ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

Billets de algermiliana

Mensonge À Lire

__________________________________

 

A lire : Un scenario digne du cinéma hollywoodien

C’est tout d’un new scenario qui montre une description retaillée et mensongère qu’un pays comme la Chine représente maintenant un danger potentiel pour les États Unis et aussi à au monde dit développé où nous vivons.

Dans cet article paru sur une page d’information, il suffit pour bien le comprendre qu’au moment de le lire il faudrait remplacer au fur et à mesure des noms et des mots qui sont cités dans ce texte par exemple Chine par Irak -Pompeo par Powell -Virus « coronavirus » par arme chimique de destruction massive – Chinois par Irakiens -Médecins par Experts, laboratoires par Centres de recherches nucléaires- , Occidentaux par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)- Pandémie par arme chimique Donald Trump par Georges Bush et vous trouveriez un même scenario bien connu dans un argument mensongère pour faire valoir une guerre qui a fait et fait encore des victimes et qui a anéanti un pays pour ne plus qu’il relève sa tête...

Tout en le lisant cet article vous trouveriez ce que je vous laisse pour soin à le faire pour détecter entre les deux textes s’il y a une différence de dialogues dans leurs scripts comme preuves mensongères d’un pays aussi puissant que faible mais qui retire subitement sa contribution de l’organisation mondiale de la santé ‘’OMS’’en ne trouvant mieux pour argumenter sa thèse que de mentir et mentir encore.
Vont-ils ou iront ils encore à le croire ceux qui le prennent encore pour exemple.

L'ARTICLE EN QUESTION PARU est le suivant;
--Nouvelle étape dans la bataille diplomatique, et bientôt économique, entre la Chine et les États-Unis ? Mike Pompeo a en tout cas affirmé ce dimanche qu'il existait un « nombre significatif de preuves » que le nouveau coronavirus provenait d'un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie.
« Il existe des preuves immenses que c'est de là que c'est parti », a insisté le secrétaire d’État américain sur la chaîne ABC, refusant de donner plus de détails sur ces « preuves ». Une version formellement contredite par la Chine.
« Ils continuent d'empêcher l'accès aux Occidentaux »

« La Chine est connue pour sa propension à infecter le monde et à utiliser des laboratoires ne respectant pas les normes », a développé le chef de la diplomatie américaine. « Ce n'est pas la première fois que le monde est mis en danger à cause de virus provenant de laboratoires chinois ».
Mike Pompeo a par ailleurs dit regretter le manque de coopération des autorités chinoises afin de faire la lumière sur l'origine de la pandémie. « Ils continuent d'empêcher l'accès aux Occidentaux, aux meilleurs médecins », a-t-il dénoncé. « Il faut que nous puissions aller là-bas. Nous n'avons toujours pas les échantillons du virus dont nous avons besoin ».

Jeudi dernier, Donald Trump avait déjà dit envisager des taxes punitives contre la Chine après avoir vu des éléments lui faisant penser que le nouveau coronavirus proviendrait d'un laboratoire chinois à Wuhan.
« Oui », avait-il répondu à un journaliste à la Maison Blanche qui lui demandait : « Avez-vous vu jusqu'ici des choses qui vous permettent de croire sérieusement que l'Institut de virologie de Wuhan est à l'origine » de la pandémie ?
Le président américain, qui n'avait pas précisé quelles étaient ces preuves, a ajouté qu'il pourrait en conséquence imposer à la Chine « des taxes douanières » punitives.

Dès la mi-avril, des médias américains, s'appuyant sur des sources émanant du gouvernement américain, avaient affirmé que le Sars-CoV-2 aurait pu s'échapper d'un laboratoire de Wuhan.

En conclusion je me suis dit mais de quoi je me mêle, après réflexion je me suis je me mêle pour dire à ce Sieur de la diplomatie qu’après son mensonge si bien frappant à le faire avaler à d’autres une deuxième fois , "si tu n’as pas honte fais ce que tu veux ".

Un " mal élevé " tel qu'on le voit comme un mal élevé

____________________________

Un Mal « élevé »est là parmi nous depuis quelque temps...

Ce" mal élevé " s'accroche encore bel et bien parmi NOUS , quitte à ne pas s'en aller si vite .
Le monde a peur de lui malgré le nombre que compte sa population .Pourtant ce "mal élevé " est seul et que nous sommes à 7 milliards et 7 millions de personnes devant lui. . Et contre tous il est là à défier jour après jour tout un beau monde devenu tout subitement impuissant à se défendre .

Ce "mal élevé" au sens propre ou figuré qu’ on peut le nommer ainsi sans crainte de l’offenser s’est déclaré venu faire du mal sans distinction d’âge ou de rang . IL DIT :je suis un mal « élevé’ ,un malséant dépourvu de bienséance . Ainsi ,il a tout bouleversé dans la vie courante .Il a pu exilé des familles, des amis des villes des villages ,fermer des frontières entre des pays éloigner encore plus continents.

Que même tout ce que l’homme prétendait par sa force dire en soi être le maitre du monde, il l’a étouffé PUIS il l’a écrasé pour l’enterrer en un rien de temps. .
Même la puissante’ armée en ce monde qui faisait sa guerre à tort et à travers dans son but précis de tuer à outrance tout ennemi mal élevé comme lui et tout comme elle le prétend s’est vue incapable de faire son rôle de gendarme,qu’elle préféra plier armes et bagages et rentrer dans sa caserne s’hiberner pour s’y cacher .A vrai dire c’est à elle qu’il revenait de sortir combattre l’ennemi présent sur le terrain de bataille .Peut etre à t elle peur de nous montrer ce qu’elle cachait vraiment au monde que le mal ne va toujours pas par le mal .. Mais heuresement on voit que le combat sur le champ de bataille est venu d’une armée en blanc vêtu .Elle s’est mobilisée à travers le monde et s’est portée volontaire et à l’attaquer de front. C’est tout un prestige pour ce monde devenu sans défense à posséder une telle armée où aucun conseil de sécurité ne l’enfreint à ses regles de securité.sociale . Gloire à elle donc et à son rôle de sacrifice...Elle mérite toute l’estimation due à son rang.

Des dirigeants de pays d’un peu partout ont tendu leurs mains pour s’entre aider ,ils l’ont fait par acte humanitaire peut être même avec difficultés..
Mais qu’on voit dans des pays d’autres bien vêtus en costume de bal venir à coups de gueules dire :« ça a fait mal de voir un pays qui dans un temps sous développé envoyer de l'aide humanitaire à un pays bien développé » . Soyons honnêtes. nous aussi pour leur dire : « Donc là on voit que l’homme à une certaine carence en lui .Et parmi le lot de carence qui s’y trouve et existe en lui c’est l’inexplicable défaut qu’il tend toujours à dissimuler..et lui dire en finalité « ce mal est venu pour dire à ces exemples de gens si on veut diriger ou inspirer d’autres à le faire ,on doit se proposer à être un model de bien ou être un exemple à faire du bien en ce monde.

Aujourd’hui à l’exemple des puissants empires qui se sont succèdes durant les siècles et qu’il n’reste que leurs vestiges ,un grand pays est à la limite de l’inutilité et à disparaitre comme eux . A l’instant il « CE grand pays ‘ » n’a pas grand-chose à donner comme exemple à le suivre. Voir rien du tout à proposer. Nombres de pays suivaient son exemple mais au moment de montrer son exemple il ne fut pour eux d’aucune utilité.
Il se trouve qu’il n’a pas compris la leçon d’histoire que tous les empires engloutis l’ont été par leur folie de grandeur de faire le mal au lieu du bien à l’humanité . si , tant de pays se montrent paniquer maintenant où tout risque de vaciller comme lui c’est que pas mal d’entre eux qui sont en déséquilibres ont bien suivi son chemin.

Et Comme tant d’autres empires avant lui dans toutes les décadences à travers les siècles jusqu’à cet empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais, selon l’expression consacrée, prit fin en 1997. .Mais l’homme inconscient tel qu’il est ne comprendra jamais sa faute et ne l’admettra jamais jusqu’au jour où …Mais à ce jour là est ce qu’il y pense vraiment …

Maintenant A qui ce tour de prendre à nouveau les commandes en attendant la fin comme d’autres peuples et empires qui ont précédé...
Un autre pays précurseur prévoit asseoir son pouvoir sera-t-il autre que ses prédécesseurs…

Pour avoir dit ça laissez moi vous dire que ,je ne prédis pas l’avenir ,,je ne dirais pas que c’est la fin du monde. mais je crois à sa fin , elle viendra quand Dieu et lui seul décidera de son heure le moment voulu. Et j’ai choisi cette Sourate qui dit :
Dis: « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance. » verset 51 Sourate Et Tawbah Le Repentir.

Face à la pandémie

______________________

MC

Face à la pandémie

La survie de l’humanité

Entretien avec Mustapha Cherif

 

Question : Professeur, en tant que philosophe que vous inspire la pandémie mondiale ?

Mustapha Cherif : L’avenir de l’humanité est en jeu. Il est trop tôt pour cerner toutes les significations. Ce sera systémique, même si personne n’en détient les secrets et les conséquences. C’est une nouvelle catastrophe, de par le village global incohérent dans lequel les peuples sont embarqués. Ce qui est certain est le vouloir vivre. Tout un chacun découvre que la vie est un miracle, un don inestimable, qu’il faut préserver. Cela veut dire qu’on ne peut pas se comporter de n’importe quelle manière. Par exemple, on ne peut pas consommer une nourriture impropre, ni pratiquer des actes contre nature, polluer et abandonner des populations dans l’insalubrité et la précarité, au point de susciter des virus et des maladies mortels. La vie a ses règles. Les valeureux médecins qui font preuve aujourd’hui d’un engagement remarquable, partout dans le monde, le savent. Sur le fond, l’oubli de la mort, de la fragilité humaine et du sens à leur donner se pose. Dans cette épreuve, les êtres humains sont confrontés à leur finitude. Les politiques des systèmes hégémoniques, néocoloniaux et spéculatifs, portent atteinte à la santé, à l’écologie et au vivre ensemble. Dans le contexte néo-libéral, des systèmes de santé publique ont subis des mesures d’austérité drastiques, dont les populations paient aujourd’hui un lourd tribut. Les pays soucieux de justice sociale ripostent mieux à la pandémie qui a surpris le monde entier. L’Algérie, nourrit de la culture de la résistance, prend des décisions adaptées, en sachant que c’est une responsabilité collective. A travers les cinq continents, les guides spirituels, les philosophes, les psychologues, et autres vocations bénéfiques rappellent qu’il faut honorer la vie et s’occuper de l’essentiel. Les croyants rappellent que le Maitre des mondes est miséricorde et qu’il faut garder l’espérance. Les militants appellent à la mobilisation contre les injustices et l’oppression. L’histoire est en marche, vers un monde incertain dont on ignore les contours. Reste à être vigilants et disciplinés, se méfier du populisme, de l’alarmisme et des fake-news.

QO : Dans le monde actuel qu’est ce qui fonctionne, ou pas, au point de subir une catastrophe ?

MC : Il n’y a pas de hasard. En effet, il faut discerner. Le monde dominant est à la fois attractif et répulsif. Parmi ses données positives, ce qui fonctionne est la créativité, la recherche scientifique et l’esprit d’entreprenariat. Il semble émancipateur, mais n’a pas su forger une civilisation fraternelle et protectrice. Sur le plan politique, il est antidémocratique. Sur le plan économique, il est inégalitaire. Sur le plan culturel, il est aliénant. Il remet en cause les bases de la civilisation humaine en place depuis des millénaires. Il produit du malaise. La désignification du monde déshumanise. En réaction aveugle, l’autoritarisme, le fanatisme, l’égoïsme et la xénophobie prolifèrent. Des détresses psychiques sont visibles, le suicide a atteint des taux inquiétants. Le chômage et la déliaison sociale sont ses plaies. Le techno-capitalisme est dans l’impasse. Violent, il ignore l’éthique, flatte les bas instincts et repose sur la marchandisation de la vie, l’idée nihiliste qu’il est interdit d’interdire et la logique de la loi du plus fort. La pandémie est la goutte qui fait déborder le vase. L’humanité, interpellée, a besoin d’un ordre juste et qui ait du sens. La question est celle de l’alternative raisonnable. Il est légitime de façonner la modernité selon nos propres buts et contexte historique.

QO : Concrètement comment se dessine l’avenir géopolitique ?

MC : Sur la base de nouveaux rapports de force, les pays du Sud auront raison de remettre en cause l’iniquité de l’ordre dominant. C’est le début de la fin de l’architecture imposée après la deuxième guerre mondiale. La crise profonde du néolibéralisme, qui exploite les peuples et la planète à bas coûts financiers et de désastres pour la santé physique et moral de l’humanité. Pour le XXIème siècle, ce système mise sur le numérique et l’intelligence artificielle, un monde virtuel déshumanisé. C’est autour de la table des négociations que les grandes puissances et le monde entier doivent s’atteler pour coopérer et solidairement combattre le virus et à terme instaurer un nouvel ordre mondial juste. Il s’agit de la survie de l’humanité.

QO : Quelle est l’alternative ? Est -il possible de changer le monde, de revenir à des normes anciennes ou de réinventer d’autres ?

MC : L’espoir est permis, les gens ne sont pas dupes. Ils veulent le progrès, mais refusent qu’on leur vole leur vie. Il ne s’agit pas d’utopie, ou de retour vers un passé précapitaliste, ou de nostalgie d’un âge d’or quel qu'il soit. Il est légitime de dénoncer la logique prédatrice et la falsification de l’histoire, de rechercher un nouvel humanisme, de préférer le bien commun et de conjuguer économie de marché et règles éthiques, fondées sur la justice sociale et l’équilibre entre les biens collectifs stratégiques, services publics à préserver, et les biens particuliers. Les peuples veulent un monde où la dignité n’est pas bafouée, où les besoins essentiels soient garantis, marqué par une juste répartition. Il y a des penseurs critiques et divers au sujet des failles. Sont un héritage éclairant pour assumer nos responsabilités, les œuvres de penseurs comme Rousseau, Spinoza, Marx, Grasmci, Freud, Lacan, René Guenon, Emmanuel Mounier, Derrida, Berque, Samir Amin, Omar Aktouf, Edgar Morin, J-L Nancy, et sur un autre versant Ibn Khaldoun, Abu Hamed Ghazali, Ibn Rochd, ibn Arabi et l’émir Abdelkader. Sans nier la pensée traditionnelle, produire une nouvelle culture politique, un nouveau droit international et une gouvernance mondiale est urgent. La question est de concilier justice et liberté, éthique et efficacité, mondialité et spécificité. L’avenir de l’humanité est ouvert.

QO : Vous pointez une fin de civilisation, comment l’avenir se présente-il ?

MC : Nous vivons un bouleversement. L’humanité sera capable de surmonter cette épreuve, d’inventer une nouvelle civilisation universelle à condition qu’elle soit solidaire et favorise l’alliance du mondial et du local. Les sociétés techniquement développées ne renonceront pas facilement à leur mode de vie consumériste et inéquitable et la lutte entre les grandes puissances risque de redoubler de férocité, mais les peuples refusent la guerre et l’hégémonie d’une conception du monde périlleuse. Pour forger une société de la connaissance, patriote, compétente et vertueuse, il y a lieu de repenser le système éducatif. L’UNESCO, en particulier, doit être fortement soutenue. Pour bâtir un ordre mondial juste, aboutir à une véritable solidarité et affronter ensemble les grandes crises, il y a lieu de repenser l’interdépendance et l’organisation mondiale de production, notamment des médicaments. Dans le contexte de l’éveil des consciences et d’un monde connecté, tout sera possible si l’on est solidaire, en veillant à notre souveraineté individuelle et collective. La crise n’est pas seulement sanitaire et économique, mais existentielle. Sans l’éclairage du sens de la vie, les autres dimensions resteront insuffisantes. Le confinement auquel des milliards d’humains sont soumis est une épreuve qu’il faut respecter. Ce n’est rien par rapport à la perte de sens, de l’éthique et de justice sociale que l’humanité subit depuis trois siècles. Il faut débattre, respecter le droit à la différence et mettre fin à la politique des deux poids et deux mesures. L’éthique musulmane de la médianité est vivace. Elle enseigne que l’avenir est imprévisible, rien n’est donné d’avance et qu’il est de notre devoir de faire l’effort, de lutter, afin que le vrai, le beau et le juste adviennent. Confiance en la volonté divine, sens de la responsabilité dans le partage et priorité à la science, sont l’alchimie pour relever le défi.

*Mustapha CHERIF est philosophe, lauréat du prix UNESCO du dialogue interculturel.

ÉMOTIONS D'UN TEMPS QUI FUT..

_____________________________

On ne peut jamais tourner une page de sa vie sans que s'y accroche une certaine nostalgie Eve Belisle

Rien de plus ennuyeux dans un repos dit on que d’avoir des pensées incohérentes; convaincu qu’elles ne peuvent être saisies par l’esprit cela m’enleva leurs idées immuables. IL me sied alors d’accorder toute une allégeance au mérite d’un repos dont j’ignore le début et sa fin pour chaque jour qui vient. SI bien qu’il  m’est venu l’idée que je recompte chaque fois que je me repose mes jours passés. L’idée était bien bonne pour moi qu’elle me donna un autre courage de voir la vie. C’est devenu un jeu de passe temps de compter un temps qui passe. Je suis arrivé à ne plus en douter que dix ans sont bientôt écoulés.

C’était une traversé de chemin dans ma vie inactive. Ce parcours fut indéniable et assorti en marge d’une décision administrative légale prise par mon employeur dont sa remarque spécifique stipule une retraite définitive. C’est à la possession de ce parchemin 21X27 daté en l’an onze d’un XXI siècle que j’en ai déduit dans sa conception que tout préjudice dans un passé mérite vraiment dédommagement dans le futur. Un simple papier insipide et inodore dont je garde copie en gage en est une compensation à toute fin utile m’a-t-on dit, qualifiée estimable d’alléger les souffrances en douceur et aux douleurs d’un repos de vieillesse.

Mes coordonnées personnelles figurent largement en dessous avec une simple griffe sur un cachet humide. Ce papier authentifie toutes mes années d’endurance au nombre de 34 que j’ai fournis en labeur. Cela aux yeux du monde du travail est vu honorablement que cela est vu aux règles de la loi du travail que je suis libre de tout engagement envers mes geôliers du travail qui me retenaient sans gêne jusque là.

Autant que mes jours soient comptés je me suis résigné à ma nouvelle vie de détente. Mais A ce repos infligé s’attache une ’histoire indélébile, qu’ineffaçable que mon esprit, trimbale. Son récit à raconter ressort de l’histoire d’une trimarde m’étant autant perplexe auparavant. Parfois avec une raison à nullement l’écrire que souvent avec la flamme des souvenirs qui tant m’ incitent. Mais tout au moins l’histoire est mon histoire d’un temps qui fut, Et c’est à toute une vie de trimardeur que je me revois en passé avec dans l’enthousiasme et l’écœurement. Avec encore des hésitations, je raconte ce qui est de réel dans cette histoire et je parlerai de ce que j’ai vu. Et tout comme je la connais et connu dans sa réalité dans l’ensemble de son contexte, que même si elle m’était contée, elle dira authentiquement l’irréductible b.a.BA d’une vie que j’ai connu un certain temps.

Là où ébauche mon récit de ce ‘’temps qui fut se situe au milieu d’une année 2011. Une année comprise avec tant d’autres et qu’après les épouvantables et inévitables vents de sable discontinus de la saison de jour comme de nuit, il commence à faire très chaud même à l’ombre.

Que c'est merveilleux !

----------------------------------------------------------


La chanson m’a plu qu’en souvenir d’un passé j’ai cherché des mots cachés ici et là pour les faire chanter avec cette magnifique musique .A son titre intitulée ''c'est merveilleux' je ne sais si j’ai bien choisi le mot ,celui‘’entre merveilleux ou malheureux’’. qui convenait peut être au mieux Je vous accorde le soin de me le dire et si c’est vraiment ‘c’est malheureux’’ au lieu de’’ c’etait merveilleux ‘’ j’ai bien reflechi ne pas l’écrire , j’ai pensé que c'est la seule chose qu’on ne doit pas dire un jour ou l’autre après un amour pour ne pas à le regretter peut être un jour pour le chanter comme je l’ai fait.

{Que c'est merveilleux !}

Que c'est merveilleux**toi et moi dans ce passé de notre temps
Que c'est merveilleux**nous nous aimions tant
Étais-ce avec nos mains ou nos yeux
Qu'on s'est dit bonjour?
Je ne me souviens pas qui ce jour
Mais on a commencé à parler l’un à l'autre Et mon cœur en un instant s'est retrouvé fou de joie Rempli d'amour pour toi
C’est la chose la plus belle d’amour
C'était la chose la plus belle pour nous
Que c'est merveilleux**toi et moi dans ce passé de notre temps
Que c'est merveilleux**nous nous aimions tant

je me souviens de tes yeux lorsque tu les ai posés sur moi
comme je me souviens de mon cœur lorsqu’il tremblait pour toi
Que c'est merveilleux **
Que c'est merveilleux **
C'était la chose la plus belle pour nous C'est la chose la plus belle d'amour
Que c'est merveilleux**toi et moi dans ce passé d’un temps
Que c'était merveilleux**nous nous aimions tant

Dès que je t'ai vu mon cœur s'est offert à toi
Je n'ai rien pu faire d'autre à part te l'offrir
J'ai porté ce jour là mon cœur dans tes mains
Et tes yeux m'ont répondu: je prendrais soin de lui
Que c'est merveilleux**toi et moi dans ce passé d’un temps
Que c'est merveilleux**nous nous aimions tant

Mais voilà Apres, bien Après arriva ce qui arriva je ne sais pas ce qu'il m’ est arrivé Je me suis surpris à dire un autre nom qui n’est pas à toi* Ton cœur m’a surpris à répéter ce nom non de toi plusieurs fois .
Depuis tu as repris ton cœur
tu m’as remis mon cœur
O’’ c'est malheureux, que c’est malheureux
je t’ai bien dit ce jour Attend ne pars pas
Le monde nous sourira à nouveau Le monde va nous sourire à nouveau
Mais tu m’as dit je ne peux attendre que tu reviennes à moi
ET ! dans le dernier élan à nous deux C'est moi qui me suis précipite vers toi
Mais ton amour et ton désir de m’aimer une autre fois n’ont pas voulu
Et Moi pour te porter encore dans mon cœur Et te chanter partout encore
Dois-je dire c'est Merveilleux ou c’est Malheureux
Ou ‘’ O’ ’c'est malheureux, que c’est malheureux
c’est malheureux C'est la chose qu’on ne doit pas dire un jour
Et on m’a dit : ‘’qu’on doit s’attendre à l’atteindre pour le dire un autre jour’’

Dois je dire alors que c’est malheureux pour nous c’est bien fini nos beaux jours
Dois je le dire encore jusqu’à la fin de mes jours
Mais je paverai de mes pas tout chemin ,tout sentier toujours encore et encore pour dire toujours
Mais Que c'était merveilleux**toi et moi dans ce passé d’un temps
Mais Que c'est merveilleux**nous nous aimions tant

Que c'était merveilleux**toi et moi dans ce passé de notre temps
Que c'était merveilleux**nous nous aimions tant

J’ai fini ma chanson comme je l’ai débuté elle parle d’un passé vécu peut être qu’elle vous rappelle quelque chose à vous aussi dans la vie.

Qu’appelle -t-on être musulman ?

________________________

MC

A la veille du mois béni de Ramadhan et en plein confinement, méditons sur ce que nous sommes, du moins ce que nous devons être. Dans un monde déspiritualisé, désenchanté et désorienté, se demander «Qu’appelle-t-on être musulman ? » est une question qui interpelle.

Surtout à l’heure où l’écart entre ce qui est écrit et ce qui est fait est important. Il est temps de redonner la priorité au savoir et faire reculer l’ignorance pour vivre en paix.

Le Coran est clair : le musulman est celui qui croit sincèrement au Créateur Unique des mondes et des âmes, Celui à qui rien ne ressemble, l’Infini, qui a avertit pour la dernière fois l’humanité à travers son Livre descendu sur le Sceau des envoyés, le Prophète (sws). C’est aussi la croyance au jugement dernier, à l’au-delà, aux anges, aux paradis et à l’enfer. Cette attitude de la foi doit se traduire à travers des rites et des bonnes actions.

Cinq normes religieuses, dénommées les « piliers de l’islam » par la Sunna prophétique, permettent de saisir la figure de l’être musulman, qui doit s’imposer une saine discipline de vie spirituelle par le bel-agir, en donnant l’exemple et sans chercher à imposer son point de vue aux autres : «Seriez-vous hommes à ordonner de faire le bien, tout en oubliant de le faire vous-mêmes, alors que vous récitez le Livre ? N’êtes-vous donc pas raisonnables ? » (2 : 44)

La foi

Le Coran vise à éduquer au comportement spirituel, humain, à la vie plénière, afin de faciliter le vivre paisible entre les humains et préparer à l’au-delà du monde. Ce n’est pas une foi qui se contente de consoler, ou qui tourne le dos au monde terrestre. Sur la base de la foi réfléchie, il s’agit de former un être humain responsable, pacifique, instruit, créatif et vertueux, pour une Cité vertueuse. Le Coran vise à la fois l’autonomie de l’individu et l’être commun.

Le Prophète (sws) a dit : « Je suis venu parfaire l’éducation des Humains » (1). La foi est définie par le Coran comme une réponse à l’Appel du Créateur des mondes : «Ô vous qui croyez ! Répondez à Dieu et au messager lorsqu’Il vous appelle à ce qui vous donne la vraie vie, et sachez que Dieu s’interpose entre l’homme et son coeur et ce que vers Lui que vous serez rassembler ». (8 : 24). Devenir musulman c’est répondre à l’Appel coranique pour vivre raisonnablement.

Il s’agit dans le même mouvement de découvrir notre origine, notre humanité, de pratiquer la sagesse, les bonnes actions, et de s’abstenir d’actes immoraux : « Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité ceux-là ont la sécurité et ce sont eux les bien-guidés » (6 : 82).

Chacun est libre. Être incroyant, athée, est défini comme une forme d’aveuglement, c’est nier l’origine de la vie et sa finalité : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel mènera une vie pleine de gêne et le jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement. “Ô mon Seigneur, dira-t-il, pourquoi m’as-Tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais ?” Dieu lui dira : “De même que nos Signes t’étaient venus et que tu les as oubliés ainsi aujourd’hui tu es oublié » (20: 124-126).

La Révélation présente l’humain doté de la capacité de croire et du défaut de mécroire, de se détourner : « Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée et lui a inspiré son immoralité de même que sa piété. A réussi qui la purifie. Est perdu celui qui la corrompt » (91: 7-10) Le mot îmân, signifiant « foi » en arabe, est de la même racine que le mot amân, qui signifie la tranquillité du coeur, la sérénité, la paix, et que le mot al-amâna qui signifie le dépôt, la responsabilité.

Al-îmân est la foi confiante et réfléchie, ce n’est pas une croyance surnaturelle, incertaine, hésitante, irrationnelle ou superstitieuse. Elle est liée au savoir, au bon sens, et se veut le contraire de la dénégation de l’évidence. Mais chacun est libre. La foi n’est pas une simple croyance, c’est faire preuve librement de confiance en paix, signification du mot islâm : s’en remettre en confiance au Créateur.

Avoir la foi, c’est en premier lieu accepter volontairement de s’en remettre en confiance au Créateur, Dieu Unique, l’Invisible, l’Absolu, et à la Loi comme guidance et guérison, houda et chiffa, qu’a reçue le Prophète, l’approuver sincèrement du fond de son coeur, d’où l’importance de l’intention. Celui qui témoigne de cette vérité, celui qui a cette qualité, est un croyant musulman, éclairé, non méfiant, ni contraint.

Il est celui qui considère que l’exécution des préceptes est vitale, tout en pratiquant l’ijtihâd, l’effort d’interprétation. Les théologiens classiques de l’Islam, comme al-Ach‘arî et al- Ghazâlî disaient que l’origine de la foi signifie avoir foi aux ordres de Dieu, qui a confié la demeure de la Terre à l’homme, et pratiquer Ses commandements. Le concept de îmân signifie la foi réfléchie, car elle se veut ferme conviction, appuyée sur des preuves logiques, en la réalité, qui responsabilise l’homme.

Les savants musulmans s’accordent à définir la foi comme l’acceptation réfléchie et sincère de la mission octroyée par Dieu en vue de L’adorer sous des formes multiples et concrètes. Un travail bien accompli, un sourire à autrui, une aide accordée à la plus faible des créatures, une pensée pieuse, une hygiène propre de vie, l’amour de la patrie, le respect de la nature, un savoir approfondi, le tout pour la Face de Dieu et le bien commun, font parties de la foi ; pas seulement les cinq piliers de la pratique religieuse.

Islam, iman et ihsan

Le sens de la foi, iman, ses qualités et ses principes, occupe le deuxième rang dans le degré des qualités du musulman. Une place située entre l’islâm et l’ihsân, c’est-à dire entre la remise en confiance, premier degré, et le bel-agir, troisième et plus haut degré, selon les propos célèbres de l’Archange Gabriel, Jibrîl, adressés au Prophète, dans un hadith rapporté par Muslim d’après ‘Umar Ibn al-Khattâb.

Celui-ci relate : « Un jour que nous étions assis chez le messager de Dieu apparut à nous un homme aux habits d’une vive blancheur et aux cheveux d’une noirceur intense, sans trace visible de voyage. Personne parmi nous ne le connaissait. Il vint s’asseoir en face du Prophète et plaça ses genoux contre les siens, posant les pommes de ses mains sur les cuisses du Prophète. Puis il lui dit : “Ô Muhammad, informe moi au sujet d’al-islâm”.

Le Prophète répondit : “L’islam, c’est témoigner paisiblement qu’il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et que Muhammad est son messager, accomplir la prière, verser l’aumône purificatrice, jeûner le mois de Ramadhan, et effectuer le pèlerinage pour qui en a la possibilité.” L’homme lui dit : “Tu as dit vrai”. Nous fûmes étonnés de sa question et son assentiment.

Il demanda au Prophète de lui parler d’al-îmân. “C’est, répondit le Prophète, croire en Dieu, à Ses Anges, Ses Livres, Ses messagers, au Jour Dernier et au destin qu’il soit favorable ou défavorable – Tu as dit vrai, répliqua l’homme. Parle-moi d’al-ihsân. – C’est adorer Dieu comme si tu Le voyais, et si tu ne Le vois pas, Lui Il te voit. – Parle-moi de l’Heure dernière. – Celui qui a été questionné n’en sait pas plus que celui qui l’a interrogé, répondit le Prophète.”

L’homme parti, après un temps le Prophète se retourna vers moi, me disant : “Sais-tu Umar qui posait ces questions ?” Je lui répondis : “Dieu et Son prophète savent mieux !” Il dit alors : “C’était Gabriel qui est venu pour vous enseigner votre religion” » (2).

La différence entre, d’un côté, l’acte de témoigner par la chahâda, l’attestation de foi, en s’en remettant à Dieu, niveau dit d’al-islâm, qui implique la pratique des piliers, et, de l’autre côté, la foi en tant que telle, al-îmân, est évidente. Dans ce hadith sont distingués les degrés essentiels de la Religion : la remise à Dieu par les actes cultuels ; la foi ; le bel-agir, conformément au verset coranique : « Les Bédouins on dit : “Nous avons foi”. Dis : “Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt : ‘Nous nous sommes simplement soumis’, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos coeurs. Et si vous obéissez à Dieu et à son messager, Il ne vous fera rien perdre vos oeuvres. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux” » (49 : 14).

Islam, iman et ihsan

Islâm et îmân, la confiance en Dieu et la foi sont liées : «Nous en fîmes sortir alors ce qu’il y avait comme croyants. Mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule maison de gens soumis » (51 : 35-36). Selon des hadiths du Prophète : « La foi comprend plus de soixante-dix branches » ; « La pudeur fait partie de la foi » ; « La propreté fait partie de la foi » ; « L’amour de la patrie fait partie de la foi ». Cela signifie que la foi comporte plusieurs niveaux de mérite, et que le degré varie chez les croyants. L’islam est un, mais les musulmans pluriels.

Le Prophète peut vouloir désigner par le mot islâm les actions apparentes, et par le mot îmân la croyance intérieure. Cela ne signifie pas que les actions n’appartiennent pas à la foi ou que la croyance par le cœur n’appartient pas à l’islâm. Il s’agit d’une explication détaillée d’une réalité une et plurielle, de la religion en général. Pour preuve, les Paroles de Dieu : « La religion acceptée par Dieu, c’est al-islâm » (3 : 19); « J’agrée al-islâm comme religion pour vous » (5 : 3).

Le Coran informe qu’al-islâm est la religion agréée et acceptée, si la foi est alliée à la sincérité, à la réflexion et aux actes justes. Le Prophète interprète al-islâm comme étant la conviction du coeur et la remise en confiance. Cela consiste à croire en Dieu, à Ses Anges, à Ses Livres révélés, à Ses Messagers. De même qu’il interpréta aussi al-îmân comme étant la pratique sincère, fondée sur les cinq piliers, estimant qu’elle représente un degré élevé. C’est la raison pour laquelle le Prophète disait : «Al-islâm se manifeste par la parole, et al-îmân est dans le coeur » (3).

Le Prophète disait : « Le musulman (al-muslim) est celui qui ne porte pas atteinte à autrui avec sa langue et sa main ; et le croyant (al-mu’min) est celui auquel les gens font confiance à l’égard de leur sang et leurs biens » (4). Il a défini par là une dimension intérieure et extérieure : la sûreté du coeur qui garantit la sécurité du sang et des biens d’autrui ; et la qualité de l’îmân est supérieure par rapport à celle de l’attestation de la foi, déclaration verbale qui dote de la qualité de musulman.

Les gens devraient être à l’abri avec celui qui croit, pratique paisiblement et raisonnablement, et en qui on a confiance : le musulman qui a la foi réfléchie, humble et ouverte. Les citoyens de confession musulmane partout dans le monde doivent donner l’exemple et contribuer au bien commun de la patrie et de l’humanité, afin d’accéder au degré supérieure de l’ihsan, l’excellence.

Mustapha Cherif

(1)- Ibn Hajar al-Asqalanî commentaire du Sahîh de Bukhârî, Fath al-Bârî, cite l’affirmation de Qurtubî selon lequel ce hadith mérite d’être nommé « la mère de la Sunna », au même titre que la sourate liminaire Al-Fâtiha est appelée « la mère du Livre ».
– (2) Hadiths Rapportés par Muslim dans son Sahîh, Kitâb al-îmân, « Des branches de la foi », 1/63, n° 35. – Ibid.
– (3) Rapporté par l’imam Ahmad dans son Musnad 3/134, n° 1208.
– (4)Rapporté par l’imam Ahmad dans son Musnad, 2/379, n° 8918, et par Tirmidhî dans ses Sunan, Kitâb al-îmân, 5/17, n° 2627.

Ô GENS confinés …

______________________________

Ô GENS confinés …
Ô Gens confinés Nous sommes avec vous là où VOUS, partout vous êtes
Ô Gens confinés on vous le dit Nous sommes bien comme VOUS
ET à ce fléau appelé coronavirus
Que DIEU nous accorde sa Miséricorde
Ô DIEU tout puissant protège nous de TOUT MAL
De CE CORONAVIRUS

Doit-on dire calamité ou grand malheur collectif
Ô Gens confinées on voit maintenant que SUR TERRE ’on se ressemble
Blanc , Noir Rouge OU Jaune
Tous Contraints à vivre Aujourd’hui pour aujourd’hui
Pour demain On vous dit rentrez et restez chez vous
Ô Toi qui te balade, aujourd’hui évite TON ami comme tout voisin
Ô toi qui sort,n’oublie point tes sabaiyettes (GANTS) en plus de ta muselière
Si On te dit rentre pour ton bien ,rentre et reste chez toi
ET si On te Redit si tu ressors tu es « un insensé « accepte çà c’est bien ta faute de l’entendre
Si tu sors Il n’y a ni café ni restaurant
Si tu veux un Café –presse dehors , il n’y a ni garçon ni patron pour te servir
Il n’y a ni chaise pour s’assoir, ni verre ni cuillère ni même un papier serviette on ne sert plus
Il n’y a ni marché ni super marché
Tu ne trouveras ni boutique ouverte ni cybercafé pour jouer
Tu ne trouveras ni bus ni taxi
Si tu vas à Prier en corporation, le Mesdjid est bien fermé
Si tu vas pour prier ta Djoumouaa

On dit que C’est dans NOS maisons qu’On prie et chez soi c’est toléré
El Imam a dit sa fetwa ,elle est bien claire pour les gens censés comprendre
C’est Elmou Adhane par voix haute qui le dit
ET pour ça à son heure indiquée à sa Télé chacun peut l’entendre
Après 19 heures et avant 7 heures on ferme tout et on dort
si comme tout imprudent tu l’étais dans ce temps Cherche donc un endroit pour te réfugier la nuit ,
, et si tu as tout acheté au matin Après 7 heures ton pain , ton lait et savon pour te laver
De sitôt Rentre chez toi regarder tout autour comme avant C’est plus permit
C’est décidé pour un bien collectif et pour le bien de tes bambins tu dois y penser .
Il y a partout où l’on va cinq gestes à respecter
Comme les cinq doigts de la main qu’on peut compter
Les mains qu’il faut laver et le visage à ne pas toucher,le coude à plier pour tousser ET prendre une distance ce n’est ni discrimination ni ségregation raciale,

et enfin à ce cinquième « GARDER LA MAISON « c’est comme on le disait dans un langage courant qu’on a oublié
Ô Gens confinés Nous sommes avec vous là où vous, partout vous êtes
Ô Gens confinés on vous le dit Nous sommes bien comme vous
Que DIEU LE CLÉMENT LE miséricordieux NOUS PROTÈGE

 

Paroles inspirés sur un air d’une chanson BEDOUI flute et galal

Lire la suite

Sourate AR-RAAD / Le Tonnerre en français

____________________________


Sourate AR-RAAD / Le Tonnerre en français
Sourate n°13 • AR-RAAD • 43 versets

 

Au nom d'Allah le tout miséricordieux, le très miséricordieux.

1 Alif, Lam, Mim, Ra. Voici les versets du Livre; et ce qui t'a été révélé par ton Seigneur est la vérité; mais la plupart des gens ne croient pas.
2 Allah est Celui qui a élevé [bien haut] les cieux sans piliers visibles. Il S'est établi [istawâ] sur le Trône et a soumis le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course vers un terme fixé. Il règle l'Ordre [de tout] et expose en détail les signes afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre Seigneur.

3 Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y établit deux éléments de couple. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui réfléchissent.

4 Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins [plantés] de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent.

5 Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires: « Quand nous serons poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création ? » Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du Feu, où ils demeureront éternellement.

6 Et ils te demandent de hâter [la venue] du malheur plutôt que celle du bonheur. Certes, il s'est produit avant eux des châtiments exemplaires. Ton Seigneur est Détenteur du pardon pour les gens, malgré leurs méfaits. Et ton Seigneur est assurément dur en punition.

7 Et ceux qui ont mécru disent: « Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur celui-ci (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur ? » Tu n'es qu'un avertisseur, et à chaque peuple un guide.

8 Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure.

9 Le Connaisseur de ce qui est caché et de ce qui est apparent, Le Grand, Le Sublime.

10 Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui qui la divulgue, celui qui se cache la nuit comme celui qui se montre au grand jour.

11 Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d'Allah. En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n'ont en dehors de Lui aucun protecteur.

12 C'est lui qui vous fait voir l'éclair [qui vous inspire] crainte et espoir ; et Il crée les nuages lourds.

13 Le tonnerre Le glorifie par Sa louange, et aussi les Anges, sous l'effet de Sa crainte. Et Il lance les foudres dont Il atteint qui Il veut. Or ils disputent au sujet d'Allah alors qu'Il est redoutable en Sa force.

14 À Lui l'appel de la Vérité ! Ceux qu'ils invoquent en dehors de Lui ne leur répondent d'aucune façon; semblables à celui qui étend ses deux mains vers l'eau pour la porter à sa bouche, mais qui ne parvient jamais à l'atteindre. L'invocation des mécréants n'est que vanité.

15 Et c'est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de la journée.

16 Dis: « Qui est le Seigneur des cieux et de la terre ? » Dis: « Allah. » Dis: « Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes ni bien ni mal ? » Dis: « Sont-ils égaux, l'aveugle et celui qui voit ? Ou sont-elles égales, les ténèbres et la lumière ? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux ? Dis: « Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui l'Unique, le Dominateur suprême. »

17 Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon leur grandeur. Le flot débordé a charrié une écume flottante; et semblable à celle-ci est [l'] écume provenant de ce qu'on porte à fusion, dans le feu pour [fabriquer] des bijoux et des ustensiles. Ainsi Allah représente en parabole la Vérité et le Faux: l'écume [du torrent et du métal fondu] s'en va, au rebut, tandis que [l'eau et les objets] utiles aux Hommes demeurent sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles.

18 La meilleure [fin] est pour ceux qui répondent à [l'appel] de leur Seigneur. Et quant à ceux qui ne Lui répondent pas, s'ils avaient tout ce qui est sur la terre, et autant encore, ils l'offriraient en rançon. Ceux-là auront le détestable rendement de compte et l'Enfer sera leur refuge. Quel détestable lit de repos !
19 Celui qui sait que ce qui t'est révélé de la part de ton Seigneur est la vérité, est-il semblable à l'aveugle ? Seuls les gens doués d'intelligence réfléchissent bien.

20 ceux qui remplissent leur engagement envers Allah et ne violent pas le pacte,

21 qui unissent ce qu'Allah a commandé d'unir, redoutent leur Seigneur et craignent une malheureuse reddition de compte,

22 et qui endurent dans la recherche de l'agrément d'Allah, accomplissent la Salat et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale,

23 les jardins d'Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les Anges entreront auprès d'eux :

24 « Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré ! » -Comme est bonne votre demeure finale ! »

25 [Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et rompent ce qu'Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.

26 Allah étend largement Ses dons ou [les] restreint à qui Il veut. Ils se réjouissent de la vie sur terre, mais la vie d'ici-bas ne paraîtra que comme une jouissance éphémère en comparaison de l'au-delà.

27 Ceux qui ont mécru disent: « Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur ? » Dis: « En vérité, Allah égare qui Il veut; et Il guide vers Lui celui qui se repent,

28 ceux qui ont cru, et dont les coeurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. » N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les coeurs ?

29 Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour.

30 Ainsi Nous t'envoyons dans une communauté -que d'autres communautés ont précédée -pour que tu leur récites ce que Nous te révélons [le Coran], cependant qu'ils ne croient pas au Tout Miséricordieux. Dis: « C'est Lui mon Seigneur. Pas d'autre divinité à part Lui. En Lui je place ma confiance. Et à Lui je me repens. »

31 S'il y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C'est plutôt à Allah le commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu'ils font, d'être frappés par un cataclysme, ou [qu'un cataclysme] s'abattra près de leurs demeures jusqu'à ce que vienne la promesse d'Allah. Car Allah, ne manque pas à Sa promesse.

32 On s'est certes moqué des messagers avant toi. Alors, J'ai donné un répit aux mécréants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut Mon châtiment !

33 Est-ce que Celui qui observe ce que chaque âme acquiert [est semblable aux associés ?...] Et pourtant ils donnent des associés à Allah. Dis [leur: ]: « Nommez-les. Ou essayez-vous de Lui apprendre ce qu'Il ne connaît pas sur la terre ? Ou avez-vous été simplement séduits par de faux noms ? » En fait, on a embelli aux mécréants leur stratagème et on les a empêchés de prendre le droit chemin. Et quiconque Allah laisse égarer, n'a plus personne pour le guider.

34 Un châtiment les atteindra dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà sera cependant plus écrasant et ils n'auront nul protecteur contre Allah.

35 Tel est le paradis qui a été promis aux pieux: sous lequel coulent les ruisseaux; ses fruits sont perpétuels, ainsi que son ombrage. Voilà la fin de ceux qui pratiquent la piété, tandis que la fin des mécréants sera le Feu.

36 Et ceux à qui Nous avons déjà donné le Livre se réjouissent de ce qu'on a fait descendre vers toi. Tandis que certaines factions en rejettent une partie. Dis: « Il m'a seulement été commandé d'adorer Allah et de ne rien Lui associer. C'est à Lui que j'appelle [les gens], Et c'est vers Lui que sera mon retour. »

37 Ainsi l'avons-Nous fait descendre (le Coran) [sous forme] de loi en arabe. Et si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu comme savoir, il n'y aura pour toi, contre Allah, ni allié ni protecteur.

38 Et Nous avons certes envoyé avant toi des messagers, et leur avons donné des épouses et des descendants. Et il n'appartient pas à un Messager d'apporter un miracle, si ce n'est qu'avec la permission d'Allah. Chaque échéance a son terme prescrit.

39 Allah efface ou confirme ce qu'Il veut et l'Ecriture primordiale est auprès de Lui.

40 Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou que Nous te fassions mourir (avant cela), ton devoir est seulement la communication du message, et le règlement de compte sera à Nous.

41 Ne voient-ils pas que Nous frappons la terre et que Nous la réduisons de tous côtés ? C'est Allah qui juge et personne ne peut s'opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes.

42 Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager); le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les mécréants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure finale.

43 Et ceux qui ne croient pas disent: « Tu n'es pas un Messager. » Dis: « Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins) ».

Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm

Men ghachana fa layssa mina” “Le tricheur, n'est pas des nôtres”..

___________________________________

-G.M je vais enfin travailler.
-C’est une bien bonne nouvelle, mais venant de toi supposant toujours qu’elle soit vraie.
-D’ici peu on va s’enrichir G.M et on achètera auto de luxe, château et villas ici et là etc..Etc. et pourquoi pas un petit bateau de complaisance sans oublier que j t’’emmènerai aux Lieux Saints en pèlerinage ce grand vœu de ta vie dont tu rêves depuis un temps.

-Des fois je te vois rêver dans l’absurdité FISTON peut être que c’est dû au plat de « Mardoud » préparé avec ce Hrouss ‘’ Green Grill ’’ du diner d’hier qui t’a vraiment propulsé à ce rêve d’ambition.

-Je te dis que je suis sincère et qu’on va être riche. Riche très riche G.M Écoute moi au moins une fois GM.
-Puisque le confinement me contraint à te supporter et à tout ce qui soit pénible venant de toi , Je suis toute astreinte à écouter ce que tu as à me dire, ça m’aidera sans m’ennuyer à rouler la bonne quantité de couscous qui me reste.

-Tu dois me croire dans ce cas , C’est aussi vrai que tu es devant moi et que je te vois G.M .Tu n’auras plus à rouler de coucous dans les jours qui viennent .
-A cette peine pour moi de rouler un couscous, je ne suis plus jeune pour le faire encore comme avant mais pour ce besoin des jours à venir pour toi je dois le faire.

-C’est ce qui m’a poussé à choisir ce travail. je commence dés demain G.M peut- être ce soir même, je me suis engagé .Je vais m’enfoncer dans le noir , travailler au « GROS » et non dans le détail.

-Veux- tu me dire cela aussi en détail et m’expliquer ce mot « noir »dans ton soit disant travail de GROS et comment as-tu eu cette idée fabuleuse.
-Tu sais GM c’est le confinement qui m’a donné l’idée à ce commerce facile comme le font bien d’autres.
-Alors Je suis tout impatiente à t’écouter maintenant Raconte -moi peut- être qu’avec mes quelques maigres économies laissées de coté pour mon kfen (linceul) je vais m’engager avec toi.

-Écoute GM Les gens tout comme nous ne sortent plus de chez eux ,ils se sont approvisionnés de tout au premier jour du « rentrez chez vous » et d’ici peu vont consommer tous leurs produits de premières nécessités ,par la suite ils devront sortir et acheter d’autres provisions.

-Jusque là je suis entièrement avec toi , même nous il va nous en manquer de la semoule et de l’huile tu sais que nous n’avions acheté que pour quelques jours.
-C’est justement là où je vais GM. Ils vont acheter mais ne trouveront que rarement le produit à son prix raisonnable et ils n’auront d’autres choix qu’à l’acheter à n’importe quel prix imposé que je leur offre.

-Je commence à voir du louche dans ce commerce. Je ne te suis plus maintenant,
Pour moi dés demain je vais stocker tous produits de première nécessité comme la semoule , la farine ’huile , les légumes secs , la tomate concentre ,café sucre mais par geste humanitaire j’ai décidé à ne pas m’enfoncer dans les produits pharmaceutiques et surtout le sel.

-Et pourquoi les produits pharmaceutiques et ce sel.
-Des fois on doit penser aux gens et à leur misère comment qu’ils vivent pour joindre les deux bouts en ce monde alors on doit se donner la main et rester humains et charitables au moins une fois dans notre vie en ce bas- monde où nous vivons envers nos frères GM.

-Pour les médicaments je peux au moins avoir une idée mais pour le sel quel a été son enjeu pour l’écarter de ton projet.
-Pour le sel , j’ai pas à le commercialiser comme les autres produits . je dois te dire que bien des fois j’ai dû partager le sel avec beaucoup de gens qui m’ont invité chez eux à leur repas autour d’une table pleine de mets. Le sel représente dans notre tradition comme tu le sais GM le pacte d’alliance de protection et d’hospitalité. Et pour ça il est hors de question de le leur vendre ce sel avec un prix trop exorbitant qui pour bien des gens disent toujours « sans sel il n’y a pas de gout ».

Alors c’est donc ça ton travail au marché noir. Tu es devenu devant moi un ingrat Un individu sans scrupule qui veut se faire un argent et être riche au détriment des gens.

-C’est ça GM le marché au noir c’est à vendre ou a laisser la vente et l’achat c’est permis.
-Tu laisses le marché du plein jour celui du bien pour choisir un marché noir as-tu bien réfléchi des conséquences avant de te décider dans cette aventure.
-C’est un commerce qui rapporte gros G.M et je vais m’enfoncer à fond. il y a Hadj Osman , Hadj Bribri LE NAIN , Hadj Touil l’homme au burnous en poil de chameaux , HADJ el Kama avec son Guenour et Debliyou le deputy qui le font , et c’est AUSSI pour laver mes os comme ils le font plusieurs fois dans l’année autant qu’ls le désirent aux lieux Saints. Pourquoi pas moi G.M.

-Mais Fiston tu n’es pas comme ces fripouilles. Eux c’est des personnes malhonnêtes qui se livrent à l’escroquerie sans honte ET sans avoir peur un seul jour, ni du jugement dernier devant L’Éternel, toi tu es propre tu as une éducation exemplaire que je t’ai inculqué et dont je suis restée toujours fière.

-Je regrette pour ça GM , je suis au point de non retour J’ai tout préparé déjà , une grande quantité de marchandises arrivera cette nuit .IL fera très noir d’après la météo .Si tu veux G.M t’enfoncer dans le « Noir » comme moi il n’est pas trop tard c’est le moment de me remettre tes économies pour payer un pourboire aux convoyeurs quant à leur premier voyage.

-Oh mon Dieu OH mon dieu !!!! est ce vraiment bien toi devant moi ,est ce bien toi mon fiston je me sens tout une autre, mon corps brule. Mon corps brule …..Ma tète tourne.

-GM ! GM ! qu’est ce qui t’arrive , j’espère que tout va bien je ne te vois pas tousser , tu n’as pas de fièvre j’espère Est-ce que je t’appelle L’ ambulance du service de la santé.

--Ta GM va bien et ne me touche pas de tes mains sales je t’en prie ,c’est à toi qu’on doit appeler cette Galoufa de police pour t’emmener . hors de ma vue Je t’en prie. Oh mon DIEU ! Oh mon DIEU comment est il arrivé à faire ça .Mais comment il ne nous manquait rien. Espèce de MERCANTI « HRAMI », jamais je n’ai pensé que cela viendrait de toi YA HRAMI YA HRAMI Tu n’as pas honte de faire ça en ce moment crucial du besoin de ces gens .Je vais faire appel aux autorités ;ils viendront te prendre pour bien te laver les os tu te sens bien mauvais devant moi.

--Arrête ! Arrête GM ! ne fait pas ça …. N’appelle personne…n’appelle personne ce n’est qu’un rêve …ce n’était qu’un rêve de mon imagination que j’ai bien voulu te le raconter pour que tu me résumes ça par des mots de sagesse.

-ÇA SE RÉSUME AINSI pour cette catégorie de gens malhonnêtes : Men ghachana fa layssa mina” “Le tricheur, n'est pas des nôtres”.. et çà c’est notre prophète « Mohamed » Salayate Allah aa lih qui le dit dans un HADITH - fiston.

Pour battre un mal, je me lave encore les mains

----------------------------------------------------------------


 Pour battre un mal, Je me lave encore les mains.
 C’est une’ histoire avec G.M, même si elle reflète un conciliabule sans façon je vous la raconte.
 C'était le matin au premier chant d’un Coq, le soleil n’était pas encore levé.
 GM faisait Prière et moi pour son café j’allumai un feu.
 Et GM, Apres avoir avec humilité imploré Dieu.
 A table avec moi, ensemble pour un café on s’est vite retrouvé.
 G.M assise sur sa toison de laine moi sur mon petit tabouret.
 On prenait en cette aube du matin tout bonnement notre habituel petit –déjeuner.

 G.M a crié "OH que c’est chaud ce café " j’ai répondu "G.M essaie un peu juste de le tiédir ".
 Puis GM me dit qu'elle avait une nouvelle à me dire.
 Ce matin dit-elle, aux nouvelles on a lancé la grippe »corona » comme grave menace.
 Et GM ajouta de Chine on en parle et de partout ailleurs on parle de cette annonce.
 Aux propos de G.M venus d’ailleurs, tout prés d’elle alors, j’étais tout ouïe..
 Pour moi, ce matin là c’était de l’inouïe.
 Passant à GM le pain en premier, elle me dit "passe moi tout d’abord le sucre".
 " C’était donc que Son café d’après elle est encore plus acre.

 G.M a bien eut à sa tasse de café au lait, à rajouter encore deux cuillerées comme dose".
 Et G.M tout en labourant comme toujours sa tasse, me dit autre chose.
 Tu vois, quand j'y pense, c'est quand même pas nouveau.
 On dirait qu'il n'arrive jamais de bon chez nous que les tyranneaux.
 Et que voilà encore qu’un autonome mortel va s'jeter sur nous.
 Et GM me dit qu'elle se souvenait dans son temps lointain de moi.
 Quand la peste au pays vint à frapper partout.
 G.M, baissa un peu sa tête comme pour la reposer un peu et dit « malgré une misère les gens avait la foi.

 On voyait me dit –elle, dans ce temps pas un soir sans deuil au village.
 Et elle me dit "je me rappelle de ça, la PEUR on la voyait à tous les visages.
 G.M, observa un temps de silence de mort comme pour apaiser une gêne.
 C’est 'Aujourd'hui seulement que G.M raconte cette tragique peine.
 Je voyais en G.M une personne bien aguerrie.
 G.M me regarda LONGTEMPS et me dit enfin.
 J'ai bu mon café et toi tu n'as rien touché, tu n'as rien pris.
 Donne-moi encore un peu de pain
 Et là, je voyais G.M grignoter un autre petit- pain.
 Pour G.M, C’était afin de terminer son café et donner à mon récit sa fin.

 Toute une année est passée, on n’en parla du tout depuis de ce mal universel.
 De chez nous aussi la grippe est partie et G.M Depuis, n'a plus envie de parler d’elle.
 Ni pour « peut- être dans un jour » , ni pour « dans un autre lendemain ».
 Et moi de temps à autre pour revoir GM en vie, je me lave encore les mains.

Lire la suite