Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Ya Hal 3alam, Ana Mine Haqi... /O monde, j’ai le droit…

 

 

Extraits de la Déclaration des Droits de l’Enfant

« L’enfant est reconnu, universellement, comme un être humain qui doit pouvoir se développer physiquement, intellectuellement, socialement, moralement, spirituellement, dans la liberté et la dignité. »

Principe premier
L’enfant doit jouir de tous les droits énoncés dans la présente Déclaration. Ces droits doivent être reconnus à tous les enfants sans exception aucune, et sans distinction ou discrimination fondées sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, ou sur toute autre situation, que celle-ci s’applique à l’enfant lui-même ou à sa famille.
Principe 2
L’enfant doit bénéficier d’une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l’effet de la loi et par d’autres moyens, afin d’être en mesure de se développer d’une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité. Dans l’adoption de lois à cette fin, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être la considération déterminante.
Principe 3
L’enfant a droit, dès sa naissance, à un nom et à une nationalité.

La Complainte De l'Enfant Palestinien : « Ya Hal 3alam, Ana Mine Haqi » « O monde, j’ai le droit… »

Un appel poignant et bouleversant des enfants Palestiniens au monde, un Hymne National des Enfants Palestiniens et aussi un Hymne International des Enfants du Monde (suivront dans un prochain post des paroles et expressions d’enfants du monde)



« Ya Hal 3alam, Ana Mine Haqi… »

• Lorsqu’un enfant de mon pays s’exprime,
• Lorsqu’il rit aux éclats, lorsqu’il verse des larmes,
• Lorsqu’un enfant de mon pays s’exprime, lorsqu’il rit aux éclats, lorsqu’il verse des larmes,
• C’est parce qu’il a un message et qu’il veut le transmettre, et c’est ainsi que l’enfant fait entendre sa complainte :
• C’est parce qu’il a un message et qu’il veut le transmettre, et c’est ainsi que l’enfant fait entendre sa complainte :
• « Ô monde !...
• J’ai le droit...
• De faire entendre ma voix au monde entier ! »
• « Ô monde !... J’ai le droit... de faire entendre ma voix au monde entier ! »
• Monsieur le Professeur, Madame le Professeur,
• Les coups de bâton ne nous feront pas retenir la leçon...
• Monsieur le Professeur, Madame le Professeur, les coups de bâton ne nous feront pas retenir la leçon...
• Ne transformez pas mon école en une prison...
• Car il est bon que l’école soit comme une famille...
• Ne transformez pas mon école en une prison, car il est bon que l’école soit comme une famille...
• « Ô monde !...
• J’ai le droit...
• ...de faire entendre ma voix au monde entier ! »
• « Ô monde !... J’ai le droit... de faire entendre ma voix au monde entier ! »
• Hosanna ! Hosanna !... [cri de joie dans la liturgie chrétienne]
• Les enfants s'expriment...
• Par la violence, ils [Israël] nous imposent le silence...
• Alors nous chanterons avec nos yeux.
• Hosanna ! Hosanna !... les enfants s'expriment... Par la violence, ils [Israël] nous imposent le silence, alors nous chanterons avec nos yeux.
• J’ai le droit de porter mes rêves
• Sans que la violence ou un checkpoint ne m’en empêchent.
• Ils n’ont pas le droit de fouiller le rêve que je garde dans mon sac,
• Is n’ont pas le droit de ligoter et d’handicaper ce rêve.
• J’ai le droit de porter mes rêves sans que la violence ou un checkpoint ne m’en empêchent.
• Ils n’ont pas le droit de fouiller le rêve que je garde dans mon sac, ils n’ont pas le droit de ligoter et d’handicaper ce rêve.
• Venez à notre aide... Venez à notre secours...
• Les enfants illuminent...
• Les ténèbres du monde.
• Venez à notre aide... Venez à notre secours...
• Les enfants illuminent... les ténèbres du monde.
• Laissez-nous rêver...
• Laissez-nous jouer...
• Dans un tendre câlin...
• Laissez-nous être enlacés.
• Laissez-nous rêver... laissez-nous jouer...
• Dans un tendre câlin...laissez-nous être enlacés.
• Hala Lala Laya Hala Lala Laya
• Venez me prendre par la main...
• Ne me laissez pas tout seul...
• Cette vie est trop dure pour moi.
• « Ô monde !... J’ai le droit... de faire entendre ma voix au monde entier ! »
• « Ô monde !... J’ai le droit... de faire entendre ma voix au monde entier ! »
• J’ai le droit de vivre en sécurité.

Par Meskellil

Commentaires (6)

Zouaoui mourad
  • 1. Zouaoui mourad | 15/11/2015
BONJOUR MESKELLIL ,
TU SAIS J AI TOUJOURS PLAIDOYER POUR LA FRATERNITE CAR JE PENSE QU IL Y A URGENCE
D OEUVRER TOUS ENSEMBLE MAINTENANT A QUELQUE CHOSE DE TRES SIMPLE DE TRES BEAU ET DE TRES DIFFICILE A LA FOIS : LA FRATERNITE.LA FRATERNITE TOUT COURT ET PAS SEULEMENT LA FRATERNITE DE TEL SANG OU DE TELLE RELIGION.
POURQUOI LA FRATERNITE ? ELLE EST CE QUI MANQUE LE PLUS A NOTRE VIVRE-ENSEMBLE ET CE DONT L ABSENCE OU LA RARETE ,NOUS FAIT LE PLUS SOUFFRIR .
COMMENT FAIRE TOUS ENSEMBLE POUR QUE CET IDEAL DEVIENNE MAINTENANT UNE VERITABLE DIRECTION UN PROJET DE SOCIETE CONCRET UN PROJET DE CIVILISATION VERS LEQUEL NOUS FERONS CONVERGER D ABORD NOS COEURS ET A PARTIR D EUX NOS EDUCATIONS NOS INSTITUTIONS NOS ENGAGEMENTS NOS METIERS ET TOUTES NOS FORCES VIVES ?
TELLE ME SEMBLE T IL LA RESPONSABILITE COLLECTIVE QUI NOUS ATTEND .VOILA JE PENSE CE QUI VA ORIENTER CHACUNE DE NOS EXISTENCES VERS UN BUT QUI RENDE CETTE VIE DIGNE D ETRE VECUE .UN BUT COMMUN QUI INSUFFLERA A NOS VIES LA DIMENSION SPIRITUELLE QUI LUI MANQUE SI SOUVENT .UN BUT PARTAGE PAR TOUS ET QUI REUNIRAIT CEUX QUI CROIENT AU CIEL A TEL OU TEL CIEL , ET CEUX QUI N Y CROIENT PAS .JE VEUX DONC LANCER NOUS LANCER A TOUS UN DEFI : SPIRITUALISONS NOS VIES PAR L ENTREE EN FRATERNITE UNIVERSELLE !!
D EMBLEE JE VEUX PREVENIR LES CYNIQUES QUI SE MOQUENT D UNE TELLE IDEE DE FRATERNITE UNIVERSELLE : SI ON NE LA TROUVE PAS EN SOI CE N EST PAS QU ELLE N EXISTE PAS EN L HOMME C EST QU ON NE L A PAS CULTIVEE ET QU ON L A LAISSEE CREVER DANS SON AME COMME LA PLANTE QU ON N ARROSE PAS SE DESSECHE .OR CE CYNISME S AFFICHE
SOUVENT AUJOURDHUI DE FACON TOTALEMENT DECOMPLEXEE ET NOUS EMPOISONNE DU PREJUGE QUE "L HOMME EST UN LOUP POUR L HOMME" .
SORTONS ENFIN DE CE PSEUDO-REALISME QUI REPOSE SEULEMENT SUR L ATROPHIE D UNE CAPACITE D AIMER QUE NOS EDUCATIONS ONT TROP NEGLIGEE .
NOUS AVONS DONC , ABSOLUMENT BESOIN DE LA FRATERNITE CAR LA CHALEUR HUMAINE DE LA FRATERNITE ALORS LA LIBERTE L EGALITE LA CITOYENNETE ETC...RESTERONT A JAMAIS DES VALEURS FROIDES ET NOUS CONTINUERONS D ERRER A DEMI CONGELES DE SOLITUDE SUR L IMMENSE BANQUISE DE LA VIE SOCIALE ...

mourad
Meskellil
  • 2. Meskellil | 15/11/2015
Bonjour Mourad,

Je salue la pertinence, la justesse, la mesure, la sagesse, l’universalité contenues dans tes propos Mourad. Une parole de Paix, d’Amour, de Rahma dans un monde en crise, malade des déséquilibres politiques, économiques, écologiques… créés par l’homme, ce pyromane pompier, ce prédateur insatiable, ne reculant devant rien, terrorisme, guerres économiques, guerres armées, génocides, massacres à grande échelle… comme moyens « légitimes » à sa soif, sa faim, sa boulimie de pouvoir, de puissance ! Non, ni cette fin ni ses moyens ne sont, ne seront jamais légitimes, justifiés ! Il est question de l’Autre, de son Alter Ego !!!

Merci beaucoup Mourad de rappeler cette Rahma qui doit toujours, et surtout dans les moments de forte adversité, continuer à éclairer, à irriguer nos âmes, nos esprits et nos cœurs.

Bonne journée à tous
Zouaoui mourad
  • 3. Zouaoui mourad | 14/11/2015
Bonjour ,
Profondément indignée face à l horreur des attentats terroristes qui viennent d'endeuiller la France ,je condamne fermement et avec la plus grande vigueur cette barbarie terroriste .
Je tiens à exprimer ma vive douleur devant ces actes abjectes ,qui plongent dans la tristesse ,non seulement les familles et les proches des victimes de ces attentats haineux ,mais l'ensemble de la population Française .
Les visées du terrorisme qui se drapent de l'islam pour le défigurer ,sont claires :tuer le maximum de citoyens pour dresser l'opinion publique contre les musulmans de France .
Devant cette terrible épreuve ,j'exprime ma profonde compassion aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés .Je rappelle que la grande éducation humaniste de l'Islam dans la Sourate 41 /Verset 34 dit qu'il faut rendre le MAL par le BIEN ne pas sombrer dans la vengeance mais apaiser la souffrance de nos blessures avec le souffle amoureux de la fraternité : " La bonne et la mauvaise action n'ont pas du tout la meme valeur .Rends le mal par le bien et celui qui était ton pire ennemi deviendra ton meilleur allié " .
Ce commandement coranique rejoins ,au coeur de la vie spirituelle , le commandement chrétien de l'amour .
Et de meme la miséricorde (rahma) en Islam est la soeur de la charité chrétienne ..
C 'est pourquoi la crainte et la colére légitimes suscitées par ce terrorisme abject ne doivent pas diviser les citoyens Français ,quelles que soient leurs origines leurs races ou leurs religions mais les mobiliser dans une volonté unitaire de vaincre ! le terrorisme ne vaincra jamais la DEMOCRATIE ........

mourad
Meskellil
  • 4. Meskellil | 13/11/2015
Le Ministère palestinien de la Santé déclarait lundi que le nombre de Palestiniens, tués par des tirs israéliens depuis le début du mois, a atteint le chiffre de 45, dont 10 enfants, ainsi qu’ un prisonnier politique mort faute de soins médicaux.

Le Ministère a dit que le plus jeune Palestinien assassiné avait 16 mois, que huit enfants ont été tués en Cisjordanie et deux dans la bande de Gaza.

Il a déclaré que 31 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie occupée et à Jérusalem et 14 dans la Bande de Gaza, dont une mère et son nourrisson, ainsi qu’ un jeune homme dans la zone de Houra, dans le Néguev.
Quant aux Palestiniens blessés, le Ministère a dit que 1850 ont été atteints par des tirs à balles réelles et par des balles d’acier enrobées de caoutchouc, certains ont souffert de brûlures et d’autres ont été battus et agressés par des soldats et des colons, tandis que plus de 3500 ont souffert de l’inhalation de gaz lacrymogènes.

410 Palestiniens ont reçu des tirs à balles réelles, 700 des balles d’acier enrobées de caoutchouc ; 160 ont été agressés par des soldats et des colons, et dix autres ont souffert de brûlures.

290 Palestiniens ont reçu des tirs à balles réelles dans la Bande de Gaza, et 70 des balles d’acier enrobées de caoutchouc, tandis que des dizaines ont souffert des effets de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
Le Ministère a déclaré que le grand nombre de Palestiniens atteints à balles réelles signifie clairement que l’armée d’Israël a recours à une force létale contre les Palestiniens.

Par ailleurs, les soldats ont mené 136 attaques contre des équipes médicales depuis le début du mois, blessant 165 membres du corps médical, tandis que 39 ambulances ont été frappées par des bombes de gaz et des grenades percutantes, et les soldats ont arrêté et retardé 32 fois des ambulances qui essayaient de transporter ou de ramasser des Palestiniens blessés.

Nom de ces personnes tuées par l’armée en octobre :

Cisjordanie et Jérusalem :

1. Mohannad Halabi, 19 ans, al-Bireh – Ramallah
2. Fadi Alloun, 19ans, Jérusalem
3. Amjad Hatem al-Jundi, 17 ans, Hébron
4. Thaer Abu Ghazala, 19 ans, Jérusalem
5. Abdul-Rahman Obeidallah, 11 ans, Bethléem
6. Hoteifa Suleiman, 18 ans, Tulkarem
7. Wisam Jamal, 20 ans, Jérusalem
8. Mohammad al-Ja’bari, 19 ans, Hébron
9. Ahmad Jamal Salah, 20 ans Jérusalem
10. Ishaq Badran, 19 ans, Jérusalem
11. Mohammad Said Ali ; 19 ans, Jérusalem
12. Ibrahim Ahmad Mustafa Awad, 2 ans, Hébron
13. Ahmad Abedullah Sharakka, 13 ans, camp de réfugiés d’Al Jelazoun – Ramallah
14. Mostafa Al Khateeb, 18 ans, Sur-Baher – Jérusalem
15. Hassan Khalid Manassra, 15 ans, Jérusalem
16. Mohamed Nathmie Shamassnah, 22 ans, Kutneh – Jérusalem
17. Baha’ Elain, 22 ans, village de Jabal AlMokaber – Jérusalem
18. Mutaz Ibrahim Zawahra, 27 ans, Bethléem. Touché la poitrine à balles réelles pendant une manifestation
19. Ala’ Abu Jammal, 33 ans, Jérusalem
20. Bassem BassamSidr, 17 ans, Hébron
21. Ahmad Abu Sh’aban, 23 ans, Jérusalem
22. Ibraheem Dar-Youssif, 46 ans, village d’Al Janyia Ramallah (tué alors qu’il ramassait ses olives)
23. Fadi Al-Darbi, 30 ans, Jénine – mort dans un camp de détention israéliens
24. Eyad Khalil Al Awawdah, 26 ans, Hébron
25. Ihab Hannani, 19 ans,Naplouse
26. Fadel al-Qawasmi, 18 ans, Hébron
27. Mo’taz Ahmad «’Oweisat, 16 ans, Jérusalem
28. Bayan Abdul-Wahab al-’Oseyli, 16 ns, Hébron
29. Tariq Ziad an-Natsah, 22 ans, Hébron
30. Omar Mohammad al-Faqeeh, 22 ans,, du village de Qotna
31. Mohannad al-’Oqabi, 21 ans, Neguev
32. HodaMohammad Danweesh, 65 ans, Jérusalem.

Bande Gaza :

33. Shadi Hussam Doula, 20 ans
34. Ahmad Abdul-Rahman al-Harbawi, 20 ans
35. Abed al-Wahidi, 20 ans
36. Mohammad Hisham al-Roqab, 15 ans
37. Adnan Mousa Abu ‘Oleyyan, 22 ans
38. Ziad Nabil Sharaf, 20 ans
39. Jihad al-’Obeid, 22 ans
40 ; Marwan Hisham Barbakh, 13 ans
41. Khalil Omar Othman, 15 ans
42. Nour Rasmie Hassan, 30 ans
43. Rahah Yahhya Hassan, 2 ans – tuée avec sa mère dans une attaque aérienne
44. Yihya abdul-Qader Farahat, 24 ans
45. Shawqie Jaber Obed, 37 ans
46. Mahmoud Hatem Hameeda, 22 ans

Lundi 19 octobre 2015, par IMEMC News
Meskellil
  • 5. Meskellil | 18/09/2015
Bonjour Noria, Bonjour Safia,

Bonjour à tous

Merci beaucoup Noria d'avoir ouvert la vidéo. Elle est tellement belle et porteuse d'espoir!

Safia, ton écrit sur les droits des enfants que je lirai avec grand plaisir est plus que bienvenu. Merci à toi de faire écho au message de cette page.

Comme je l'ai dit plus haut, je posterai aussi prochainement des expressions poétiques, des rêves d'enfants de par le monde.

NB: le texte de cet Hymne des Enfants Palestiniens est traduit par Sayed Hassan. J'ai transcrit la traduction telle quelle.
belhocine safia
  • 6. belhocine safia | 18/09/2015
Bonjour Meskellil,

Juste pour te dire Merci pour ce riche partage!
Je dois reconnaître que je n'avais jamais croisé ces paroles!
J'ai écrit quelque chose sur les droits de l'enfant. je publierai peut être le texte un des ces quatre...

Safia

Ajouter un commentaire