Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Pour quand la francophonie en Algérie?

La FRANCOPHONIE ? C'est vieux et dépassé. Le reste de l'empire colonial et de la grandeur de la France.Nostalgie d'une vision mondiale qui n'existe plus. En fait une forme de néocolonialisme qui, sous couvert de défendre la langue, souhaite conserver une influence dépassée. D'ailleurs, qu'en est-il au delà de l'Afrique et de quelques arpents de neige de la Nouvelle-France ? Une peau de chagrin. L'anglais a partout gagné. Avec la mondialisation se battre pour les langues est un combat d’arrière-garde. La francophonie est un peu passéiste à l'heure de l'Europe, de l'ouverture des échanges et du triomphe d'Internet.
Pourquoi s'arc-bouter sur une langue ? Ce n'est pas au moment de gérer la mondialisation et d'apprendre à cohabiter qu'il faut se replier sur les langues .
La francophonie appartient au 20 ème siècle pas au 21 ème. D'accord pour la littérature mais ce n'est pas un enjeu politique fondamental. Défendre la francophonie c'est regarder dans le rétroviseur et n'avoir rien compris aux formidables défis de demain. Parler anglais constitue finalement une preuve de modernité une forme d'intelligence, en tout cas d adaptation au monde contemporain. C'est à peu prés résumée l'opinion moyenne des élites politiques technocratiques économiques universitaires artistiques médiatiques quand on évoque l'enjeu de la francophonie. Pourtant si demain la langue française conserve une assise mondiale ce sera exclusivement grâce à la francophonie non grâce au français parlé par à peu prés 70 millions de personnes. En outre la francophonie s'accompagne pour certains d'une connotation colonialiste même si au Québec, en Europe centrale et orientale, en Amérique latine et dans beaucoup d'autres endroits, la langue française existe hors de l'histoire de la colonisation. Quand on voyage au Maghreb ( en ALGÉRIE particulièrement) et au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie, dans le pacifique on continue de rencontrer un réel enthousiasme pour la langue et la francophonie. Ce sont les francophones hors de l’hexagone qui défendent le fait d'échanger en français et en sont fiers.
Avec la reconnaissance à l'UNESCO de la diversité culturelle en 2005 et 2006, on entre de plain-pied dans la troisième mondialisation. La 1ère, politique à l'ONU comme cadre et les droits de l'homme comme symbole. La 2 ème, économique à l'OMC comme dispositif et la régulation comme outil. La 3 ème, à l'UNESCO comme enceinte et la diversité culturelle comme référence.
La diversité culturelle est l enjeu politique majeur de la mondialisation. Si chacun veut bien participer à un monde ouvert c'est à condition de conserver ses racines. Pas de mondialisation sans respect des identités. La francophonie avec 200 millions de francophones 63 pays et 750 millions d'habitants, constitue un acteur majeur de cette cohabitation pacifique à construire. Il s agit d'une fenêtre formidable ouverte sur le monde. Notre pays qui enregistre un échec de l'école Algérienne devra revoir sa stratégie en dispensant l'enseignement du français à une grande échelle et permettre à nos enfants de s’imprégner de la culture universelle. La francophonie apportera une richesse humaine exceptionnelle, elle est l'avenir et la possibilité de conjuguer autrement culture, économie, démocratie et société ......

Par LIBERTE

Commentaires (18)

Miliani2Keur
  • 1. Miliani2Keur | 05/03/2015

Si B. Djebellaoui

Merci pour cet Apport Momumental et qui remet toutes les pendules a l'heure!

Un texte qui mérite plusieurs "Ruminations" est t'il necessaire de rapeler que l'arabe a éte "le passeur" grâce auquel tout le savoir humain, Depuis l'éxtreme Asie jusqu'au l'Indus fût possible a travers "Beit El Hikma" a Baghdad premier Vrai "Disque Dur" humanitaire qui a permis de tranvaser toutes les sciences, Pharaoniques, Babéliennes, indoues, perse et grecque, la civilisation grecque transparais comme une modeste projection plane (au sens géometrique comme symbolique) de la civilisation pharaonique!

Sauf qu'il faut axer sur la reforme des langues et de l'arabe quand on sais que le terreau de l'integrisme par exemple est justement cette langue figée otage des Transcriptions ( a sa téte transcription du texte coranique).

Djabellaoui Boualem
  • 2. Djabellaoui Boualem | 04/03/2015

----------SALAM----------
tout ce qui suit est tiré d'un livre d'un éminent chercheur francais,qui etait membre de l'académie francaise,agrégé de grammaire,chercheur et philosophe,il était un grand ami de l'Algerie,de la cause palestinienne,tres proche de la civilisation arabe,son grand oncle a servi en Egypte sous le khédive,qui le nomma général et pacha.Détenteur d'un immense savoir.Grand penseur de notre temps. Il dira dans la préface de cette grande architecture littéraire,qu'est la vraie histoire des arabes,ce magistral écrit "Un courant vivifiant parti de l'orient n'a cessé à ancun moment de faire lever en terre d'occident une profusion d'arts et de méditations créatrices.Nous sommes restés des Arabes dans notre foi comme dans nos scepticismes,dans l'orfo de Monteverdi ou plane la divinité solaire, dans la foret infernale ou rode la panthére de Dante,tout autant que dans la science comtemporaine ou régnent l'atome et la logique des hypothéses,se fait entendre en sourdine le murmure continu de nos sources orientales.Il suffit d'y préter l'oreille"
Voilà,quelques extraits de ce remarquable livre.
Une vision bornée de l'histoire,nous a imposé d'en localiser les sources,dans l'aride péninsule héllénique et sur les misérables rives du Tibre.Les européens réduisent volontiers les origines de leur culture,aux contours athéniens et romain,c'est une appréciation erronée,inspirée par des partis pris confessionnels et politiques.Il n'est guére douteux,en effet,que les historiens de l'église catholique romaine,seuls maitres durant plus de mille ans, des archives de l'antiquité,en ont orienté l'interprétation pour la plus grande gloire de l'occident européen.C4est pourtant sous la lumiére torrentielle de l'Asie,mater gentium,et du ciel nilotique que s'est accomplie toute l'histoire de l'Oriet et de l'Occident.L'Egypte et la Babylonie ont rassemblé les puissants effluves dont est née la grande civilisation arabe,qui depuis l'aube des temps,de la protohistoire a étendu son savoir vivre à l'ensemble des terres comprises entre l'Inde et le Tage,le Nil et la Baltique.Athene et Rome n'en furent que des reflets,en rendant à l'Asie et aux espaces arabes leur juste place,en précisant honnetement leur role dans l'élaboration d'une culture qui est la notre,il faut rétablir,par delà les seuils athénien et romain,les liens de parenté qui unissent l'Europe à un ensemble de dimensions singuliérement pls vastes,ou se lisent mieux les lignes de son avenir.L'Europe n'est ni le centre du monde,ni le miroir du souverrain bien.Fille de l'Orient afo-asiatique,elle ne représente dans cet océan d'espace et de temps,qu'une région ou s'exercent des forces dont la puissance l'entraine,comme elles entrainaient autrefois les césars.Une seule langue langue écrite et parlée a fini par s'y imposer et par recouvrir ce grand ensemble:L'Araméen et son annexe occidental le Grec,étroitement apparentés l'un à l'autre.Or,l'Araméen a évolué naturellement et sans heurt en langue arabe,cette derniére se trouvant l'héritiere des passée égyptiens,cananéens,hittite et babyloniens:Telle est l'exacte mesure de la culture arabe.Mére et inspiratrice de l'Hellenisme,qu'elle a faconné dans son esprit et dans ses lois....En Arabe parlait le pretre de Baal,le dévot d'Isis,Moise l'égyptien ( 'Sidna Moussa aleyhi salam) En arabe,s'exprimait le Christ quand il s'entretenait avec Caiphe ou avec le peuple de Palestine C'est en effet,un jeu d'enfant pour un philologue de retrouver à la racine des langues égyptiennes,cananéenne, anatolienne ou assyro-babylonienne,les éléments essentiels de la langue arabe.Saint Augfustin qui s'exprimait lui meme en araméen,sa langue natale,nous apprend qu'interrogés sur eux memes,les paysans de son Diocese d'Hippone (Annaba) se déclaraient originaires de Palestine,de race cananéenne......L'Islam a donc rendu l'Orient à la Divinité unique d'une facon si probante que toutes les religions et les métaphysiques orientales s'y reconnaissent et s'y confondent.Il a restauré la langue araméenne,puisque le Coran a porté à la perfection sonore,sémantique et syntaxique l'antique parlé du peuple nilo-mésopotamien.La langue arabe est en effet la premiére langue organisée de l'humanité méditerranéenne, précédent celle d'Homére et lui donnant ses loisDepuis l'appel de l'Islam qui l'a réveillée,elle est remontée du fond des ages,dont elle a ramené les résonnances monumentales pour s'imposer à des centaines de millions d'hommes.Dixit l'auteur .
J'ai saisi l'occasion de ce riche débat autour de l'apport des langues,de leur impact sur le présent de notre humanité,de sa civilisation,pour reconsidérer son bornage culturelle et historique ,selon l'affiche d'une vraie histoire,qui ne doit etre ni un songe,ni un mensonge.

TIRSINE
  • 3. TIRSINE | 03/03/2015

bonsoir , merci pour tous les commentaires de mes amis du site , peut etre que certains je les ai connu soit à l école MAUBOURGUET du temps des "cheikh LANJERIT, cheikg ILMAIN , les grosses-tete madame et monsieur.on nous dispensait une heure d arabe par semaine et à partir du cours moyen 2 eme année;
au lycée c était cheikh Abdelkader KASDALI qui nous enseignait l arabe et une heure par semaine à partirde la 6 eme.
comment voulez vous que la langue se modernise quand le ou la ministre de l enseignement ne sait meme pas prononcer un mot non pas en arabe classique mais en arabe parlé( au lycée on nous proposait l arabe parlé en 5 eme avec l éspagnol et en 4 eme l allemand.
dans les années 70, taleb el IBRAHIMI avec cheikh Abdelkader KASDALI était secrétaire général au ministère de l enseignement avec cheikh BENBLIDIA avaient voulus réformer le système éducatif , mais ils ont été écartépour nous laisser vivre dans la médiocrité et ne pas savoir sur quel pied danser (arabe ou français)
pour terminer je souhaite saluer ceux de mes amis qui sont vivants (BENTABEK Mehdi, BENMERAD M Hamed,CHERABLI Mohamed, Ahmed MERABET?ROUABAH mohamed , BENRABAH mohamedALI Bombino ainsi que ceux dont les noms ne me reviennent pas , llah yarham celles et ceux qui sont morts, BABA KHLIL qui a fait la medersa avec moi , TOUAHRI Mahfoud l école maubouguet et tous nos morts en particulier ceux qui sont morts pour que vive l algérie.

ferhaoui
  • 4. ferhaoui | 03/03/2015

bonjour tout le monde sans facon ya si djallal je voudrais tellement vous vous lire: dans un titre: si djallal , m'était conté est-il, comme tant d'autres, naturellement le bienvenu sur les rayons de ma petite bibliothèque...pour quand la 4e langue pourquoi pas une 5,6 et une 7 langue après tout c'est que du bonus.. allez-y rien ne vous empeche! l'ami ferhaoui, oran

Miliani2Keur
  • 5. Miliani2Keur | 03/03/2015

Bonjour

Merci M. Zouaoui pour ce sujet trés critique, le sujet de la la langue est vital j'aimerais apporter mon opinion agrée de constats, en quelque points.

1 - L'Anglais s'est imposée comme langue d'échange et d'innovation, la meilleur production technologique ou culturelle est en anglais: son caractére de latin réformé y est pour beaucoup, la plupart des enfants la manient courament! étant un pays consommateur il est trés sage de l'adopter intelligement! pour le quotidien.

2 - Le francais ne concerne plus (en Algérie en tout cas) que les quinquagèneres et juste une moyenne de "Quadra.", dans 8-20 ans le Francais sera de l'hiéroglyphe en Algérie, a cause de l'Arabisation aussi et ce n'est pas regrettable vu la production intellectuelle Francophone devenue néfaste et ou tronent les Camus, Fienkelraut, BHL, et autre Michel Onfray, l'arabisation( même trés discutable) a agis paradoxalement comme bouclier contre cette déferlante.
Il Faudrais un grand chantier de traduction en Arabe des oeuvres de qualité : Saint-Exupéry, L.F. Céline, G. Deuleuze, Gaston Bachelard, P. Bourdieu, A. Faurisson etc ...

3 - L'Arabe représente une immense Opportunité mais il souffre d'un séquestration par le Texte coranique TRANSCRIS, l'Arabe doit étre modérnisé dans le texte et subir ce que le latin a subis grâce a l'imprimé, c'est cette révolution qui est le défis des pays Musulmans (pas arabes), révolution qui s'opérera tôt ou tard!!

4- Enfin il faut noter que l'age numérique a déjâ sonné le glas de la langue Graphique (imprimé) et que nous nous réacheminons vers la culture ORALE qui évacuera la langue devenue (par sur-utilisation) source de malentendu, voir d'abus et de mystification (mensonge)

bon débat

M.Djellal
  • 6. M.Djellal | 03/03/2015

cette francophonie ne permet guere a l'individu de se developper. il devient vite l'homme complexe,perdu dans les aeroprts du monde,perdu dans le net,borne , attache a sa mere FAFA.Il rejete son identite et sa culture.... vive l'anglais....el hamdullialh je maitrise les trois langues arabe ,anglais et francais parfaitement ..... allah yerham mes parents...
L'heure passe.Mes idees se font plus vagues,je me laisse aller au grand charme melancolique et suranne de ma musique (la Hadra enregistree le jour de la mort de ma mere allah yerhamha) , sans desir d'action,agonis sans secousses,avec serinite,sous la lumiere de ma vielle veilleuse , mon esprit se calme sous une caresse d'ivoire.
Le contact du temps possede est comme celui d'une main froide et pale sur un front brulant....Force et quietude des choses qui semblent durer indefiniment,parce qu'elles s'acheminent doucement vers le neant,sans fracas,sans revolte,sans agitation,sans meme un frisson vers l'inevitable mort.......
Vive l'Algerie ...Arabe et Amazigh langues officielles et obligatoires l'anglais langue etrangere et obligatoire des des la 2me annee primaire le francais langue etrangere comme l'espagnole et le chinois. France get the hell out of Algeira your languge does not deserve to be mandatory in our country.English is the second language evrywhere in the world it is the language of science,technology and business.
God with you all

ferhaoui
  • 7. ferhaoui | 03/03/2015

bonjour tout le monde mon ami mourad z, oh ! que c'est bien dit!!! je ne vous arrive pas à la cheville lorsque il y a des sujets parfois délicats sur la toile: le cas de ce sujet en question de la langue pendant les années coloniales: personnellement moi j'ai eu une scolarité avec des hauts et des bas au niveau du primaire une heure de cours d'arabe dispens' je dis bien par semaine...oui, par semaine par des moniteurs qui souvent cette heure est consommée dans la sieste avec la bénédiction du cheikh peu... après ce meme cheikh je l'ai eu comme prof de lettres arab puis d'emblée nommé proviseur??? allez savoir!!! L'ami ferhaoui, oran

Zouaoui  Mourad
  • 8. Zouaoui Mourad | 03/03/2015

Cher(e) s ami(e)s
Meskellil, Kéryma , Ferhaoui, Tirsine,Invité .....

J adhére à vos analyses tout en attirant votre attention sur le fait que notre langue arabe est non seulement mal enseignée au niveau de nos établissements scolaires
mais ne constitue pas malheureusement un vecteur culturel politique et scientifique qui est arrivé à s imposer et à s affirmer au niveau de la communauté internationale comme ce fut le cas durant l age d or de la civilisation arabe.
La population musulmane arabophone est estimée en FRANCE à 2,2 millions dont
800.000 de nationalité Francaise ( si ce n est plus) .L islam constitue la 2 eme
religion aujourdhui en France et les Musulmans sont 2 fois plus nombreux que les
Protestants et beaucoup plus nombreux que les Israelites .....
C est la religion qui a en revanche ,le moins d éxistence " officielle" et le moins de poids effectif ( religion la plus " dominée" parce que religion de " dominés").Nos
Imams en France qui sont cooptés la plupart du temps n ont pas une capacité suffisante pour dispenser les preches du vendredi tellement leur niveau est faible non seulement en Arabe classique mais aussi en Français .......
amicalement ,

Zouaoui  Mourad
  • 9. Zouaoui Mourad | 03/03/2015

Cher frère AZIZ,
Déjà au lycée ton anglais par rapport à nous, était d'une rare perfection car je me rappelle tu maitrisais très tôt la langue de SCHEAKSPEARE car tu penchais déjà vers la culture britannique ......Ce n'est pas mon cas, car sincèrement mon anglais était assez médiocre avec Madame DEVILLERSE ....
En revanche, j'avais lu LES MISÉRABLES de VICTOR HUGO en PREMIÈRE tellement ma passion était grande pour la langue Française.
Cela ne veut pas dire que je sous-estime ma culture arabe qui est très riche et diversifiée. Le problème c'est qu'elle n'a pas permis à l'école Algérienne d'accéder à un rang respectable et n'a pas permis à nos enfants d'acquérir un raisonnement logique et une maitrise générale de la culture universelle ........
BONNE JOURNÉE AZIZ

Une autre milianaise
  • 10. Une autre milianaise | 02/03/2015

Bonsoir,

Si vous saviez comme je regrette d'avoir oublié mon anglais appris au lycée !
Tout se fait à l'anglaise actuellement: le net ,les voyages ,les notices,alors OUI pour cette langue qui ouvrira plus de portes,que le french que beaucoup d'algériens savent balbutier .
Excellente analyse sieur Aziz !

aziz
  • 11. aziz | 02/03/2015

Je ne sais pas si je serai encore une fois d'accord avec mon bon ami Mourad à propos de l'enseignement du français à grande échelle dans notre pays. Quand j'étais en 6eme, au lycée de Garçons de Miliana en 1960, aujourd'hui Ferroukhi, l'enseignement bien entendu était en français et comme langue, j'avais choisi l'Anglais et le Latin, en pensant que l'Arabe, je l'apprendrai à la maison.

Conclusion, aujourd'hui je parle l'arabe que ma défunte mère m'a apprise, arabe que je prends un grand plaisir à utiliser quand je suis chez moi en Algérie, ou je suis compris parcequ'ailleurs, comme dans le monde arabe , peu de gens comprennent mon arabe et pour cause !. Mais aujourd'hui, il m'arrive de travailler en français mais très peu, l'Anglais reste de loin prédominant et ce à travers le monde. D'ailleurs quand il m'arrive d'assister à des conférences internationales, même celles tenues à Paris, la vaste majorité des intervenants le font dans la langue de Shakespeare. Alors pourquoi le français et pas l'Anglais en Algérie, je crois que ce dernier nous sera d'une plus grande utilité. Je ne serai personellement pas contre l'enseignement du français en Algérie, comme langue étrangère, mais l'Arabe et le Tamazigh, langue de nos ancêtres sont et demeureront nos langues. Quant au business et aux communications avec le reste du monde, croyez moi, place à l'Anglais plutot.

Meskellil
  • 12. Meskellil | 02/03/2015

Juste pour dire que l'Histoire du Maghreb en général et de l'Algérie en particulier ne débute pas par la colonisation française, et pas non par les conquêtes des arabes. L’Histoire de l’Algérie est bien plus ancienne! Ses racines sont millénaires! Les différents héritages linguistiques que les nombreuses conquêtes ont apportés avec elles, pour ne parler que de l’aspect linguistique, devraient être une richesse, une force, une opportunité d'ouverture sur le monde, et non un quelconque boulet que l'on trainerait ad vitam æternam. De même, les langues d’origine devraient jouir aussi du même statut de langue à part entière avec tout ce que cela implique !

tirsine
  • 13. tirsine | 02/03/2015

j ai oublié il ne s agit pas de savoir parler une langue , il faut aussi savoir l écrie et sans fautes d orthographes.

TIRSINE
  • 14. TIRSINE | 02/03/2015

je ne suis pas contre l apprentissage des langues , il y a un hadith du prophete qui demande aux musulmans d apprendre les langues étrangères .ce que j ai voulu dire c est qu avec la francophonie la France nous domine par sa culture .
durant la colonisation nous n avions pas de cours d arabe au primaire , au college c est en 6eme qu on nous demandait de choisir entre l arabe , l anglais et le latin .
tandis que nous actuellement on dispense le français à partir de la 2 eme année primaire.
allez du coté des asphodèles et regardez qui rentre au lycée français ( les cadres de demain ) mais pas du petit peuple !
bonne soirée

ferhaoui
  • 15. ferhaoui | 01/03/2015

bonjour tout le monde, voilà en toute sincérité je suis tout a fait d'accord avec mon amie kérima, c'est claire et surtout net! sans la langue de bois!!..d'ou vient cette peur de la langue et pourtant elle est si bien partagée par nos dirigeants à plusieurs niveaux d'échelle ?? oui je reproche à mon instituteur d'arabe de l'époque de n'avoir pas su inculquer cette langue il passait son temps a dormir en plein cours et a l'indépendance je l'ai revu proviseur d'un grand lycée ... abracadabrant!!! l'ami ferhaoui,oran

kéryma
  • 16. kéryma | 01/03/2015

Pourquoi perdrai-je ma personnalité si je ne parle pas ma langue?

Nous n'ignorons pas notre langue je ne le pense pas! La personnalité des Algériens n'est pas dans la langue ARABE ET OU BERBERE notre pays n'a toujours pas trouvé sa voie, et ce depuis l'indépendance! Un pays trahi un peuple sans éducation des dirigeants toujours les mêmes que l'on prend et on recommence.

Je ne veux pas être muselée dans ce contexte, je parle et écrit dans les langues que je veux mais ma belle langue est et reste l'arabe littéraire quand j'écris et l'Algérien quand je parle et je peux l'écrire également!, je ne crois pas parler l'Espéranto quand je vais chez moi en Algérie!

Il est Flamand et il parle Français quelle personnalité!

Je dois préciser que je ne suis pas en colère, pas du tout c'est juste mon avis et cela n'engage que moi. Ou alors je n'ai pas saisi ce qui est dit, dans ce cas vous m'en voyez confuse.
Kéryma,

Invité
  • 17. Invité | 01/03/2015

Bonsoir à tous,

Je pense que vous avez tout dit Monsieur Tersine.
En effet chacun devrait "honorer" sa langue.
Salutations à vous.

TIRSINE A bdelkader
  • 18. TIRSINE A bdelkader | 01/03/2015

bonjour et merci pour cet article.
A travers la francophonie la France veut démontrer qu'elle n'a retiré que les corps (ses français) mais elle a laissé le cœur ( une colonisation culturelle) dans ses anciennes colonies.
Je vous raconte une histoire réelle que j'ai vécu, en1982, je me trouvais à Gent-Sint-Pieters où je devais passer un grade de karaté (JKA), en discutant en français avec le président de la fédération royale de karaté de Belgique il me demanda de quel pays j'étais je lui répondis que j'étais ALGÉRIEN. Il me posa cette question, quelle est votre langue? j'ai répondu l'Arabe, alors pourquoi parler en français si vous avez une langue nationale. En terminant que tout être qui ignore sa langue n'a pas de personnalité.
PS: ce président n'est un flamand.
Mes salutations à tous.

Ajouter un commentaire