Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Le mystère des pierres errantes...

__________________________________________

Sans titre 100

Les énigmes et les mystères qui existent à travers le monde constituent une statgnation et un arrêt sur image dans les esprits des humains. Une sorte d’hallucination et d’impuissance. Les uns commes les autres sont parfaitement secrets et parfois inaccessibles : tels que le triangle des Bermudes, le triangle du Desert, les cailloux du Maroc, la pierre qui tremble en Grande Bretagne, ainsi que bien d’autres….

Toutefois, le mystère caractérisant les pierres du lit du lac de la vallée de la mort à (Racetrack Playa) en Californie. Constitue lui aussi un énorme défit pour les humains parce qu’il est exceptionnel et magique de par non seulement son caractère surprenant mais également par son aspect surnaturel  envoûtant. 

Des rochers de la taille d’un homme ou plus qui bougent et qui se déplacent sans l’aide de personnes das un sol, parfois boueux, aride et asséché !!! N’est-ce pas bouleversant et impressionnant ?

Introduction

Des rochers (pierres) qui sont un phénomène géologique, se déplacent et déposent sur le sol argileux, de longues traces de leurs mouvements. Le long d’un territoire rigueux et lisse, et cela sans interventions humaines ni animales. Voilà de quoi être pleinement intrigué voire soupçonneux. Allant même à conduire aux scénarios les plus oniriques. Extraterrestres farceurs? Puissances paranormales ? Armes secrètes testées par les militaires ? Un mirage qui semble s’éterniser dans le temps? Encore, faut-il un autre mystère qui s’ajoute aux autres qui sont déjà perplexes?

Pourtant, ces pierres à voiles, également connues sous le nom de roches glissantes ou encore de pierres roulantes furent observées et étudiées en Californie. Autour de Racetrack Playa dans la vallée de la mort. Où le nombre et la longueur des sillons dus à ces déplacements sont particulièrement importants et frappants. Ils ne sont pas toujours droits et directes. Les forces à l’origine de leurs mouvements ne sont pas encore connues avec certitude et font l’objet de tant recherches. Bien que le mystère de Racetrack Playa possède, sans doute, une explication voire une interprétation peut être bien plus simple...

 

Description

Tombés des montagnes avoisinants et se déversant, un peut partout, sur le lit du lac de la vallée de la mort (Playa) par effritement et ou par désintégration, ces pierres appelées aussi mouvantes, allant de 30 à 300 kg, subissent alors une espèce de poussée, dans la boue, laissant derrière elles leurs propres empreintes larges de 30 à 40 cm, avec une épaisseur de 2 cm et d’une longueur proche des 200, 260 et même jusqu’à 900 mètres. Pas souvent en ligne droite. Ce qui est étonnant et curieux, les roches ne dépassant pas les 250 kg, se dirigent presque souvent vers leurs lieux de départ et qui sont les montagnes limitrophes. Ils arpentent, des fois, des pentes ce qui rend encore curieux leur trajectoire. Et cela, depuis voilà presque un siècle, on s'y étonne toujours de ces déplacements de cailloux, pesant parfois plus de 300 kg pour les plus lourds, où chacun laisse une trace de son glissement, jusque sur 900 mètres. Des mouvements que nul n'a jamais pu comprendre ni observer en direct.

Une fois séchés, les sillages pas assez profond (2 cm) mais très apparent et cela selon le morcellement et les surfaces des pierres. C’est vraiment enivrant, surprenant et même ahurissant. Des équipes de recherches se sont penchés, à plusieurs reprises, sur l’affaire mais rien n’a filtré sur l’avance et les résultats de leurs travaux. Aucune solution ne fut arrêtée. Par contre le suspense continue…                              

 

Historique du lac de la valée de la mort Playa

En 1915 La scène se passe à Racetrack Playa, une zone extrêmement plate située au nord-ouest de la vallée de la Mort en Californie, au milieu des montagnes, près de 1200 mètres d'altitude. Ce lac est asséché la plupart des jours de l'année. Des crues hivernales ou printanières le recouvrent d'eau pendant quelque temps. Depuis un siècle, on s'y étonne de ces déplacements de cailloux, pesant plus de 300 kg pour les plus lourds, où chacun d’eux laisse une trace de son glissement et cela jusque sur 900 mètres. Des mouvements qu’aucun induvidu n'a jamais pu observer en direct.

Le Racetrack Playa est un lac asséché de manière saisonnière aux États-Unis situé au nord des montagnes, dans le parc national de la vallée de la Mort, en Californie, d'une longueur de 3,5 km. Les caractéristiques de ce lac sont :

  •   Altitude :                           1132 m
  •   Superficie :                       7 km²
  •   Longueur :                       4,5 km
  •   Largeur :                          2 km
  •   Longueur des berges :    12 km
  •   Pays :                               Californie-Playa-(Etats Unis)

Sans titre 61 Sans titre 202

Sans titre 203

The Racetrack

Les premières enquêtes 

À Racetrack Playa, ces pistes ont été étudiées depuis le début des années 1900, mais les origines du mouvement de la pierre n'ont pas été confirmées et ont fait l'objet d'une recherche pour laquelle plusieurs hypothèses furent prises en compte.

 

De 1915 à 1952, premiers rapports et récits 

Le premier récit documenté du phénomène du rockage glissant date de 1915, lorsqu'un prospecteur nommé Joseph Crook de Fallon, au Nevada, a visité le site Racetrack Playa. Dans les années suivantes, le Racetrack a suscité l'intérêt de pas mal de géologues Jim McAllister et Allen Agnew, qui ont cartographié le socle de la région en 1948 et ont publié le premier rapport sur les roches glissantes dans un Bulletin géologue de la société géologique.

Leur publication a donné une brève description des sillons et des racloirs de la plage, indiquant qu'aucune mesure exacte n'avait été prise et suggérant que les sillons étaient les restes de racloirs propulsés par de fortes rafales de vent - comme les vents variables qui produisent des poussières bizzaroïdes - au-dessus d'un Plan de plage boueux. La controverse sur l'origine des sillons a provoqué la recherche de l'apparition de phénomènes similaires à d'autres endroits. Un tel emplacement a été trouvé à Little Bonnie Claire Playa dans le comté de Nye, au Nevada, et le phénomène y a été étudié.

Les naturalistes du service des parcs nationaux ont ensuite écrit des descriptions plus détaillées et le magazine Life a présenté un ensemble de photographies de l'hippodrome. En 1952, un gardien du service des parcs nationaux nommé Louis G.Kirk a enregistré des observations détaillées de la longueur, de la largeur et du cours général du sillon. Il a cherché simplement à enquêter et à enregistrer les preuves du phénomène des pierres en mouvement, non pas pour l'hypothèse ou pour créer un rapport scientifique exhaustif. La spéculation sur la façon dont a été emballée la rumeur.

À Racetrack Playa, ces pistes ont été étudiées depuis le début des années 1900, mais les origines du mouvement de la pierre n'ont pas été confirmées et ont fait l'objet d'une recherche pour laquelle plusieurs hypothèses furent retenues.

 

1994 et 2014, Recherches intensives 

C’est durant les années 1990 que de vraies études furent enclenchées avec des moyens et supports météorologique importants et sans oublier l’apport d’innombrables autorisations. De multiples tentives furent mises en place afin de découvrir ne serait-ce qu’un détail voire un bout de quelque sur lequel commencerait les recherches, rien n’y fit au contraire tout semblait s’anéantir, un véritable découragement s’ensuivit. Néanmoins, la persévérance et le courage étaient présents et les chercheurs tenaient bon.

Dans un lac asséché, aucune trace d’eau et de boue, dans tout cela, on aperçoit ici et là des pierres de 30 à 300 kg, des rochers qui ont parcouru une centaine de mètre et laisser derrière de véritable sillons !!! Inconcevable mais vrai et c’éiat cela qui avait animé la conviction des scientifiques à aller toujours vers l’avant.La force cachée d’un chercheur est la persévérance et l’obstination. Magie ? Surnaturel ? Les scientifiques étaient sûrs qu’ils allaient résoudre cette énigme avec les données scientifiques. Richard Norris, 55 ans, un paléobiologue à l'Institution Scripps d'Océanographie, et James, 59 ans, ingénieur de recherche, ont lancé leur "Initiative de recherche sur les pierres glissantes" depuis 2011. Au cours des deux prochaines années, Au cours des deux prochaines années, se permis du National Park Service les ont aidés à installer une station météorologique dans la région et à  Placer 15 pierres équipées de dispositifs de positionnement global sur sa surface plate.

Les « pierres GPS », conçues pour enregistrer le mouvement et la vitesse des pierres, étaient stationnées à l'extrémité sud de la plage où les roches commencent leurs étranges voyages après avoir déversé d’une falaise.

 

Le mystère des pierres qui bougent «toutes seules» dans la vallée de la mort Playa enfin éclairci

Dévalés des montagnes entourant le lit du lac de la vallée de la mort (Playa) par écroulement, ces rochers seraient poussés par les vents violents qui sévissent en hiver. Soufflant jusqu'à 145 km/h. Le sol, argileux, serait rendu extrêmement glissant après les crues et laisserait ainsi une fine couche d'eau liquide, une pellicule de glace après une gelée nocturne. Animée avec une force de frottement très réduite, la puissance des vents suffit alors à faire bouger les rochers. Les mouvements suivent d'ailleurs la direction des vents dominants et dessinent des boucles dans les secteurs où le vent est rendu turbulent par le relief d'alentour.

Le 20 Décembre 2013, Richard et James Norris sont revenus pour inspecter les instruments. "Nous avons trouvé la plage couverte de glace", a rappelé Richard. "Nous avons également remarqué de nouveaux sentiers de roche à proximité de fragments de glace mince empilés le long du rivage".

L'après-midi suivant, «nous étions assis sur une montagne en train d’admirer la vue quand un vent léger a poussé et la glace a commencé à craquer», at-il dit. "Tout à coup, tout le processus s'est déroulé devant nos yeux." "Il y avait un côté de moi qui était nostalgique", a ajouté James Norris, "parce que le mystère n'était plus".

Cependant, à partir d'août 2014, des séquences vidéo sur les roches ont été publiées, montrant que les roches se déplaçaient à des vitesses de vent élevées dans le flux de feuilles de glace fines et fondantes. Les scientifiques ont ainsi identifié la cause des pierres en mouvement à être poussées à la glace.

Cependant, les sons fissurants étaient féroces. Un lac à la cheville et gelé dans le parc national de la Vallée de la Mort se décomposait sous un ciel ensoleillé. Un vent léger a commencé à déplacer d'énormes flaques de glace sur la surface de l'eau et dans des roches pesant jusqu'à 160 kg. Propulsé par les masses de glace, les roches ont commencé à glisser sur le fond lisse et boueux du lit du lac normalement sec, connu sous le nom de Racetrack playa. Au lieu de cela, les roches flottant dans un étang d'hiver éphémère commencent à se séparer pendant les journées ensoleillées. Ces minces panneaux de glace flottants, congelés pendant les froides nuits d'hiver, sont entraînés par le vent et poussent des roches jusqu'à 5 m/min.

Sans titre 204

Photo prise lors de la cécomposition

Photo prise lors de la décomposition, il ya de cela deux ans et demi. Les scientifiques ont fourni la preuve finale pour la résolution du mystère de la Racetrack Playa qui a longtemps rendu perplexe les visiteurs et les scientifiques. C’était ingénieux, le mécanisme fourni et élaboré par la nature composée d’eau, de glace et des vents. Quel mécanisme qui fut utilisé dans l’endroit le plus chaud et le plus sec de la terre !

 

D’autres types de cas furent encore signalés dans le monde

Maroc- Angleterre et Etat Unis…

  • Roche tremblante          Grande Bretagne
  • Le triangle du Désert     États Unis
  • Les cailloux de pierres   Maroc

 

Conclusion

Dieu a façonné notre planète selon des dispositions un peu mystérieuses, mais avec le temps tout redevient à la normale.Parce qu’auparavant les inventions indispensables n’étaient pas d’appoint. En l’absence de véritables outils permettant la compréhension dans un temps déterminé. Alors surgissent les spéculations les plus invraisemblables et les agitations autour de ces choses énigmatiques. Cependant les sciences furent toujours un vecteur qui permis non seulement de permettre d’éclaircir mais également de mieux clarifier les d’éléments qui étaient auparavant obscurs.

Sans titre 205 Sans titre 206

Sans titre 207 Sans titre 208

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (2)

Miliani Rédha
  • 1. Miliani Rédha | 30/08/2017
Sincèrement, votre article m' a beaucoup plus.D'ailleurs je n'ai jamais entendu parler de ces lieux et de ce mystère. J'avoue que c'était formidable.Vos récits ont été tout le temps bien faits

Rédha
youcef amoktrane
  • 2. youcef amoktrane | 30/08/2017
Pour développer et enrichir notre culture général, il faudrait davantage de récits similaires et surtout ceux qui tournent autour des mystères.

Merci Mr.Djilali

Ajouter un commentaire