Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

L'homme qui plantait des arbres"

« Ce petit chef-d’œuvre pour toi Noria pour saluer bien bas ton chef-d’œuvre le site "algermiliana", ainsi qu'à tous ceux et celles qui sont sensibles au thème dans ses multiples composantes proposé par le film ».

Par Meskellil

Commentaires (22)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 28/09/2014
Bonsoir Chère Noria,

Tout le plaisir est pour moi Noria! J'y avais vu un parallèle entre ce que ce grand Monsieur avait accompli d'extraordinaire et ce que cette grande dame, toi Noria, a accompli d'extraordinaire aussi! Très contente que ça te plaise!
J'avais totalement oublié le texte de Tartarin! Tu l'as très joliment illustré, merci à toi.
noria
Chers amis (ies) bonsoir,
@ Meskellil, merci pour cette merveilleuse dédicace. Un pur moment d'évasion et de détente ! J'en ai vraiment besoin
Meskellil
  • 3. Meskellil | 25/09/2014
Bonjour l'ami,

Quelle nouvelle rafraichissante!
La nature ingénieuse trouve toujours sa régulation si ce n'était la main de l'homme!
Noureddine
  • 4. Noureddine | 24/09/2014
Bonsoir l'amie
"Bochret kheir" il a plu des trombes après presque deux années de sécheresse, tant mieux pour notre vieille botma ( térébinthe)
Vous savez je ne changerais pour rien au monde ces solitudes
Cordialement
Meskellil
  • 5. Meskellil | 24/09/2014
Bonsoir l'ami Noureddine,

Le texte simple, beau, sensible est une entrée pleine de poésie et de légendes dans ces paysages immenses et désertiques. Il adoucit leur aridité et leur donne vie à travers toutes ces légendes qui attestent d’une vie, d’une histoire dans ces lieux qui n'ont pas perdu la parole pour autant. On pourrait croire qu’aucune vie n’y serait possible, et pourtant…. Ils sont là, ils ont su s’adapter et ont survécu à cette forte adversité : cet arbre défiant la grande solitude des lieux, et oui tel un phare majestueux dans cette immensité, ces fleurs rares certes mais néanmoins là, ces plantes que vous citez et qui me sont totalement inconnues ! On aimerait s’asseoir, siroter un thé, et rester là, s’imprégner de ce silence, contempler cette immensité ! Le clapotis de l’eau, les gazouillis d’oiseaux, le bruit du vent ponctuent agréablement la musique choisie enveloppante, paisible. Merci l’ami Noureddine pour cette échappée si belle !
Zouaoui mourad
  • 6. Zouaoui mourad | 24/09/2014
Je me suis interréssé tout dernierement à un film russe d ANDRE
ZVIAGUINTSEV intitulé " LEVIATHAN" où il denonce sans complaisance le
phénomene de la CORRUPTION.Le scénario a été ecrit en 2012 et le film sera projeté trés prochainement en russie.
Le cinéaste russe considere qu il y a une telle violence dans l absence de justice ,de principes,que le film a été centré uniquement sur le combat du personnage principal (Nicolai) contre le maire qui veut l exproprier et le spolier .Dans la scene du film ,un personnage dit: "c est de ma faute,tout ça".Un autre lui répond "Personne n est responsable de tout.
Chacun est responsable de quelque chose".
Ce qui a interressé le cinéaste russe ,c est la faute de l un,couplée à celle de l autre,puis à celle d un troisiéme......
Cette maniere de voir est tres ancrée dans la philosophie russe qui puise essentiellement à la source de DOSTOIEVSKI.
Cependant l ambivalence de l homme, qui reste en perpetuel devenir est fortement mise en perspective:aprés avoir attribué une place sur
Terre aux animaux, aux arbres, rochers et cours d eau ,Dieu en vient à l homme et lui dit:"Toi,tu chercheras éternellement ta place en ce monde".Seul "animal"doué de raison,l homme peut ,avec ses fautes,
ses responsabilités,faire en sorte de se transformer au fur et à mesure de son éxistence.Un philosophe comtemporain de DOSTOIEVSKI
le philosophe VLADIMIR SOLOVIEV estimait quant à lui , QU ADAM ,
pouvait redevenir ce qu il était avant la faute originelle,s extraire de sa nature vile et retourner au paradis.
Dans le contexte du film ,cet avocat évoque un " trésor"c est à dire les documents compromettants sur le maire ,qui sont censés lui permettre
d installer un rapport de force avec lui.Si l on parle de la corruption aujourdhui,le cinéaste ést convaincu aujourdhui, que la question de la preuve est vaine.Le phénomene de la corruption est tellement installé depuis plus d un siecle qu il est devenu invincible.Quelles que soient les preuves que vous pourrez apporter vous ne pourrez jamais l endiguer.La loi qui prévaut est celle du plus fort. La loi ne s applique qu aux individus dont le comportement déplait au pouvoir.
Une fois le film en salle,la société russe sera tres certainement divisée en deux avec un abime entre les deux parties.Et je pense que la partie qui recevra le film de maniere négative sera la plus forte.Quelle sera la réaction des hautes spheres du pouvoir une fois le film sorti ? Est-ce que ce film fera t il naitre dans notre societé algerienne des idées, des espoirs, des désirs de changements dans notre pays qui traverse la meme crise ?
mourad
ZOUM
  • 7. ZOUM | 24/09/2014
C est avec un grand plaisir que j ai appris aujourdhui,que le 13éme Prix
FRANCOIS MAURIAC décérné par l academie Française chaque année,a été attribué à un journaliste et Ecrivain Algerien KAMEL DAOUD,pour
son roman "Meursault,contre-enquete". Ce roman met en scéne le frere
de " l Arabe" tué par Meursault ,le heros de " l Etranger" de CAMUS.
C est une suite camusienne qui a fait vraiment mouche.
Merci pour ce fameux chroniqueur politique du Quotidien d Oran.
amicalement,
mourad
ZOUM
  • 8. ZOUM | 24/09/2014
Bonjour la Famille,
Le developpement des évenements ces dernieres semaines,au moyen orient, interroge la communauté internationale face à l absence d un dialogue islamo-chrétien éxigeant dans un respect mutuel et l acceptation de se parler en verité et sans masquer les différences parfois irréductibles. C est moins le "choc des civilisations"que le"choc des ignorances" qui constitue le risque pour construire un vivre-ensemble et dépasser les préjugés tenaces,la peur qui monte vis à vis de l Islam et les tentations de repli et de communautarisme.Ce ne sont ni les gouvernements ni les législateurs qui peuvent décreter la FRATERNITE .Cette tache revient à tous les citoyens du monde et aux membres de la société civile à travers le monde car c est là aussi que nous nous situons comme croyants en Dieu.Je pense que le souci constant d une ouverture à la culture des
autres ,aux oeuvres de l humanité,à la diversité,mais aussi la critique
des pouvoirs trop souvent confisqués par les puissants ,constitue le chemin exigeant d une éxistence éveillée à l altérité.....
mourad
Noureddine
  • 9. Noureddine | 23/09/2014
@Meskellil
ainsi que mon bonjour à toutes et tous et à la soeur Noria
Merci pour ce lien , je me suis perdu corps et âme dans ce texte langoureux et ces belles images animées
pour toute fin utile j'ai repris ces échappées belles, aussi je vous invite à une autre évasion; la rubrique nécessite un mot de passe que voici: boutmaya
Tapez sur le lien ci dessous
http://steppe.doomby.com/pages/vestiges/boutmet-beref-ref.html
Bon dépaysement
ferhaoui
  • 10. ferhaoui | 23/09/2014
bonjour à vous tous et à toutes....cher ami z mourad, jean ferrat me rappelle les année à miliana,et des amis (e)s. et entre autres trés , beaux textes de jean f, j'adore la chanson : la montagne ...que la montagne est belle comment peut-on l' imagi....!très beau texte (une bonne plume) il y déroule un tapis "irisé" de son écriture. lorsque je peins il m'inspire...que dis-je,...un vrai moment de bonheur! l'ami ferhaoui, oran.
ZOUM
  • 11. ZOUM | 23/09/2014
Cher(e)s ami(e)s,
Je viens de voir tout derniérement un film de RENE ALLIO qui a pour
titre " LA VIEILLE DAME INDIGNE" interpreté par Sylvie,Victor Lanoux,
Jean Bouise etc.....C est l histoire d une dame qui à la mort de son
mari,se retrouve seule dans sa grande maison marseillaise. Seule ?
Pas vraiment:entre amour fillial et interet pour son maigre héritage,
ses deux fils ainés cherchent à accaparer leur mére. Mais la vieille
dame décide de n en faire qu à sa tete et de profiter enfin de la vie
pour elle-meme ,elle qui s est consacrée pendant cinquante ans
uniquement à sa famille. La magnifique musique de JEAN FERRAT
accompagne l inégalable Sylvie dans ses expéditions filmées par
l un des plus grands cinéastes de la cité phocéenne.
mourad
Meskellil
  • 12. Meskellil | 23/09/2014
Bonjour cher ami et grand frère Ferhaoui,
Bonjour à toutes et tous,

De fait, lorsque la littérature rencontre le cinéma ou le théâtre de manière aussi talentueuse grâce à des écrivains de la trempe de Dostoïevski et des comédiens de la trempe de Gérard Philippe, on ne peut qu’être éblouis et enchantés par de telles rencontres. Revisiter ces belles œuvres, est un plaisir toujours neuf, et l’on en sort toujours transformé. Merci à vous cher ami et grand frère de nous entrainer vers ce monde fantastique, merveilleux, celui du cinéma, du théâtre, de la littérature!
benyoucef
  • 13. benyoucef | 22/09/2014
Bonjour tout le monde
Un récit à vous couper le souffle soit au niveau de la beauté des images, soit au niveau de la valeur du texte.Un vrai chef d oeuvre de la litterature française à écouter et à faire écouter attentivement
Amicalement
ferhaoui
  • 14. ferhaoui | 22/09/2014
bonjour tout le monde,...p'tite soeur meskellil, et miliani2keur dans le cinéma francais c'est le répertoire de la grande époque du film francais il y a quelques années à miliana club ciné des coopérants (lycée ferroukhi) de l'époque souvent j'ai été invité et ce jour là au programme : le joueur interprété par feu le grand gérard philip, il est difficile de croire en une autre interprétation, quelque soit le talent du comedien. certainement vous me direz la meme chose en pensant au faust de rené clair dans les traits d'un diabolique michel simon un grand ,grand acteur a son actif.. de très ,très beaux roles... merci à vous pour le choix du film d'animation et encore merci à notre amie noria pour la mise en valeur bisou à vous!!! l'ami ferhaoui, wahran.
Miliani2Keur
  • 15. Miliani2Keur | 22/09/2014
Oui, bonne idée!
retenu.
Meskellil
  • 16. Meskellil | 22/09/2014
Merci Miliani2Keur, et si tu nous proposais Le petit prince?
Miliani2Keur
  • 17. Miliani2Keur | 22/09/2014
Bonjour MeskEllil

je n'osais pas commenter a chaud

l'attitude de cet homme impose tellement le silence et la méditation
la technique en "esquisse" du dessin animé impose une passion totale sous peine de "foirage" du projet, le tout servi par un texte si discret presque invisible...

ca me rapelle une Lecture du Petit -Prince par J.Louis Trintignant, habitée et tellement belle ...

Saha pour cette autre Essence rare MeskEllil dont tu a le don...
Meskellil
  • 18. Meskellil | 22/09/2014
Bonjour Miliani2Keur,

Aurais-tu attrapé froid et perdu la voix? (sourire)
Meskellil
  • 19. Meskellil | 22/09/2014
Oui, cher ami et grand frère Ferhaoui, Philipe Noiret est cet immense personnage aux multiples talents ! Me référant au 7ème art, le film
« Cinéma Paradiso » me vient tout naturellement à l’esprit. Un film bouleversant, nostalgique frais, tendre, sensible, généreux où l’amour au sens large et l’amitié sont superbement portés par un Philippe Noiret touchant, attachant, sublime dans un rôle de projectionniste d'un petit cinéma de village, et qui a pris sous son aile cet enfant incarnant la fraicheur et l’innocence à qui il transmettra sa passion du cinéma. Un vrai chef d’œuvre qui nous renvoie à notre propre nostalgie. Certains textes sur ce site sur le cinéma d’antan à Miliana (mais pas qu’à Miliana) y font écho.
Miliani2Keur
  • 20. Miliani2Keur | 22/09/2014
( sans voix )
ferhaoui
  • 21. ferhaoui | 21/09/2014
bonjour les amis (e)s l'acteur philippe noiret est aussi grand narrateur de talent... grand conteur de fables il réunit les magies sur scène a juste titre dans cette adaptation ou les mots sont ciselés, ajustés, chargés d'émotions une lecture dans un langage coloré, et merveilleusement paraphé.... merci noria pour ce petit bijou !! l'ami ferhaoui ,oran.
Meskellil
  • 22. Meskellil | 21/09/2014
Un texte de Jean Giono dit par Philippe Noiret et animé par Frédéric Back. Merci chère amie Noria!

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire