ALGER-MILIANA.COM

Articles de AladinZin

  • Hymne à Djamal BENSMAÏL

    ________________________

    Hymne à Djamal BENSMAÏL

    Lire la suite

  • CHRONIQUES DES TEMPS QUI PASSENT...

    _________________________

    Les habitations s'élargissent,
    Les familles s'y rétrécissent.
    La médecine, elle, prospère,
    Mais La Santé fait marche arrière.

    On est monté haut dans l'espace,
    Sans savoir qui habite en face.
    Nous avons beaucoup plus de montres,
    Et le retard nous colle au ventre.

    On est plus riche et plus aisé,
    Mais moins tranquille et poins pose.
    Nous sommes plus intelligents,
    mais moins sages et moins patients

    Nous disposons de plus de science,
    Et de beaucoup moins de patience.
    De davantage d'amitié,
    Et de moins de fidélité...

    L'original est en arabe
    Que j'ai retranscrit en syllabes.
    Je lui ai ajouté en prime
    Des rimes.

    Lire la suite

  • RE-OXYGENER. MON JARDIN

    _____________________

    Quand les palmiers grimpent au ciel,
    Dur sera de s'offrir leur miel,
    Et l'oxygène qu'ils dégagent
    Se disperse dans les nuages.
    J'ai beau entrouvert ma fenêtre,
    Nul oxygène n'y pénètre.

    *
    Je viens d'abattre cinq dattiers
    Hauts, qui ne me donnaient plus d'ombre.
    J'ai, au préalable planté
    A leur place le même nombre
    De jeunes pousses verdoyantes
    Dont les palmes fraîches, pendantes,
    *
    Dégageant l'oxygène et vertes,
    Aérant ma fenêtre ouverte.
    Je n'ai plus besoin de grimpeurs
    Pour m'offrir leurs jolis primeurs
    Devenus à portée de main
    Pour aujourd'hui et pour demain.

    ***

    Lire la suite

  • 65 eme Novembre d'Algerie ( SONNET )

    _______________________________

     

    Au lieu d'avoir sur nos têtes de bons oiseaux,
    Bâtisseurs de beaux nids, bosseurs tels des fourmis,
    Nous avons eu plutôt à faire à des corbeaux
    Méchants oiseaux de proie, qui se sont tout permis.
    .
    Poussés par le Tyran et son garde des sceaux,
    Ils ont pris des milliards et les leur ont remis,
    Apres en avoir pris pour eux quelques morceaux
    Et transfére. Le tout en pays ennemis.
    .
    Ils ont été jusqu'à pousser l'outrecuidance
    A vouloir s'ajouter un cinquième mandat.
    Le peuple, lui, ÉN a perdu toute patience.
    .
    Sur toute l'étendue de notre République,
    Nous sommes descendus en marche pacifique,
    Exigeant le départ de tous ces renegats.

    Lire la suite

  • Sid Ahmed Abdelmalik BAKKALI , NOUS A QUITTÉS

    ___________________________

    LE DÉPART. D ' ÙN. GRAND
    """"""""""""""""""""""""""""""


    Comme un couperet,
    Tomba la nouvelle
    D'un départ secret :
    Dur de croire en elle. !

    Le départ d'un Grand,
    D'une plume belle,
    D'un poète franc,
    Penseur hors échelle,

    Homme de Pardon,
    Citoyen modèle,
    Én lui nous perdons
    Une Citadelle.

    Lire la suite

  • Le. Maghreb. de. mes. Rêves.

    __________________________________________________

    Je suis un Algerien ,
    Mais étant frontalier ,
    Le Parler tunisien
    M'est plus que familier .

    Des deux côtés de la frontière ,
    Notre tenue traditionnelle
    Est faite de même matière ,
    ÉT selon le même modèle .

    Les goûts et l'art à la cuisine
    Sont en tous les points identiques
    Chez l'Algerienne ét sa voisine
    Qui use des mêmes pratiques .

    Quand je me concentre et j'écoute
    Chanter les chanteurs de ces lieux ,
    Un immense plaisir m'envoûte .
    Je me sens planer dans les cieux .

    Lire la suite

  • LES MAGHRÉBINES

    _____________________________________

     

    Qu'as-tu à aller en Belgique
    Y chercher une concubine ?
    Marié-toi au Nord de l'Afrique
    ET choisis une Maghrébine.

    Marocaine ou Mauritanienne,
    Algérienne ou de Tunisie,
    Ou une jolie Oasienne,
    Ou Libyenne de Benghazie.

    Toutes nos femmes sont charmantes,
    On ne peut rencontrer plus belles,
    Dans la nuit étoiles brillantes,
    Semant la lumière autour d'elles.

    Le bonheur l'accompagnera.
    Ton foyer. En sera heureux.
    Avec elles s'éclairera
    L'avenir, et sera radieux.

    Lire la suite

  • LES. MAGHRÉBINS ( Sonnet ).

    ___________________________________

     

    Le Maghreb est connu depuis les temps antiques
    Par la bravoure qu'à sa composante humaine :
    Ouverte et accueillante, attentive et sereine,
    Des gens d'honneur, tres fiers, joviaux et pacifiques.


    De la Cyrenaique aux côtes atlantiques,
    Qu'ils soient maures, rifains, ou de Tripolitaine,
    D'Alger ou tunisiens : ils s'acceptent sans peine.
    Car ils sont en tout point semblables, identiques.


    Depuis plus de cent ans, le projet maghrébin,
    A été initié par les nationalistes
    Du Maroc, d'Algerie, et par les Bourguibistes.


    C'est toujours notre rêve, ét plus, notre destin.
    Que l'on soit libéraux, de gauche ou islamistes,
    Le Maghreb restera notre mot de la fin.

    Lire la suite

  • J'écris ton nom : Le. Maghreb .

    _________________________________

    Des confins de l’Égypte, à Alger et Tanger,
    De Casa à Tobrouk, passant par Homet-Souk,
    De Carthage à Nouakchott en traversant les chotts,
    J'écris ton nom.

    De Guenzet à Djanet, puis à Tamanresset,
    De la Cirenaique aux bords de l'Atlantique,
    Du pays des Gnaoua à celui des Zouaoua,
    J'écris ton nom.

    Des Atlas aux AURES, à la Tripolitaine,
    Du vaste Sahara à la plus haute plaine,
    De SEBHA, la déserte à la mer de Bizerte,
    J'écris ton nom.

    Du Rif ét du Chellif, de Setif ÀU Soudan,
    Du fleuve Sénégal aux confins de Kairouan,
    De chez les Pharaons à Rabat et Tetouan,
    J'écris ton nom.

    De la bande d'Aouzou jusqu'à Tizi Ouzou,
    De Derna, l'Oasis à Zarzis puis Tunis,
    Du bord de Gibraltar au Massif du Hoggar,
    J'écris ton nom.

    De Tindouf à Oued-Souf, ét jusqu'à Ras Lanouf,
    De Fez et de Meknès jusqu'au monts des AURES,
    De Mednine à KOUININE, allant vers Constantine,
    J'écris ton nom.

    Par le pouvoir d'un mot, on construit l'avenir
    Des peuples, des États, pour un commun projet,
    Baignant dans la même eau, fondus dans un creuset :
    Le. Maghreb.

    Lire la suite

  • LE. MAL. DU. PAYS ( D'après Joakim DUBELLAY ).

    _______________________________________

    LE. MAL. DU. PAYS ( D'après Joakim DUBELLAY )

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
    Ou, comme celui-là qui conquit la toison,
    Et puis est revenu plein d'usage et raison
    Vivre entre ses parents le reste de son AGE.

    Quand reverrai-je hélas de mon petit KOUININE
    Fumer la cheminée ? ÉT en quelle saison
    Reverrai-je le clos de ma belle maison
    Que je n'échange pas contre tout Constantine ?


    Plus me plait le séjour qu'ont bâti mes aïeux
    Que, des palais d'Alger , le front audacieux,
    Plus que le marbre blanc mon LOUSS couleur de fèves.

    Plus mes dunes dorées que le Mont Blideen,
    Plus mon Erg Oriental que l'Atlas Tellien,
    ÉT plus que l'air marin l'Oasis de mes rêves.

    Lire la suite