Facebook the green dressing 3 Images 4

Sona Jobarteh / Fatafina

__________________________________________

Sona Jobarteh gambienne, est cette première femme griot résolument moderne et tournée vers la jeunesse, vers l’avenir, vers le devenir de l’Afrique. Portée par ses racines africaines profondes et par l’héritage, le legs des ancêtres, Sona Jobarteh est une passeuse. Entre sa Kora et elle, c’est une histoire de cœur, d’âme et de mémoire à transmettre, à perpétuer. Sona Jobarteh s’adresse à la société, aux gens, à la communauté africaine dans son ensemble. C’est son rôle de griot, et elle le remplit pleinement et admirablement.

Ecouter chanter et regarder jouer Sona Jobarteh n’est que plaisir, joie, espoir. Ses doigts agiles habiles et légers, effleurent avec grâce les cordes de sa Kora pour nous offrir de belles mélodies aux sonorités profondes, harmonieuses qui, mêlées à sa voix douce et apaisante, nous enveloppent agréablement pour nous transporter au cœur de cette Terre d’Afrique accueillante, chaleureuse, généreuse, si diverse et riche de son histoire, de ses traditions, de ses cultures, de ses valeurs mais aussi et surtout de ses enfants, la plus extraordinaire, la plus précieuse de ses richesses : énergie, force, imagination, fougue pour peu qu’on lui montre le chemin, pour peu qu’on lui donne les moyens, les opportunités d’inventer, d’entreprendre, de se réaliser.

Sona Jobateh a ouvert une école en Gambie unique en son genre en Afrique de l’Ouest et aussi ailleurs. Car, en plus des enseignements généraux classiques qui y sont présents, les traditions, cultures et histoires en plus de la musique y occupent une place de choix. Pour Sona Jobarteh, aller de l’avant et entrer de plein pied et en toute confiance dans la modernité ne peut se faire qu’unis, qu’en étant « armés » culturellement, qu’en s’appuyant sur le legs, la mémoire, les valeurs des ancêtres. Un lien (en anglais) pour ceux que cela intéresse où Sona Jobarteh nous parle de sa musique, de son héritage culturel, de sa vision et des actions entreprises en faveur du développement, de l’épanouissement des générations futures. (https://www.youtube.com/watch?v=APhEpzJzMbs) Avec le vœu que ce modèle d’écoles essaime à travers toute l’Afrique.

Bonne écoute

Par Meskellil

Commentaires (5)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 22/11/2017
Bonsoir à toutes et à tous,

Merci les amis pour vos commentaires qui, mis tous bout à bout, traduisent chacun selon sa sensibilité le message de cette belle œuvre qu’il soit d’ordre politique, social, culturel, artistique ou simplement humain façonné de bon sens.

Et si notre devenir, notre avenir, notre force en tant que peuple, en tant que nation étaient dans cette unité, dans ce tout qu’est notre Afrique, ce grand continent si divers, si riche, si varié et dont nous sommes partie intégrante même si pas toujours intégrée?!
DTouat
  • 2. DTouat | 21/11/2017
Mélodie et rythme ,tous deux portés effectivement par une voix douce,limpide et chaude qui arbore les couleurs de l'afrique. Les images qui accompagnent la chanson renforcent avec brio cette oeuvre musicale. on en redemande..Merci Mesk ,mes oreilles à moi n'ont rien censuré,bien au contraire, elles étaient toutes attentives au sublime morceau, qui, j'en suis sùr, à beaucoup plu à nos amis internautes.on vous espère toujours avec des nouveautés.
ferhaoui
  • 3. ferhaoui | 21/11/2017
c'et vrai on à beaucoup à apprendre de nos amis et frères africains dans tous les domaines art, lettres, musique dans les sciences aussi donc il faut aller jusqu' au de la vérité notre afrique regorge de savants ,et d'intellectuels de très haut niveau et oui mon cher ami, miliani2keur comment faire pour sortir!? de passage un grand merci à p'tite soeur meskellil de nous avoir f connaittre cette intellectuelle et à travers elle toute l'afrique je veux dire l'afrique des africains
Miliani2Keur
  • 4. Miliani2Keur | 20/11/2017
c'est bon en ces moments de désillusion totale de revoir reunis méme naivement les images des péres: thomas Sankara, NKrumah, Cabral etc ... melodie typique trés énergisante a l'image de mére Afrique qui resume toutes les angoisses et l'avidité du libéralisme agonisant...
merci Meskellil de relever la barre!
Chantal
Merci Meskellil de nous avoir fait connaître le merveilleux parcours de Sona Jobarteh. En ce qui me concerne, c'est une belle découverte tant intellectuelle que visuelle et auditive.

Bonne fin de journée à tous.

Ajouter un commentaire