Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Anouar Brahem /The Astounding Eyes Of Rita


"Il faut dire qu'en authentique " maître enchanteur " de l'oud, ce luth traditionnel oriental millénaire qui trimballe dans sa calebasse tout l'héritage musical du monde arabe et islamique, Anouar Brahem est un phénomène, un véritable concentré de paradoxes féconds; un classique suprêmement subversif ; un solitaire résolument ouvert sur le monde ; un "passeur de cultures " d'autant plus enclin à s'aventurer aux limites les plus extrêmes de lui-même, qu'il entend bien ne jamais céder d'un pouce sur des exigences esthétiques forgées au fil du temps sur un profond respect de la tradition.

Et c'est sans doute parce qu'il a su reconnaître d'emblée cette complexité qui le fonde comme une force, parce qu'il a toujours cherché à faire de ce fourmillement d'influences et de passions disparates la matière même de son travail et de sa création, qu'Anouar Brahem s'affirme aujourd'hui comme l'un des rares compositeurs et improvisateurs capables d'inventer une musique à la fois totalement ancrée dans une culture ancestrale hautement sophistiquée et éminemment contemporaine dans son ambition universaliste.

Qu'il fasse ainsi résonner la poésie envoûtante de son oud dans les contextes les plus variés, du jazz dans tous ses états, aux différentes traditions musicales orientales et méditerranéennes (de sa Tunisie natale aux horizons lointains de l'Inde ou de l'Iran), sa musique tendre et rigoureuse ne cesse de redéfinir un univers poétique et culturel savamment composite, oscillant sans cesse entre pudeur et sensualité, nostalgie et recueillement." S.Ollivier

The Astounding Eyes Of Rita (Les yeux fascinants de Rita)

Au-delà du Oud, l'interview "Souvenance" d'Anouar Brahem...

Par Meskellil

Commentaires (5)

benyoucef
  • 1. benyoucef | 29/07/2015
Je ne pense pas que notre ami Miliani2keur va venir s'expliquer sur le site pour justifier ce retard , car il a deja les pieds dans l'eau et se tape une bronzette du coté d'Azefoun
D'aprés le dernier message de notre amie Noria ,partie lui aussi en vacances , elle ne peut que valider les commentaires et ne peut pas publier les articles,sinon j'aurai pu lui envoyer tout seul ma BD .sans l'intervention de Miliani2keur ,juste pour introduire un brin d'humour sur notre site.
Maalich,ainsi soit il...
Benyoucef
Meskellil
  • 2. Meskellil | 27/07/2015
Bonjour à tous,

Alors c'est à cause de Miliani2Keur qu'on est privées de rire!! Nom d'un caprice et même de deux caprices!! Il va falloir qu'il s'explique Miliani2Keur dès qu'il pointera sa chéchiat Istanbul sur le site!! Et il aura intérêt à trouver des excuses béton pour ce retard de livraison! (Rires)

Ya hawdji ma chère Kéryma, qu'allons-nous devenir, nous qui avons déjà pris des billets pour partir en vacances au pays du rire, des billets qui ne sont ni remboursés ni échangés en plus! C'est tout simplement pas possible!! (re-rires)

Merci Benyoucef de vous être arrêté sur cette page. Bonnes vacances à vous si on ne se "revoit" pas d'ici là!
benyoucef
  • 3. benyoucef | 27/07/2015
Merci pour cette offrande musicale chere amie Meskelil
Kh'sara ya khouya Miliani2keur,je regrette que tu n'as pu livrer à temps la BD qui était prévue sa publication durant ces jours ci avant le depart de notre amie Noria en vacances.
C 'est dommage pour nos amis(es) algermilianautes d'avoir raté cette ocasion .Mais bon maalich, peut etre que la chaleur,ou la paresse ou le manque de temps qui s'est emparé de notre ami Miliani2keur
On a bien voulu rigoler mais Allah Ghaleb
Bonnes vacances à tout le monde
Benyoucef
Meskellil
  • 4. Meskellil | 26/07/2015
… Quand chaque note touche notre être, quand chaque sonorité imprègne ses profondeurs, quand chaque vibration se fait univers, se fait harmonie… Sublime ! Merci pour ton passage Miliani2Keur...

… Quand les auteurs créateurs passent sous le rouleau compresseur des medias de masse... Et quand on fait passer une "agitation culturelle" pour une politique culturelle...

Anouar Brahem a dédié "The astounding eyes of Rita" au poète palestinien Mahmoud Darwish. Ce dernier a lui-même écrit un poème sur Rita (très triste), qui a été mis en musique et interprété par Marcel Khalifa. Je ne sais pas si le lien entre le poème de "Rita" et "The astounding eyes of Rita" est effectif.
Miliani2Keur
  • 5. Miliani2Keur | 24/07/2015
... Sublime, surtout la fusion moderne

thanks Mesk

Ajouter un commentaire