3 35

Orf de Saint Sidi Mâamar, rituel ou tradition...

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

Sans 15

Sidi Mâamar est un Saint homme qui est mort aux environs de 1420. Généalogiquement, il descendait directement de la lignée d’Abou Bakr El Seddick. Il descend également de la lignée des Sayed Zoubir El Aouam (qu’ils reposent tous en paix). Il mourut à Lahlaf daira d’Oued de Rhiou où fut construit son darih.

Biographie et repères

En l’absence de documents fiables et d’autres référentiels plus au moins tangibles. Et, après plusieurs recherches et recoupements. Nous nous sommes beaucoup servis des histoires colportées de bouches à oreilles. Et, qui semblent tenir le cap, nous avons pu, grâce à ces narrateurs, et du mieux que nous pouvions, essayer de reconstituer la vie du Saint Sidi Mâamar Ben El-Alia Boumoukhla (l’homme au fusil).

L’histoire commence par…,
Sidi Mâamar Ben Alia Boumoukhla et Sidi Mâamar Benslimane Be Alia Boubakria d’El-Biyadh. Ils sont issus tous les deux de la même famille. A la mort d’Abou Bakr El-Seddik (radhia allaho aanho). Ils quittèrent l’Arabie pour venir s’installer en Tunisie et plus précisément à Tunis.
Vers 1730, Abou Abbès de la dynastie des Hafsides renverse son frère et s’empare de Tunis, il s’attaque à Sidi Mâamar Boubakria qui va alors fuir vers le sud Algérien et plus précisément à El Bayadh. Les Sidi Mâamar descendent des tribus des Bensmalia Lalla Sfia, Ouled Sidi Medjdoub et Ouled Sidi Chikh.
Certains estiment que Sidi Mâamar Benslimane Boubakria serait mort à Arabaouet El Bayadh au XIVe siècle. D’autres estiment qu’il est mort au environ de Tlemcen (5 km) où son darih existe de nos jours.
Au XVe siècle, un Sidi Mâamar, un érudit et enseignant serait venu du Sud Algérien, il aurait eu un garçon qu’il aurait du confier aux chououlhs de l’époque afin de parfaire son éducation et le laisser dans la région de Ammi Moussa (Oued Rhiou) avant de retourner chez lui. Ce jeune garçon deviendra un saint qui s’appellera désormais Sidi Mâamar Boumoukhla qui plus tard est devenu l’auteur de l’orf de Sidi Mâamar.
A sa mort, il sera enterré à Lahlaf (Oued Rhiou). Cette région est réputée par le rassemblement des saints et des oulamas qui viennent spécialement dans cette région afin de pouvoir développer et s’enquérir d’un savoir plus intégral et plus affiné et cela au niveau de la fameuse zaouia de la ville Mazouna.
Ce lieu de ammi moussa fut très privilégié par les futurs théologiens parce que l’enseignement fourni était d’une qualité exceptionnelle, riche et diversifié.
La région de Oued Rhiou en comptes énormément de koubbâas (mausolées), érigés à titre posthume en hommage à ses vénérés saints qui ont élu domicile dans la région du bas Cheliff chez les béni Zeroual (région comprise entre les Hamri et Oueld Maalla) probablement à cause peut être de la fameuse école réputée (zaouia). Nul ne peut contredire ou démentir justement le rôle Ôh combien indispensable et nécessaire de ces saints pour la diffusion, l’expansion et le rayonnement de l’islam.
Il fut muté dans la région de Heumis située entre les localités de Bouzghaia et Ouled Farès (Chlef) pour y enseigner les préceptes du coran.
Orf (rituel ou tradition)
Sidi Mâamar Ben El –Alia Boumoukhla avait laissé, dans la région de Ténès, une tradition qui existe. Elle est suivie, respectée et est même appliquée de nos jours au niveau de Heumis où plus tard, elle s’est magistralement implantée à Ténès et avait même dépassé ces frontières. En effet le Saint Sidi Mâamar avait été l’innovateur et le créateur d'une action sociale populaire et qui concernait la dot (sdak) modeste somme de mariage.
La dot (Sdak) qui, auparavant, se fixait en fonction du niveau de la vie social de la famille et de l'l’exigence du père de la mariée. Grâce à ce Saint Sidi Mâamar, cette dot fut uniformisée pour tout le monde dans la région. La nouvelle dot qui se résumait à un sac de semoule, un pot de bde beurre, un mouton; Une estimation en argent également remise au père de la mariée pour la l la préparation des repas chez la mariée, en plus il est remis l'équivalent de la valeur d'une pièce pèce d'or de quatre douros (20 centimes). Le montant de 4 quatre douros représente actuellement est de l’de lordre de 50.000 000DA à 60.000DA. (selon le niveau social des familles).
L'application de ce principe par les familles porte le nom de l’Orf (rituel) de Sidi Maamar (reconnaissance ou tradition).
A y bien penser, ne serait-ce-t-il pas là une certaine osmose et un grand élan de rapprochement entre les familles et aussi entre le pauvre et le riche ?
Sidi Mâamar Ben El-Alia, s’est établi à ammi Moussa, après il avait rejoint les contrées de de Heumis localité se trouvant entre Bouzghaia et ouled Farès (Chlef) et ses environs pour ensuitee se se faire connaitre et s’identifier à travers toute la région.
Le rôle du Saint Sidi Mâamar dans la société
A l’époque, notre sidi Mâamar encore très jeune, était tout le temps invité par les personnes vivant dans cette bourgade, les pauvres comme les riches et dès fois ils restèrent dans la mosquée en train d’attendre la prière de la Icha.
Alors, les fervents pratiquants abordent des sujets relevant généralement de leur mode de vie et afin de régler les conflits internes qui y résultent entre familles et entre voisinages par rapport à l’islam et à leur quotidien pour les soumettre au cheikh.
Ce dernier fut éblouissant dans ses réponses et démonstrations et cela dans un cadre spirituel. Cette manière de faire encouragea les personnes à venir en masse ou en individuel.
Vers le cheikh pour recevoir les réponses à leurs questions très souvent intimes ou bien particulières. Très vite, cette manière de se réunir auprès du cheikh, après chaque prière, pour non seulement développer leur quotient intellectuel sur les préceptes de l’islam ou bien créer un débat sur lequel d’autres questions d’ordres purement habituelles relevant du quotidien viennent se greffer à la discussion.
La phrase magique
Un jour, quelqu’un de l’assistance avait osé poser la question pertinente (à cause de son caractère) celle relevant du mariage. Tout en lui spécifiant que s’il était concerné, que ferait-il ?
Durant cette période, les femmes étaient en quelque sorte monnayées et cela se passait à travers toute la région. A cette époque, les femmes étaient « vendues » par leurs parents de manière plus au moins corrompue ou altérée à un point comme de nos jours malheureusement. Ceci allait aussi déterminer quel serait la fille du village qui allait être au summum. Des pratiques d’ignorances relevant d’une situation sans précédent !
Actuellement, cette pratique existe et s’est largement répandue et développée et est même bien ancrée dans l’esprit des citoyens. Cette manière de faire indigna les présents. Le jeune théologien était devant le fait accompli d’un côté et de l’autre inconvenante et choquante à cause des notables parce que au fond, il était tout le temps leur invité, il ne voulait pas choquer les gens parce qu’il était trop jeune. Cependant, les réponses apportées étaient en fonction des orientations du coran et les hadiths du prophète Mohamed « Salah ellaho aleihi oua salem ».
Le jeune Saint Sidi Mâamar avait regardé, scruté soigneusement et longuement les présents. Ces assidus avaient les yeux tous ronds et perplexes, ils attendaient avec véhémence et impatience la ou les solutions contenues sur le coran. Alors, Sidi Mâamar se contenta de répondre par ces phrases simples directe et très convaincantes : « Si j’étais quelqu’un qui avait une fille à marier, alors je la donnerai avec 4 douros (un louis d’or) et un znag de doum (un bouquet de doum d’un palmier nain ».
Les uns ont accueilli ces intonations avec une grande satisfaction ainsi avec un réel plaisir et bonheur, les autres paraissaient inquiets et enveloppés de stupeur et d’étonnements. Néanmoins ils furent eux aussi, par la suite, heureux et content parce que cela provenait du coran.
Les assistants se levèrent, l’air hagard, immobiles, s’observèrent pendant un long moment suivi d’un silence puis se tournèrent tous en direction du saint. Ensuite, ils se regardèrent et fixèrent le théologien puis ensemble ils ont applaudi longuement en signe d’acceptation. Les phrases sorties de la bouche du saint ont marqué à jamais les présents.
Le Saint Sidi Mâamar venait d’influencer, d’une manière importante, le cours des événements.
Le Saint Sidi Mâamar avait dit ces phrases qui restèrent longtemps respectées, suivies et étaient appliquées de nos jours. Chaque père ayant une fille à marier ne pouvait exiger une dot supérieure à quatre douros. La modeste dot était déjà connue et appliquée par tous.
Cette mesure que certains nantis critiquent encore aujourd'hui visait en fait à priori, à permettre à deux jeunes de condition sociale différente de s'unir sans que la fortune ne soit un critère préalable à l’union de ces jeunes.
Autrefois, les jeunes de nos jours comme ceux d’ailleurs étaient confronté à la cherté des unions en mariages, notre théologien avait légalisé cette pratique et les filles d’alors qui sont restées des jeunes grandes filles jusqu’à 40 ans et plus. Donc, les jeunes pouvaient se marier grâce à l’ingéniosité du cheikh. Le rite de Sidi Mâamar s’étend de la région de Ténès jusqu’à Cherchell et dans d’autres petits villages et villes où les fidèles se sont déplacés.
Mariage selon le rite du Saint Sidi Mâamar
Le mariage selon la tradition de sidi Mâamar dit aussi « Boumoukahla » s’avère que la mariée avait les pieds nus, habillée d’un burnous, la tête ceinte enserrée d’un foulard rouge qui maintient deux bougies de chaque côté du front, peignes et miroirs accrochés aux épaules. C’est ainsi que se présente la mariée de Sidi Mâamar. Mystérieuse et pleine de charme.
La traditionnelle pose du henné est accompagnée de chants traditionnels. Après, on déplace la mariée pour l’emmener chez sa belle famille.

              Sans 16  Sans

La jument qui est censée la porter de sa maison de la jeune fille à celle d’épouse. Une fois arrivée, on lui change de tenue. Cette fois ci elle est vêtue d’un caracou de velours travaillé en fetla, portée par une arrière grand–mère. Munie d’un panier chargé de sucre en morceaux, de figues sèches et d’amandes, elle jette les victuailles aux convives.
En parallèles, deux dames se chargent de préparer, sous des yeux chargés de curiosité la fameuse rouina, élément clé de noce, Il s’agit de blé grillé et moulu, mélangé avec du sucre, d’eau de fleurs d’oranger, dont on forme des boulettes pour les distribuer aux présents.
Là encore, des chants traditionnels de la région sont débutés et rigoureusement suivis par de nombreux « invités » connaisseurs. L’ambiance est vraiment à la fête, et si pour quelques-uns je me souviens aussi que la jeune fille fait le tour du village la dernière semaine avant de rejoindre sa belle famille : Une manière de dire au revoir à tous les voisins et famille du village; bien sur on lui offre des cadeaux et surtout on l`aide à la confection du SKHAB ce collier parfumé...
Et si beau qu`elle doit emporter dans son trousseau, cette parure odorante est faite de perles de pâte odoriférante. La réalisation des perles nécessite des clous de girofles, des graines parfumées. Après avoir broyé les ingrédients en fine poudre, on les malaxe avec de l’eau colorée au safran, on y ajoute des parfums, du musc, et d’autres essences.
Quand la pâte est à demie séchée, elle est divisée en petites parts égales façonnées en pyramides. Une fois durcie, on les troue de part en part pour être enfilées une première fois avec de l’alfa et former un collier. Elles sont alors mises à sécher dans un tamis.

Sans 17SKHAB Collier parfumé

Le futur beau-père, qui fait attention au protocole, informe l’assistance que la troupe musicale locale de zorna devra les rejoindre dans quelques minutes. Les deux familles se contactent par téléphone mobile pour s’enquérir de la situation. Le futur beau-père ramène le burnous et consulte ses proches sur certains détails qu’il ne faut pas oublier. Pour mener à bien la cérémonie chez la mariée. Voilà que les femmes, les jeunes filles accompagnées et entourées par quelques maris et fils sortent du domicile du futur époux pour emprunter un itinéraire qui doit les emmener vers la maison de la mariée.
Chants, rires et youyous ponctuent cette procession le long des rues très mal éclairées de la ville. Des fenêtres s’ouvrent, quelques familles arrosent de parfum cette procession heureuse. Beaucoup de retrouvailles et de discussions entre les dames lors de cette marche.

La malédiction !

Le problème ayant trait à la malédiction est souvent colportée et interprétée par des personnes qui généralement souhaitent et aiment (sans le savoir) voir se développer davantage ce rituel qui apporte beaucoup de bien aux familles.

Découragement et « vente » des filles

D’ailleurs, après, beaucoup de nantis voulaient décourager les gens pour la pratique de cette procédure et s’élancer dans la célèbre « vente » de leurs filles, elles y sont presque parvenues puisque pas mal d’individus se résignèrent à la pratique du Orf considérant la chose à la dérision et que c’est en quelque sorte de la « hchouma » (honte) en commençant à poser des questions décourageantes en vue de faire reculer ces familles et procéder au programme de la vente et de la spéculation.

Par exemple tout en ricanant: « Veux-tu avoir 3 épouses pour 120,00DA »? Quel est le montant de 4 douros ? Beaucoup de questions surgissent furtivement pour anéantir le procédé de Sidi Mâamar afin de s’engouffrer dans des voies douteuses, louches et difficiles. Ces pistes brisent et détériorent carrément la société. Elles perturbent énormément et permettent aussi d’accroitre la division et où l’ingratitude donnera encore des effets de destructions à grands pas.
Les gens se demandent actuellement que vont faire 60.000DA ? Oui c’est vrai que c’est très peu Néanmoins, les mariages de nos jours sont accompagnés de frais trop exagérés qui généralement observent un abus très excessifs et démesurés. Donc, les citoyens sont les véritables responsables de cette exagération et c’est eux qui ont favorisés ces folies. En conséquence, c’est à eux de trouver la parade nécessaire et appropriée pour revenir aux temps de clémence.

Histoire, fierté et civilisation

Les gens doivent se réveiller mieux encore frotter astiquer leur subconscient de ces futilités et de ces glissements afin de bien vouloir affronter la réalité de la vie selon les préceptes de l’islam et surtout de par notre culture ancestrale. Avons nous déjà oublié ce que nous étions il ya de cela quelques années ou quelques siècles ? Notre passé ? C’est notre force et c’est aussi notre trajectoire vers l’avenir. Sans notre passé on risque de se perdre et dériver tout en croyant qu’on dérive sur une eau fraiche est exquise alors que la cascade est toute proche.
Cet état de fait relève d’une situation saugrenue ou bien nous méritons ce qui nous arrive ! Si cela s’avère vrai, alors l’éducation de nos ancêtres et celle de nos pères est devenue totalement un véritable fiasco.
Ce qui est vraiment bizarre et incompréhensible dans notre société, c’est qu’on encourage ce qui est mauvais et on condamne, on décourage et on démoralise cependant ce qui est bon et généreux, tolérable et recevable. Notre société est devenue tellement excentrique ? Que l’on n’arrive pas à la comprendre ni à la reconnaitre.
Un dicton disait que deux individus qui se trouvaient devant un roi pour être récompensés pour services rendus. Le roi disait au premier : « Demande et ta demande sera exaucée, par contre, ton ami recevra le double. Le premier après avoir réfléchi longuement avait répondu au roi : « Votre altesse, la seule chose que je peux vous demander en guise de récompense est : enlever moi un œil » le roi surpris puis avait compris la parade par contre son ami perplexe est devenu pétrifié !!!

Constat

Donc, à priori, si ces exagérations disparaissent ainsi que ces sautes d’humeurs négatives, les données pourront changer un jour en transformant ces pratiques comme celles qui existèrent auparavant.
D’ailleurs, le mode de vie avait pris lui aussi un sacré coup à cause de ces individus, qui sont responsables de cette hausse des prix et encouragèrent de manière indirecte l’inflation. Qui ne cesse, d’ailleurs, de grimper mais la chose la plus invraisemblable c’est que les prix des produits ont toujours tendance à grimper toutefois sans pour autant jamais reprendre leurs prix d’avant.

Les statistiques démontrent que pour une population avoisinant les 35 millions de personnes, Ils existent environ le tiers (11 millions) de jeunes filles ainsi que les séparées (sans mariages) et presque autant ou légèrement en moins de 6 à 7 millions) pour les garçons célibataires.
Cette analyse démontre un déséquilibre flagrant de la société, celui aussi du chômage. Alors, les faux riches ont complètement désarçonné le bateau qui commence d’ailleurs à chavirer.

Cause

Parce que ces faux riches, généralement, ne savent pas du tout conduire tout simplement un bateau, Malheureusement leurs ambitions les poussent à faire des choses insensées et incompréhensibles et dans beaucoup de cas similaires. Comme par exemple conduire un bateau sans en connaître les choses préliminaires de la navigation.

Sans Sans

Sans

Temple de culte et tombe du Saint Sidi Mâamar

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (55)

Baki
  • 1. Baki | 28/09/2016

Sidi Maammar ben Alia, est un descendant de Sidi Mehrez de Tunis qui lui même est un descendant de Abderrahmane ben Abi Bakr Esseddik.
Abderrahmane, après avoir quitté sa tribu, les Bani Saad, en Arabie Saoudite, s'installa dans le sud de l'Egypte. Par la suite, ses compagnons et leurs familles se scindèrent en deux parties. L'une se dirigea vers le Cham (Syrie - Palestine ) et l'autre partie se dirigea vers l'ouest : Libye - Tunisie.
Ces gens se mélangèrent par des alliances parentales aux berbères des monts des Ksours. Les Ouled Sidi Cheikh sont les descendants de Sidi Maammar Ben Alia.

djilali deghrar
  • 2. djilali deghrar | 30/05/2016

TALI Maamar,
cet article conforte l'histoire de sidi Maamar,son rituel ainsi que ses frères,ils sont venus d'El Bayadh mais leur vraie origine c'est Arabie Saoudite comme ce fut mentionné sur l'article. Si vous avez d'autres questions à poser n'hésiter pas à m'écrire sur mon e mail que voici ddeghrar@yahoo.fr et merci encore.

Djilali DEGHRAR

TALI MAAMAR
  • 3. TALI MAAMAR (site web) | 28/05/2016

je suis une TALI MAAMAR, mon arriere grand pere fut sidi maamar enterre dans une petite ville compagnard " AL MAAMIR ", wilaya de Bouira, et mise a part quelques informations concernant par exemple les rituels de la nouvelle mariee je ne connais pas l histoire de mes racines et je ne sais le rapport entre mon arriere Grand pere " sidi Maamar " et celui de Al Baid

J'ai entendu dire qu ils etaient 07 freres separer, et chacun a pris la route dans une des villes de l'algerie et fonderent une famille qui s'agrandie avec les annees

En ce sens je voudrais bien avoir l histoire vraie et complete , merci d'avance

Tali maamar
  • 4. Tali maamar | 10/01/2016

Essalam alaikoum
Je suis un descendant directe de de sidi maamar dont la zaouia est à bouira, il y a une baladiya qui s'appelle sidi maamar ou il y a le darih.
Ma question : y a t il un lien avec sidi maamar de l'ouest d'algerie?
Merci

Cher ami
  • 5. Cher ami | 02/01/2016

Monsieur

*je suis en train de réaliser un livre sur la ville de Ténès et il me manque l'histoire de Sid Maamar je vous prie de bien vouloir me transmesttre une copie afin de l'inclure dans le livre avec bien sur votre nom et prénom compte tenu que c'est votre travail

Mohamed El-ouahed journaliste poete
merci

karizma
  • 6. karizma | 26/09/2015

bonjours. S'il vous plais quelqu'un peut m'aider je suis perdus je ne sait pas quoi faire...... ma famille n'est pas de sidi maamar mais mon futur mari l'est ... qu'elles sont les traditions que doit effectuer une bru qui n'est pas de sidi mamar mais son mari l'est????? ma belle mère m'a dit que je doit rentrer dans la sale des fêtes pieds nus mais c'est tout se qu'elle m'a dit ... je veut savoir s'il y a d'autres rituelles que je doit faire ...... merci d'avance.....

ZOUAOUI mourad (12/01/2014)
  • 7. ZOUAOUI mourad (12/01/2014) | 05/07/2014

MR/ Deghrar djillali,
Vous me discreditez gratuitement en portant atteinte à ma personne par
des propos diffamatoires ,ce qui m étonne beaucoup de votre part !!
Bien que je suis en possession de mon droit de réponse ,PAR RESPECT
A NOTRE FAMILLE DU SITE ,je préfere éviter de rabaisser le niveau
et polémiquer avec vous ...........!!
La critique et l autocritique sont une methode d amelioration constante
de notre niveau culturel et idéologique ........
RABI YEHDIK OUA YAFIK.

MOURAD ZOUAOUI

Meskellil (12/01/2014)
  • 8. Meskellil (12/01/2014) | 05/07/2014

Bonsoir cher ami et grand frère,
Ce n'est pas un cri de colère, mais juste un agacement face à la persistance de propos que j'estime inappropriés et non fondés dans leur teneur, et ce malgré les différents appels à la modération des internautes.
Je vous espère en forme et en pleine dynamique créatrice. Je vous souhaite un bon séjour à Miliana. Très bonne soirée

ferhaoui (12/01/2014)
  • 9. ferhaoui (12/01/2014) | 05/07/2014

bonjour ptite soeur meskellil ,pourquoi ce cri ! de colère ....au reste me voilà tout heureux, parce qu'un grand miroir que j'ai fait accrocher dans mon atelier reflète exactement une belle toile qui dit beaucoup de choses...plus tot qui en cache bien des souvenirs...une minute de reflexion suffit à me désenchanter. à bientot peut-etre l'ami ferhaoui, oran.

Meskellil (12/01/2014)
  • 10. Meskellil (12/01/2014) | 05/07/2014

Les textes publiés dans la rubrique « éclairages et perspectives » s’adressent aux lecteurs de ce site. Ils sont au nombre de 26.
25 d’entre eux ont été généralement bien reçus par les lecteurs du site, et ont même suscité des débats autour des thématiques proposées, des compliments, des éloges... Que du positif, ça a permis peut-être à la rubrique de se pérenniser, tant mieux!
Pour le 26 ème texte, rien ne va plus !!

Ce qui m’interpelle, c’est la relance systématique de la polémique à chaque nouveau commentaire. Cette attitude belliqueuse commence à être pesante, et à questionner sérieusement.

Ecrire, c’est s’exposer, c’est prendre des risques !! L’auteur, quand il écrit doit se préparer à recevoir de bonnes critiques comme de moins bonnes critiques à partir du moment où il publie ses textes. Dès cet instant, le texte ne lui appartient plus à lui seul, mais également au lecteur. Il y a eu des commentaires avec droit de réponse, ce qui a été fait. Pourquoi revenir encore et encore dessus.

La critique doit-elle être toujours consensuelle, complaisante ? La critique constructive est une communication qui permet de corriger, d’améliorer, d’avancer. Si l’auteur offre des textes à ses lecteurs, il doit être en mesure d’accepter leurs critiques constructives, sans tomber dans l’agressivité et les expressions et autre vocabulaire déplacés comme il nous a été donné à voir. Si le lecteur est tenu de respecter l’auteur, ce dernier est aussi tenu de respecter le lecteur.

Si le consensus devient la règle, le risque est de gommer toute « aspérité », de museler tout son « discordant »… La suite, on la connait tous...

CHENGAB KHALED (12/01/2014)
  • 11. CHENGAB KHALED (12/01/2014) | 05/07/2014

Allez-y comprendre quelque chose dans cette cacophonie....On a beau vouloir prendre sur soi et se taire,force est de constater qu'il est difficile de rester muet devant pareil entêtement.On nage en pleine Obsession de Narcisse lá.

DeghrarDjilali (12/01/2014 )
  • 12. DeghrarDjilali (12/01/2014 ) | 05/07/2014

Oui c'est vrai, je suis honnête et sincère jusqu'aux os , cependant pas dans le sens de votre bourde sur le plagiat.

Néanmoins , je dois te dire une chose, peut être la brise de Marseille vous a dépeint et alors votre vrai masque apparaît en balançant souvent d'une manière indirecte (parce que je connais bien la personne) moi je ne suis pas comme lui malin et rusé essayant d'apparaître comme quelqu'un de compréhensif et de civilisé, et la dernière comme théologien c'est tout à fait le contraire de ce qu'il veut réellement nous faire croire.

SVP, écartez vous de mon chemin et ne me remerciez pas sans pour autant me dire des mots gentils qui sont voilés et ne représentent pas la vérité.Sur ce je termine.

Chantal (12/01/2014)
  • 13. Chantal (12/01/2014) | 05/07/2014

Quel plaisir et quel bonheur Mourad, Djillali et les autres … de constater que vous avez mis un point final à cette querelle. Vous êtes tous autant les uns que les autres indispensables à ce site par vos richesses intellectuelles et humaines. Quant à nos faiblesses - car nous en avons tous - l’important est de savoir les reconnaître et de les "dépasser". Bonne journée à tous.

Benabdellah Mohammed (12/01/2014)
  • 14. Benabdellah Mohammed (12/01/2014) | 05/07/2014

ESSALEM àtoutes et à tous.La grandeur des Hommes se traduit toujours par le méa culpa de soi-meme.Notre religion nous recommande de ne point cultiver de l'animosité envers notre prochain et de se précipiter pour demander le pardon.Le nuage d'été s'est estompé pour laisser la place à une sincère amitié, durable dans le temps et l'espace.Tout est bien qui finit bien.Bravo aux acteurs! Bonne journée.

ZOUAOUI mourad (12/01/2014 )
  • 15. ZOUAOUI mourad (12/01/2014 ) | 05/07/2014

BONSOIR MR/ DEGHRAR DJILLALI,

PERMETTEZ-MOI DE VOUS DIRE TOUT MON RESPECT ET MA CONSIDERATION
POUR L HONNETETE ET LA SINCERITE DONT VOUS VENEZ DE FAIRE PREUVE
AU DELA DES CONTROVERSES ET DES POLEMIQUES VOUS RESTEREZ A MES
YEUX ,TOUJOURS,UN GRAND HOMME.........
AMICALEMENT.
MOURAD Z.

ferhaoui (11/01/2014 )
  • 16. ferhaoui (11/01/2014 ) | 05/07/2014

bonsoir ma chère kéryma ok! a condition avec toute la grande de notre site sans oublier notre charmante noria, avec plaisir j'accepte l'invitation j'adore le baghrir qu' on arrosera sans excès de miel. et surtout sa saveur et son odeur diffèrent au gré de la femme qui le prepare....l'ami ferhaoui, oran.

DeghrarDjilali (11/01/2014 )
  • 17. DeghrarDjilali (11/01/2014 ) | 05/07/2014

Salut tout le monde.

Je remercie tt le monde, et vous avez démontré que êtes des braves et cela je le savais.et merci beaucoup de vos attentions.ceux qui sont ici en Algérie et d'autres qui sont éparpillés dans ce monde.

Avant de clôturer ce dossier ouvert en tout cas pas par moi., parce que j'ai l'impression que nous nous conduisons comme de véritables enfants gâtés.

Laissez moi vous donner la véritable définition du mot plagiat:

"C'est une reproduction, voire une copie conforme d'un texte"

Les personnes qui écrivent des livres ou des articles se penchent régulièrement sur des ouvrages, font beaucoup de recoupement, beaucoup de filtrage et lisent beaucoup de livres similaires au sujet choisi pour enfin présenter et ou "pondre " un résumé , une synthèse sous forme d'un article.
Et tous les écrivains ou journalistes du monde se comportent de la sorte.Et ce n'est point du vol ou sur l'honnetêté intellectuel.

Je me suis senti agressé dans ma peau sans avoir fait du mal à quiconque alors j'ai répondu.

Tous les amis de l'association du lycée vous passe le bonjour, il y avait une réunion élargie sur le bilan moral et financier de l'association.au lieu de nous quereller essayons de voir comment on doit l'association sur le plan cotisation et autres parce que sans cela, cette association va perdre de tte sa ferveur.
Djilali qui vous embrasse tous et je m'excuse du désagrément causé par moi et par mes amis.
merci et encore merci.

keryma (11/01/2014)
  • 18. keryma (11/01/2014) | 05/07/2014

Cher ami Ferhaoui Bonsoir,

Tu es toujours égal à toi-même, j'admire ta sagesse, j'espère que tout est rentré dans l'ordre! Nul ne supporte les conflits!

Allez les garçons (vous deux)!
J'ai fait un tas de baghrir, je vous en donne beaucoup plus que les autres!
L'ami Ferhaoui pour toi aussi et pour tout ceux qui en veulent!

Amitiés,
Kéryma,

ferhaoui (11/01/2014)
  • 19. ferhaoui (11/01/2014) | 05/07/2014

bonjour la grande famille! bonjour kéryma que du bonheur...tout semble etre finalement rentré dans l'ordre dieu merci c'est avant tout le voeu et j'en suis certain de tous nos amis internautes. quant aux conflits de circonstance, souvent malheureusement par des mots qui pretent le flanc, et provoquent oh! combien de faux débats, et de surcroit entre des personnes de qualité de haut niveau qui me sont très chers et croyez moi loin de toute langue de bois ce ne sont pas des fleurs, mais une réalité l'ami ferhaoui, oran

Abdelkader Daoudi (11/01/2014 )
  • 20. Abdelkader Daoudi (11/01/2014 ) | 05/07/2014

Bonjour Aziz,

Thank you for your kind and heartwarming words. I hope that you are doing fine.

La grosse vague de froid exceptionnelle qui a paralysé la partie nord du pays est finalement passée. Selon les dernières nouvelles, elle se dirige vers le vieux continent. I will cross my fingers and hope that it will miss the location where you are.

Because I know as you do that home is where the heart belongs and beats to the colorful sounds of its streets, mountains and valleys, I invite you to enjoy this timeless and priceless song http://www.youtube.com/watch?v=9j0L57HJkm4 so our hearts never stop beating to the sounds of our sweet home despite the long and winding roads we took.

So long and take care for now.

With my warmest regards,

Abdelkader Daoudi

ZOUAOUI mourad (11/01/2014 )
  • 21. ZOUAOUI mourad (11/01/2014 ) | 05/07/2014

BONJOUR TOUT LE MONDE,
Notre site qui vient de célébrer sa 6eme année et dont la création revient
à notre honorable NORIA( que je salue au passage) est un lieu d échange
basé sur l amitié et le respect mutuel ayant pour objet de faire revivre
nos souvenirs d anciens éleves de lycées.....
C est une occasion pour débattre des sujets qui nous tiennent à cœur
(humour,blagues,actualité,débat,lecture,philosophie,droit,etc.....)
Personne ne prétend détenir la science infuse et s aventurer à blesser
et humilier son camarade internaute par des propos arrogants et prétentieux, car chacun de nous tous est capable d apporter
quelque chose que nous ne connaissons pas.La diversité d opinions
est un enrichissement mutuel. "Tout ce que je sais,c est que je ne sais rien" disait si bien Cicéron.
Ce qui est important c est d avoir l honneteté intellectuelle de reconnaitre ses erreurs et cela releve du bon sens car quel interet à
persister dans l erreur ? Celui qui s enferme dans un point de vue de
manière etroite et excessivement émotionnelle est quelqu un qui
manque de bon sens......
Pour dépasser ces incompréhensions et detendre l atmosphere , je
vous offre un joli poéme de KHALIL GIBRAN:
CESSE DE ME BLAMER
Cesse de me blamer,
Pour l amour de l amour
Qui unit ton ame à
Celle de ta bien-aimée;
Pour l amour e ce qui
Joint l esprit à la tendresse
D une mére ,et lie ton
Cœur d un amour filial.Va,
Et laisse-moi à mon
Cœur en larmes.
Epargne moi le récit des richesses et
De la grandeur,car mon ame est riche
De bonté et grande de la gloire de Dieu.
Ne parle pas des gens,des lois et
Des royaumes,car la terre entiere est
Ma patrie ,et tous les humains sont
MES FRERES.

Eloigne-toi de moi,car tu m otes
Le repentir qui soulage et n apportes
Que de vaines paroles.

AMICALEMENT ET BONNE JOURNEE
MOURAD Z

aziz  (11/01/2014)
  • 22. aziz (11/01/2014) | 05/07/2014

Ya Si Abdelkader Daoudi,

Je suis de tout coeur avec toi en ces moments d'intempéries et de froid qui sévicent en Amérique du Nord, ou tu résides. Ils me rappelent, mais en moindre, les séjours que j'ai passé en Alaska (ou j'ai habité avec ma famille à Anchorage, pendant 3 ans) et ou j'ai travaillé. Pour le travail, c'etait pire du point de vu climat, puisque c'était à 1000 km plus au nord que Anchorage, c'est à dire près du cercle polaire. J'ai aussi beaucoup travaillé en Sibérie Orientale et souvent en hiver, en plein toundra et la aussi j'ai eu très froid. Je compatis avec toi pour avoir vécu moi même des situations aussi dramatiques du point de vue climatique. Mais restes au chaud et prend du thé et du chocolat chaud en pensant à la douceur de vivre et au climat d'Ain Defla ou encore de Dupérré comme on disait avant quand on était au lycée !

Pour nous amis intervenants, s'ils vous plait, Khaled, Djillali, Mourad, vous êtes tous des gentlemen et le monde nous lit, alors même si on est pas d'accord sur des certains points, passez l'éponge et comme disent les britanniques : Agree to disagree and move on.
Du froid et de la grisaille d' Amsterdam, je vous salue à toutes et à tous et Happy Mawloud En Nabaouiet je remercie le site de m'avoir rappelé que c'était le 14 Janvier.

snowball (11/01/2014 )
  • 23. snowball (11/01/2014 ) | 05/07/2014

Bonjour tout le monde,
J'aimerais que les protagonistes cessent ces diatribes steriles,qui ne nous font pas du tout honneur , et se reconcilient autour d'un the et cafe que je preparerai pour tous les amis du site ;accompagne de m3arak , beghrir et mbèssès ou mthèqba ,dans la convivialite et la joie .Que les Lycees qui nous ont reunis soient fiers de nous .

L'oubliée (11/01/2014)
  • 24. L'oubliée (11/01/2014) | 05/07/2014

Assbahna wa assbaha el moulk lilALLAH.

La saga des hostilités continue!C'en est trop,il faut remédier
donc ne plus publier si possible un com qui n'est plus droit à
la réponse,mais une "attaque".
C'est navrant d'en arriver là,alors que l'indifférence est la
meilleure des armes.
Soyons amis.

Abdelkader Daoudi (11/01/2014 )
  • 25. Abdelkader Daoudi (11/01/2014 ) | 05/07/2014

A "Youcef un lecteur",

Bien que je n'arrive pas à associer ton pseudo à un visage, je te remercie pour ce clin d'œil qui me réchauffe le cœur par ce temps glacial qui sévit depuis plusieurs semaines dans cette partie du monde.

Je renoue au passage mon appel à certains amis du site pour les prier d'arrêter de se mutiler verbalement par respect à ce site, à son Webmaster et à ses membres. Les attaques personnelles ne font qu’entacher la beauté de ce fabuleux site et les souvenirs des années lycée que vous partagez.

Amicalement,

Abdelkader Daoudi

CHENGAB KHALED (10/01/2014 )
  • 26. CHENGAB KHALED (10/01/2014 ) | 05/07/2014

Oula Mr Djilali,vous devez être un écorché vif doublé d'un imbu de sa personne, retif á la vérité.Dans les deux cas cher ami,ca se soigne.Il suffit pour cela que vous revoyez vos pretentions un peu á la baisse.C'est á dire au niveau qu'est le votre,avec votre phrasé quand il vous arrive de faire dans l'authentique.Quant á moi,j'intervenais dans un cadre général,je donnais mon point de vue sur un phénomene qui á tendance á souvent se repeter sur le sîte.Ai-je eu tort de le faire comme vous le dites?je ne sais pas mais j'en doute.Vous vous êtes senti concerné,c'est votre probleme.Ne dit-on pas que qui se sent morveux se mouche et excusez moi,mais il est legitime de considerer votre egarement comme un demi aveu.mes salutations du soir.

youcef un lecteur (10/01/2014)
  • 27. youcef un lecteur (10/01/2014) | 05/07/2014

ayant le privilege,sinon le grand honneur de te connaitre plus ou mieux que tous les respectables intervenants du site, du moins c'est ce que je crois; Alors Djilali mon ami permets moi de te dire ceci :c'est certainement pas ceux qui ont pour seul but d'arriver a paralyser les véritables écrivains qui vont réussir!!
un petit clin d'œil, par l'occasion, a notre cher Aek Daoudi que le temps et les aléas de la vie ont éloignes et donc rendu lointain de nos vies mais de notre pensée commune...
amicalement ! un lecteur...

Abdelkader Daoudi (10/01/2014)
  • 28. Abdelkader Daoudi (10/01/2014) | 05/07/2014

Bonsoir tout le monde,

Pour calmer les esprits, je vous invite à écouter cette chanson dont les paroles embaumeront, j’espère, avec leur parfum d’humilité ce salon convivial qui doit toujours rester convivial.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Gtjc6u1m1ZI

Amicalement,

Abdelkader Daoudi

PS : les paroles et la musique sont les propriétés de leurs auteurs originaux.

Farah (10/01/2014)
  • 29. Farah (10/01/2014) | 05/07/2014

Bonsoir:
Chacun de vous les intéressés, a donné son avis j'espère que les esprits se sont calmés maintenant, que diriez-vous si on passe à des sujets qui intéressent tout le monde ? Please!
Bonne soirée!

DeghrarDjilali (10/01/2014 )
  • 30. DeghrarDjilali (10/01/2014 ) | 05/07/2014

Etre objectif et honnête intellectuellement comme vous le dite si bien c'est aussi se mêler de ses propres affaires .vous n'êtes pas l'avocat des pauvres. je ne vois en quoi cela vous concerne et vous permettre de dire des obsenités pareilles sans pour autant connaitre la vraie valeur de la personne.
Ceci dit, vous nager dans les eaux troubles parce que tout simplement vous ne me connaissez pas et vous osez parler de la sorte.ceci relève aussi d'autres préjugés ou arrières pensées que nous ham doula allah nous les avons point.

Je ne sais ce qui vous prend, nous en connait dans nos expressions ancestrales que ceux qui prennent une position comme la votre sans en connaitre les vrais mobiles et aussi sans connaitre les aboutissants antérieurs de cette histoire ont forcément tort.Alors...

CHENGAB KHALED (10/01/2014)
  • 31. CHENGAB KHALED (10/01/2014) | 05/07/2014

La valeur de l'individu se mesure déja á l'aune de son honnêteté intellectuelle.......Le reste abonde dans cette logique.

DeghrarDjilali (10/01/2014 )
  • 32. DeghrarDjilali (10/01/2014 ) | 05/07/2014

Bonsoir,

La valeur de chaque individu est mesurée selon lui même sans être pour autant quelqu'un de tricheur. les gens qui trichent sont pour moi des gens sans scrupules et ne sont point aussi justes, alors .

La caravane passe et les chiens aboient. cette citation relève d'un sens beaucoup plus serein et objectif.

L'oubliée (10/01/2014)
  • 33. L'oubliée (10/01/2014) | 05/07/2014

Salam à vous,
Vous avez raison de douter de la bosse du chameau Mr Deghrar
il en a deux,le dromadaire n'en possède qu'une et elle lui
suffit.

CHENGAB KHALED (10/01/2014)
  • 34. CHENGAB KHALED (10/01/2014) | 05/07/2014

Ce qui est INJURIEUX á mon sens et je reprends á mon compte cet adjectif puisqu'il a été précédemment laché.Ce sont le plagiat et les styles empruntés et non assumés.Car non seulement ils constituent une insulte á l'intelligence de ceux á qui on les offre en lecture,mais en plus une fois démasqués et poussés dans leurs retranchements.Ils continuent a pecher par le mensonge........en jurant par l'authenticité.

DeghrarDjilali (10/01/2014  )
  • 35. DeghrarDjilali (10/01/2014 ) | 05/07/2014

Bonsoir,

La reconnaissance est une grandeur d'esprit inégalable.Elle permet aux gens de mieux et savoir statuer sur n'importe quel sujet tout en restant humble et simple.Certes, cela est une bonne chose, mais dès fois, on oubli vite et on commence à regarder uniquement la bosse (ou deux bosses?) du chameau qui est devant soi, et on oubli son soi.

Je n'ai eu dans tte ma vie aucune arrière pensée envers qui que ce soit ou une quelconque personne.de ce fait, j'ai tjs respecté mes paires et paires et dès fois je me retire.
et lorsqu'on essaie de me chercher, je réagis et dès fois je réagis mal.

Pousser les gens à devenir furieux ensuite dire pourquoi ils sont comme ça.j'estime que c'est de la mesquinerie et nous savons également lire entre les phrases. Moi je préfère être un vrai catholique pour ne pas paraitre rusé ou malin et plus que ça.

Dès fois lorsqu'on enlève le véritable masque de quelqu'un alors on découvre une autre réalité.
djilali. et merci encore .

ZOUAOUI mourad (10/01/2014 )
  • 36. ZOUAOUI mourad (10/01/2014 ) | 05/07/2014

BONJOUR TOUT LE MONDE,
JE PENSE QUE NOTRE ISLAM CORANIQUE QUI EST SUFFISAMMENT INTENSE
ET CONCRET,PROFESSE UN SENTIMENT INTRANSIGEANT DE LA TRANSCENDANCE ET SE DESIGNE LUI-MEME COMME " SOUMISSION" A
L UNIQUE.S IL EXALTE LES RESPONSABILITES DE LA PERSONNE HUMAINE
C EST A L EGARD DE CELUI QU IL DEFINIT DANS LE LANGAGE MAGNIFIQUE
DE LA SOURATE AL-IKHLASS ( LA RELIGION FONCIERE) :
" IL EST DIEU , IL EST UN , DIEU DE PLENITUDE,QUI N ENGENDRE NI NE FUTENGENDRE , ET DE QUI PAS UN N EST EGAL ".
C EST MON INTIME CONVICTION EN TANT QUE MUSULMAN ......
DE CE FAIT JE REJOINS L AVIS DE FARAH ET BEAUCOUP D AUTRES
CROYANTS , LOIN DU CHARLATANTISME ....
AMICALEMENT
MOURAD Z.

ZOUAOUI mourad (10/01/2014)
  • 37. ZOUAOUI mourad (10/01/2014) | 05/07/2014

BONSOR TOUT LE MONDE,
je rappelle que l internet qui est un outil de communication, de liberté
d expression et de promotion sociale est fondé sur des valeurs
démocratiques,sur l esprit d ouverture et sur le consensus et la confiance.
Notre site ,dont le merite de sa création revient à notre respectable
NORIA( que je salue au passage) est devenu , après 6 années , un lieu
d échange sérieux pour partager et debattre des sujets qui nous
tiennent à cœur.Notre site est devenu une grande famille,où sont
retissés les liens les plus solides(souvenirs en communs) ce qui impliquent de chacun de nous,loyauté, fidélité,solidarité et aussi consideration des personnes au delà de leurs idées ,de leurs compétences ou de leurs trajectoires sociales.
De ce fait,personne ne peut pretendre détenir la science infuse( pour
ne pas dire confuse).Ce qui est inadmissible ce sont les commentaires
obscènes,et parfois injurieux de certains internautes qui emploient
des mots pour blesser et humilier et pour nourrir la méfiance et meme
la haine.Il faut arriver à éliminer de son vocabulaire des expressions
porteuses d idées fausses et pernicieuses.La bonhommie n est -elle
pas meilleure que l arrogance ?
Si la culture est enseignée si elle est acquise ou partagée cela veut dire
qu il n existe pas une culture propre à chacun d où necessité de débats
et d échanges sur tels ou tels sujets....Et d ailleurs la critique et
l autocritique sont une methode de l amelioration constante de notre
niveau culturel et idélogique........
AMICALEMENT
MOURAD Z.

keryma (09/01/2014)
  • 38. keryma (09/01/2014) | 05/07/2014

Mon cher ami Ferhaoui,

En Algérie le peuple lui même est méprisé, alors une stèle!!
Celui ou celle qui a ordonné de plaquer la stèle de marbre, est complètement inculte, sans aucune éducation ni dans le beau ni dans le représentatif , certes ces gens inscrits sur la stèle sont morts pour rien, mais l'histoire reste. Comment nos enfants pourront-ils s'instruire, déjà qu'il y a un manque cruel dans l'enseignement de l'Histoire en général et la leur surtout, celle de leur pays...
Enfin, je présume que c'est trop tard et irréversible, dommage!
Ton amie,
Kéryma

ferhaoui (09/01/2014 )
  • 39. ferhaoui (09/01/2014 ) | 05/07/2014

bonsoir à vous tous! une toute fraiche :apc de kouba effacez-moi cette guerre mondiale !une pure sottise il fallait s'y attendre! un repère universel il s'agit de la stéle située face à la mairie de kouba ( alger) sur laquelle etaient inscrits les noms de soldats morts durant première guerre mondiale 1914-1918, vient de faire l'objet: un bien étrange sort. elle a tout simplement etait masquée par des plaques de marbre. on ne sait pas quelle est la motivation de nos responsable....certes cette stèle qui symbolise une guerre imperiale dans laquelle des algeriens sont morts pour rien,(noublions pas) mais l'histoire s'assume entière qu'elle soit pour ou contre nous.l'ami ferhaoui, oran.

keryma (27/12/2013)
  • 40. keryma (27/12/2013) | 05/07/2014

Bonsoir Djillali & Mourad (Zoum pour les intimes)

Vous êtes tous les deux d'excellents intervenants. Dans la famille du site de Noria : Retour dans mes souvenirs, personne n'est mieux que l'autre nous sommes complémentaires les uns aux autres!
Allez les garçons on efface tout et on continue!

Votre amie Kéryma,
Djillali et Mourad je vous embrasse. Ne nous sommes nous pas en famille?

DeghrarDjilali (09/01/2014  )
  • 41. DeghrarDjilali (09/01/2014 ) | 05/07/2014

Kérima et Chantal,

"Etboul" c'est aussi la fameuse Zorna (flûte courte et bombée)
Etboul vient aussi du mot "Bendir"

La superstition est un projet formidable pour faire comprendre les personnes sur certaines compréhension et appréhensions complètement à gauche.Néanmoins, je manque d'inspirations actuellement parce que je ne zoume pas bien. Parce que aussi ces imminents professeurs d'université n'ont pas encore fait des communications de ce genre.Alors, il faut attendre.que ces professeurs se décident pour que je puisse vous faire un article dans ce sens. je plaisante.

Je peux le faire, mais ce type de projet demande beaucoup de temps et beaucoup d'attention afin de présenter quelque chose de consistant.merci beaucoup.

La pauvre Noria doit-elle supporter tout cela? Mais elle possède cette assurance et ce caractère fort.djilali

Ahmed (09/01/2014 )
  • 42. Ahmed (09/01/2014 ) | 05/07/2014

Bonsoir à tous,
Je préfère de loin la réponse d'aujourd'hui à celle que vous avez livrée à chaud avant hier,c'est ainsi que nous devons agir devant tout ce qui nous ne convient pas.
Je trouve la manière de dire de Mr Zouaoui un peu crue et
cela ne lui ressemble pas à mon avis.
Surtout il n'y a pas longtemps on parlait de plagia concernant ces poèmes qui fleurissent sur le site et que nous apprécions naivement ou nous faisons semblant de ne voir que du vent.

CHENGAB KHALED (09/01/2014)
  • 43. CHENGAB KHALED (09/01/2014) | 05/07/2014

Plagier ne surprend plus personne,c'est même devenu une constante voire la régle sur le sîte et je rajouterai pour rigoler qu'il faut songer á recompenser les meilleurs plagiaires lol.Certes,nul n'a la science infuse et donc le recours á des oeuvres deja debattues ou portées á l'attention du public est legitime,surtout quand le plagiaire les enrichit et les complete par ses propres touches de clavier ou de crayon.Le tout est de citer ses sources.
Wollinsky disait un peu dans ce sens:Il m'arrive d'emprunter une idée á un autre et..... d'oublier de la lui rendre.......Alors mes ami.e.s n'oubliez pas á votre tour de restituer ce qui ne vous appartient pas.Ca aura l'avantage de vous rendre tout simplement credibles.....Amicalement.

DeghrarDjilali (09/01/2014 )
  • 44. DeghrarDjilali (09/01/2014 ) | 05/07/2014

Salut tt le monde,

j'ai reçu beaucoup de sympathies à travers mon e-mail et mon téléphone n'arrête pas de sonner.je vous remercie tous.

Après refléxion, j'ai décidé de rester afin de mieux déranger et aiguillonner ces prétentieux qui se proclament être des lumières et des mages.

"La vie est une rose dont chaque pétale est un rêve et chaque épine est une réalité". je ne sais pas à qui appartient celas.

Néanmoins j'ai aussi constaté sur le site qe certains prétentieux et ils s'y connaissent nous ne voulons point zoumer leur nom par considération et surtout par déonthologie.

Ils utilisent des poèmes d'Alfred Musset pour leur compte en y changeant uniquement le titre et quelques lignes.

Personnellement je ne veux polémiquer mais....

Je réponds à Sarah à propos du Orf: Le saint sidi Maamr n'est ni un envoyé de Dieu ni un prophète.les gens qui souhaitent se perpéter davantage ce rituel racontent des bobards à son insu, (les fous de sidi Maamar).ils utilisent donc de manière indirecte des propos hallucinants.Sidi Maamar est simplement un croyant et un théologien pas plus mais les gens autour ont inventé qu'il était miraculeux.ce sont ces prétentieux qui inventent n'importe quoi.

Ces prétentieux souhaitent marier leurs progénitures avec beaucoup d'argent, pourquoi priver les autres de se marier décemment et avec une modeste dot où est le drame à cela mais....

L'article "ingratitude" était la réponse aux personnes se moquer des autres.

Djilali qui vous embrasse tous et sans exception.merci encore

keryma (08/01/2014)
  • 45. keryma (08/01/2014) | 05/07/2014

Ma très chère Farah,
Tu as raison sur toute la ligne.
Je suis une grande incrédule à toutes ces inepties devant l'éternel, et c'est un euphémisme, ce qui me plait dans ce Orf, c'est la dot, et puis toute la simplicité de la célébration dans le contexte dépenses!
D'où une petite ironie dans mon commentaire.

Seulement Tous ces saints à qui "on" a attribué pleins de miracles, se retournent assez souvent dans leur tombes.
Bises Kéryma,

DeghrarDjilali (08/01/2014 )
  • 46. DeghrarDjilali (08/01/2014 ) | 05/07/2014

Cher ami Djillali,

Il n'est pas question que tu nous quittes, que tu quittes ce site!

Dans une famille les enfants se chamaillent pour quelque chose ou pour rien, mais se réconcilient rapidement quand l'orage est passé!
Les Ferroukhiens et les Abdounettes sont des frères et soeurs à bord de se site.

En tous les cas j'ai beaucoup appris à travers tes écrits, et puis Jade te réclame, moi aussi et beaucoup d'autres j'en suis certaine!
Je voudrais sincèrement que tu nous écrives quelque chose sur la "SUPERSTITION", chez nous, ce qui en découle ... 'Tolba, s'hour...
J'attends merci!

Amicalement ,
Kéryma,

Jade (08/01/2014)
  • 47. Jade (08/01/2014) | 05/07/2014

... Et je ... lire d'autres sujets de vous . (Bien entendu !)
Bonne fin de soirée.

Farah (08/01/2014)
  • 48. Farah (08/01/2014) | 05/07/2014

Je n'ai rien contre la croyance des gens ( réponse à Karyma) mais penser que "sidi Maâmar" peut exaucer des vœux on appelle cela " l'association", il n'y aucune créature ( pour les croyants) qui peut donner ou retirer, à part Allah, même les prophètes s.a.a.w.s.ne peuvent rien. Sauf Jésus que la paix soit sur lui, par la volonté d'Allah, pouvait donner la vue aux aveugles, et guérir la lèpre comme c'est écrit dans le coran, à part cela wallou. Il existait des oulamas comme je suppose "sidi maâmar" comme il en existe maintenant et je suis sûre que Sidi Maâmar comme d'autres oulamas rahimahoum allah n'auraient jamais accepté d'être associés à Allah pour exaucer les prières et les vœux de certains ignorants.
Désolée Mr Djillali, mais j'aurais dit la même chose sur mon arrière arrière grand-père dont le mausolée se trouve dans les hauteurs de ksar-el Bokhari.

Jade (08/01/2014)
  • 49. Jade (08/01/2014) | 05/07/2014

Tout ce qu'on sait est un cumul d'informations récoltées à travers différentes sources ... Je vous suis très reconnaissante M Déghrar, pour votre Don pour le partage ; pour moi vous êtes au même rang que tous les professeurs débattant leurs sujets et je dirais que vous êtes plus que ça encore ... il m'est quasiment jamais donné d'assister aux conférences de ces professeurs, mais comme tout le monde leurs sujets me parviennent par la presse, ou par le biais d'internautes aussi généreux que vous êtes vous aussi ... et seulement pour la peine que vous vous donnez, je vous salue et vous remercie, mais je voudrais vous dire aussi que les sujets que vous avez présentés sont tous si intéressants et enrichissants ... Merci infiniment.
Et je souhaite sincèrement vous lire dans d'autres sujets ...

DeghrarDjilali (08/01/2014 )
  • 50. DeghrarDjilali (08/01/2014 ) | 05/07/2014

Mourad, Pour vous répondre, mes origines sont de la région de Ténès, et je suis un des descendants des fils de Sidi Maamar donc, je connais l'histoire peut être un peu mieux que ces imminents professeurs.J'ai pas mal de fois expliqué à des personnalités le sens profond du saint, son historique et son itinéraire.

Donc, si mon histoire ressemble aux communications de ces professeurs, j'en suis ravi.

J'espère que ces communications ne ressemblent pas aussi à celle de Tin Hinan, le tombeau de la Chrétienne, le roi berbère Chachnak, Juna I et II et pour bientôt sur le roi Massinissa.

Je commence, d'ailleurs, à mieux comprendre la chasse gardée de ce site pour certains anciens qui se proclament anciens.

A travers certains commentaires, j'ai compris beaucoup de choses sur la manière un peu orgueilleuse et hautaines de certaines déclarations.

Je compte quitter ce site parce qu'il ne reflète pas bien les vrais anciens élèves. Parce que les anciens moi je les ai connus et je connais leur tempéremment et leurs disponibilités.Ils n'ont jamais été ........... djilali.

ZOUAOUI mourad (08/01/2014)
  • 51. ZOUAOUI mourad (08/01/2014) | 05/07/2014

BONJOUR MR/ DJILLALI,
JE PORTE A VOTRE CONNAISSANCE QUE J AI ASSISTE EN DECEMBRE 2011
A LA CITE ARROUDJ , AU MUSEE DE CHLEF , DANS LE CADRE DES
JOURNEES DU PATRIMOINE , A DES CONFERENCES DONNEES PAR
D EMINENTES PERSONNALITES SUR " ORF SIDI MAAMAR" ET SINCEREMENT
J AI L IMPRESSION COMME SI VOUS AVEZ REPRIS INTEGRALEMENT
LEURS COMMUNICATIONS..........JE VOUS PRECISE QUE JE SUIS EN POSSESSION DE LEURS INTERVENTIONS:
1/ MR: LE PROFESSEUR BOUDIA MOHAMED A FAIT UNE COMMUNICATION
SUR LE THEME" SIDI MAAMAR : DIMENSIONS HISTORIQUES ET GEOGRAPHIQUES DU SAINT PATRON DE LA REGION DE TENES ET SIDI
MAAMAR BENSLIMANE ELALIYA ( EL BAYADH)".
2/MR/ ALLOUACHE MOSTEFA PRESIDENT DE LASSOCIATION
HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE DE BOUIRA AVAIT FAIT UNE INTERVENTION
SUR LE THEME "ORF SIDI MAAMAR"
3/ MR/ ZERROUKI MEROUANE AVAIT ABORDE LE THEME
" LE RITE DU ORF DE SIDI MAAMAR " .
4/ MR/DAHMANI MOHAMED ENSEIGNANT A L UNIVERSITE HASSIBA BEN BOUALI AVAIT ABORDE LE SUJET:" LA POSITION ET ROLE DU SAINT AU
SEIN DE LA SOCIETE : VIE PRATIQUE DU SAINT PATRON SIDI MAAMAR".
5/ ENFIN, LE DOCTEUR ALI MEDJOUB ( JOURNALISTE CULTUREL AU SOIR
D ALGERIE) AVAIT TRAITE " LA RELATION ENTRE SIDI MAAMAR BENSLIMANE
EL ALIYA ET SIDI MAAMAR BOUMOKOHLA"........

MERCI QUAND MEME POUR CE PLAGGIA.
AMICALEMENT ET BONNE JOURNEE
MOURAD Z.

Chantal (08/01/2014)
  • 52. Chantal (08/01/2014) | 05/07/2014

Bonjour Kéryma,

Par le biais des réseaux sociaux, je peux constater que …. tu lis dans mes pensées ! lol ! Merci pour cette précision très intéressante à propos du mot "Etboul" que, bien entendu, je ne connaissais pas.

Noureddine (07/01/2014)
  • 53. Noureddine (07/01/2014) | 05/07/2014

Bonjour
Les Bou-Bekria habitaient Meqa, d’où ils auraient été expulsés à la suite de désordres religieux dont ils auraient, été les instigateurs ; ils se seraient dirigés vers l’Ouest, et auraient habité l’Égypte pendant quelques années.
Plus tard, on les retrouve en Tunisie, où, en raison de leur origine, ils jouissent d’une grande considération et d’une influence religieuse très marquée. Quoi qu’il en soit, les Bou-Bekria, très remuants,furent obligés de quitter la Tunisie , et se dirigèrent ensuite vers l’Algérie sous la conduite de Sidi maamar Ben el alia et plus exactement dans la vallée de l’ouad El-Gouleïta, où plus tard,ils élevèrent deux ksour qui furent nommés ArbaTahtani, et Arba-El-Fouguani,ou les Arbâouat.( wilaya d'El bayadh ) - ksour encore visibles de nos jours
Sidi Mâammar-ben-Sliman-El-Alia avait été suivi d’une clientèle considérable, dont seraient issus les Akerma,les Trafi ,les Oulad-Zyad et les Rzaïna, groupes devenus plus tard les fractions les plus importantes des Hmiyane Ech-Cheraga.
Le mausolée où est entérré Sidi Maamar Ben El alia surplombe l'oued El gouleita
De cette grande tribu très remuante est partie l'une des premières insurrections en Algerie et dont le fameux si Laala qui fut l'instigateur de l'insurection de 1864 et qui eu des répercussions jusqu'au tell , il fut l'ennemi juré des Français de l'époque

keryma (07/01/2014)
  • 54. keryma (07/01/2014) | 05/07/2014

Bonsoir Djillali,

Quel bon sujet que voilà!

Il me replonge dans l'année où j'avait 10 ou 11 ans.
Car il me revient en mémoire un mariage de la fille de nos voisins célébré suivant le rite de Sidi Mâamar, sauf pour la dot... très simple, mais pour le rituel lui même très compliqué, la mariée devait sortir pour aller chez son époux pieds nus, enveloppée dans un burnous, des bougies allumées attachées avec un ruban rouge autour de sa tête, et il ne fallait surtout pas qu'un membre de la famille du marié, mange ou boive chez les parents de la fille qui se marie lorsqu'ils venaient la chercher, (et bien d'autres interdictions que j'ai oubliées), sinon grand malheur!

On m'avait expliqué que quand une femme voulait avoir un enfant, elle allait le "demander" à Sidi Mâamar (je ne sais pas où et comment), mais le voeu est miraculeusement exaucé si c'est un garçon ce serait Mâamar, et si c'est une fille elle s'appellerait El Alia.

Je voudrais bien savoir si ce procédé existe toujours , je sais aussi que cela est beaucoup plus pratiqué à Cherchel et Ténes.

Quand je dis que c'est compliqué, je pense aux jeunes filles d'aujourd'hui, celles qui veulent se marier avec des robes de princesses... partir chez le mari dans une limousine (pas sur un cheval)!
Sincèrement je trouve cela très original est pas coûteux, et puis c'est le bonheur qui compte.
Et dire qu'il y a des gens qui s'endettent pour marier leurs enfants, quel gâchis!
Si parmi les amis il y en a qui savent plus sur ce "ôrf sidi Mâamar", racontez-nous.

Si c'était à recommencer.... en ce qui me concerne ... enfin... mais une seule chose que j'aurais exigé ce sont "etboul" (tiri pan pan tiri pan)

Amicalement,
Kéryma,

Chantal,
Etboul: Ce sont des musiciens (4 ou 5) qui jouent du tambour, et un seul avec une sorte de flûte très sonore. En général ils suivent le cortège de voitures lorsque la mariée est emmenée chez le mari. J'adore!

DeghrarDjilali (07/01/2014 )
  • 55. DeghrarDjilali (07/01/2014 ) | 05/07/2014

Mon cher Ahmed,

Sincèrement, ton intervention sur le débat du permis (qui a déjà soulevé pas mal d'appréhensions) je te félicite pour tres éclairages précis et ton orientation oh combien juste.
Cette préocupation est d'ailleurs d'actualité sur l'ensemble de nos quotidiens.Au moins toi, tu as touché un secteur et sujet consistant et plus instructif.merci et merci.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire