S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Caravanserai/Loreena Mc Kennitt

Loreena Mc Kennitt est auteur, compositeur, interprète, harpiste, accordéoniste et pianiste.

Caravansérail est le titre de ce morceau extrait de l’album « Nights from the Alhambra » concert donné à Grenade (morceau que j’ai toujours plaisir à écouter et que j’aime faire écouter). Loreena est partie sur la trace de ses ancêtres irlandais et écossais. La quête mythique, mystique qu’elle entreprend et qui imprègnera sa musique la mènera par les routes, monts, vallées et sentiers à la rencontre d’autres cultures, d’autres civilisations… Ses compositions où se mêlent les influences Celtes et celles d’Orient sont d’une grande richesse sonore, d’une grande force. Loreena McKennitt met merveilleusement bien en scène ce monde du voyage (cadre, musiciens, textes, instruments…) pour nous introduire, avec beaucoup d’émotion et de sensibilité dans la magie des rêves, dans leur univers envoutant, magie et rêves qu’elle a elle-même découverts pendant ses voyages.

«... Toujours consciente que nous devons assumer le poids du passé et être à l’écoute des leçons que nous enseignent ces voix disparues, je maintiens encore l’intime conviction que nous sommes le point culminant de toute l’histoire qui nous précède et que ce qui nous unit les uns aux autres doit nécessairement être plus important que ce qui nous sépare. Aussi, j’entretiens encore l’espoir qu’en aspirant à créer un climat qui encourage l’harmonie et la diversité intégrée, l’ensemble de nos croyances sauront nous guider vers un avenir garant de notre pérennité en respect de la force de la vie qui nous anime.» Loreena Mc Kennitt



Caravanserai

Cette vie étincelante est comme l’étoile du matin
Un soleil couchant, ou des rouleaux de vagues en mer
Une brise douce ou un éclair dans une tempête
Un rêve dansant de toute éternité

Le sable miroitant dans la lumière du matin
Et dansant à distance des dunes si lointaines
La nuit accueillant cette mélodie si douce, si longue
Et nous restant là jusqu’à la tombée du jour

Ce matin-là, nous étions fin prêts pour le voyage
Nos chameaux bridés, sellés, et harnachés
Le soleil se levait dans le ciel de l’Est
Et nous répondîmes à l’appel du désert

Appelant, languissant, nous rapprochant de vous
Appelant, languissant, nous rapprochant de vous

Les tentes se faisant toutes petites à mesure de notre progression
Sur cette terre, mémoire des temps passés
Les mois de paix et toutes les années de guerre
Les vies d'amour et toutes les vies de peur.

Appelant, languissant, nous rapprochant de vous
Appelant, languissant, nous rapprochant de vous

Nous traversâmes les lits des rivières
Tous inscrits dans la pierre
Escaladâmes les plus imposantes montagnes jamais connues
Au-delà des vallées, dans une chaleur torride
Avant d’atteindre enfin le caravansérail

Appelant, languissant, nous rapprochant de vous
Appelant, languissant, nous rapprochant de vous

Quelle est cette vie qui me tire aussi loin
Quel est ce lieu que nous ne pouvons habiter
Quelle est cette quête qui me tire en avant
Mon cœur se remplit quand vous êtes à mes côtés

Appelant, languissant, nous rapprochant de vous
Appelant, languissant, nous rapprochant de vous

Par Meskellil

Ajouter un commentaire