Facebook the green dressing 3 Images 4

Khadja Nin / Wale Watu

__________________________

A l’aune de la fusion Monsanto et Bayer ou la création de la plus grande entreprise intégrée au monde dans le domaine des pesticides et des semences. Les noces les plus funestes du siècle ou l’échec patent du système agro-alimentaire actuel « qui avait abandonné une agriculture durable, rurale, axée sur la production d’aliments sains, locaux, diversifiés et saisonniers. » et qui est la cause principale de la violation du droit des hommes à l’alimentation.

L’annonce de cette fusion sonne comme l’aval à une surexploitation encore plus féroce des ressources naturelles pour le bénéfice de quelques-uns. Monsanto est en effet une multinationale qui « défend un modèle insoutenable d’abus, de redevances, de dépendance aux produits agrochimiques, socialement pervers, et nuisibles à la santé et à l’environnement » rappellent les opposants à cette fusion. « Du berceau au tombeau, ceux qui nous empoisonnent nous vendront aussi leurs médicaments pour nous guérir » comme le souligne avec ironie José Bové du mouvement Écologie. et combien il a raison !!

Khadja Nin

Pieds nus, la tête haute, vêtue de robes longues, Kadja Nin est cette chanteuse burundaise ambassadrice de la musique de son pays qu’elle a su hisser à l’international. Mondialement connue, Khadja Nin n’a pourtant enregistré son premier album qu’à lâge de 32 ans, chanté en Swahili avec le single « Wale Watu » que je vous propose d’écouter mais aussi de regarder, Kadja Nin est si belle, si fascinante ! Khadja Nin issue d’un milieu aisé a côtoyé la musique dès son plus jeune âge. Pour elle chanter est naturel, va de soi, elle le faisait déjà dans les églises pendant que ses frères l’accompagnaient à la guitare. Son tube « Sambolera may son » traversé par des influences africaines, latinos, pop et occidentales sorti deux ans après Wale Watu, propulse sa carrière artistique déjà bien entamée. Khadja Nin y chante l’histoire d’une mère qui raconte le monde à son enfant.

Khadja Nin est une autre belle voix de l’Afrique engagée. Une voix au volume profond, chaude, puissante, envoutante même pour une présence extraordinaire sur scène, des atouts que Khadja Nin met naturellement au service de son pays le Burundi, au service de l’Afrique entière pour dire ce qui lui tient à cœur, sensibiliser, éveiller les consciences aux problèmes auquel est confronté son pays, mais aussi le monde.





Far and wide in all countries
As far as Paris or Rome
There are poor people
They don't cry, they don't beg
They just bear it
Those people are singing
Even if they are sleeping hungry
That's the way it is
Everyday
Stop it with the empty words
Don't cry about your state
You don't know real poverty
Look at those people
They don't cry, they don't beg
Those people are singing
Even if they are sleeping hungry
Completely stop
Thinking about yourself
You should know
About their life
Know them and don't stay away
Don't alienate them
We can help them Every day

Par Meskellil

Ajouter un commentaire