S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

L'érosion

___________________________

Sans titre 89

L'érosion se produit lorsque la couche supérieure du sol est balayée par une force naturelle ou humaine, ce qui rend la pousse de nouveaux végétaux sur le site plus difficile. L'érosion peut transformer une terre riche et saine en un terrain aride et sans vie cela peut même provoquer des glissements de terrain et des coulées de boue. L'érosion se produit souvent sur les chantiers et sur les zones où le sol a été manipulé. Il existe différentes façons de contrôler l'érosion selon le type de terrain et la gravité de l'érosion.

L'érosion est un phénomène naturel qui peut s'avérer désastreuse lorsqu'elle est provoquée par l'homme. Pouvant avoir pour cause certaines techniques d'agriculture comme :

  • La monoculture.
  • L'agriculture intensive ou l'irrigation sur certains types de sols.
  • Des techniques d'élevage comme le surpâturage.
  • La déforestation (les racines contribuent souvent à stabiliser le sol et à empêcher l'érosion).

Elle peut également avoir comme effet des glissements de terrain, favoriser la désertification, l'aridification ou des menaces pour la biodiversité.

Nous nous sommes posé abondamment de questions quant au pourquoi et comment de l’érosion des sols ? Leurs appauvrissements ? Surtout les principales causes de l’érosion ? Et comment y remédier, cette panoplie de questions nous a guidés et renvoyés vers cela :

1-Compréhension de l’érosion

Indépendamment de la configuration du relief, tous les sols sont naturellement soumis à l'érosion. En agriculture, l'érosion du sol renvoie à l’amincissement de la couche cultivable d'un champ sous l'effet des forces érosives naturelles de l'eau et du vent ou tout simplement sous l'effet des activités agricoles, comme le travail du sol.

Que la cause de l'érosion soit l'eau, le vent ou le travail du sol, dans tous les cas : Le sol : se détache, se déplace, puis se dépose. La couche arable, fertile, vivante et riche en matière organique, est emportée ailleurs sur le terrain, où elle s'accumule avec le temps, ou hors du terrain, dans les réseaux de drainage. L'érosion du sol abaisse la productivité de la terre et contribue à la pollution des cours d'eau, des terres humides et des lacs adjacents.

Le phénomène peut être lent et passer relativement inaperçu. Il peut aussi se produire à un rythme alarmant et causer alors de lourdes pertes de terre arable :

  • Le compactage du sol, son appauvrissement de la matière organique.
  • Sa dégradation de sa structure. A un mauvais drainage interne.
  • A des problèmes de salinisation. A l'acidification du sol.

Il existe également plusieurs types d’érosions des sols, néanmoins, nous ne pouvons tous les citer :

  • A l’eau et (pluie et ruissellement). Des sols (pertes de formes de vie).
  • Des pentes et longueur de pente.  Des pratiques de cultures
  • En nappe En rigole, Des berges. Sur la manière de travailler les sols.

Les problèmes de changement des qualités du sol, peuvent alors s'agir d’une désalinisation, souvent due aux techniques agricoles, ou de pollution directe du sol, d'origine industrielle ou individuelle. Le sol concerné peut alors devenir infertile, et hostile à certaines espèces végétales ou animales et affecter la diversité des organismes peuplant le sol.

 

A-Conséquences de l’érosion

Le sol est une fine couche de matières minérales et organiques qui permettent la rétention et la circulation de l'eau et de l'air à la surface de la Terre. Cette fine couche, dont l'épaisseur varie de quelques cm à quelques m, fait vivre pratiquement toutes les formes de vie de la planète. Le sol est une ressource « non-renouvelable » qui, lorsqu'il subit une forte érosion, est perdu à l'échelle de millénaires. Aujourd'hui, l'érosion des sols participe à plusieurs grands problèmes environnementaux qui perturbent la planète :

  • a.1- La biodiversité (Le sol est un milieu vivant où des milliards de bactéries) etc..
  • a.2- La désertification (L »’aridité conduit à de vastes zones « stériles »).
  • a.3-La pollution des eaux (l’eau peut s’infiltrer vers la nappe phréatique et les cours d’eau).

 

B-Les processus de l’érosions

L’érosion hydrique est un type d’érosion qui partage les mêmes processus communs à tous les types d’érosion : hydrique (eau), éolienne (le vent), glaciaire (la glace) ou gravitaire (la gravité). Les trois processus sont :

  • b.1-Le détachement (Peut se faire par l’impact par la pluie et du ruissellement).
  • b.2-Le transport (Peut s’effectuer dans l’air ou bien dans l’eau).
  • b.3-Le dépôt (Peut se faire dans une parcelle, sur le versant, dans le fossé, sur la route).

 

C- Les stratégies de lutte

Le seul remède à l'érosion est une stabilisation du sol et un retour à son état naturel. Le processus que vous mettez en place pour y arriver est différent selon l'état de votre terrain et la zone où se situe l'érosion :

  • Si le terrain souffre d'érosion légère, vous pouvez y replanter de la végétation immédiatement. Installer une couverture temporaire pour tenir le sol en y ajoutant petit à petit des plantes pour remettre le sol dans son état naturel.
  • Installer des barrières, par exemple avec des tas de pierres.
  • Si vous avez des canaux, remplissez-les pour éviter de faire empirer l'érosion.
  • Si vous avez des rigoles, voir mettre en place des structures et des techniques de creusage pour soutenir le sol. Si vous essayez de planter des graines dans une rigole, elles vont tout simplement être balayées par la prochaine pluie.

   c.1-    Utiliser les plantes pour contrôler l'érosion

a)-Installez une couverture d'urgence.

Installer une couverture d'urgence sur un sol nu relativement plat où il n'y a pas de canaux ou de rigoles. Les couvertures d'urgence consistent en général en de l'herbe ou d'autres plantes de couverture qui poussent rapidement et qui plantent des racines épaisses dans le sol pour le maintenir afin qu'il se s'érode par à la prochaine pluie.

  • Définir les plantes correspondantes pour savoir quel type plante à croissance rapide résiste le mieux dans votre région. Plantiez un mélange de plantes au lieu d'une seule espèce pour en avoir au moins une qui résiste si les autres meurent.
  • Utilisez un râteau pour mélanger du compost ou du fumier dans le sol. Rajouter un fertilisant léger pour à nourrir les graines pour leur donner plus de chance de pousser.

            b)-Ajoutez une couche de paillis ou un tapis d'herbes.

  •  Le paillis ou le tapis d'herbes ajoutera une couche supplémentaire sur le sol et aidera à en retenir l'humidité. Il procurera ainsi un environnement favorable pour commencer à faire pousser vos plantes.
  • Vous pouvez fabriquer du paillis avec de l'herbe coupée, des feuilles, de la paille, des copeaux de bois ou des morceaux d'écorce
  • Pour les collines et les zones où vous craignez que le paillis puisse ne pas rester en place, posez un tapis d'herbe pour protéger les graines.

 Voici comment en fabriquer un :

*   Déposez des tapis d'herbe longs en suivant un schéma vertical.

*   Déposez des tapis à l'horizontale, perpendiculairement aux tapis à la verticale.

Vous pouvez les maintenir ensemble avec de petits bouts de ficelle, de fil de fer ou même   avec de la colle organique ou des fibres de bois

           c)- Envisagez de planter des arbres structurels.

Vous pouvez planter des arbres structurels pour mieux stabiliser le sol. Cela vous permettra aussi de prévenir une future érosion.

  • Assurez-vous de planter des arbres natifs de votre région pour être sûr qu'ils résisteront à votre climat.
  • Espacez-les suffisamment pour que la zone menacée d'érosion puisse profiter du réseau de racines. Choisir un arbre qui pousse facilement.

            d)- Plantez une végétation permanente.

Lorsque vous pensez que le terrain est suffisamment stable, plantez plusieurs types de végétations. Planter des espèces locales qui vont pouvoir se développer rapidement.

  • Planter davantage des plantes de la région afin d’éviter que l’érosion recommence.
  • Les arbres, les herbes et les buissons sont d'excellents types de végétation qui vous aideront à stabiliser le sol.
  • Utiliser des barrières pour contrôler l'érosion

e)- Creuser des tranchées de contour.

Cette technique est utile si vous faites du souci à propos du drainage de l'eau qui emporte vos graines et votre paillis en bas de la pente. La tranchée de contour est une tranchée peu profonde tout autour d'une colline, perpendiculaire à l'écoulement des eaux. Son but est de récupérer l'eau et de lui donner suffisamment de temps pour être absorbée par le sol avant de continuer à descendre la pente.

  • Creusez plusieurs petites tranchées autour des côtés de la colline. Chacune d'entre elles devrait faire 15 cm de profondeur, et être espacée de 60 à 90 cm.
  • Vous pouvez planter une couverture de sol sous les tranchées, ce qui les protègera de l'érosion.

           f)- Brisez les ornières.

Une ornière (ensemble de cavités) est un endroit où l'eau ruisselante creuse le sol et forme une tranchée. En remplissant l'ornière avec du compost, vous mettez un frein à l'érosion du sol à cet endroit.

  • Si la taille de l'ornière grandit à chaque pluie, vous allez vous retrouver avec une rigole et il vous sera plus difficile de vous en occuper.
  • Arrêtez l'ornière avant qu'elle ne devienne une rigole en utilisant une binette pour la briser. Remplissez-la de compost ou de fumier et ratissez la zone jusqu'à ce qu'elle soit plate et lisse.
  • Après avoir brisé l'ornière, replantez-y de la végétation.

          g)- Réduisez le flux d'eau dans les rigoles.

Les rigoles sont des ornières qui ont creusé profondément dans la terre. En réduisant les rigoles, vous contrôlez l'érosion du sol et vous permettez à la végétation environnante de prospérer.

  • Réduisez la quantité d'eau qui se déverse dans les rigoles en vous occupant de la situation en amont de la rigole. Il existe d'autres signes d'érosion que vous pouvez modifier en y plantant immédiatement une couverture de sol. Cela vous aidera à absorber l'eau dans le sol au lieu de la laisser s'écouler vers la rigole.
  • Même si certaines personnes recommandent de construire des ornières de diversion pour éviter que l'eau ne s'écoule à un certain endroit, cela ne fait en général que créer un nouveau problème, c'est une nouvelle ornière qui pourrait se transformer en rigole.

         h)- Mettez en place un barrage ou une digue pour stabiliser le sol ou le fond de la rigole.

En plus de contrôler le flux d'eau, il est important de stabiliser le sol, y compris celui au fond de la rigole, pour éviter qu'elle continue à se creuser. Construisez un barrage, une série de petites digues qui ralentissent le flux de l'eau pour que le sol puisse se remettre.

  • Pour le barrage. Vous pouvez utiliser des pierres, des planches ou tout autre matériau solide. Vous pouvez boucher les trous avec de la paille. Chaque barrage devrait faire environ 60 cm de hauteur.
  • Creusez le barrage sur les bords de la rigole. Construisez votre barrage en plaçant des matériaux en travers de la rigole de façon à ce qu'ils ne touchent pas le fond.
  • Faites une entrée au centre. Le milieu du barrage devrait disposer d'un espace où l'eau peut passer, autrement, elle va trouver un autre chemin autour du barrage.
  • Installez un tablier de pierres de l'autre côté. L'eau a besoin d'un lieu où atterrir.
  • Construisez de petits barrages. Selon la taille de votre rigole, mettez en place plusieurs digues. Ce système fonctionne bien si les barrages sont proches les uns des autres.

 

D. Conclusion

Le respect de ces points énumérés favoriseront la stabilisation des sols et leurs donnera également toute l’énergie disparue et abandonnée par les pluies et les vents. Donc, le suivi et surtout le respect de ces procédés vous permettront de récupérer vos sols dûment rétablis.

Sans titre 151

Sans titre 152

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (2)

djilali deghrar
  • 1. djilali deghrar | 15/02/2017
Cher Mohamed,

Ce fellah avec ses patates comme tu l'expliquais si bien bien. Moi par exemple , j'essayais d'aider les lycéens et autres, avec ce genre d'articles, pour leurs sujets de mémoire.Je leur donnais le fil sur lequel ils puissent , par la suite, débuter ou bien démarrer leur éventuelle ébauche. C'est aussi bon à retenir pour les fellahs et des gens comme nous de connaitre comment notre monde est développé et constitué..

Djilali à bientôt
G.M et Fiston
  • 2. G.M et Fiston | 10/02/2017
Où est ce que tu vas Fiston ,aussi vite que l'éclair avec ce sac et ce panier dans tes bras ,alors qu'il pleut encore dehors ;
Ramasser de la pomme de terre G;M, avant que d'autres comme moi moi n'en ramasse et prenne plus que moi .Elle va couter bien cher ces jours à venir.
Mais Fiston, la pomme de terre , se vend elle ne se donne pas en la ramassant.
C'est vrai ce que je te dis G.M . il a tellement plu la nuit d'avant et toute la journée d'hier que l'eau de pluie a emporté toute la terre avec lui d'une cote de crete vers le bas d'un ravin ..
Et cette pomme de terre qu'est ce qu'elle a avec cette pluie.
IL faut que je t'explique tout alors que je n'ai pas une minute à perdre. Voilà,G.M je vais te le dire .Un grand fellah a voulu cette année en planter de la pomme de terre qui rapporte plus que le blé.il disait qu'il ne donnerait meme pas une patate deZAKATE ; Et comme il a une parcelle de terrain de 100 hectares sur des cretes surplombant tout le long de l'oued ce qui aussi l'arrangeait pour l'irrigation de sa culture , il a planté ses 100 hectares toute en pomme de terre. La pluie est venue si forte qu'il n'a pu savoir comment l'arreter du ciel .
Et que s'est il passé ensuite Fiston ,ton histoire m'interesse de plus en plus.
Voilà , ça c'est passé aussi vite pour la pomme de terre et cette la terre couvrant ce champ de 100 ha ont toutes deux degringolé vers le bas du ravin . Et comme le ravin n'appartient à personne et qu'une grande quantité se trouve à l'air libre sans gardien ,tous les habitants on decidé de manger au moins toute l'année de la pomme de terre en la ramassant de cet endroit.

Pauvre Fellah il aurait du suivre les conseils de notre premier locataire du coin Fiston ,cet ecrivain qui a ecrit cette fois sur les problemes liés à l'erosion.
G.M sais tu que notre bloc "Alger-Miliana" est depourvu aussi d'arbres tout autour et qu'il n'y a que des plantes de fleurs ,crois tu que leurs racines tiendront le coup si la pluie commencerait à emporter la terre tout autour de notre bloc.
"Alger -Miliana" n'est nullement comme ce fellah fiston , c'est cet ecrivain qui a eut l'idée où construire notre bloc c'est pourquoi il a eu comme merite le premier coin et la premiere loge du bloc.
Alors G .M Ce fellah se croyait un peu trop malin que notre ecrivain en ne voulant pas suivre ses conseils qu'Au lieu de planter des arbres oliviers qui font des racines profondes dans le sol pour arreter la terrre comme le dit notre ecrivain il a voulu planté de la pomme de terre qui est sans racine profonde ..Je t'ai tout dit G.M , il faut que pars maintenant j'ai peur de ne rien rapporter j'ai trop perdu de temps avec toi G.M.

Ajouter un commentaire