Algermiliana banniere animee 2

AladinZin

La Fidélité

 

________________________________________

)@(. LA. FIDÉLITÉ. )@(

J'accepte l'âpre exil. )@( N'eut-il ni fin ni terme
Sans chercher à savoir. )@( Et Sans considérer
Si quelqu'un a plié, )@( Qu'on aurait cru plus ferme
Et si plusieurs s'en vont. )@( Qui devraient demeurer.

Si l'on n'est plus que mille)@( Eh bien, j'en suis. Si même
Ils ne sont plus que cent, )@( Je brave encore Sylla.
S'il en, demeure. dix, )@( Je serai le dixième,
Et s'il n'en reste qu'un, )@( Je serai. celui-la.

_____ Victor. Hugo contre Napoléon III
_____

Lire la suite

P R I N T E M P S

Pour le Printemps qui s'annonce ( 23-03-2016 ) , j'offre aux amies et aux amis du Site ce poème d'Alphonse de Lamartine .

 

-----P R I N T E M P S-----

Le chaume et la mousse. )@(. Verdissent les toits,
La colombe y glousse, )@(. L'hirondelle y boit.


Le bras d'un platane, )@(. Et le lierre épais,
Couvrent la cabane, )@(. D'une ombre de paix.


La rosée en pluie, )@(. Brille a tout rameau,
Le rayon essuie, )@(. La poussière d'eau.


Le vent qui secoue, )@( Les vergers flottants,
Fait , sur notre joue, )@(. Neiger le printemps.

►►►►►►►►►


 

Lire la suite

J'écris ton nom , MILIANA

 

J'offre à ceux qui ont connu et aimé MILIANA, et qui l'aiment toujours, l'extrait adapté d'un poème que Paul Eluard avait composé en 1942.


************************************************************************************************

Sur mes cahiers d'écolier,
Sur mon pupitre, et les arbres,
Sur le sable, sur la neige,

J'écris ton nom.

Sur la jungle et le désert,
Sur les nids, sur les genêts,
Sur l'écho de mon enfance,

J'écris ton nom.

Sur la mousse des nuages,
Sur la sueur des orages,
Sur la pluie épaisse et fade,

J'écris ton nom.

Et pour le pouvoir d'un mot,
Je recommence ma vie,
Je suis ne pour te connaître,
Pour te nommer


N  A

 

Lire la suite

Deux Grandes Figures Algeriennes Tirent leur Révérence

 

Haa3 

 

 HOCINE Ait Ahmed : Dernier parmi les premiers Chefs Historiques de la Revolution Algérienne .
J'ai eu le privilege de l'avoir reçu a HASSI Messaoud au début des Années 1990.,  (2jours). Il m'avait dit qu'il a adhéré adolescent en 1942 au Mouvement National. Il m'a aussi expliqué comment, en 1955, quant ils etaient au Caire, GAMAL ABDENNASSER les a envoyeé a BANDOUNG où la Diplomatie Egyptienne a bataillé pour arracher un Siège à l'ALGERIE COMBATTANTE qu'a occupé la délégation Algerienne dirigée par lui même ......

 

 



 

 

 

Lire la suite

La Prévoyance

 

 

La Prévoyance

S'il vous arrive, un jour de croiser la Richesse,
Fructifiez-la, et d'elle, il ne faut pas jouer.
Il n'y a que celui qui NOUE dans sa jeunesse
Qui, ses vieux jours venus, trouve quoi DÉNOUER.

Au Sud, jadis,Ishak, et son frère Ismaél,
Vécurent une enfance harmonieuse au Village.
Lorsque, de travailler, ils avaient l'âge,
Ils partirent tous deux à l'aventure au Tell.

Ishak opta pour Constantine,
Et Ismaél pour l'Oranie.
Comme tous ceux qui sont de la même origine,
Dans l'art de commercer, chacun devint génie.

Au bout d'un certain temps, Ishak, parcimonieux,
Accumula de quoi s'acheter des Vergers.
Il les eut au Village, et les confia aux Vieux.
Puis, chaque année, mettant à profit ses congés,
Y ajouta les gains tires de la récolte,
Et le surplus que son commerce lui rapporte.

Ismaél a opté pour une autre Recette.
Chaque année, il visite une Région du Monde.
Il a pu vérifier que la Terre est bien Ronde
Tant il a voyagé autour de la Planète .

A un âge avancé, de Retour au Bercail,
Ishak s'est installé dans sa Propriété,
Qui lui donna des fruits, l'hiver comme l'été.

Ismaél n'amena, en guise de bagages,
Que des gadgets, des souvenirs et des Images.
Pour vivre, il dût souffrir pour trouver un travail.
Son frère l'embaucha Gardien à son Portail .

 

Lire la suite

Similitude,quand tu nous tient !

 

______Similitude,quand tu nous tient !______

 

Comme le recommande un de nos vieux adages,
Répercutes par tous les Sages
Adapte-toi a ton milieu,
Ou,à défaut,changé de lieu.
Dans l'histoire qui suit,on trouve
La bonne raison qui le prouve.

Sami et Danielo allaient ensemble en classe
Leurs maisons étant face a face .
Un jour,a son retour de l'école,Sami,
Vit sortir de chez son ami
Un joli petit chien,tout gentil,tout mignon,
Qui courait vers son compagnon.
Sami vécut durant un temps
Des échanges fort chaleureux
Entre l'animal tout content
Et Danielo,riant,heureux.

La jalousie,l'envie,eurent de lui raison.
En arrivant a la maison,
Il afficha son désespoir,
Mais resta ferme jusqu'au soir.
Lorsque son père vint,il dévoila la cause.
C'est un chien que tu veux?Mais ce n'est pas grand chose !
Tu l'aura mon enfant!Tu ira le choisir.
Ce sera ton jour de plaisir.

Le père sut qu'à la garde municipale
Une chienne mît bas.On lui promit un male.
Un mois plus tard,Sami et son père Boucriche
Sont allés le chercher au niveau de la niche.

"Choisis Sami parmi les huit
Le meilleur,et il est gratuit."
"Mon papa,ils sont tous marron,
Ils se ressemblent trop,et ont la même taille,
Et leur queue n'est pas en bataille.
Regarde,ils ont tous des yeux ronds,
Le museau barre d'une croix,
Sans parler de leur dos poilu.
Et tu appelle ça un choix?
Ce n'est pas ce que j'ai voulu".
Prends-en un maintenant,mais sois sur que plus tard,
Tu auras un race,et non plus un bâtard.

L'enfant s'est résigné,et a choisi un chien.
Avoir un maintenant,c'est toujours mieux que rien.

 

 

 

Lire la suite

La richesse Matérielle & la Richesse Intellectuelle

 

 

Si tu dois convoler en juste mariage
Opté pour le Conjoint créateur de Richesse.
L'art de créer est plus précieux que l'héritage ,
Comme l'Activite l'est plus que la Paresse.

Une famille villageoise,
Ni trop pauvre ni trop bourgeoise,
Avait deux filles d'âge
D'être données en mariage.

La plus jeune était la plus belle,
Attirant l'attention vers elle.
Un riche vaniteux,vêtu d'habits de fête,
Vint un jour demander la main de la cadette .
Après consultations,le père de famille,
Accepta d'accorder a cet aise sa fille.
Le mariage eut lieu dans un grand tintamarre .
Voir pareilles folies est rare.

La fille aînée se contenta
Du premier qui se présenta :
Ce fut un artisan dans la tapisserie,
Qui vit au jour le jour de son ingénierie .
Le mariage fut discret,
En silence,presque secret.

Des années sont passées. La fortune du riche
Se consuma au point qu'à défaut de moyens,
Son train de vie baissa:de large, il devint chiche.
Ceci fut constate par tous ses mitoyens.

Quant au Maître Artisan,aide par son épouse,
Ouvrant de nouveaux ateliers,
Engageant d'autres ouvriers,
Il pût multiplier son Capital par Douze,
Améliorer son existence,
Et couvrir ses proches d'aisance.

Qui ne peut saisir la raison
En faisant la comparaison ?

_________

 

Lire la suite

La Vindicte. Populaire

 

 

* La Vindicte. Populaire *

 

Tout ce que l'homme dit,tout ce que l'homme fait,
Il ne peut échapper aux gens ni aux critiques.
Sachant que l'être humain ne peut être parfait,
Agis selon les lois et les règles civiques.
Selon elles conduis tes pas,
Et ne te décourage pas.

Un matin d'été,des l'éveil,
Avant le lever du soleil,
IDIR monta sur son baudet,
Et avec lui son fils cadet.
Traversant le Village,ils allaient vers les champs.
Mon Dieu ! Que les gens sont méchants !

Un premier groupe d'hommes trouvent
Qu'IDIR n'a pas de cœur.Ensemble,ils le réprouven :
"La surcharge de l'animal
Doit lui faire beaucoup de mal."

IDIR ayant tout entendu,
Du dos de l'âne est descendu.
Avez-vous vu un vieux faire a pieds le chemin
Et laisser l'âne a son gamin?
Telle fut la remarque entendue peu plus loin
D'une des Djemaa du coin.

Il descendit son fils,laissant la bête a vidé.
"L'âne est fait pour servir a l'homme de monture,
Et ce que nous voyons n'est pas notre culture."
Ce fut l'autre objection qui n'est pas moins valide.

IDIR se décida a monter seul en selle,
Et dit a son fils de marcher.
Un autre groupe l'interpelle:
Bourreau d'enfants ! Ton cœur est plus dur qu'un rocher !

Que restait-il ? IDIR prit l 'âne sur son cou .
On ne l'épargna point. Il fut déclaré fou .

- - - - - - - - - - - -

 

Savoir choisir son voisinage

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Lire la suite