S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Le cimetière oublié...

____________________________________

Sans titre 58

Légende ou réalité. D’autres prétendent que c’était uniquement des mystifications. Cependant, la réalité est ailleurs, certains estiment qu’elle se trouve approximativement du coté cimetière, d’autres, considèrent que c’est uniquement un canular. Néanmoins, depuis longtemps, nombreux sont ces personnes qui se demandent et n’arrêtent pas de se poser des questions à propos de ce cimetière oublié ou bien très connu sous cette appellation : El Makabra El Manssia.

Le cimetière oublié ou bien plus précisément El Makabra El Manssia. Que représentait-il pour les villageois de Tigava Castra ? Ou celui d’Oppidum Novum ? Ou bien celui d’El Khadra ? Ou encore celui de la ville d’Ain Defla ? A travers tous ces siècles passés, aucun de ces anciens n’ont pu et ne pouvaient justement nous éclairer voire nous enseigner sur l’existence de cette soi-disant légende!!!

Cette histoire que les anciens ont colportée durant des années voire des siècles sans pour autant savoir et où connaitre le fond et l’énigme de ce conte. Cela s’est propagé tout simplement de bouche à oreille.

Qui à travers toutes ces années, l’histoire demeurait secrète et ou peut être détournée. Personne de ces anciens n’a pu et su nous nous informer ou du moins nous rapporter ne serait-ce qu’un petit détail sur ce cimetière oublié. Voire une anecdote ou bien tout simplement un récit. Des récits existent mais complètement farfelus qui furent racontés à des époques différentes. Des histoires incompréhensibles empêchant toute compréhension avec un flou et une insuffisance d’informations. Ce lieu était méconnu même par la plus part des anciens.

Les gens se posent souvent cette fameuse question, où se trouve ce cimetière ? Existe-il vraiment ? Où se trouve son véritable emplacement ? Certains disent que c’est au niveau du cimetière de Sidi Yahia et plus précisément au Nord Est. C’est vrai qu’actuellement, il existe même les débris des tombes. Pas vraiment mais la broussaille avait tout enseveli. A la place quelques débris et de la broussaille délaissée et entreposés à travers les temps. Peut être ensevelis sous le poids des ans. Si c’est le cas donc, cela est très vieux, et cela doit dépasser les 10 ou bien 15 siècles !!! On disait autrefois aussi qu’ils existaient des tombes qui ne ressemblaient pas aux nôtres. Des grandes tombes rectangulaires, selon les confabulations, Ces tombes étaient recouvertes avec des dalles sur lesquelles, on pouvait distinguer des écritures des temps anciens. Creusée en petite profondeur sur la face supérieure des dalles, se dessinaient des graffitis pas très lisibles. Qui sûrement invoquaient et révélaient des noms des sépultures enterrées.  

Sans titre 100  Cependant, un jour, un de nos anciens qui possédait encore sa lucidité d’esprit, il détenait également cette rare luminosité confinée dans son subconscient. Bien entendu, après lui avoir posé la fameuse question sur l’existence du cimetière oublié. Il se met à réfléchir et à marmonner tout seul. Tout en faisant des signes avec son doigt sur le sable, si comme, s’il voulait dessiner dans son subconscient un endroit, une région. Pour se rappeler des repères, des lieux. Ensuite, après un long moment de silence suivi de réflexion. Si comme s’il était réveillé brusquement de sa léthargie. Pour ensuite nous fixer longuement, après.

 Il commença par faire des recoupements tout en invoquant l’ensemble des lieux qui entouraient ce fameux endroit. Soudain, il ne dira rien sauf pour baragouiner quelques mots et quelques phrases que seule sa tête en savait déceler le sens et les expressions. Brusquement,  il laissa échapper cette phrase qui résonna dans l’air comme un cri de victoire et de jubilation. J’ai trouvé ! J’ai trouvé. Pour laisser enfin échapper de sa bouche que le cimetière oublié en question était tout simplement le prolongement du cimetière romain. Actuellement, il existe une route en bitume et un mur qui séparent les deux endroits. Le cimetière oublié ou (El Makabra El manssia) est une petite parcelle de terre située au nord est du cimetière actuel. Présentant des tombes méconnaissables très anciennes avec deux ou trois tombes sous formes de chutes de bétons anciens qui apparaissaient sous les gravas de pierres et de la broussaille.

Après réflexions et quelques informations racontées et distillées par les anciens. Et également d’après plusieurs recoupements. Il s’est avéré que le fameux cimetière oublié n’est en fait que le prolongement du cimetière romain. Ce dernier avait existé, depuis très longtemps et même avant Sidi Yahia, au niveau du cimetière romain de Gontrat El Kahla et plus précisément aux alentours d’Oppidum Novum.

C’est vrai, il ya de cela quelques années, on distingué aux abords de ce lieu comme une séparation virtuelle de ces deux endroits, le premier le cimetière de Sidi Yahia, le second endroit c’est justement celui du cimetière oublié. Les gens qui se rendaient à coté éviter scrupuleusement cette contrée de peur de serpents ou autres insectes dangereuses. Généralement, les gens évitaient automatiquement tout endroit habité puis abandonné. Cela recèle effectivement des choses pas belles à voir. Donc, ce lieu fut abandonné instinctivement par les gens à cause de sa position et surtout son environnement repoussant.  

Une histoire paraissant logique du fait de son emplacement et des sites se trouvant tout autour. Et, c’est ainsi que s’achève l’histoire du cimetière oublié (El Makabra El Manssia) qui est resté longtemps une énigme et sans le moindre éclaircissement et où informations. Et, c’est toujours grâce à nos anciens qui ont eu toujours cette brillante approche et cette lumière voire cet éclairage précis sur notre passé, sur notre identité et surtout sur notre devenir.

Par DEGHRAR Djillali

Ajouter un commentaire