, d'une utopie? Si ce sont des députés qui ont défilé devant le micro du journaliste pour dire des choses aussi affligeantes, alors oui, on est vraiment mal barré!!!!!!

Amicalement,
Amar Ayadi  (15/09/2013)
  • 27. Amar Ayadi (15/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour la famille

L’absence de formation, de motivation pourrait rendre compte de l’échec de l’école algérienne, dans les 20 dernières années. La crise que traverse actuellement notre pays sur tous les plans : économique, sociologique, sécuritaire, identitaire même……..
L'enseignant tel que nous le connaissons aujourd'hui est le résultat de ces crises sociales ……On s’en prend volontiers au maître, qui n’est ni un surhomme, ni un citoyen à part ….

Et pour résumer, le même algérien formé à l’école algérienne, mis dans des conditions normales de travail ( à l’étranger ) réussit aussi bien, si ce n’est mieux que l’autochtone ……..Suivez mon regard….

Nous sommes tous responsables de la situation actuelle, tout le monde critique mais personne ne bouge, à commencer par celui qui jette son mégot n'importe où, "réflexe spontané et naturel", puisque nous parlons d’éducation……..

Takhti Dari jusqu’à Takhti Rassi …………

Amicalement

Amar Ayadi
L'Amiye (15/09/2013 )
  • 28. L'Amiye (15/09/2013 ) | 11/07/2014
Cher ami le passager
A propos de se ronger les ongles, un enseignant a fêté le mawlid ennaboui pendant 1 semaine, eh la tomina et le gazouz, il y en avait à gogo dans sa classe, les parents se faisaient une joie de contribuer à cette joyeuse célébration! Et gare à ceux qui s'y opposaient... Et pourtant il y a un programme à terminer, et la meilleure! Cette prof qui finissait son ouvrage de broderie en classe car il fallait faire vite, son mariage approchait à grands pas!
Amitiés,
L"Amiye,
ferhaoui (15/09/2013)
  • 29. ferhaoui (15/09/2013) | 11/07/2014
bonsoir les amis:meskellil,passager,benabdellah,je crois que c'est une oeuvre de longue haleine qui nécessitera: la collaboration de nombreux spécialistes dans le domaine de l'éducation nationale chez nous en algerie:des linguistiques ,des juristes,des savants,des philosophes etc...possédant à la fois l'arabe et le francais. n'est-ce pas là une chimère??? et j'avoue que je ne suis pas décu.j'ai eu la joie de découvrir que mes préoccupations rejoignaient les votres:certains problèmes qui me taraudent et que je rumine confusément,vous avez le mérite de les poser de facon limpide.il y a quelques années,j'ai essayé de définir noir sur blanc,ce que doit etre à mon sens l'enseignement chez nous lors des séminaires quoique à l'époque nous étions une poignée d'algeriens parmi ( ou la majorité étaient des cooperants.)(quant a zouaoui l'école de jules ferry c'est une autre reflexion et il faut l'aborder avec prudence et tac???!!!. ferhaoui ,
Passager (14/09/2013)
  • 30. Passager (14/09/2013) | 11/07/2014
L'Amiye
à propos de la vidéo
C'EST HILARANT - INADMISSIBLE
C'est la médiocrité qui règne en maitre absolu
Hamdoulah j'ai pas voté ( ça ne valait pas la chandelle pour des gens pareils ) qui ne pensent qu'à se goinfrer
ZOUAOUI mourad  (14/09/2013)
  • 31. ZOUAOUI mourad (14/09/2013) | 11/07/2014
BONSOIR Meskellil,L Amiye,Chantal,Benabdellah et Le Passager .....
Je souhaiterai attirer votre attention sur le fait que L ECOLE qui nous rappelle
le symbole républicain par excellence a pour mission l éducation et l instruction de nos enfants, c est ce qui fonde son utilité sociale.Ces deux dimensions
de l école ont un objet commun :integrer à la société les jeunes générations
par l acquisition de connaissances indispensables à la vie sociale.
Ainsi l école joue un role central dans la société.Cela passe par l acquisition de compétences qui permettent à chacun d exercer une activité professionnelle.
Toutefois lorsque le decalage entre cette mission de l école et sa realisation concrete est trop important,une veritable crise de légitimité de l école en resulte.L ecole fait l objet, dans notre pays de crise de confiance quant à son éfficacité et sa mission pédagogique.C est d abord par sa capacité à faire
acquérir des savoirs et des compétences aux éleves que la qualité de l enseignement est jugée aujourdhui et ce bien que l on est trés loin de
l Ecole de JULES FERRY ,laique,gratuite,et obligatoire.De ce point de vue
l ecole algerienne semble avoir encore de larges progrés à accomplir ....
Les resultats ne sont pas du tout satisfaisants c est donc surtout l evolution
des acquis de nos éléves qui donne à voir une crise profonde de notre école.
L ecole Algerienne serait donc inefficace en raisons de ses dysfonctionnements.
Je pense en conséquence qu une refondation de l ecole Algerienne doit etre lancée car elle traverse une grave crise du fait qu elle ne favorise pas la réussite et reproduit beaucoup d inégalités sociales.
Il est donc important de revoir aujourdhui ses missions d autant plus qu elle accuse un grand retard quand à l utilisation des technologies de l information et de la communication pour l enseignement .......
AMICALEMENT
Passager (14/09/2013)
  • 32. Passager (14/09/2013) | 11/07/2014
ps
les soi disant enseignants et enseignantes d'aujourd'hui malgré des augmentations de salaire conséquentes en plus de rappels donnent des cours chez eux dans un garage ou autres pièces insalubres pour se faire encore plus d'argent , en classe ils ne font que se ronger les ongles
Passager (14/09/2013)
  • 33. Passager (14/09/2013) | 11/07/2014
A bouzar
ils s'en foutent éperdument des retraités , qui ont tant donné et formé des cadres ils touchent une retraite misérable et vivent le calvaire, ils ont une peur bleue de la nouvelle génération et se mettent à plat ventre à la moindre revendication
Ils n'ont aucune vision pour l'avenir et mettent le pays en péril : ce n'est qu'une question de temps
Les plus démunis aujourd'hui dans ce bled ce sont les gens intègres et cultivés et on assiste impuissants à cette descente aux enfers
L'Amiye (14/09/2013)
  • 34. L'Amiye (14/09/2013) | 11/07/2014
@ Par le passager, (j'ai regardé la vidéo) très drôle!
A travers mon message, vous pouvez vous! "Lire" entre les lignes!
Amitiés,
L'Amiye
L'Amiye (14/09/2013)
  • 35. L'Amiye (14/09/2013) | 11/07/2014
Bonsoir Mohamed,
Entièrement d'accord avec ce que vous dites et je conviens parfaitement que si ce que propose Meskellil se réalise c'est que vraiment un gros changement a été fait "plus haut" et que surtout les mentalités ont enfin viré du sombre au plus clair et je me comprends!
Merci d'avoir abordé ce sujet Mohamed,
L'Amiye,
Benabdellah Mohammed (14/09/2013 )
  • 36. Benabdellah Mohammed (14/09/2013 ) | 11/07/2014
ESSALEM à toutes et à tous. Quand j'ai évoqué les qualités physiques puisqu'il semble que cela prête à confusion, j'ai dit que ce sont des outils de travail précieux pour l'enseignant. Comment peut-on reconnaitre un" bon" d'un "mauvais" prof comme les a indiqués L'Amyie?Il est évident que pour devenir "maitre" il faut aimer ce métier non pas pour les multiples avantages qu'il procure (vacances ,paie et différentes indemnités, avantages sociaux ...)mais par ce qu'il procure comme satisfaction de voir un nombre élevé d'élèves dans sa classe réussir aux examens (6ième, brevet ,bac).Les meilleurs juges sont les élèves .Posez la question à vos enfants et vous serez édifiés. Il ne s'agit pas d'être beau gosse,1m80,80kg,"cheveux gominés" pour reprendre l'expression de L'Amyie. Pour être un bon prof, il en faut plus que cela. La réhabilitation des écoles normales et les instituts de technologie de l'éducation est nécessaire et urgente. La formation se faisait à la carte et les meilleurs encadreurs formaient le conseil pédagogique de ces établissements. Le démantèlement et la disparition de ces établissements de formation a ouvert la voie à un type d'enseignants tarés, opportunistes et aventuriers que seul le volet "avantages liés à la fonction" intéresse. Loin de moi l'idée de polémiquer mais un grand nombre d'enseignants se reconnaissent dans la médiocrité, le laisser-aller et le plus important, dans le non respect des valeurs humaines. Quel gâchis !Pour répondre à Meskellil au sujet de sa proposition de se regrouper en association ou autre(ce qui constitue une bonne idée à méditer) pour défendre les intérêts de l'éducation , il y a lieu de savoir que beaucoup de propositions dont le recrutement, la formation....ont été formulées durant l'année scolaire passée par la base pour une réforme positive de l'éducation mais il semble que pour le moment ceci n'est pas une priorité. Une incursion timide a fait son apparition cette année(allègement des horaires dans le moyen, allègement du cartable au primaire et pratiquement rien au secondaire)mais cela reste insuffisant eu égard aux moyens colossaux mis à la disposition de l'éducation et aux grands défis du siècle. Il faudra prendre son mal en patience pour le moment. En tout état de cause le rôle des associations des parents d'élèves et leur fédération est non des moindres dans la défense des intérêts de l'éducation nationale et par extension des apprenants. Il suffit de les réactiver et de choisir les meilleurs éléments qui les composent mais ceci est une autre histoire. Bonne soirée.
Passager (14/09/2013)
  • 37. Passager (14/09/2013) | 11/07/2014
Ils sont conscients de cette catastrophe nos décideurs de malheur
je vous invite à travers cette video de voir nos " élus "http://www.youtube.com/watch?v=wimB-5GCfCI voir
Bouzar Bouzar (14/09/2013)
  • 38. Bouzar Bouzar (14/09/2013) | 11/07/2014
bsr tout le monde.je suis tout à fait d'accord avec le passager .l'amiye .et meskellil.l'enseignant des qu'il prends sa retraite .il est complètement oublier.par les responsables de l'enseignement .c'est comme si on a jeté un cailloux à l'eau .on a oublié qu'il a mangé la poussière de la craie .veillé jours et nuits pour avoir un bon résultat de ses élèves.donné des cours suplementaires à ses élèves sans demander de l'argent à qui que ce soit .pourvu que ses élèves reussissent. wa adjerouhou 3ala allah.au moins on demande qu'est ce qui sont devenus.pourvu qu'ils se sont debarrasser de nous .li mene takra zabourec ya daoud.excusez moi si je me suis trompé.
Meskellil (14/09/2013 )
  • 39. Meskellil (14/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour M. Mohamed, bonjour à toutes et à tous,

Comme votre intérêt pour l'école algérienne vous tient à coeur, à vous et à un grand nombre des amis du site: M. Bouzar, M. Mourad, M. Ferhaoui, M. passager, et beaucoup d'autres, et que vous avez de toute évidence les compétences et savoirs doublés de l'expérience et savoir-faire du terrain, conférant du poids à vos commentaires, analyses et propositions, est-ce que l'idée de se regrouper en association, syndicat ou autre forme pour sensibiliser, former, agir et finalement peser sur les réformes, les orientations prises, et les décisions arrêtées, est complètement farfelue, ou est-ce envisageable?

Amicalement
L'Amiye (14/09/2013 )
  • 40. L'Amiye (14/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour à vous tous,
J'interviens juste pour vous dire que j'ai enseigné dans mon pays il y a for for longtemps, et j'ai démissionné, j'ai quitté cette "vie scolaire", qui ne me plaisait pas trop! J'ai choisi l'enseignement je l'ai pratiqué avec amour, j'ai adoré mes élèves je les ai respectés ils m'ont respectée également, et travailler avec eux était un pur bonheur!
J'ai aussi démissionné un peu pour les raisons que vous évoquez les uns les autres.
Quant aux droits de l'enseignant... Mais cela est une autre histoire!

J'enseigne aujourd'hui mais dans un autre pays que le mien,
j'ai en charge des élèves en difficultés scolaires avec les problèmes du comportement etc. Mais il y a les moyens, les structures pour les aider. La perfection n'existe nulle part mais l'Education dans mon pays a beaucoup a apprendre! Et j'ajoute et je dis haut et fort "n'est pas enseignant qui veut", donc celui qui doit être "bon pour le service" doit faire ses preuves et pas les moindres.
Je reviens un peu sur l'aspect physique de l'enseignant, moi je le préfère moche et petit de taille même dans une chaise roulante mais très bon prof, qu'un "cheveux gominés" grand beau et mauvais prof (pareil pour les femmes). Eh...
Avec toutes mes amitiés,
L'Amiye,
Passager (14/09/2013)
  • 41. Passager (14/09/2013) | 11/07/2014
L'école algérienne est bel et bien morte
Ces dernières années , le printemps arabe aidant sans compter un état très faible et ne pense qu'à se maintenir quitte à ruiner le pays, ceux censés éduquer nos enfants ne pensent qu'à se gonfler les poches : ils ont trouvé la solution miracle à savoir grève sur grève et ont un seul leitmotiv: augmentation de salaires , nos enfants se trouvent pris en otage
ça grince partout que ce soit l'école ou autre
Des profs nuls - des élèves nuls
Tout est nul dans ce pays
Lointaine est l'époque de Houari Boumediene Allah yarhamou où l'école avait une place de choix
ferhaoui (13/09/2013 )
  • 42. ferhaoui (13/09/2013 ) | 11/07/2014
bonjour zouaoui mourad,c'est le reve de toutes les sociétés civilisées votre réflexion au sujet de l'enseignement est louable est complexe.il s'agit bien là de deux regards singulier dans une société en plein basculement. l'enseignement dans notre société est-il à ce point synonyme de laisser-aller d'irresponsabilité? la question se pose avec acuité , d'autant qu'aucun cycle n'a été épargné : le primaire, le moyen,et le secondaire par des réformes gratuites au cours des dernières années le malaise est présent chaque année c'est la meme chanson qui revient comme un leitmotive!et le feuilleton de notre enseignement est loin d'etre terminé est ce un constat propre à toutes nos institutions,meme les plus sensibles.il est à se demander si les responsables du secteur censés veiller au bon fonctionnemrnt de ces institutions ne sont pas eux aussi aux abonnés absents?? certes je suis très touché de ce que vous avez écrit.on ne peut que souhaiter le rapide retour de l'enseignement d'antan...que les acteurs de l'éducation d'etre pragmatique et promouvoir et surtout d'encourager l'enseignement dans sa globalité les arts,les lettres,la haute technologie,les sciences...notre école manque de fraicheur une nation qui ne se forme pas dans le monde des mathematiques et les langues seront voué a l'échec selon le dicton qui n'avance pas recule!!!nous sommes très loin des temps ou l'enseignement était respecté à sa juste valeur dit-on!.revenons à ces maitres,que j'écris avec une majuscule.nous avons tous une dette vis' à vis de ces personnes qui ont patiemment donné de leur temps,de leur énergie afin de nous proposer l'excellence,dans des conditions parfois dures années coloniales en tout cas c'est mon impression,en tant qu'ancien élève de cet enseignement inoubliable. le temps est passé et c'est le moment ou ou jamais pour m' adresser respectueusement à vous mes chers enseignants,qui continuez de nous accompagner sur les chemins de ce monde d'ou vous avez disparu.pas un jour ne passe,n'en doutez pas sans que vos elèves ne méditent votre enseignement,toutes vos lecons de choses essentielles dans notre vie....mais franchement,qui va lui en vouloir d'etre d'une part louangeur et,d'autre part,très modeste à l'égard de ces profs l'ont laissé grandir sans savoir que le mal existe,parce que leur enseignement,plutot leur éducation,n'était que bonté et amour du prochain???.l'ami ferhaoui,ancien prof de l'éducation artistique lycée ferroukhi et m.abdou,miliana.années1969.
Bouzar Bouzar (13/09/2013 )
  • 43. Bouzar Bouzar (13/09/2013 ) | 11/07/2014
Bsr tout le monde excuse moi chantal je n'ai pas écris ce commentaire au hasard mais par experience dans le milieu éducatif.
Chantal (13/09/2013 )
  • 44. Chantal (13/09/2013 ) | 11/07/2014
Bonjour Mourad,

J’ai beaucoup apprécié ton commentaire plein d’intelligence et de bon sens.

Je ne me permettrais certainement pas d’apporter un jugement quelconque sur l’école algérienne actuelle, d’une part parce que je ne la connais pas, d’autre part, parce que, pour des raisons évidentes, je suis bien mal « placée », pour me permettre quelque critique que ce soit !

Par contre, j’ai déjà lu sur ce site des commentaires tels que le tien et ceux de Mohammed, de Bouzar et bien d’autres …

Le combat "intellectuel" que mènent les algériens pour une évolution positive - comme le dit si bien Mohammed - de l’école prouve, s’il en était besoin, qu’ils ne baissent jamais les bras. Il faudra sans doute du temps mais je suis convaincue que cette évolution se fera. Les siècles passés et les dernières années ont prouvé leur courage et leur pugnacité !
ZOUAOUI mourad (13/09/2013 )
  • 45. ZOUAOUI mourad (13/09/2013 ) | 11/07/2014
BONJOUR LES AMI(E) S,
JE pense que l objectif visé ,c est de faire que tous nos enfants Algériens
puissent réussir et que notre Ecole réponde aux défis du 21 eme siecle.
Cela se jouera dans la salle de classe ,sous le préau,dans la cour,dans la viequotidienne de ces millions de petites filles et de petits garçons ,ces millionsd adolescents qui sont notre RESPONSABILITE et notre AVENIR ....
Je pense aussi ,qu il est désormais essentiel que nos enfants puissent apprendre une langue vivante étrangere dés l ecole primaire et pourquoi pasun parcours d éducation artistique et culturel qui doit etre un levier de la réussite et de l épanouissement de nos éléves et ce , en plus de l educationmusulmane en particulier la morale islamique( non pas l idéologie fanatique).
J AI TOUJOURS MILITE POUR UNE REFONDATION DE L ECOLE ALGERIENNE
AVEC POUR BUT DE REFONDER LA REPUBLIQUE PAR L ECOLE : C EST LE
PROJET QUE JE PORTE. TEL EST LE CHEMIN QUE JE VOUS PROPOSE D EMPRUNTER CAR C EST L AVENIR DE NOS ENFANTS ET DE NOTRE PAYS QU IL S AGIT.LE CONSEIL SUPERIEUR DES PROGRAMMES DANS NOTRE PAYS
A ETE JUSQU ICI INCAPABLE DE BATIR UNE ECOLE Où NOS ENFANTS AURONT
PLAISIR A ALLER.JE SUIS POUR UNE ECOLE Où NOS ENFANTS APPRENDRONT
L ESTIME D EUX-MEMES,LA CONFIANCE,LA MAITRISE DES COMPETENCES ESSENTIELLES QUE SONT LA LECTURE L ECRITURE LE CALCUL LE RAISONNEMENT . ILS DECOUVRIRONT AINSI, L EXIGENCE ET LA SATISFACTION DU TRAVAIL ACCOMPLI. ILS DEVELOPPERONT LEUR SENSIBILITE ARTISTIQUE COMME LEUR BONNE SANTE ET LEUR HABILETE
CORPORELLE.IL EST TEMPS QUE NOS ENFANTS APPRENNENT A SE RESPECTER A COOPERER A S ENTRAIDER. ILS APPRENDRONT AUSSI LA VALEUR DE L EFFORT LA RECONNAISSANCE DU MERITE LE RESPECT D UNE CERTAINE IDEE DE L HUMANITE EN EUX ET EN CHACUN.
CETTE NOUVELLE ECOLE PEUT EXISTER DANS NOTRE PAYS. CERTAINS SUCCES A L ETRANGER AU JAPON EN ALLEMAGNE EN FRANCE LE PROUVENT .ILS DOIVENT INSPIRER NOS RESPONSABLES DE L EDUCATION NATIONALE MEME S IL NE SAURAIT EXISTER DE MODELE UNIQUE.L ALGERIE
APRES 50 ANNEES DE TATONNEMENTS DOIT TROUVER AUJOURDHUI SA PROPRE VOIE.CE NE SERA PAS L OEUVRE D UN JOUR MAIS UNE OEUVRE PROGRESSIVE ET PATIENTE........
JE PENSE ENFIN QU UN PROJET POUR L ECOLE EST UN PROJET DE SOCIETE.
NOTRE REPUBLIQUE DOIT ETRE UN PROJET MODERNE DEBARRASSEE DE L ARCHAISME ET DE LA MEDIOCRITE, SI ELLE SAIT ETRE A LA HAUTEUR DE SON IDEAL ET SI ELLE SAIT UTILISER A SON SERVICE LES FORCES NOUVELLES
DE NOTRE JEUNESSE ALGERIENNE ET DE LA MODERNITE DU 21eme SIECLE.
C EST DONC LE PROJET D UNE REPUBLIQUE MODERNE CELUI D UNE ALGERIE
FORTE SOLIDAIRE JUSTE DANS LE MONDE DU 21 eme SIECLE......
AMICALEMENT
Chantal (13/09/2013)
  • 46. Chantal (13/09/2013) | 11/07/2014
Bonjour Mohammed,

Si tout le « corps enseignant » que ce soit en Algérie ou ailleurs avait ta perception des choses … quelle avancée fantastique pour l’humanité (à mon humble avis, le mot n’est pas trop fort !). Le contenu de ton texte me paraît tellement essentiel qu’il mériterait de faire l’objet d’une « charte » autant pour le corps enseignant que pour une nation qui prendraient ainsi « l’engagement » de veiller à une bonne éducation de ses enfants qui deviendront les adultes de demain.

Quant au commentaire de Bouzar Bouzar … inutile de dire que je l’approuve entièrement !
Bouzar Bouzar (12/09/2013)
  • 47. Bouzar Bouzar (12/09/2013) | 11/07/2014
Bsr tout le monde j'ajoute à ce qu'a dit mon ami Bennabdellah pour etre un bon éducateur il faut etre psychologue et en mème temps pedagogue.aimer ses élèves .aimer la fonction d'éducateur.et penser à faire une fiche technique de chaque élève .comment qu'il vit chez lui est ce qu'il est orphelin de la mère ou du père pour pouvoir le prendre en charge sentimentalement et l'éduquer convenablement psychologiquement et pédagogiquement et choisir avec l'èlève la méthode la plus simple.il ne faut pas l'eduquer avec la force .et il ne faut pas attendre que l'on s'enrichi de l'enseignement .l'enseignant ressemble à une bougie éclaire à autruit mais elle s'epanouie petit à petit.voila ce qu'est l'enseignant .il faut qu'il se respect avant qu'il soit respecter par ses élèves.et qu'il soit bon pour le service de l'éducation.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire