S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Le calvaire des nuits folles

_____________________________________

Sans titre 81

La ville d’Ain Defla, comme ailleurs, dans l’ensemble des villes algériennes. Pendant l’été, ou suite à une consécration sportive locale ou nationale. Elle fait l’objet de bruits nocturnes. Emanant de jeunes qui pendant la journée ronflent en faisant une espèce de matinée un peu démesurée. Par contre, le soir, ils se réveillent, et, c’est le grand bal qui commence.

On entend toutes sortes de bruits, allant des pétards, aux klaxons, oublier les crépitements des pneus sur le goudron et surtout les fameuses sortes de conduite en zigzags. Ces comportements ont malheureusement fait des victimes et considérablement de dégâts. Cependant, la nuit redevient, pour ces jeunes éberlués, le jour et le jour redevient, par conséquent la nuit.

Nuis folles et beaucoup de dérapages 

Sans titre 140  Devenue presque une habitude, durant la période estivale. Les habitants des villes et villages furent complètement assommés et abasourdis par le tintamarre et le vacarme nocturne enregistrés surtout à des heures trop tardives !!!

 Ces pratiques se répandent un peu partout, dès fois très tard dans la nuit. Pour ne pas dire chaque soir, ce fut aussi, deux nuits sur quatre. ; Ces jeunes attendent l’occasion propice pour déclencher ces innombrables et déferlantes virées nocturnes. De la bière en apport avec quelques joints peuvent à eux seuls produire des effets néfastes et très dangereux.

 Ils sombrent et plongent instantanément dans un état second qui leur fait perdre la notion du civisme et la réalité de l’époque qui restent cependant, tant désirés. Un vacarme et un chahut assourdissant, unique et incontrôlé. Avant, C’était généralement pendant les week end et surtout pendant les mariages et les fêtes. Tandis qu’aujourd'hui, c’est presque tous les soirs sinon la majorité des nuits de la semaine.

Actuellement, les données ont changé, à cause d’un nombre incalculable de voitures, une population abondante, La chaussée qui non seulement ne répond même pas aux normes requises mais aussi présente beaucoup de nids de poules, beaucoup de trous et de dos d’ânes. Les copains du marié sortent en voiture se comportent comme des fêtards. Pour donner de l’effet au marié. Des voitures avec des chauffards surgissent un peu partout en essayant de s’aligner avec des courses poursuites. Des courses effrénées sont alors effectuées dans la chaussée qui ne présente aucune garantie. Ces jeunes inconscients avec l’absence d’éducation et encore celui de la pondération. Ils se comportent comme de vulgaires chenapans ne respectant personne ni autorité ni les paisibles citoyens qui déjà sont déjà très fatigués par les efforts de la journée. Ah, j’allais l’oublié, ces jeunes prétendent connaitre tout, éduqués et bien civilisés !!!

Les parents, sur insistance de la mère, donnent les clés de la voiture à leurs progénitures. Ces enfants partent à la recherche du néant. Sans le moindre sens de la déontologie ni celui de la responsabilité. Ils sont là en train de rigoler à grands cris et youyou. A perpétrer de la vitesse beaucoup de vitesse afin d’être élu le meilleur. Faire crachouiller et crépiter les pneus de leur engin sur la chaussée dénote oh combien toute la grandeur de ces enfants adolescents. L’absence d’éducation aggrave encore les situations qui émanent de ces courses déchainées.et folles.

Ces comportements ont malheureusement faits des victimes et considérablement de dégâts. Cependant, la nuit est redevenue, pour ces jeunes éberlués, par conséquent, la nuit.

Causes et effets

En l’absence de véritables moyens de distractions pour ces jeunes. Des endroits pédagogiques (terrains de sports, salle de jeux) où l’on peut s’éclater et surtout pratiquer les différents types de sports, les jeux d’échecs, la pétanque, les jeux de carte, les labos photos, le cinéma, le théâtre, le sport équestre (hippique), les randonnées.

L’ensemble de ces activités permettent aux adolescents de se comporter décemment. Parce que ces exercices, non seulement, peuvent leur faire dissoudre les énergies en surplus et procéder, en même temps à l’équilibre nécessaire, et leurs procurent également la sérénité et une espèce de comportement honorable. Ce qui leurs donne, en plus, une respectabilité et de la retenue. Cela, leur évite justement, entre autres, ces conduites dangereuses et irresponsables en nocturne. 

Les malades qui souffrent de leurs affections et sans oublier les personnes âgées qui possèdent un régime stricte à suivre et sans oublier les problèmes liés à leur santé. Ces noctambules réveillent ces vieillards, ils font ressentir en eux leurs maux, leurs douleurs voire leurs souffrances. Sans oublier les enfants scolarisés qui passent des nuits complètement agitées.

Ce qui est vraiment navrant, étonnant et désolant, ce sont ces jeunes étourdis et même ces filles adolescentes qui font partie du défilé ne respectent ni les principes de moralité ni ceux de la déontologie, Ils se comportent comme de véritable diables en conduisant leurs voitures de manière infantile et très dangereuse mais aussi avec une inconscience totale et de surcroit accompagnés d’adultes.

Ces bambins irresponsables ne respectent personne, ils sont là ils vivent comme des enragés après avoir bu quelques chopes et coiffé la cerise avec un joint. A l’époque, les jeunes buvaient énormément et ne prenaient pas uniquement de la bière. Ils se gavaient avec les liqueurs et ou à défaut de vin sans pour autant faire le moindre petit bruit ou bien déranger leurs voisins. Il y avait de la pudeur.

Civisme

Normalement les mariages et les fêtent se déroulent pendant la journée et se prolongent plus au moins jusqu’à 22h00. Et, ils se limitent juste devant la maison du marié où à défaut au niveau de la salle des fêtes. Tout en ayant un respect serein et très fort, envers les voisins, les malades et surtout les personnes âgées.  

Il ya de cela quelques années, nous étions un peuple doté d’une très bonne discipline, ayant du respect pour autrui, Très peu d’individus louches. Et surtout doté d’une culture et d’un sens très apprécié de l’hospitalité.

Nous avons malheureusement perdu le sens de ces valeurs qui étaient justes, correctes voire exemplaires mais depuis la période décennie noire, nous avons justement perdu tous nos repères, les bonnes manières, et surtout le respect. C’était du voulu ou bien cela s’est advenu subitement comme ça. ? De toute manière il n’ya jamais eu de fumées sans feux. Où tout simplement, nous sommes en train de récolter ce que nous avons semé auparavant.

Ils respectaient leur entourage, lorsqu’ils buvaient ils deviennent également des garçons adultes avec un comportement digne et respectueux, Ils avaient cette manie de ne pas vouloir être aperçu par leurs ainés parce que la boisson c’est aussi leur seul refuge. Que dieu leur pardonne ces égarements.

Ils savaient aussi se comporter en véritables gentleman, dotés aussi de cette concurrence effrénée sur les connaissances sur la culture générale et celles de l’école. Ils étaient également ces petits génies qui plus tard sont devenus les cadres de la nation, d’autres des chefs incontestés et qui avaient fait leurs preuves dans tous les domaines.      

Ils n’ont jamais été interpelés ni par les voisins ni par quiconque, ils possédaient cette vertu et ce caractère qui malheureusement ont grandement disparu chez nos jeunes d’aujourd’hui. Pourtant, nos enfants possèdent tout ou presque, ils ont les moyens démesurés.

Conclusion

Malheureusement, les jeunes d’aujourd’hui ne comprennent pas que la fête ne signifie pas également bruit, désordre et trouble, par contre, elle signifie la sérénité, quiétude et surtout la joie. La fête de mariage, en général, est un échange, une communication, une osmose voire une allégresse, cette jubilation doit être ancrée non seulement dans le cœur mais aussi dans l’esprit. Afin d’être remémorée de temps en temps. Ce n’est pas ce tintamarre et ce chahut qui vont remémorer et interpeler ces instants.

Néanmoins, peut être, nous en tant que parents, nous n’avons pas pu leurs inculquer et enseigner les vraies valeurs d’antan. Ces valeurs qui rendent l’être humain en général bon, généreux, responsable et respectueux envers ses parents, ses voisins, ses amis etc…, C’est peut être de notre faute ou bien celle de la situation qui prévaut actuellement. Nous estimons aussi avoir notre part de responsabilité.

A propos d’autorité, n’existe-t-il pas de lois régissant ces vacarmes et ces bruits nocturnes ? Pendant notre jeune âge, on se souvient encore des temps de la rodjela et celui de la bravoure ainsi que des bonnes intentions, que pendant une fête, la derbouka doit obligatoirement s’arrêter à 22h00 ou bien au maximum vers 23h00.

Alger270614

 

 

 En dernier, nous souhaiterions qu’à l’avenir, nos jeunes puissent se résigner et abandonner ces pratiques en se comportant en parfait gentleman sinon, leurs progénitures sauront un jour leur rendre la monnaie de leurs pièces. Qui vivra verra.

Par DEGHRAR Djillali

Ajouter un commentaire