S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Ali Farka Toure & Toumani Diabate / Sabu Yerkoy

 

 Est-il besoin de présenter ces deux géants musiciens virtuoses griots, l’un Ali Farka Touré ou guitariste interprète du Blues du Désert, qui n’est pas issu de la caste des griots, mais qui l’est devenu et a été reconnu comme tel au Mali et considéré comme le griot des temps modernes, et Toumani Diakité Malien aussi, joueur de Kora, cet instrument calebasse de 21 cordes, perpétuant la tradition de sa caste depuis quelques 70 générations ?

Les griots sont ces poètes dépositaires de la tradition orale, ces conteurs des mythologies africaines entre épopées, légendes, histoires…, ces mémoires vivantes, ces gardiens de la mémoire collective, ces passeurs de lien entre générations, et en communication avec le monde, universels. Ensemble et chacun, ces virtuoses nous immergent dans les profondeurs de l’âme de l’Afrique, dans ses racines, là où tout a commencé. C’est le langage de l’âme, de l’esprit qui vibrent, et font vibrer nos âmes à l’unisson, en harmonie avec les notes et les sons merveilleusement riches, divers, créatifs, sensibles et pleins de leurs instruments respectifs. Comprendre la langue devient alors superflu.

Détente, réceptivité, et accueil ouvert à leur musique, une ressource précieuse pour un ressourcement profond! Un premier morceau en duo Ali Farka Touré et Toumani Diakité « Sabu Yerkoy », et un second avec Vieux Farka Touré Fils « Ai du » qui ne dément pas son père au regard de l’héritage qui lui a été transmis question Blues ! Bonne écoute !

Toumani Diakité et Ali Farka Touré - Sabu Yerkoy



Vieux Farka Toure – Ai du

Par Meskellil

Commentaires (1)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 15/10/2015
Bonsoir à tous,

Un complément d’informations sur la chanson Sabu Yrekoy qu’il m’a paru important de rajouter même si de ne pas comprendre est largement compensé par la douceur de l'interprétation. Et dire que cela fait des années…

Ali Farka Touré a joué et chanté cette chanson depuis les années 60. Les paroles qui célèbrent l’indépendance du Mali, sont en Songhaï, et « Sabu Yrekoy » signifie « Merci mon Dieu ». C’est l’unique enregistrement qui existe. Ali Farka Touré a souhaité qu’on y rajoute des chœurs et des congas, ce qui fut fait plus tard par son fils Vieux Ali Farka.

Merci mon Dieu

L’indépendance du Mali nous a fait du bien
Nous avons repris notre terre
L’espoir nous nourrit à nouveau
Nous avons repris nos rivières
Et tout ce qui nous appartient
Nous en sommes fiers, nous sommes bien

Allez, je ne résiste pas à l’envie de rajouter une anecdote! Ali a été appelé Farka symboliquement parce qu’il était le seul enfant à avoir survécu à une fratrie de 9 ! Farka signifie âne, et l’âne est réputé et apprécié pour sa robustesse et sa ténacité. Ali Faka Touré a tout de même précisé une fois grand: « d’accord, on m’a surnommé Ane, mais personne ne montera sur mon dos ! » Et effectivement personne n’est monté sur son dos puisqu’entre autres, il a préféré revenir à son activité première l’agriculture alors qu’il était au sommet d’une gloire internationale, et que les propositions de contrats arrivaient de toutes parts !!

Ajouter un commentaire