ALGER-MILIANA.COM

Conte Oriental

____________________________

Comment régler un conflit émotionnel entre une belle-mère et sa belle-fille ? Le conte oriental suivant propose une solution …

Il était une fois une jeune femme nommée Fatima, qui était constamment harcelée par sa belle-mère. Finalement, Fatima ne parvint plus à supporter ce traitement, et elle se rendit chez l'herboriste local pour acheter du poison destiné à tuer la vieille femme. Après mûre réflexion, l'herboriste lui proposa une potion très parfumée. Il lui expliqua que cette potion devrait être appliquée chaque jour sur la peau par massage et que la belle-mère de la jeune femme en mourrait après six semaines.

Fatima suivit ses instructions, et chaque jour, elle fit un massage à sa belle-mère. Peu à peu, le mauvais caractère de la vieille femme sembla se dissiper, des liens de sympathie se créèrent entre les deux femmes, et elles commencèrent à se comprendre.

Fatima commença à regretter d'avoir voulu tuer sa belle-mère et, à mesure que le temps passait, elle devint de plus en plus inquiète. Finalement, elle retourna chez l'herboriste et le supplia de lui donner un antidote à son poison. Le sage vieillard lui sourit et expliqua qu'un antidote n'était pas nécessaire. Le poison qu'elle avait administré à sa belle-mère par massage était une simple mixture d'huiles aromatiques, et constituait le meilleur antidote à sa situation.

Conte oriental

 

Par Chantal VINCENT/ Somatothérapeute

Commentaires

  • Chantal
    Ah ! GM et fiston, je vous adore autant l'un que l'autre !

  • GM
    • 2. GM Le 15/01/2022
    N"en croyez surtout pas un seul mot de ce que raconte ce satané fiiston,d'ailleurs ce cher nouveau Tiarti ou ancien Sougri Abderahmanr a eu bien raison de l'appeler Satané. Fiston,
    A longeur de journée Ill raconte n'importe quoi sur n'importe quoi et n'importe qui . Il s'est meme fabriqué maintenant une femmme imaginaire que personne n'a entendu ni vu et pretend dire toute une histoire sur moi sa pauvre et innocente GM que je me plaints d'elle .
    D'ailleurs c'est lui qui est venu me dire apres avoir lu un conte et je dis bien rout un conte ancien d'une certaine Somatotherapeute au nom de Chantal . il est venu me dire qur cette Chantal parle d'un conflit emotionnel entre belle mere et belle fille qu'il lui faut regler mais à ma connaissance à ce jour aucune parole n' en est sortie de la bouche de cette pauvre Somat ...etc ... etc c'est pour dire facilement la fin de ce mot de sa profession bien trop long , que la belle fille a empoisonné sa belle mere .Il me dit ensuite en trouvant SON beau pretexte qu'il ne veut plus se marier de peur que moi sa pauvre GM risque l'empoisonnement un de ces jours. j'ai tout de suite refusé son idée et je lui ai proposé une belle famille. En entendant cela il a éclaté en sanglot pour dire quelque chose sur les belle filles et les belle meres ,et que TOUS les nouveaux mariés sont la seule cause pour que ces belle mere et belle filles aillent à l'enfer. Je lui ai demandé qu'il me donne au moins une explication de ce qu'il avance .
    Il m'explique que le mari ne pourra pas choisir un jour entre la belle mere et la belle fille dans leur conflit continuel où la belle mere veut à toit prix son fils à elle seule comme avant et la belle fille veut aussi à tout prix ce mari à elle seule .
    Pour le rendre un peu genyil envers nous ,Je l'ai un peu convaincu que cette Samo etc etc Chantal va bien trouver une solution à notre probleme parmi ses clientes et patientes qui lui rendent visite .Il se peut qu'elle prepare dejà un GUIDE pour ce probleme épineux entre femmes vivant sous le meme toit .
    C'est quand je l'ai persuadé qu'IL me dit en sortant je vais raconter une histoire entre toi et la femme que tu veux faire vivre avec toi à cette Chantal .Si elle trouve la solution à mon probleme je serai le mari le plus heureux entre toi GM et ta belle fille.
    Voila pourquoi il s'est precipité à écrire n'importe quoi sur moi sa pauvre GM . je te jure Chantal que je n'ai fait aucun mal à cette femme , ce satané Fiston manugance tout à mon insu .J'espere aussi que Noria comprend aussi mon angoisse avec lui.
  • GM et Fiston
    • 3. GM et Fiston Le 14/01/2022
    viens là , fiston
    qu'est ce qu'il y a GM ? Je viens juste du travail
    J'ai un mot à te dire au sujet de ta femme
    encore !!!
    Cette fois, elle vient de mettre trop de sel à la soupe et elle savait bien que je n'aime pas trop de sel dans ma soupe.
    D'accord GM je vais lui montrer comment qu'on fait ,comme la derniere fois
    Essaie de ne pas trop frapper ou l'engueuler pour un rien Fiston
    Je vais essayer GM comme la derniere fois pour cette fois à lui apprendre comment prendre et mettre une pincée de sel sans exagerer.
    Esperant qu'elle va comprendre la leçon pour ne pas recommencer une prochaine fois
    quelques minutes passerent le fiston sort tout en sueur .
    GM je vais sortir juste le temps d'acheter quelques compresses et un peu d'alcool pour cette femme elle s'est cognée la tete en apprenant trop vite
    Est ce que c'est grave comme la derniere fois Fiston ?
    Oh rien GM ,elle a fuste glissé sur du sel qu'elle a fait tomber comme la derniere fois pour le poivre noir qu'elle a jeté
    le lendemain en rentrant le fiston trouve sa pauvre GM toute en pleurs
    qu'est ce que tu as GM je vois des larmes sur tes yeux que ça me fait de la peine de te voir ainsi .
    Tu veux savoir ce que j'ai comme probleme et bien voilà les fenetres sont restées grandes ouvertes et la poussiere du dehors n'a laissé aucune place que meme yeux en souffrent par cette alergie que mes yeux ne peuvent supporter.
    Tu aurais du les fermer GM
    Ta femme qui n"a pas voulu, sous pretexte d'avoir un peu d'aeration à l'interieur pour regarder ce qui se passait dehors et ça toute la journée
    Elle n'aurait pas dù te faire ça GM ,je vais lui faire comprendre qu'on doit fermer les fenetres quand il y a trop de poussiere dehors
    Quelques minutes apres le fiston revient pour sortir tres vite.
    Tu viens juste d'entrer Fiston où est ce que tu vas,?
    Acheter juste un bandage , cette femme en essayant de fermer la fenetre s'est fait mal au poignet.
    Deux jours apres le fiston tout heureux rentre chez lui mais là il voit que ça va mal chez lui
    GM je te vois toute triste est ce pour une mauvaise nouvelle que tu as reçue
    C'est encore ta femme la cause,aujourd hui elle n'a trouvé mieux que changer de chaine pour voir une emission de beauté alors que je suivais mon emission preferée du dernier film turc
    Je vais arranger ça GM une fois pour toute ne t'en fait pas cette fois c'est la derniere
    le Fiston revient mais cette fois sans qu'il y est un seul cri de la bouche de sa femme. Et Cette fois , elle le suivait une valise à la main.
    Où est ce que tu vas avec elle Fiston ?
    Je ramene cette femme chez son pere GM , il vient de me dire rend moi mon bien comme je te l'ai donné c'est ce que je vais faire pour le rendre comme je l'ai reçu.
  • Chantal
    Bonjour Abderrahmane !

    Bien évidemment, vos remarques sont pleines d'intelligence et de subtilités ! Je partage par ailleurs vos commentaires concernant les différentes propositions et/ou solutions que vous avez développées.

    J'ajouterais simplement que ce genre de conflits, lorsqu'ils existent dans une famille, qu'il s'agisse de belle-mère/belle-fille ou frère/sœur, etc. proviennent très souvent de "l'histoire" (l'anamnèse) de chacun, à savoir, notre enfance … Ces conflits qui n'ont pas été réglés et qui sont restés dans notre subconscient influencent tôt ou tard notre comportement vis-à-vis de telle ou telle personne et tant que nous n'avons pas "conscientisé" ces "anciens" conflits et, surtout, que nous ne les avons pas réglés, nos problèmes ne trouveront pas de solutions.

    Je vais prendre un exemple que je vais essayer de résumer en quelques lignes. Il y a environ trois ou quatre ans, une patiente était venue me consulter. Elle m'avait parlé d'un conflit qu'elle avait avec une personne de son voisinage depuis plusieurs semaines. Elle m'avait raconté ce conflit dans ses moindres détails. Bien entendu, je l'avais écoutée très attentivement. A moment donné, compte tenu des très nombreux détails qu'elle m'avait fournis de "son" histoire, je lui avais posé la question suivante : "La personne avec laquelle vous êtes en conflit actuellement, ne vous fait-elle pas penser à une personne de votre entourage ou de votre famille et (pour adoucir mes propos afin qu'elle ne se sente pas gênée), j'avais ajouté : "Mais vous savez, je peux me tromper …". A ce moment-là, j'ai vu que cette jeune femme cherchait réellement dans ses souvenirs. Et puis, assez rapidement, elle m'avait dit : "Oh ! mais oui ! Vous avez raison ! C'est ma sœur ! Elle me fait penser à ma sœur" ! Le "nœud" du problème était "là". Et "l'acceptation" de cette prise de conscience accompagnée de quelques séances d'un travail de développement personnel intense, de gestion du stress et de relaxation lui avait permis de prendre un nouveau "départ" !

    Bonne journée !
  • BELFEDHAL Abderrahmane
    • 5. BELFEDHAL Abderrahmane Le 13/01/2022
    AMIE CHANTAL BONJOUR.
    A quoi sert la lumière du soleil si on a les yeux fermés………Citation africaine.
    Dans le but d’appuyer davantage le sujet que vous avez ramené a la connaissance des intervenants du noble site sur les relations souvent tendues entre belle-mère et belle fille, j’ai pensé à mon tour d’ouvrir le livre des temps et plus exactement l’ère ou assis sur les bancs de la classe on écoutait crier la douleur des changement imprévus ayant engendré des aléas durs à supporter si ce n’est la grâce du seigneur dont la bonté est pénétrable et sans frontière.
    Mes chers amis, je vous propose donc de suivre deux contes qui s’articulent autour des relations souvent tendues entre belle-mère et belle fille. A la fin des deux contes, une excellente thérapie familiale vous est préconisée par le comité Psychologue.net. Les deux contes vous présentent le destin de deux belles jeunes filles liées par une conjoncture commune et un dénouement des plus heureux. Ce sont blanche neige et cendrillon.
    BLANCHE NEIGE :
    Dans un palais, habite une belle princesse. Elle s’appelle blanche neige. Sa mère est morte. Son père se marie avec une autre femme, elle est très méchante. Chaque matin, la reine dit à son miroir : est-ce qu’il ya une femme plus belle que moi ? Vous êtes la plus belle du monde répond le miroir. Le père est mort, et la belle jeune fille est dans le château avec sa méchante belle-mère. Un jour la méchante demande a son miroir : est-ce que je suis la plus belle de toutes les femmes ? O reine, Blanche neige est plus belle que vous répond le miroir. La reine décide de tuer blanche neige. Un jour le garde emmène la princesse pour une promenade dans la foret, puis il dit à la jeune fille : Partez et ne revenez jamais au château. Blanche neige est seule au milieu des bois. Apres la jeune fille arrive devant une petite maison. La maison n’est pas propre, Blanche neige fait le ménage… Les habitants de la petite maison sont sept nains. Ils rentrent à la maison. Le repas est prêt. Les sept nains sont contents. Ses nouveaux amis lui disent : Tu peux rester avec nous. La reine croit que Blanche neige est morte. Elle demande alors à son miroir magique : est-ce que, je suis, maintenant la plus belle de toutes les femmes ? Vous êtes très belle mais Blanche Neige est plus belle que vous, répond le miroir. La reine se transforme en une vieille femme et va chercher blanche neige dans la foret…. Elle frappe à la porte. Blanche Neige ouvre. Je t’offre cette pomme rouge…. Blanche neige prend la pomme et la mange. Tout à coup, elle tombe par terre. Quand les sept nains arrivent, ils trouvent leur ami par terre comme une morte. Ils sont tristes… Ils fabriquent une caisse de verre et ils mettent blanche neige dedans. Un jour, un prince traverse la foret. Il voit la caisse ou dort blanche neige. Il trouve blanche neige très belle. Il embrasse la jeune fille. Tout à coup la princesse ouvre les yeux. Tous les animaux de la foret sont contents. Les nains chantent et dansent. Le prince prend alors blanche neige sur son beau cheval blanc et l’emmène dans son palais pour l’épouser. Mes chers amis du noble site suivons ensemble le cours des temps, vers un autre conte, vers une autre destinée d’une belle jeune fille qui, après la mort de son père est devenue servante de sa cruelle marraine et ses deux demi sœurs javotte et anasthasie.
    Cendrillon :
    Il était une fois un brave homme qui vivait dans un pays lointain. Il avait une belle maison et une belle fille: Cendrillon. Peu après, son père est mort et elle est devenue la servante de sa cruelle marraine et de ses demi-sœurs, Javotte et Anasthasie. Un beau jour, le roi du pays décide de marier son fils, le prince. Il organise un bal et invite tous les nobles du royaume. Alors, tandis que les deux jeunes filles et leur mère se rendent au château, la marraine fée de Cendrillon transforme une citrouille en un élégant carrosse et quatre souris en chevaux blancs. Elle habille la jeune fille avec une belle robe de princesse et lui donne la permission d'aller à la réception jusqu'à minuit. Le prince tombe immédiatement amoureux de la belle inconnue, mais Cendrillon, entendant les 12 coups de minuit, s'enfuit. Dans sa fuite, elle perd une chaussure. Le lendemain, le gentilhomme vient chez elle et fait essayer la chaussure à Cendrillon sans problème. Cendrillon pardonne sa marraine et ses demi-sœurs avant de partir à la cour pour épouser le prince. Plus tard, elle invite Anastasie et Javotte et les marie à deux grands seigneurs. Un mariage heureux entre le prince et cendrillon, ponctué d’un pardon à la marâtre et ses deux filles. La bonté de l’héroïne est sans pareille. Comme cité ci-dessus nous abordons la question suivante : Belle mère et belle fille, quelle relation ? Comment gérer cette situation ? Psychologues nous sommes à l’écoute. Les relations entre belles-mères et belles-filles peuvent être tendues au sein de certaines familles, comment apprendre à les gérer ? Les relations entre belles-mères et belles-filles sont parfois synonymes de tensions, et même de conflits. Regardons d'un peu plus près le plus vieux conflit du monde dû à une rivalité. Comment entretenir une bonne entente ?
    Le rejet de la belle-mère La complexité et la force du lien entre la belle-mère et son fils est tel que lorsque le fils quitte sa mère pour une autre femme, cette rupture peut être très mal vécue. Sans aller jusqu'à la caricature, ce moment constitue une étape où la mère peut devenir plus fragile et protectrice envers son fils. Nostalgie, regrets, et sentiments confus viennent se mêler. Aussi, il arrive que la mère rejette inconsciemment ou consciemment et systématiquement cette belle-fille qu'elle voit comme une rivale. Pourquoi ? Afin qu'elle n'occupe pas la première place dans le coeur et la vie de son fils. Toutes les copines sont alors susceptibles d'être mal traitées quand on rentre dans ce schéma.
    La concurrence de la belle-fille
    Le rejet de la belle-mère n'est pas unique, et il est également possible que ce soit la belle-fille qui ait une animosité, des griefs envers sa belle-mère. Nombreuses sont les raisons, pourtant nous pouvons en citer quelques-unes qui prédominent : la jalousie ; la trahison envers sa propre mère dans le cas d'une relation proche avec la belle-mère ; le report d'une agressivité inexprimée envers sa propre mère. Comment aller au-delà de cette rivalité ? Tout n'est pas tout blanc ou tout noir, il faut donc apprendre à voir le bon côté de certaines personnes. Personne n'est réellement une peste, un monstre de méchanceté ou une sorcière. Réfléchissez d'abord sur vous-même, sur ce que vous avez pu faire, avant de tout mettre sur le dos de l'autre personne. Puis, interrogez-vous sur ce qui se joue dans cette situation, réfléchissez au pourquoi. Il s'agit de comprendre ce que cette situation comporte de difficile pour l'autre. Pourquoi cette personne se sent-elle en danger pour réagir ainsi ? Dans une telle situation, il est toujours bon de ne pas sur-réagir avant de ne pas envenimer le conflit. Vous pouvez d'ailleurs rassurer l'autre et l'apprivoiser sans montrer d'animosité. Sachez aussi, qu'il n'est pas recommandé de demander à votre compagnon de prendre parti pour l'une ou l'autre des parties. Pourquoi ? Car il devrait alors faire face à un conflit de loyauté impossible, ou il essaiera généralement de se poser en médiateur. Une situation qui ne satisfera aucune des deux parties. Il n'a pas, en réalité, à choisir une personne, tout simplement car elles n'occupent pas la même place dans sa vie. Au contraire, faites-lui part de vos problèmes, doutes, et malaises sans lui demander d'intervenir. Il aura alors toutes les cartes en main pour intervenir si un jour il le doit. Nous terminons enfin cette approche par des commentaires sous forme de recherches de remèdes à un conflit qui prend actuellement des proportions inquiétantes. Amie Chantal qu’en est-il de nos jours ? La lecture de ces signaux de détresse émis à la fois par les belle mères et les belles filles nous montrent à quel point le monde moderne souffre donc de l’égoïsme, conséquence de mauvaises relations quand ni la belle-mère ni la belle-sœur ne veulent accepter que les deux ont besoin de reconnaissance et de respect. Nous avons omis de citer volontairement les noms des commentateurs. Très difficile lorsque votre belle fille vous rejette et elle a pourtant un grand amour pour votre fils… J’avais des relations plutôt cordiales avec ma belle-mère jusqu’ à ce que mon mari gagne mieux sa vie… Je viens de me rendre compte que ma belle-fille est rentrée en compétition avec moi (sa belle-mère) pour je pense persuader son mari qu’elle fait mieux les choses que moi sa mère… Une question me taraude : pourquoi ma belle-mère et ma belle-sœur achètent sans compter des vêtements a mon mari de bientôt 50 ans ? C’est simple il n’a plus de place dans son armoire…. Je suis devenue belle-mère qui ne peut plus recevoir mes petits-enfants, pour ma seule belle fille, car mon fils souhaite rester avec sa femme sans moi pour simplement être tranquille. Ma belle-fille est très bio…diet et régime…rajoutant allergie and Co pour trouver tout très mal chez moi. Bref, rien ne va, ne plus les déranger est de règle. Plus de nouvelles depuis un an. Ma belle-fille ne communique jamais, n’envoie aucune photo ou message depuis son mariage d il ya sept ans…. J’ai ma belle-mère qui me parle pas ça fait 1 an et demi, elle ne parle qu’a son fils…. Nous avons tout fait lorsque notre fils s’est marié avec notre belle fille. Nous les avons aidés, pris en charge, lorsque nous avons vendu notre maison nous leur avons donné au moins 40.000 euros. Aujourd’hui, depuis qu’elle est maman (notre petite fille a 6 mois) elle nous éloigne, elle nous reproche de trop aimer notre petite fille…. Qui a raison, qui a tort, comment aller au-delà de cette rivalité ? Amie Chantal et si un cocktail est réalisé sur la base des recommandations de l’abbé et psychologue Jean Mombourquette (conte oriental) et les présentes recommandations thérapeutiques rentrant dans le cadre de gérer le plus vieux conflit entre belle-mère et belle fille, est-il possible de réduire cette tension ? Ou au contraire …On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l’autre pour se révéler. Si tu veux aller vite, va seul, si tu veux aller loin, va avec les autres… fin de citations. A très bientôt.
  • Chantal
    Bonjour Abderrahmane !

    Alors, là, je n'ai absolument rien à ajouter à vos commentaires ! Ou plutôt, oui, mais une seule chose :

    E X C E L L E N T !
  • BELFEDHAL Abderrahmane
    • 7. BELFEDHAL Abderrahmane Le 11/01/2022
    AMIS DU NOBLE SITE BONSOIR.
    Heureuse initiative que celle prise par notre amie Chantal qui a bien voulu pour le plaisir des amis du noble site de renouer pour la seconde fois avec les trésors du terroir et plus particulièrement les enseignements à tirer de la sagesse. Pour cette fois ci il s’agit d’un problème de relations pour voir dans quelles mesures on doit les entretenir, les consolider, les sauvegarder, les améliorer afin de maintenir une meilleure compréhension et une harmonie adéquate dans le milieu où nous vivons. Notre amie Chantal a réellement mis le doigt sur l’un des aspects sociologiques illustrant l’un des combats les plus poussés dans le temps entre belle-mère et belle fille. Dans le texte agréablement partagé, le remède inouï a été efficace grâce à l’apport du sage et l’aptitude également des deux femmes qui avaient enfin compris et dessellé la règle d’or qui se cultive dans le comportement garantissant ainsi le bonheur, l’entente et le bien-être. Amie Chantal je n’ai pas trouvé mieux pour appuyer davantage le précieux joyau que vous venez de partager , les conseils prodigués par l’abbé et le psychologue Jean Mombourquette qui je pense s’ajouteraient de façon appréciable aux remèdes tires de l’excellent conte oriental judicieusement choisi par notre amie Chantal. A toutes et à tous bonne lecture.
    10 MOYENS POUR MIEUX COMMUNIQUER AVEC VOTRE ENTOURAGE Source: MONBOURQUETTE, Jean psychologue. Madame 7 jours, Vol. 3 No. 10, 1996. Voici 10 moyens simples pour mieux communiquer suggérés par Jean Monbourquette, prêtre oblat et psychologue. Comme vous le constaterez, ils peuvent vraiment contribuer à améliorer et à rendre plus harmonieuses vos relations avec les autres. Pour apprendre à bien vivre en couple, en famille ou en groupe, il est essentiel de savoir bien communiquer. Nous pouvons affirmer que tant et aussi longtemps que la ligne de communication demeure ouverte, il devient possible de nous entendre, de régler nos différends et de jouir de relations heureuses. Voici des moyens simples pour devenir de meilleurs communicateurs.
    1. Manifester davantage son affection - Exprimer son affection à ses intimes est une source de joie et crée un climat propice à la bonne entente. Une mésentente peut se régler plus facilement grâce au climat de confiance engendré par les marques d'affection. Il est prouvé que le toucher affectueux stimule le système immunitaire, qui se défend mieux ainsi contre les maladies. Un chercheur en relations humaines écrivait que, pour survivre, il fallait recevoir au moins 6 embrassades par jour et jusqu'à 10 pour se sentir aimé et grandir!
    2. Prodiguer des marques d'attention - Les salutations habituelles, telles que le sourire, la poignée de main et les mots gentils, favorisent énormément les bonnes relations. Chaque marque d'attention que vous donnez à quelqu'un lui signifie que vous valorisez sa présence. Il existe des marques d'attention fort simples qui ont pour effet de créer une atmosphère détendue et des relations harmonieuses autour de soi. En voici quelques-unes: appeler les gens par leur nom, les remercier pour leur travail, les féliciter pour les grandes et petites réalisations, leur offrir des souhaits d'anniversaire, etc.
    3. Savoir choisir le moment opportun pour dialoguer - Si nous devons parler d'un sujet sérieux avec quelqu'un ou lui faire une demande ou une remarque, il est essentiel de choisir le bon moment. Avant tout, il ne faut pas choisir les moments où la personne semble préoccupée ou de mauvaise humeur. S'il s'agit de signifier une correction à quelqu'un, il faut éviter de le faire en public. Vous risqueriez de provoquer chez lui une forte réaction de défense. Le choix du cadre physique d'une rencontre n'est pas moins important pour favoriser le dialogue. Un endroit calme et à l'abri des interruptions permet un échange agréable.
    4. Ne pas laisser s'accumuler les frustrations - Quand nous avons à intervenir auprès de quelqu'un, il est nécessaire de le faire avant d'avoir laissé s'accumuler en nous les frustrations. Chez bien des couples et des membres d'une même famille, nous avons constaté des relations tendues et même hostiles parce qu'ils n'avaient pas osé parler des irritants du quotidien. À la longue, ils avaient tellement refoulé leur agressivité qu'ils n'avaient plus d'autre choix que de se bouder et de s'éviter. Certes, il n'est pas facile de rompre le silence pour parler d'une situation pénible. Par ailleurs, prendre le parti de se taire ne peut que détériorer la situation.
    5. Apprendre à parler au «je» - Parler au «je» est un procédé précieux en communication. Au lieu d'accuser quelqu'un en lui envoyant un message en «tu», on lui dit ce qui se passe en soi. Par exemple, au lieu de dire à un enfant bruyant: «Tu es fatigant», ce qui reviendrait à attaquer son estime de lui-même, il est mieux de formuler un message au «je». On commence par désigner le fait agaçant, puis on lui parle de notre réaction intérieure: «Quand tu fais du bruit, je me sens ennuyée, car je n'arrive pas à lire mon journal.» Ainsi, on parle de soi-même sans le blâmer et sans porter de jugement sur lui. Du même coup, on l'invite à modifier lui-même son comportement, sans pourtant l'obliger à le faire. Les messages au «je» sont aussi d'une grande utilité pour manifester sa joie d'être avec quelqu'un ou de le voir réussir: «Je me sens tellement heureux d'être avec toi» ou encore «je ressens une grande joie de te voir réussir à l'école.»
    6. Demander au lieu de se laisser deviner - Dans les relations amoureuses et familiales, on s'attend la plupart du temps à ce que la personne aimée devine nos besoins. Savoir que quelqu'un prévient nos désirs sans même devoir les exprimer apparaît souvent comme un signe d'une profonde affection. Par contre, combien de malentendus pourrions-nous éviter si nous osions faire nos demandes clairement? Souvent, on ne le fait pas par crainte de nous imposer à l'autre ou d'essuyer un refus humiliant. Il est sûr qu'exprimer nos demandes ouvertement exige du courage. Mais tout ce qui peut arriver, c'est un refus qui indique davantage les limites de générosité de notre interlocuteur que les nôtres. Dès maintenant, demandez-vous ce que vous n'osez pas demander pour assurer votre bien-être. Allons... un peu de courage! Osez faire une demande claire.
    7. Savoir écouter pour que l'autre nous écoute - Un art à la fois simple et difficile est celui d'apprendre à écouter. Des professionnels passent beaucoup de temps à s'y exercer. Par contre, certains le font d'instinct. On doit entendre non seulement les mots prononcés, mais aussi les messages cachés derrière les mots, que trahissent le ton de la voix, la posture et les mouvements corporels. Écouter réellement, c'est être centré sur l'autre et décentré de ses préoccupations. Par exemple, si l'on prépare sa réponse pendant que l'autre parle, on ne l'écoute pas vraiment. Ajoutons que la véritable écoute devient plus difficile à réaliser dans les situations tendues. Pour devenir «une grande oreille» attentive, il existe un moyen très efficace, pratiqué par les professionnels de la communication. Il consiste à vérifier avec son interlocuteur si on a bien compris son message en le lui redisant dans ses mots. S'il approuve la version donnée par son interlocuteur, c'est qu'il s'est senti compris. Une personne qui se sent comprise fera alors tout son possible pour comprendre à son tour son vis-à-vis.
    8. Exprimer son agressivité avec profit - Il est inévitable qu'au cours de nos relations humaines nous ayons à exprimer notre agressivité. Déceptions, frustrations, ennuis quotidiens, etc., font monter l'agressivité. La question qui se pose alors est la suivante: «Comment pouvons-nous utiliser notre agressivité pour améliorer nos relations?» Tout d'abord, avant de nous adresser à la personne à l'origine de notre malaise, il importe de laisser sortir l'excès de notre colère: une marche ou une course énergique, de grandes respirations ou d'autres activités physiques du genre contribuent à faire baisser l'adrénaline. Puis, un moment de méditation silencieuse nous calme et nous permet d'intervenir avec plus de justesse auprès de la personne en cause. Quand nous nous décidons à parler à notre «ennemi intime», il faut nous garder de vouloir l'humilier ou gagner contre lui. Le but poursuivi dans l'expression de l'agressivité n'est pas d'exercer une vengeance, mais, au contraire, d'éliminer les irritants et les blocages qui nuisent à la bonne entente. Au lieu de commencer par lui envoyer des messages en «tu» avec des «toujours» et des «jamais» «Tu es toujours négligent, tu ne ramasses jamais tes sousvêtements!», il vaut mieux apprendre à exprimer des messages au «je»: «Quand tu laisses tes sous-vêtements par terre, je deviens fâchée, car, pour maintenir la chambre en ordre, j'ai à les ranger moi-même.» La petite phrase magique formulée au «je» nous fournit plus de chances de toucher notre proche. Car loin d'attaquer son estime de lui-même, nous lui fournissons l'occasion de changer de sa propre initiative.
    9. Éviter d'entrer dans une lutte de pouvoir - Quand vous constatez que votre interlocuteur désire s'engager dans une lutte de pouvoir avec vous, signalez-lui que vous n'êtes pas intéressée par ce jeu. Gardez le silence, changez de sujet de conversation ou, même, quittez les lieux. Un peu plus tard, vous pourrez lui signifier que vous êtes prête à dialoguer, à condition qu'il n'y ait pas d'éclats de voix, de commandements, de blâmes ou d'accusations. Vous lui faites savoir que vous êtes disposée à écouter sa version de la situation ainsi que l'expression de ses émotions, mais que vous n'acceptez pas les manques de respect, le cynisme, le désir de gagner à tout prix ou toute autre manoeuvre qui ne mène nulle part.
    10. Trouver une solution par la négociation - À moins d'être convaincue que son partenaire est détraqué, méchant, fourbe et malhonnête et qu'il n'y a rien à faire, vous pouvez toujours trouver, grâce à la négociation, une solution à un malentendu ou à une dispute. Savoir négocier me paraît l'acte par excellence de l'art de communiquer. D'entrée de jeu, les deux personnes concernées doivent démontrer une volonté commune de s'entendre et de mettre le temps et les efforts voulus pour trouver une solution au conflit. Après avoir bien défini leurs besoins mutuels, les deux parties mettent en commun toute leur créativité pour trouver les meilleures solutions possibles. Ils peuvent ainsi en arriver à satisfaire les besoins de l'un et de l'autre.
  • Miliani2Keur
    • 8. Miliani2Keur Le 11/01/2022
    Bonjour

    Sauf que chez nous les "Conflits" belle-mère/ belle-fille sont épiques et "consomment" plusieurs herboristes réunis...riire