Facebook the green dressing 3 Images 4

BDS et Fleurs d’amandier

__________________________________________

BDS le mouvement de Boycott Désinvestissement et Sanctions a été officiellement nominé pour le prix Nobel de la Paix 2018. Bien sûr, cela ne signifie pas que la paix revient au Moyen Orient, ou que le peuple Palestinien jouira de ses droits humains les plus élémentaires et plus encore, ou d’une paix juste et digne. Cette nomination réjouit cependant les cœurs et les esprits par sa symbolique, une brise légère d’espoir pour le peuple Palestinien, pour tous les peuples en lutte pour leur liberté, leur dignité. C’est également une grande réjouissance que les citoyens Palestiniens et les citoyens du Monde soient nominés à ce prix Nobel de la Paix grâce à leurs actions pacifiques mais néanmoins très actives, un mouvement qui s'amplifie de jour en jour. Ce n’est certes pas une lame de fond, mais tout de même des flots suffisamment tumultueux pour qu’Israël, les États-Unis et d’autres tentent d'endiguer en criminalisant BDS. Le prix Nobel de la Paix n’est pas encore gagné et la route de la lutte et de la résistance demeure longue, très longue… seulement le chemin de la lutte, de l’espoir bien qu’escarpé, accidenté est bien là aussi. Mahmoud Derwich, le poète Palestinien disait que la poésie de la résistance n'est pas uniquement militante, elle est aussi une poésie qui parle de vie, d’humanité, d’amour, de beauté, de liberté, de rêve, de fraternité, de solidarité, des choses simples de la vie dont le peuple Palestinien est privé…

Une réponse à la guerre parce que cette poésie est résistance aussi, est une attente ardente du peuple Palestinien auquel le poète a répondu parce qu'"une poésie sans rêve tombe dans l’immédiat ". Et une belle rencontre entre Mahmoud Darwich et son peuple a fleuri, comme fleurit le symbole, l'espoir que fait naître cette nomination de BDS au prix Nobel de la Paix.

Je vous propose une de ces magnifiques poésies, extraite du recueil « Comme des fleurs d’amandier ou plus loin » de Mahmoud Derwich, traduite de l’arabe par Elias Sanbar. Les amandiers sont en fleurs aussi en Algérie, à Miliana... amandiers, oliviers, cerisiers…. Fragilité et robustesse, beauté et délicatesse. Un univers de poésie, des vagues d'émotions, et la profondeur d’une sensibilité à fleur de peau, à fleur de vie. Tel était et tel restera Mahmoud Derwich avec sa sublime poésie.

"Comme les fleurs d'amandier ou plus loin"

Par Meskellil

Commentaires (2)

Miliani2Keur
  • 1. Miliani2Keur | 02/04/2018
Merci d'appuyer et de souligner l'importance du mouvement BDS Meskellil !
Beaucoup de grandes firmes ont revu leurs politiques suite à cela et fait très mal Israël...
C'est un des rares actions politiques de fond qui reste au Citoyen de fond que nous sommes ... très près de nous en Algérie sachez que consommer Coca-Cola, Danone, Bel, Loreal est une caution d'Israel
Deghrar Djilali
  • 2. Deghrar Djilali | 21/02/2018
Meskellil, bonsoir

C'est à votre honneur de vouloir traiter, sur ce site, ce genre de sujet et qui se résume sur les horreurs subies part le peuple Palestinien et même dans toute la région.. C'est vrai que dans cette dernière, toutes les atrocités, brutalités voire bestialités sont admises au regard du monde entier. Et, sans que personne ne puisse bouger le petit doigt. Et, cela parce que le diable qui sont les Etats Unis du fait qu'ils sont du coté des Nazzis (israéliens). L'injustice est grande où sont les pays qui sont sensés représenter la démocratie et le droit chemin.?.

Djilali et encore merci

Ajouter un commentaire