Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

La gestion des déchets

____________________________________

Sans titre 87

Tout le monde en est conscient, il en parle tous les jours de la réalité de ces innombrables déchets qui nous entourent mais personne ne semble gêné ni encore embarrassé ou du moins inquiet de voir non seulement ses enfants jouer tout autour. Les gens en sont totalement clairvoyant et perspicace néanmoins une espèce de conduite fourbe qui les a rendu tous placide, imperturbable et même inconscient. La gestion des déchets concerne tout le monde.

Le civisme existe mais uniquement dans expression verbale celui de la conversation sans pour autant opter pour le premier geste qui pourrait changer ces attitudes  flegmatiques.  La gestion des déchets semble être une chose courante et sans aucun encombre. Détrempez- vous, car il s’agit d’un travail véritable pénible et sans répits.

L'homme a un impact important sur l'environnement via ses déchets. On estime que l'ensemble de l'humanité produit entre 3,4 et 4 milliards de tonnes de déchets par an, soit environ 600 kilos par an et par personne. Et, ce chiffre est en constante augmentation.

Comme pour les effluents (eaux usées), l'absence de gestion des déchets dans les pays pauvres ou ceux du Tiers mondistes. Entraînent des impacts négatifs sur l'environnement et la santé humaine. On estime qu'environ 75 % des déchets d’équipements électriques et électroniques (50 millions de tonnes par an) disparaissent des circuits officiels de retraitement. Exportée en grande partie illégalement vers des décharges clandestines en Afrique (Ghana, Nigeria), en Asie (Chine, Inde, Pakistan, Bangladesh), ou encore en Amérique du Sud. Pour éliminer les déchets, il faut tout d'abord les empêcher. Ensuite, il existe différentes techniques pour les éliminer : Le stockage, ou l'enfouissement dans des décharges : en général, il est préférable de stocker uniquement les déchets ultimes, comme les résidus d'incinération.

L’incinération, la pyrolyse ou la gazéification

 L’incinération est très utilisée, car peu coûteuse, il impose notamment de traiter les fumées qui peuvent s'avérer très nocives. Cette technique peut servir à une valorisation énergétique. La  pyrolyse (décomposition) ou la gazéification, permettent, elles aussi, une valorisation énergétique des déchets, et nécessitent également un traitement des fumées; la méthanisation ou bio méthanisation : en enfouissant les déchets organiques et en les privant d'oxygène, la matière organique fermente et dégage du méthane. Ce gaz peut ensuite être brûlé pour produire de l'énergie ou être distribué dans le réseau de gaz de ville.

 

Le recyclage

Le recyclage a pour avantage de réduire la consommation en matières premières pour la fabrication de nouveaux biens, et qui permet de minimiser l'impact environnemental des déchets. Pour minimiser l'impact environnemental des déchets, on parle souvent de la technique des trois R :

  • Réduire la quantité de produits qui arrivent en fin de vie ;
  • Réutiliser des produits ou certaines de leurs parties qui deviendraient autrement des déchets ;
  • Recycler les matières premières.

 

Gestion des ressources naturelles

La gestion des ressources naturelles est un enjeu environnemental de premier plan. Dans le but de sauvegarder les ressources non renouvelables, et, de préserver les ressources renouvelables, des techniques de gestion se sont mises en place. Dans le cas du papier, certains labels certifient une gestion durable de la forêt, certifiant que l'exploitation respecte les rythmes de croissance des arbres .E, ne participe pas à la déforestation. Pour de nombreuses autres ressources, des labels existent, certifiant de techniques de gestion durables. Pour la pêche ou la chasse des quotas réglementaires imposent de respecter le rythme de renouvellement des espèces animales. Dans ce domaine, les efforts restant à faire sont grands, &fin d’assurer une gestion durable de la majorité des ressources que nous utilisons.

 

Protection des milieux et des espèces

Dans le but de préserver la bio diversité, de nombreux moyens ont été développés pour protéger les milieux naturels et les espèces qui y vivent. Les réserves naturelles, qui existent dans de nombreux pays au monde. Permettent de préserver des écosystèmes rares ou menacés. En limitant l'urbanisation et les activités humaines dans les zones concernées. Pour les espèces menacées, les spécialistes dressent et actualisent une liste rouge répertoriant les espèces menacées d'extinction. Appuyés par des conventions internationales, des mesures sont prises pour leur préservation.

 

Comment organiser la gestion des déchets dans l'entreprise ?

Les démarches préalables à la gestion des déchets dans l'entreprise. Bien connaître les déchets de l'entreprise. Pour bien gérer ces déchets, il faut dans un premier temps procéder à un inventaire des différents bacs de déchets :

  • Quels types de déchets génère l'entreprise.
  • Déchets dangereux ou non.
  • déchets d'atelier ou de bureau
  • Déchets recyclables

Un recensement des produits et matières entrant dans l'établissement facilite cet état des lieux préalable. Cependant, pour chaque type de déchet, un travail de recherche sur les lieux de production est nécessaire pour réunir des chiffres et des informations détaillées. Cette compréhension doit être orientée vers un objectif opérationnel : Il est également indispensable de connaître :

  • les contraintes réglementaires,
  • les techniques d'élimination (stockage, collecte, valorisation...) adaptées à chaque type de déchets.
  • les opportunités et les contraintes locales en matière de gestion des déchets. Quels services sont proposés par la collectivité publique et les prestataires privés ?
  • les opportunités et les contraintes des fournisseurs et des clients. Dans le choix des fournisseurs, il est préférable de privilégier ceux qui assurent la reprise des déchets issus des produits livrés.

 

Sensibiliser le personnel à la gestion des déchets

C'est avec la participation de tous que l'entreprise peut réduire et mieux gérer ses déchets. L'ensemble du personnel doit être formé et informé sur les actions à mettre en œuvre et les comportements à prohiber. Il doit également être sensibilisé au coût, tant économique qu'écologique, du traitement des déchets.

 

Les principales actions à mettre en place pour gérer les déchets industriels

Prévenir et réduire à la source de la production de déchets. Pour l'entreprise, le traitement des déchets (stockage, collecte, valorisation) représente un coût. Réduire à la source la quantité et la toxicité des déchets permet de réduire ces coûts.

 

Quelles sont les actions à mettre en oeuvre ?

  • limiter la consommation des produits générateurs de déchets : gants, chiffons, palettes, papier de bureau (réutiliser, comme papier brouillon, les feuilles imprimées seulement au recto) etc…
  • réduire les "loupés" et les chutes de fabrication,
  • privilégier la location pour certains produits comme les chiffons d'essuyage ou les tenues de travail.

 

Trier et stocker les déchets en entreprise

  Il est impératif de trier et de stocker les déchets par catégorie au stade même de leur production. Les déchets non dangereux doivent être séparés des déchets dangereux (sans quoi l'ensemble serait assimilé à des déchets dangereux qui sont beaucoup plus coûteux à traiter). Un tri plus fin est souvent indispensable. Le tri sera effectué en fonction des possibilités de collecte. Pour de plus en plus de catégories de déchets (emballages, piles,  déchets d'équipements électriques et électroniques, huiles usagées, pneumatiques), la réglementation rend obligatoire la valorisation, ce qui impose un tri préalable.

 

Comment s'organiser ?

  • Mettre en place à proximité des postes de travail (un bac) pour chaque catégorie de déchets à trier. Chaque bac devra faire l'objet d'un marquage bien visible. Des codes couleurs peuvent être utilisés pour faciliter le tri.
  • Informer et former le personnel,
  • Aménager des aires de stockage en rapport avec les flux de production et stocker les déchets à l'abri des eaux de pluie, sur des bacs de conservation pour les déchets dangereux.

 

Comment gérer les déchets non dangereux ?

Lorsque ces déchets peuvent être valorisés dans des filières de recyclage identifiées au préalable, une séparation par type de matériau est indispensable. Il faut donc prévoir un conteneur pour chaque matériau et, pour réduire le volume de déchets à stocker, un compacteur. Il est conseillé de prendre contact préalablement avec les récupérateurs pour savoir exactement comment préparer les déchets. Lorsque chaque matériau est produit en trop petite quantité, les déchets non dangereux peuvent être :

  • Soit gérés de manière collective au niveau de plusieurs entreprises, un tri est donc nécessaire,
  • Soit orientés en mélange vers une plate-forme de tri.
  • traiter les déchets non dangereux dans des usines d'incinération.

 

Comment gérer les déchets dangereux ?

Les moyens à mettre en œuvre doivent faire l'objet d'une étude préalable comprenant une caractérisation précise des déchets.

Collecte :

  • Pour les déchets solides, des bacs de récupération peuvent être placés à côté de chaque poste de travail. La collecte peut être automatique grâce à un convoyeur ou à une chaîne racleuse reliant les machines,
  • Les déchets liquides peuvent être collectés dans des rigoles ou grâce à un système de tuyaux. Ils doivent être stockés dans des conteneurs clos dont l'étanchéité est régulièrement vérifiée. Ces conteneurs doivent être posés sur des bacs de rétention afin d'éviter tout risque de pollution accidentelle. Les mélanges sont à éviter.

Stockage :

  • Tous les conteneurs doivent faire l'objet d'un étiquetage indélébile indiquant notamment la catégorie de dangers engendrés par le déchet et signalant, le cas échéant, les interdictions relatives aux manipulations, mélanges, etc,
  • L'aire de stockage doit être aérée, protégée des eaux de pluie et éloignée des lieux à risque. Les déchets inflammables ou explosifs ne doivent pas être stockés près d'une source chaude. Pour les déchets solides, le stockage dans des bennes transportables facilite les opérations ultérieures de collecte et de transport,
  • Le site doit être facile d'accès pour les véhicules qui viennent enlever les déchets.

 

Faire collecter les déchets

Pourquoi organiser un enlèvement collectif ? Certains déchets sont produits en trop petite quantité par l'entreprise pour pouvoir faire l'objet d'une collecte sélective en vue d'une valorisation. Il peut alors être intéressant d'organiser une collecte à l'échelle d'une zone d'activité ou d'un secteur géographique. Ainsi, chaque entreprise, quels que soient sa taille ou son volume de déchets, a une garantie de débouché pour les matériaux qui auront été triés en interne.

 

Organiser un suivi de ses déchets

Ce suivi doit être basé sur les flux des différents types de déchets, leurs destinations, les coûts, etc. Il permet de tendre vers une gestion optimale des déchets. Désormais pour de nombreuses catégories de déchets (déchets dangereux, emballages, ...) la réglementation impose la tenue d'un registre qui doit être présenté sur demande aux autorités.

 

Conclusion

De nos jours, on constate des déchets ménagers un peu partout, des déchets industriels qui jonchent les rues et les routes. Apparemment, les déchets risquent de nous tourmenter et nous agacer sans pour autant lever le petit doigt pour ne serait-ce que pour dénoncer ces endroits désagréables et incommodants. Ni aussi d’avoir le courage de vouloir prendre sérieusement en charge ces détritus. Parce que ces épreuves tentent de devenir par la suite des lieux de proliférations de ce type débris sales et malodorants.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (5)

G.M et Fiston
  • 1. G.M et Fiston | 10/02/2017

G.M ! G.M! Une bonne et une mauvaise nouvelle que je t'apporte aujourd hui
Tu sais Fiston ,depuis que j'ai commencé à te suivre dans tes idées , que les voisins n'arretent pas de me voir d'un mauvais oeil.
Mais G.M je t'ai toujours dit cette verité qui se dit dehors.
Tu n'arreteras jamais de me faire chanter tes deboires du dehors que je n'arrive plus à te croire
Cette fois ci c'est du serieux G.M Pour la bonne nouvelle je vais te le dire . Tu te souviens de cet ecrivain du coin qui a tout ecrit sur les dechets et les sachets en plastique alors ceux qui sont en haut ont vu qu'il a tout a fait raison de supprimer le sachet en nylon et le remplacer par un emballage en carton. Le carton est plus facile à faire disparaitre en le brulant qu'un nylon et à partir du mois de mars plus de sachet en nylon pour le lait .On sera comme ces pays qui ont une vraie etiquette sur ce qu'ils ont acheté .
Pour la mauvaise nouvelle pour toi , tu dois choisir entre ton chat et ton portefeuille .
Fiston tu m'embrouilles dans tes annonces explique ce que fait mon chat dans ta bouche.
D'accord G.M ,je dois encore tout t'expliquer. J'ai suivi le conseil de cet ecrivain en ramassant tous les dechets par terre que je suis tombé sur un journal qui parle des sachets.
Et qu'est ce qu'il dit ce journal sur ces sachets Fiston .
Le journal dit que Le président du Comité national interprofessionnel du lait (CNIL), a annoncé, hier, sur les ondes de la Radio nationale, que le prix du litre de lait subventionné se situera «entre 30 et 33 DA à partir de mars prochain, une fois que l’emballage sachet aura été remplacé par un emballage carton». et comme le lait monte plus haut que le petrole j'ai pensé qu'on va avoir de l'espace dans notre coin et je n'ai plus à me lever pour faire cette chaine pour un sachet de lait tous les matins. Privé de lait notre chat sera forcé à prendre le chemin de l'exil une fois pour toute.
Mais dis moi Fiston pourquoi ce president du lait a t il choisi le chiffre 33 pour le dinar. il sait pertinemment qu'en Dinar le chiffre impair n'existe qu'avec le FAMEUX 5.
G.M ? C'est une astuce pour ne pas faire peur aux gens comme au temps du tarIf des transports quand ils ont employés le pourcentage c'est pas nous les receveurs des bus qui ont exigés un chiffre rond du 5 .
Alors FIston on paiera ce lait à 30 ou 33 DA.
Je ne sais Gm mais je sais que le 5 Fiha ,Fiha et on a où aller.en ce bas monde....

G.M et Fiston
  • 2. G.M et Fiston | 04/02/2017

Bouuuh !!! Fiston j'ai cru voir en toi cette voisine d’à coté, celle qui parfois ne sort qu'à la tombée du soir pour qu'on ne voit son visage.
-, Mais G.M, même en plein jour ni de prés ni de loin ,elle ne me ressemble guère. Je crois que maintenant tu n’arrives plus aussi à me distinguer et me reconnaitre
- Pour ne pas te mentir ,à première vue avec ce A’ adjar (voile) qui couvre ton museau j'ai bien failli comme la dernière fois ne pas te reconnaitre.
- Pour la énième fois G.M je ne supporte plus qu’on prenne mon nez comme museau
-Fiston, ne m’en veut surtout. Je t’ai vu à coup d’œil comme un loup qui se faufile dans une bergerie que j’ai cru voir en toi cette voisine qui n’arrête pas de venir me demander un sachet à ordures que je lui ai refusé
-, Bah ! Passons, si tu le penses pour moi comme ça, mais quant à cette femme G.M, pour une fois, tu as bien fait de ne pas lui en remettre.
-Dis moi fiston, je vois que tu deviens de plus en plus insociable et pourquoi me dis tu de ne pas lui en remettre, d’ailleurs ce n’est après tout qu’un sachet noir sans valeur qu’on jette après dans la rue.
-Non G.M à nos jours, le sachet noir a toute une valeur à n’être pas jeté dans la rue. On le voit partout et c’est ce qui rend notre environnement mal sain. Si tu veux ; Je vais t’expliquer ce qu'on dit pour tout ça…
- Qu’est ce que tu vas encore dire à ta G.M ,et où est ce que tu as entendu tout ça fiston pour venir me le raconter, .Je vois surtout depuis que tu fréquentes le café de Si Bahbouh la boulitique IL n’a rien d’autres vous faire avaler que son eau chaude qu’il ne peut vendre.
- C’est pas chez Si bahbouh la Boulitique G.M , mais Quelque part !!, quelque part G.M là où les gens écrivent pour parler qu’un certain grand écrivain a écrit au « site AlgerMiliana » un grand reportage sur les déchets pour notre bien ETRE à tous . il DIT et il répète dorénavant IL ne faut plus jeter nos sachets par les fenêtres comme cette femme le fait toujours.
Parfois G.M quand l’envie me prend de regarder par le balcon certains voisins ,je vois pas mal de gens bien élevés jeter toutes sortes de choses de leurs fenêtres comme cette femme là . Je m’énerve quand je vois tout ça.
- Mais Tu oublies vite mon Fiston, ta mémoire est devenue subitement bien plus courte avec ce temps qui court. Pour te rappeler et te le dire, Il n’y avait pas que cette voisine qui jette son sachet par-dessus la fenêtre, tu ne te rappelles pas que tu le fais aussi à mon insu .Dis moi aussi combien de sachet as-tu fait dégringoler dans les escaliers en laissant derrière toi toute une trainée de saleté. Que maintes fois ,les voisins m’ont obligés à nettoyer tout ce que tu laissais
- Cela va au passé G.M qu’il ne faut plus y revenir aujourd hui , D’après l’écrivain sur « Site alger miliana « qui a écrit toute une page sans faute sur les sachets, IL nous dit qu’il faut plus les jeter mais faire une collecte de ramassage et réutiliser tous nos produits usagés etc…etc… ,
-Et qu’est ce que ça veut dire pour toi Fiston Etc…Etc…
- il nous explique par là G.M, qu’Etc.…etc.… rapporte par la suite une activité importante pour l’économie et les conditions de notre vie . Tout changera ,il nous suffit de ramasser tous les déchets qu’on a jeté.
-Je me rappelle aussi cette activité de collecte dans mon temps Fiston , on ramassait nous aussi tout ce que peut laisser comme bouses les troupeaux de vaches à leur passage quand ils allaient aux champs. Apres le ramassage On étale cette bouse de vaches sur une surface de chaume de la maison et on la laisse durcir au soleil .Le temps qu’elle prend pour durcir et on l’ ’utilise alors comme brasier dans un foyer de feu du four .Cela servait comme bois dans un four pour cuir le pain et pour tout ce qui était épluchures de pommes de terre , de fruits ou de légumes on les donnait comme aliments à nos poules et lapins . Les os ça se donnaient aux chiens .Rien ne se jetait à la poubelle. On ne sortait les quelques déchets dans nos poubelles que ce qui est vraiment de cassée comme bouteille ,boites de conserve de tomates de lait Nestlé , ou bien ces marmites bien vielles n’ayant plus de anses et usées par le feu ..Et puis autre chose on ne cuisinait mutuellement pour nos repas que ce que nécessairement on pouvait manger, on avait pas en ce temps ces frigidaires où l’on stock tout dedans et puis qu’on jette après .
-G.M, est ce que vous jetiez aussi de la chorba comme en vient d’en raconter quelqu’un que chaque fois que le vent se met de son coté, il sent l’odeur d’une chorba fric venir taquiner ses pauvres narines. ,je crois G.M que dans votre temps qu’ elle sentait si bon que vous préfériez ne rien donner même à vos poules.
-Ecoute Fiston, où on parle sérieusement de mon temps où bien je commence à te dire tant de choses sur votre temps.
-Mais G.M maintenant Notre temps est bien différent du votre. Cette koucha de terre c’est fini , et fini le temps des casseroles .C’est le temps du pain grillé ,Les fours de cuisine électriques et Les cocotes qui font leurs merveilles en temps record . Dans ce présent de notre temps et le futur qui vient il y a aussi le mois de Mai qui est tout proche , pour cela le service d’hygiène de la ville vient de remettre à chaque chômeur ce masque de visage que tu me vois avec et ce bâton en forme de fourchette qu’avec aussi une pelle et une brouette pour la collecte des sachets à travers les rues de la région
-Ainsi donc pour toi Fiston pour éradiquer ce phénomène du sachet noir qui sévit comme une addiction en nous comme partout ailleurs on doit voir notre future vie à travers un mois de l’année ,et que ce service hygiène n’a pu trouver mieux aussi pour les chômeurs comme vous de la ville et ce pour seulement dire que tout le monde travaille .
-Mais G.M c’est ce qu’on dit sur tous les papiers qu’on a collés aux murs, nettoyez prenez de la peine au moins vous les jeunes de ce monde, vous en seriez fiers à jamais d’avoir à fait du propre autour de vous
-J’ai bien compris Fiston On aura tout vu ensuite qu’il y a ni saleté ni poussière dans la ville .Vous êtes ces jeunes bâtisseurs d’aujourd ‘hui , ceux qui ont et auront peiné dans leur vie pour arriver un jour comme ces vieux arrivés à la retraite qui vous regarderont faire .
-G.M, si tu veux je vais dormir un peu, demain un grand travail m’attend .Si tu me vois ronfler S.T.P ne m’enlève pas mon masque c’est pour mieux m’habituer à lui. Mon prochain et premier tour de nettoyage se situe dans notre propre quartier.

Kéryma
  • 3. Kéryma | 02/02/2017

RECYCLAGE, RECYCLAGE QUAND TU NOUS TIENS!!!

AladinZin
  • 4. AladinZin | 01/02/2017

Messieurs Dames , Bonsoir .Apres avoir lu une première fois cette excellente contribution , je viens de là ré parcourir , ce soir , dans une ambiance un peu particulière :
Bien qu'habitant au point culminant de la ville de BOUMERDES , l'air que je suis en train de respirer sent l'odeur d'une Chorba Fric datant d'une semaine hors frigo . Ceci provient du fait que la Grande Décharge publique d ' Alger a été transférée de OUED. SMAR ét de OULED FAYET. vers la WILAYA de BOUMERDES à quelques kilomètres du Chef lieu de WILAYA , ét qu'aujourd'hui , le sens du vent est défavorable . Malheureusement ça arrive souvent . Le Wali qui a admis cet état de fait n'est déjà plus la , ét la population est en train d'en souffrir .

Miliani2Keur
  • 5. Miliani2Keur | 31/01/2017

Djillali

Quelle bravoure de continuer tes contributions et ta conscience comme ce brave fellah que rien ne distraie!

Ajouter un commentaire